aviation / Archives

Les derniers déboires de l’A400M ont déjà coûté 1 milliard d’euros de plus à Airbus

Avec un chiffre d’affaire stable, à 28,8 milliards d’euros et un carnet de commandes toujours bien garni (et « diversifié »), tout pourrait aller bien pour Airbus, d’autant plus qu’il a bénéficié de deux opérations exceptionnelles qui lui ont rapporté près de 2 milliards d’euros, dont 868 millions obtenus grâce à son désengagement du capital de Dassault

La Bulgarie dénonce des intrusions d’avions russes dans son espace aérien

Le ministre bulgare de la Défense, Nikolai Nenchev, a affirmé que des avions russes ont pénétré dans l’espace aérien et/ou dans la zone de responsabilité aérienne de la Bulgarie à 10 reprises au cours du mois dernier. S’exprimant sur la chaine de télévision Nova TV, le 24 juillet, il a décrit ces incidents comme des

Maurice Happe, le « diable rouge » de l’aviation française

Quand on évoque l’aviation militaire de la Première Guerre Mondiale, on songe immédiatement aux « As », comme Guynemer, Fonck, Nungesser, Richthofen ou McCudden, aux combats aériens non dénués d’esprit chevaleresque et aux missions dangereuses. La presse de l’époque fit son miel de ces aviateurs dont la notoriété grandissait à mesure que leur tableau de chasse s’étoffait.

Le président Erdogan s’est excusé pour le Su-24 Fencer abattu par l’aviation turque

Le 24 novembre 2015, un bombardier Su-24 « Fencer » russe, engagé aux côtés du régime de Bachar el-Assad, était abattu par des F-16 turcs à la frontière syrienne, après avoir été averti, selon Ankara, à 10 reprises en 5 minutes qu’il allait pénétrer dans l’espace aérien de la Turquie. Une version catégoriquement démentie par Moscou, selon

Airbus DS imagine le successeur du chasseur-bombardier Tornado

Alors que la France et le Royaume-Uni coopèrent pour la mise au point du Système aérien de combat futur (SCAF), l’Allemagne s’interroge sur les capacités de son aviation militaire à l’horizon 2035/2040. Actuellement, la Luftwaffe dispose de deux types d’avions de combat : l’Eurofighter Typhoon, performant pour les missions de supériorité aérienne même si le

Peut-être une solution en vue pour que l’A400M puisse ravitailler les hélicoptères en vol

La semaine passée, la Direction générale de l’armement (DGA) a réceptionné le premier avion de transport A400M « Atlas » dotés de capacités tactiques, dont l’aérolargage, l’autoprotection, l’utilisation de terrain sommaires et le ravitaillement en vol des avions de combat et de transport… mais pas encore celui des hélicoptères, un point pourtant crucial qui a justifié la

L’Argentine négocie l’achat de 12 avions de chasse d’occasion avec la France

Depuis 2015, la Fuerza Aérea Argentina ne dispose plus d’avions de combat supersoniques avec le retrait de ses derniers Mirage IIIEA/DA et 5P Mara, appareils qu’elle utilisa pendant 40 ans. Le remplacement de ces derniers est évoqué depuis longtemps. Et plus pistes pour remédier à ce déficit capacitaire furent avancées. Ainsi, il fut envisagé l’achat

Un premier avion A400M doté de capacités tactiques sera bientôt livré à l’armée de l’Air

À l’automne dernier, Laurent Collet-Billon, le Délégué général pour l’armement (DGA), avait fait état de rapports tendus avec Airbus au sujet des capacités tactiques de l’avion de transport A400M Atlas, dont l’armée de l’Air dispose actuellement de 8 exemplaires. La question « du standard des avions (…) a été posée avec rudesse par le ministère de

Le même jour, les deux patrouilles acrobatiques américaines ont chacune été victimes d’un accident

Les coïncidences sont toujours surprenantes. Ainsi, le 2 juin, les Thunderbirds et les Blue Angels, les patrouilles acrobatiques américaines – l’une appartenant à l’US Air Force et l’autre, à l’US Navy et à l’US Marine Corps – ont toutes les deux été victimes d’un accident à quelques minutes d’intervalle. Le premier accident a eu lieu

Le successeur du Rafale ne sera pas « forcément » le fruit d’une coopération européenne

Parler de l’après-Rafale, c’est se projeter à long-terme. Mais, il n’est pas interdit d’y réfléchir et d’imaginer des concepts futurs, comme c’est d’ailleurs le cas aux États-Unis, où plusieurs constructeurs ont présenté des concepts. Quelles seront les technologies arrivées à maturité dans 20 ou 30 ans? Et pour quelles capacités? Pour quels emplois? Une chose