Renseignement / Archives

La DGSE veut être moins dépendante des moyens techniques américains

Le projet de loi relatif au renseignement vise à permettre, avec les articles L-851-3 et L-851-4, de recueillir, en temps réel sur les réseaux des opérateurs, la totalité des données, informations et documents en lien avec les communications des « personnes préalablement identifiées comme présentant une menace ». L’objectif est ainsi de pouvoir être en mesure de

Accord franco-allemand sur les satellites d’observation et la prochaine génération de drones MALE

En décembre 2010, la Direction générale de l’armement (DGA) donna le coup d’envoi pour la réalisation de deux satellites d’observation de type CSO (composante spatiale optique) dans le cadre du programme d’imagerie spatiale de défense et de sécurité MUSIS (Multinational space-based system), mené en coopération avec d’autres pays européens. Il s’agit, avec MUSIS, de remplacer

Le renseignement estime que le « phénomène de jihad à la française est désormais durablement ancré dans une partie de la jeunesse »

Quand on élabore des théories en refusant de prendre en compte les faits, c’est comme construire un château de sable. Et pourtant, après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, on a pu lire ou entendre des analyses qui n’ont fait que peu de cas de certaines réalités tout en faisant la part

La DGA lance la réalisation d’un système spatial de recueil de renseignement électro-magnétique

Avoir la capacité de recueillir du renseignement électro-magnétique fait partie des priorités stratégiques des forces françaises. À cette fin, plusieurs projets préparatoires ont été menés au cours de ces 15 dernières années, dont les satellites CERISE et CLEMENTINE, la constellation de microsatellites d’écoute électronique (ROEM pour Renseignement d’origine électromagnétique) ESSAIM et, plus récemment, les 4

L’actualisation de la Loi de programmation militaire mettra l’accent sur le renseignement et la cyberdéfense

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, le 5 février dernier, le président Hollande a affirmé que les « principes mêmes de la LPM [ndlr, Loi de programmation militaire, adoptée en décembre 2013] n’ont pas à être modifiés », alors qu’à l’issue d’un conseil de défense, deux semaines plus tôt, l’Élysée avait annoncé sa « réactualisation » d’ici l’été

Pour le renseignement militaire américain, l’État islamique est encore loin d’éclipser al-Qaïda

Malgré une certaine proximité idéologique, l’État islamique (EI ou Daesh) et al-Qaïda (au sens large, c’est à dire en prenant en compte ses différentes branches) sont des organisations concurrentes qui ne partagent pas les mêmes objectifs. Ainsi, l’une de leurs différences est que Daesh cherche à contrôler un territoire (d’où l’instauration d’un califat) alors que

Près de 2.700 emplois supplémentaires seront créés pour renforcer la lutte contre le terrorisme

Le dernier Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale (LBDSN), publié en 2013, avait conforté les moyens de la communauté française du renseignement, notamment en prônant un renforcement de ses capacités techniques ainsi que le cadre juridique de l’action de ses services. Seulement, les récents attentats commis en France ont quelque peu changé

La DGA lance l’évaluation en condition opérationnelle de SYSIPHE

La Direction générale de l’armement (DGA) a confié à l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA) un marché d’une durée de 44 mois visant à évaluer en condition opérationnelle le démonstrateur aéroporté franco-norvégien SYSIPHE (Système Spectro Imageur de mesure des Propriétés Hyper spectrales Embarqué). L’ONERA développe ce système depuis déjà quelques temps. Il s’agit

Pourquoi les autorités françaises sont-elles aussi timorées face à l’espionnage chinois

Dans son dernier numéro, l’Obs révèle l’existence d’un centre d’écoutes installé à seulement 9 km de Paris, plus précisément au 148 rue du Lieutenant Petit-Leroy, à Chavilly-Larue. Or, il se trouve que cette adresse est celle d’une annexe de l’ambassade de Chine en France. Officiellement, cette emprise abriterait une « annexe logistique ». Mais ces antennes et

Un rapport parlementaire invite à s’intéresser aux applications militaires des drones stratosphériques

Pour permettre de disposer d’une connexion à Internet partout dans le monde, Google a lancé le projet Loon, qui consiste à envoyer des ballons dans la stratosphères afin qu’ils puissent servir de relais de télécommunications. Une telle solution a l’avantage d’être beaucoup moins onéreuse que les satellites, en plus d’être susceptible d’avoir d’autres applications, comme,