Pentagone / Archives

La Russie dit avoir entamé le retrait de Syrie d’une partie de ses troupes

Lors d’une visite surprise sur la base aérienne de Hmeimim, le 11 décembre, soit quelques jours après que Moscou a annoncé la « libération totale » du territoire syrien de l’emprise de l’État islamique (EI ou Daesh), le président Vladimir Poutine a dit avoir ordonné « de faire rentrer en Russie une partie significative du contingent militaire russe

Finalement, il y aurait environ 2.000 soldats américains en Syrie

  Le 31 octobre, le général James B. Jarrard, qui commande la « Special Operations Joint Task Force » de la coalition anti-jihadiste pilotée par les États-Unis, fit sensation en affirmant qu’un « peu plus de 4.000 soldats américains » étaient alors déployés en Syrie pour soutenir les Forces démocratiques syriennes (FDS) et divers groupes armés dans leur combat

Pour le Pentagone, seule une intervention terrestre permettrait de localiser les sites nucléaires nord-coréens

Alors qu’il se trouve à Tokyo, dans le cadre d’une tournée diplomatique en Asie du Sud-Est, le président Trump a de nouveau mis en garde la Corée du Nord en affirmant que son programme nucléaire est une « menace pour le monde civilisé. » « Certains disent que ma rhétorique est forte mais regardez ce qui s’est passé

Les États-Unis vont installer des systèmes de surveillance sur les îles Palaos, dans le Pacifique

Située à l’est de l’île de Mindanao (Philippines), où des groupes jihadistes liés à l’État islamique sont actifs, au nord de la Nouvelle-Guinée occidentale (Indonésie) et à environ 1.300 kilomètres au sud-ouest de Guam,la République de Palaos, petit archipel de 21.000 habitants, intéresse beaucoup le Pentagone. Ce dernier a en effet annoncé l’installation prochaine de

Le Pentagone envisage de livrer des missiles antichars à l’Ukraine

Alors qu’elles étaient déjà tendues, les relations entre les États-Unis et la Russie se sont encore dégradées depuis le vote, la semaine passée, par le Congrès de nouvelles sanctions visant Moscou pour son ingérence dans la campagne présidentielle américaine, son annexion de la Crimée et son soutien aux séparatistes du Donbass (sud-est de l’Ukraine). Et

États-Unis : La Chambre des représentants vote une hausse massive des dépenses militaires et la création de l’US Space Corps

Le 14 juillet, la Chambre des représentants a adopté, par 344 voix contre 81, le National Defense Authorization Act (NDAA), c’est à dire le budget du Pentagone pour l’année fiscale 2018. Et ce dernier devrait augmenter significativement puisque son montant a été porté à 621,5 milliards de dollars. En outre, 75 milliards de dollars seront

Le Pentagone a les mains libres pour envoyer des renforts en Afghanistan

Fin mai, le district de Waghaz, situé dans la province de Ghazni [sud-est de l’Afghanistan] est passé sous le contrôle du mouvement taleb afghan, lequel menace à présent celui de Dih Yak ainsi que la capitale provinciale. Chaque jour qui passe, les insurgés continuent ainsi de grignoter un peu plus de terrain, tout en menant

L’administration Trump propose un budget de 639 milliards de dollars pour le Pentagone

En février, le président Donald Trump avait annoncé une « hausse historique » des dépenses militaires américaines, ces dernières devant augmenter de 54 milliards de dollars (+9%). Restait à savoir sur quelle base. En effet, entre le budget initialement prévu par son prédecesseur, Barack Obama, pour l’année 2017, les trajectoires financières annoncées sur plusieurs années et les

Le budget du Pentagone annoncé finalement en hausse de 4,5% par rapport à 2016

Après plusieurs semaines d’âpres discussions, la majorité républicaine et l’opposition démocrate au Congrès ont trouvé un accord sur une sorte de proposition de loi de finances rectificative qui financera le budget fédéral pour les cinq derniers mois de l’année fiscale, laquelle se termine le 30 septembre. L’enjeu est . Le texte, long de 1.665 pages,

SpaceX va mettre en orbite un engin espion classé « secret défense »

Une fusée Falcon 9, partiellement réutilisable et développée par la société SpaceX, doit mettre en orbite depuis Cap Canaveral, ce 30 avril, une charge utile appelée NROL-76 pour le compte du National Reconnaissance Office (NRO), une agence du Pentagone qui coordonne la récupération et l’analyse des renseignements obtenus par satellite. Ce lancement est le premier