Pentagone / Archives

Le chef d’un groupe lié à al-Qaïda éliminé par une frappe aérienne en Syrie

En septembre 2014, lors des premiers raids de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) en Syrie, un groupe appelé Khorasan, alors méconnu et par ailleurs lié à al-Qaïda, avait été également la cible de frappes américaines. Ce groupe jihadiste, établi en Syrie et proche du Front al-Nosra, une autre branche d’al-Qaïda, était alors considéré,

Lockheed-Martin met la main sur les hélicoptères Sikorsky pour 9 milliards de dollars

À la fin des années 1960, la maison Lockheed essaya de développer un hélicoptère d’attaque – l’AH-56 Cheyenne [photo] – se voulant révolutionnaire. Sans doute l’était-il trop… Car le programme fut finalement abandonné par le Pentagone en 1972, des problèmes d’électronique et de stabilité de l’appareil n’ayant pas pu être réglés. Plus de 40 ans

Selon le futur chef d’état-major interarmées américain, la Russie est une menace pour les États-Unis

Terrorisme, prolifération, revendications territoriales avec le risque d’un recours à la force pour s’approprier des territoires… Les menaces ne manquent pas actuellement. Mais pour le général Joseph Dunford, récemment désigné par le président Obama pour occuper les fonctions de chef d’état-major des forces armées américaines, celle qui semble le préoccuper le plus à court terme

L’US Army sabre à nouveau ses effectifs

En 2013, en raison des économies qui lui étaient demandées, l’US Army avait réduit ses effectifs de 80.000 personnels, ces derniers passant de 570.000 à 490.000 hommes. Dans le même temps, la dissolution de 12 brigades de combat (sur les 45 alors en ligne) fut annoncée. Deux ans plus tard, et toujours pour des raisons

Washington pourrait stocker des chars « Abrams » et des blindés « Bradley » en Europe de l’Est

En mars dernier, à l’occasion de l’arrivée de 3.000 soldats de la 3e division d’infanterie américaine à Riga avec leurs 750 chars et véhicules blindés pour une série de manoeuvres dans les États baltes, le général John O’Connor, alors en charge de cette opération logistique, avait indiqué que ces équipements – ou du moins une

Irak/EI : Le Pentagone veut appliquer la stratégie du nénuphar

Cette semaine, le president américain, Barack Obama, a annoncé l’envoi en Irak de 450 instructeurs militaires supplémentaires afin de former essentiellement des combattants sunnites pour reprendre le terrain conquis par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh). Ces instructeurs, qui s’ajouteront aux 3.100 déjà déployés en Irak, devraient être affectés à la base aérienne

Irak : Washington va envoyer 450 instructeurs supplémentaires pour former des combattants sunnites

Comme il n’est pas question pour le président Obama – comme d’ailleurs les autres pays de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) – d’envoyer des forces terrestres pour contrer l’avancée des jihadistes, la solution passe par la formation des troupes combattantes irakiennes. Actuellement, plus de 3.000 instructeurs américains ont été envoyés à cette fin

La société SpaceX peut désormais prétendre à lancer des satellites militaires américains

En avril 2014, Elon Musk, l’ex-patron de Paypal et fondateur des sociétés SpaceX et Tesla, avait engagé une action en justice pour dénoncer l’attribution en bloc à la co-entreprise United Launch Alliance (ULA), détenue par Lockheed-Martin et Boeing, de contrats portant sur le lancement de satellites militaires dans le cadre du programme EELV (Evolved Expendable

Le chef du Pentagone critique sévèrement l’attitude des forces irakiennes à Ramadi

La semaine passée, la ville de Ramadi, capitale de la province d’al-Anbar, en Irak, tombait aux mains des jihadistes du groupe État islamique (EI ou Daesh) à l’issue de combats ayant fait au moins 500 tués (y compris parmi les civils). Pour le général Martin Dempsey, le chef d’état-major interarmées américain, les forces irakiennes « n’ont

Le général Joseph F. Dunford sera le prochain chef d’état-major des armées américaines

Le général Martin Dempsey ayant fait son temps en qualité de chef d’état-major interarmées (l’équivalent français du chef d’état-major des armées), le président Obama a désigné, ce 5 mai, le général Joseph F. Dunford, dit « Fighting Joe », pour le remplacer. Actuellement commandant de l’US Marine Corps, le général Dunford, 59 ans, a notamment commandé la