Pentagone / Archives

Le président Trump évoque le départ possible de James Mattis, l’actuel chef du Pentagone

Depuis que Donald Trump est à la Maison Blanche, plusieurs responsables liés de près ou de loin au renseignement, à la défense et à la diplomatie, ont été remplacés ou mutés. Ainsi, le poste de conseiller à la sécurité a changé quatre fois de titulaire (le général Flynn a été remplacé par le général Kellogg

Le Pentagone retient Blue Origin, Northrop Grumman et le consortium ULA pour ses prochains lancements de satellites

Les temps sont difficiles pour Elon Musk. En indélicatesse avec la SEC, le « gendarme » de Wall Street, en difficulté avec son entreprise Tesla, qui produit des voitures électriques haut de gamme, l’entrepreneur vient de subir un échec avec SpaceX, qui développe les fusées réutilisables Falcon. Pourtant, le 8 octobre, SpaceX a réussi une prouesse technologique

Selon un rapport, les systèmes d’armes américains sont trop vulnérables au risque d’attaques informatiques

Pour ses opérations dans le cyber-espace, le Pentagone dispose d’un commandement dédié, l’US Cyber Command, lequel fédère les activités des structures mises en place par chaque branche des forces armées américaines (à l’exception de l’US Coast Guard). Cette organisation est devenue opérationnelle en 2010. Aussi, l’on pourrait penser que les États-Unis ont un coup d’avance

Terres rares, électronique : Le Pentagone s’inquiète de sa trop grande dépendance à l’égard des importations chinoises

Lors de sa rencontre, le 2 octobre, avec Florence Parly, la ministre française des Armées, le chef du Pentagone, James Mattis a discuté de la norme appelée « International Traffic in Armes Regulations » [ITAR] qui, permettant à Washington de contrôler les exportations de matériels militaires américains, pose un problème à Paris pour vendre à l’Égypte des

Le président Trump dit étudier de près l’idée d’une présence militaire américaine permanente en Pologne

Le 27 août, lors de la conférence des ambassadeurs, le président Macron avait affirmé que l’Europe ne pouvait « plus remettre sa sécurité aux seuls États-Unis ». Visiblement, ce message n’est pas parvenu à Varsovie. Lors d’une conférence de presse donnée à Washington, à l’issue d’une rencontre avec son homologue américain, Donald Trump, le président polonais, Andrzej

La création de la force spatiale américaine devrait au moins coûter 13 milliards de dollars

En août, le vice-président des États-Unis, Mike Pence, avait estimé que la création d’un 6e branche des forces armées américaines dédiées uniquement aux opérations spatiales allait coûter environ 8 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années. Cette évaluation était un peu trop optimiste. En effet, selon un mémo intitulé « proposition pour une organisation

Le chef du Pentagone sur la sellette?

Lors de la Conférence des ambassadeurs, le 27 août, le président Macron a multiplié les critiques à l’égard de son homologue américain, Donald Trump, estimant, notamment, que le « partenaire avec lequel l’Europe avait bâti l’ordre multilatéral d’après-guerre semble tourner le dos à cette histoire commune. » Pour autant, à Washington, et au sein même de l’administration

La CIA met discrètement en oeuvre des drones depuis Dirkou, dans le nord du Niger

Le mois dernier, l’US Africom, le commandement militaire américain pour l’Afrique, a confirmé le déploiement de drones MQ-9 Reaper armés sur la base aérienne 101 de Niamey, en expliquant que cela faisait « partie du partenariat stratégique à long terme entre les États-Unis et le Niger pour contrer les extrémistes violents dans la région. » Par ailleurs,

Le Pentagone va investir 2 milliards de dollars pour stimuler la recherche sur l’intelligence artificielle

Peu avant de quitter ses fonctions de ministre de la Défense, en février 2017, Jean-Yves Le Drian avait estimé que l’intelligence artificielle allait être une « troisième rupture technologique, après la dissuasion nucléaire et l’explosion des technologies de l’information et du numérique. » Depuis, la Direction générale de l’armement a lancé le programme « ARTEMIS » [Architecture de traitement

Le général Kenneth McKenzie supervisera les opérations américaines au Moyen-Orient et Asie centrale

Le général Kenneth McKenzie sera-t-il plus « souple » que le général Joseph Votel, auquel il devrait succéder à la tête de l’US CENTCOM, c’est à dire le commandement militaire américain pour l’Asie centrale et le Moyen-Orient? Actuellement directeur de l’état-major interarmées au Pentagone, le général McKenzie, 61 ans, est issu du corps des Marines [USMC], au