Norvège / Archives

Trident Juncture 2018 : 3.000 militaires français seront mobilisés pour le plus important exercice de l’Otan depuis la Guerre Froide

Il y a trois ans, en Italie, au Portugal et en Espagne, l’Otan avait organisé l’exercice Trident Juncture 2015, lequel mobilisa 36.000 militaires, 200 aéronefs et une cinquantaine de navires, fournis par 27 États membres et 7 pays partenaires. Et cela en faisait, à l’époque, les manoeuvres les plus importantes de l’Alliance depuis 2002. La

La Norvège confirme le renforcement de la présence militaire américaine sur son territoire

Le 8 août, dans le cadre de l’European Deterrence Initiative [EDI], un escadron de F-22A Raptor de l’US Air Force est arrivé en Europe pour participer, au cours des prochaines semaines, à des manoeuvres aériennes avec des forces aériennes de pays membres de l’Otan. Une semaine plus tard, deux d’entre-eux ont affronté, lors d’un exercice,

M. Trump reproche à la Norvège de ne pas faire le nécessaire pour porter ses dépenses militaires à 2% du PIB

Le 19 juin, le président américain, Donald Trump, a envoyé un courrier au Premier ministre canadien, Justin Trudeau, pour lui faire part de la « frustration croissante » des États-Unis causée par le fait que le Canada n’ait « pas augmenté » ses dépenses militaires comme il s’y était engagé lors du sommet de l’Otan, organisé en septembre 2014

Le renforcement éventuel de la présence militaire américaine en Norvège préoccupe la Russie

Quand, le 12 juin, Oslo a fait part de son souhait d’avoir une présence militaire américaine accrue sur son territoire, la ministre norvégienne des Affaires étrangère, Ine Eriksen Søreide, a estimé que cela ne constituerait pas une « raison sérieuse » susceptible de motiver une réaction de la part de la Russie. Depuis janvier 2017, et à

La Norvège veut une présence militaire américaine accrue sur son territoire

Depuis janvier 2017, environ 300 soldats du corps américain des Marines sont déployés, par rotation, à Vaernes, dans le centre de la Norvège. Pour Oslo, ce déploiement avait pour objectif, selon un porte-parole du ministère norvégien de la Défense, d’avoir « plus de formation, plus de stockage [d’équipements militaires, ndlr] et ce genre de choses. » Dans

Les projets franco-allemands en matière de défense menacés par un budget militaire insuffisant en Allemagne?

La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, réclamait 12 milliards d’euros supplémentaires pour les trois prochaines année afin de pouvoir remédier aux graves lacunes de la Bundeswehr, régulièrement dénoncées par des rapports parlementaires. Finalement, elle devra se contenter d’un budget qui passera de 38,5 à 42,2 milliards d’euros en 2021. C’est en

La Norvège a des problèmes de disponibilité avec ses hélicoptères NH-90 « Caïman »

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale, en juillet 2017, le chef d’état-major de la Marine nationale (CEMM), l’amiral Christophe Prazuck, s’était dit « pas satisfait de la disponibilité ni du coût d’entretien » de l’hélicoptère NH-90 « Caïman » NFH, pourtant récemment mis en service. Et de préciser qu’il fallait « plus de 30 heures d’entretien pour une heure de

L’aviation russe aurait simulé l’attaque d’un radar en Norvège

Depuis 2012, et grâce aux recettes générées par l’exploitation de ses hydrocarbures dont elle doit évidemment assurer la protection, la Norvège augmente régulièrement ses dépenses militaires. Cette année encore, elles ont été annoncées en hausse de 7% pour s’établir à 44,6 milliards de couronnes (soit 4,46 milliards d’euros au cours actuel). Un part importante de

Yémen : La Norvège suspend ses ventes d’équipements militaires aux Émirats arabes unis

Depuis septembre 2014, les forces loyales au président yéménite Abdrabbo Mansour Hadi sont aux prises avec les rebelles Houthis, suspectés d’être soutenus par l’Iran. Et cela a conduit à l’intervention, en mars 2015, d’une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite. Dans le même temps, al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) et la branche yéménite de l’État

La Norvège choisit le système sud-coréen K9 Thunder pour moderniser son artillerie

Dans son dernier rapport, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) avait souligné la progression importante des ventes réalisées par l’industrie sud-coréenne de l’armement, avec, en 2016, un chiffre d’affaires en hausse de 20,6% (soit 8,4 milliards de dollars). Ces bons résultats ne s’expliquent pas seulement par une demande intérieure plus forte