Pentagone / Archives

Les États-Unis vont encore renforcer leur présence militaire en Irak

L’éventualité avait été évoquée fin juin et elle vient d’être confirmée par Ashton Carter, le secrétaire américain à la Défense, à l’occasion d’un déplacement à Bagdad, ce 11 juillet, pour parler du combat contre l’État islamique (EI ou Daesh) : les États-Unis renforceront leur contingent déployé en Irak en y envoyant 560 militaires supplémentaires. Cette

Afghanistan : Les règles d’engagement du contingent américain vont être assouplies

  Face aux difficultés éprouvées par l’armée nationale afghane (ANA) face aux taliban, qui ont gagné en influence dans le sud de l’Afghanistan, et en particulier dans la province du Helmand, le président Obama a décidé de donner davantage de latitude aux troupes américaines déployées dans le pays pour intervenir contre les insurgés. Depuis la

Le Pentagone confirme la présence de forces spéciales américaines en Libye

Le 13 mai, le Washington Post a indiqué que deux équipes des forces spéciales américaines, totalisant 25 opérateurs, sont déployés en Libye depuis la fin 2015 afin de « recruter des partenaires locaux en vue d’une évenuelle offensive contre l’État islamique », dont la branche libyenne gagne du terrain. Se basant sur des confidences faites par des

Le Pentagone veut priver Daesh d’accès à Internet

Fin février, le Pentagone a affirmé utiliser des « armes informatiques » pour dégrader les capacités de Daesh (État islamique ou Daesh) à utiliser les réseaux numériques. « Nous utilisons des outils informatiques pour affaiblir la capacité du groupe État islamique à opérer et communiquer sur le champ de bataille virtuel », a expliqué, à l’époque, Ashton Carter, le

Le Pentagone lance un programme de recherche sur les « textiles intelligents »

Robots, drones, soldat « augmenté », Big Data, imprimantes 3D, armes électro-magnétiques ou laser, nanotechnologies… Tous ces progrès technologiques changeront, à terme, la façon dont on mène les guerres. Et cela vaudra peut être aussi pour les textiles dits « intelligents », susceptibles d’avoir des applications militaires. D’ailleurs, le Pentagone a lancé, le 1er avril, un programme public-privé de

L’armée américaine veut renforcer ses effectifs en Irak

Le président Obama avait fait une promesse : retirer les troupes américaines d’Afghanistan et d’Irak avant la fin de son mandat. À quelques mois de son départ de la Maison Blanche, cet objectif ne sera pas atteint. En Afghanistan, la situation sécuritaire l’a contraint à revoir le calendrier du désengagement des forces américaines tandis que

Pour le chef du Pentagone, les Européens doivent en faire plus contre Daesh

L’engagement des pays européens au sein de la coalition anti-EI (État islamique ou Daesh) est-il à la hauteur des enjeux? Pour le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, la réponse est « non ». Et il ne s’est pas privé de le dire lors d’un entretien donné à la chaîne de télévision CNN, ce 24 novembre.

Au moins 40 jihadistes mis hors de combat après un raid américain au Yémen

Cela fait maintenant longtemps qu’al-Qaïda a pris racine au Yémen. Mais, avec le chaos qui règne dans ce pays, où une coalition arabe est intervenue pour soutenir le président Rabbo Mansour Hadi face aux troupes de son prédécesseur, Ali Abdallah Saleh, alliées aux rebelles Houthis, appuyés par l’Iran, l’organisation jihadiste en a profité pour étendre

« L’Arsenal Plane », le nouveau concept de l’aviation américaine

Une part relativement conséquente du budget alloué au Pentagone sert à financer des programmes d’armement secret (black programs), dont l’existence n’est généralement révélée qie lorsqu’ils sont arrivés à maturité. Le 2 février dernier, à l’occasion d’une communication sur l’enveloppe que comptait demander le Pentagone pour la prochaine année fiscale, le secrétaire américain à la Défense,

Le mythique avion d’attaque A-10 Thunderbolt II maintenu en service jusqu’en 2022

Les (nombreux) partisans de l’avion d’attaque A-10 Thunderbolt II (ou Warthog) doivent être ravis. Alors que l’US Air Force demande, chaque année, son retrait du service afin de pouvoir financer d’autres priorités, cet appareil sera maintenu en première ligne jusqu’en 2022. Du moins, c’est ce que prévoit le budget que va demander le Pentagone pour