Renseignement / Archives

Ceux de 14 (4) : L’incroyable évasion du capitaine Charles Lux

Avant le début de la Grande Guerre, les états-majors français et allemands se préparaient à l’affrontement en élaborant différents plans. Pour cela, obtenir des renseignements sur les intentions de l’adversaire et son armement était capital. Mais mieux encore, il était aussi question de gêner la mobilisation de celui qui, du jour au lendemain, pouvait devenir

Le Pentagone revoit les ambitions du « Defense Clandestine Service » à la baisse

Suite aux conclusions d’un rapport qui lui recommandait, d’élargir ses missions en ne se concentrant plus uniquement aux théâtres d’opérations dans lesquels les forces américaines sont engagées, la Defense Intelligence Agency (DIA), l’agence de renseignement du Pentagone, avait annoncé, en 2012, la création d’un nouveau service, à savoir le Defense Clandestine Service (DCS), dédié au

Le renseignement allemand accuse les séparatistes d’avoir abattu le vol MH17 avec un missile dérobé aux forces ukrainiennes

Le rapport préliminaire du Bureau d’enquête néerlandais pour la sécurité (OVV) concernant le B-777 de la Malaysia Airlines (vol MH-17) qui s’était écrasé dans l’est de l’Ukraine le 17 juillet dernier n’a établi aucune responsabilité. Le document ne fait juste qu’indiquer que l’avion a été touché par un « grand nombre de projectiles » avant de tomber.

La DGSE peine à recruter des experts en cyberdéfense

Il y a au moins service du ministère de la Défense qui n’aura pas consommé l’intégralité de ses crédits du titre 2 (dépenses de personnels) en 2014 : la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). C’est ce qu’a indiqué Philippe Errera, le patron de la Délégation aux affaires stratégiques (DAS) qui deviendra prochainement la

Un transfuge de la DGSE dans les rangs de la branche syrienne d’al-Qaïda?

L’histoire serait digne des romans d’espionnage. Selon McClatchy, le troisième plus grand groupe de presse aux États-Unis, un important cadre du groupe Khorassan, lié au front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, serait un ancien agent de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). S’appuyant sur les propos prêtés à des sources appartenant à des

Un nouveau chef pour les services de renseignement pakistanais

Chaque changement à la tête des services de renseignement pakistanais est à suivre de près, quand on connaît les liens de ces derniers avec le mouvement taleb afghan et les doutes dont ils ont fait l’objet depuis le raid des forces spéciales américaines contre Oussama Ben Laden, le chef d’al-Qaïda, en mai 2011, à Abbottabad.

La CIA évalue les effectifs de l’EI entre 20.000 et 31.500 combattants

Il est difficile de donner une estimation des effectifs de l’organisation jihadiste « État islamique », qui a instauré un califat à cheval entre la Syrie et l’Irak, sur la base des territoires qu’elle a conquis dans ces deux pays. Et cela d’autant plus qu’il faut prendre en compte les fluctuations du nombre des combattants étrangers qui

Un avion espion américain a survolé la Suède illégalement pour éviter l’aviation russe

L’espace aérien de la mer Baltique est très fréquenté par les avions militaires, en particulier par les appareils spécialisés dans la collecte du renseignement d’origine électronique. Si l’aviation russe y est présente (avec ses Iliouchine II-20M Coot et Beriev A-50 Mainstay ainsi que ses bombardiers), celle de l’Otan l’est aussi… Parmi les pays riverains de

Les sanctions de l’UE contre les chefs des services de renseignement russes sont-elles pertinentes?

Après l’affaire du Boeing de la Malaysia Airlines abattu avec 200 personnes à bord alors qu’il survolait l’est de l’Ukraine et pour laquelle la Russie est soupçonnée d’y avoir des responsabilités en raison de son soutien aux séparatistes pro-russes, l’Union européenne est décidée à durcir le ton face à Moscou et à adopter de nouvelles

Le gouvernement met en place une inspection des services du renseignement

En juin 2013, le président Hollande avait annoncé la création prochaine d’une « inspection des services de renseignement » afin de permettre au « gouvernement de consolider le contrôle et l’évaluation sur la politique du renseignement et les services qui en ont la charge ». Il était aussi question de renforcer les prérogatives de la Délégation parlementaire au renseignement.