Renseignement / Archives

Le fabricant de drones DJI accusé de livrer des données sur des sites gouvernementaux américains à Pékin

Au fil du temps, l’entreprise chinoise DJI s’est imposée sur le marché des drones de loisir et professionnels, avec des appareils comme le Phantom, le Mavic ou encore l’Inspire. Ces engins utilisent des logiciels et des applications qui permettent de stocker les données des utilisateurs (plans de vol, par exemple). Or, cela ne plaît pas

Le chef d’état-major israélien ouvert à l’idée de partager des renseignements avec les pays arabes

À plusieurs reprises, les autorités israéliennes ont mis en garde contre l’influence grandissante de l’Iran en Syrie, à la faveur de son soutien au régime de Bachar el-Assad. Qui plus est, le Hezbollah, décrit comme étant la menace la plus importante pour Israël, en a également profité pour pousser ses pions, tout en renforçant ses

Parachutée en France pour organiser la Résistance dans le Jura, Yvonne de Vibraye Baseden nous a quittés

Encore une fois, c’est grâce à la presse britannique que l’on a appris le décès d’une personnalité qui joua un rôle important dans la Résistance française, durant la Seconde Guerre Mondiale. En effet, Yvonne de Vibraye Baseden, ex-agent du Special Operations Executive (SOE), nous a quittés le 28 octobre. Pendant la Première Guerre Mondiale, en

Après ceux du CPA 10, deux autre militaires français ont été blessés par un drone armé de l’État islamique

En octobre 2016, l’on apprenait que deux aviateurs du Commando Parachutiste de l’Air n°10 (CPA 10) de la Task Force Hydra avaient été gravement blessés par l’explosion d’un drone piégé par l’État islamique (EI ou Daesh), alors qu’ils se trouvaient à Erbil (Kurdistan irakien). Mais ils n’ont pas été les seuls à avoir été touchés

L’Otan a ouvert un centre d’excellence de contre-espionnage en Pologne

En 2015, le Commandant suprême allié de la Transformation (SACT), qui était à l’époque le général français Jean-Paul Paloméros, avait signé un mémorandum d’accord portant sur l’ouverture en Pologne d’un « centre d’excellence » de l’Otan en matière de contre-espionnage. C’est ainsi que, le 19 octobre, soit deux ans plus tard, ce 24e centre d’excellence de l’Otan

Des données relatives aux avions F-35A et P-8 Poseidon ont été volées lors d’un piratage informatique

Dans un rapport sur l’état des menaces liées au cyberespace [.pdf], le Centre australien pour la cybersécurité (Australian Cyber Security Centre – ACSC) avait succintement évoqué la compromission d’un réseau informatique d’une PME ayant des activités dans le secteur de la défense et de la sécurité. En novembre 2016, l’ACSC mit en effet en évidence

La Corée du Nord aurait mis la main sur des plans opérationnels sud-coréens

Evoquer les capacités nord-coréennes en matière de cyberguerre peut prêter à sourire. En effet, il est difficilement concevable qu’un tel pays puisse en être doté. Et pour cause : la Corée du Nord ne passe pas pour être « connectée » (elle n’a obtenu une seconde connexion au réseau des réseaux que très récemment, grâce à l’entreprise

Des agents du renseignement américain sous couverture diplomatique visés par des « attaques acoustiques » à Cuba

Le 29 septembre, Washington a décidé de rappeler plus de la moitié de son personnel diplomatique jusqu’alors affecté à La Havane et de suspendre, pour « une durée indéterminée' » l’octroi de visas américains à Cuba. Ces mesures ont été prises après une rencontre entre Rex Tillerson, le chef de la diplomatie américaine, et Bruno Rodriguez Padilla,

Le sous-marin nucléaire américain USS Jimmy Carter sous pavillon pirate

Il n’est pas possible de faire ce que l’on veut avec le « Jolly Roger », que les pirates, notamment d’origine anglo-saxonne (*), hissaient au XVIIe siècle avant d’aller à l’abordage d’un vaisseau. En effet, les navires de commerce, de pêche ou de plaisance sont tenus d’aborer leur pavillon national et non celui sur lequel figurent une

Terrorisme : Environ 60 combattants d’un groupe jihadiste syrien ont trouvé refuge en Allemagne

Il y a deux ans, des experts ont affirmé que le risque de voir des jihadistes infiltrés parmi les réfugiés en provenance de Syrie (ou d’ailleurs) était minime, voire inexistant. Ainsi, pour un médiatique magistrat spécialisés dans les affaires de terrorisme, les organisations terroristes « n’avaient pas besoin techniquement » d’envoyer des combattants « parmi les migrants » dans