Pentagone / Archives

Des moyens américains pour assurer des missions de recherche et de sauvetage au combat déployés dans le nord de l’Irak

Comme l’a indiqué le New York Times, les Émirats arabes unis ont suspendu leur participation aux frappes aériennes de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) après la capture d’un pilote jordanien contraint de s’éjecter de son F-16 lors d’une mission menée à Raqqa, le bastion des jihadistes en Syrie. L’une des raisons avancées par

Un chef jihadiste visé par une frappe américaine en Somalie

Bien qu’ayant perdu leurs bastions, grâce à l’action de l’AMISOM, la force de l’Union africaine déployée en Somalie, les milices Shebab, liées à al-Qaïda, continuent leurs attaques à Mogadiscio mais aussi dans les autres pays de la région, en particulier au Kenya. Ainsi, le 22 janvier, les jihadistes somaliens ont attaqué un hôtel, qui, situé

Le Pentagone va demander des crédits pour un avion de combat de 6e génération

L’avion F-35 Lightning II, pour lequel le Pentagone a investi 390 milliards de dollars, n’est pas encore en service opérationnel que, déjà, il est question d’imaginer, aux États-Unis, la prochaine évolution de ce que sera l’aviation de combat à l’horizon 2030. De par ses caractéristiques, qui font la part belle à la furtivité, le F-35

Syrie : Le Pentagone se veut prudent après le revers des jihadistes à Kobané

Les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) ont ainsi échoué à prendre le contrôle de la ville de Kobané, située dans nord de la Syrie, près de la frontière de la Turquie. Pourtant, au début de leur offensive, lancée le 16 septembre dernier, ils avaient pris l’avantage sur des miliciens kurdes de l’YPG (Unités

Pour M. Obama, la crise politique au Yémen ne remet pas en cause les opérations contre al-Qaïda

En 2009, les États-Unis renforcèrent leur aide accordée au Yémen en matière de lutte antiterroriste. Cette année-là, 13 personnes avaient été tuées à Fort Hood par Malik Nadal Hasan, un psychiatre de l’US Army qui était en contact avec Anwar Aulaqui, un responsable d’al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA). Et, quelques semaines plus tard, cette

Le gouvernement portugais mécontent de la réduction des effectifs militaires américains aux Açores

Le Pentagone a dévoilé, le 8 janvier, un plan de restructuration de son dispositif en Europe afin de « maximiser » des capacités militaires et de « renforcer » ses partenariats sur le Vieux Continent. L’idée est aussi de réaliser 500 millions de dollars d’économies par an. C’est ainsi que 15 sites militaires européens, qui accueillent actuellement des unités

Les États-Unis pourraient envoyer jusqu’à 1.000 militaires au Moyen Orient pour former l’Armée syrienne libre

Puisqu’il n’est pas question de s’allier avec Bacher el-Assad et qu’il faut, dans le même temps, éliminer la menace que représentent l’État islamique (EI ou Daesh) et le Front al-Nosra, lié à al-Qaïda, la seule solution est de former les combattants de l’Armée syrienne libre (ASL), c’est à dire la branche laïque, ou du moins

L’armée américaine réorganise son dispositif en Europe

Des responsables du Pentagone ont dévoilé, le 8 janvier, un plan de restructuration du dispositif militaire américain en Europe, lequel vise à réaliser 500 millions de dollars d’économies par an. Concrètement, il est prévu de restituer 15 sites militaires aux pays hôtes et d’en renforcer d’autres. Au Royaume-Uni, la base de Mildenhall, qui met en

Une base irakienne où sont affectés des instructeurs américains régulièrement prise pour cible par l’EI

Actuellement, plus de 2.100 militaires américains ont été déployés en Irak afin de protéger les intérêts des États-Unis dans ce pays et de conseiller les forces armées irakiennes face aux jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh). Ils ne sont pas autorisés à prendre part à des actions de combat, sauf en cas de légitime

Les dépenses militaires des États-Unis s’élèveront à plus de 560 milliards de dollars en 2015

À l’issue de discussions longues et toujours compliquées (l’idée est de trouver un compromis, ce qui n’est jamais simple), le Congrès des États-Unis a adopté une budget fédéral d’un montant de plus de 1.000 milliards de dollars (900 milliards d’euros). Parmi ces dépenses, celles concernant la défense s’élèveront à plus de 565 milliards de dollars