Pour le renseignement militaire norvégien, la Russie serait sur le point de prendre l’avantage en Ukraine

« Nous ne pouvons pas laisser la Russie gagner [en Ukraine] car la sécurité même de l’Europe et de tout le voisinage russe serait remise en cause », a asséné le président Macron, lors de sa conférence de presse du 16 janvier dernier. Seulement, la situation ne semble pas aller dans le sens souhaité par le locataire de l’Élysée… Du moins pour le moment. C’est en effet la conclusion à laquelle est arrivé le renseignement militaire norvégien [Etterretningstjenesten ou E-tjenesten], dans son dernier rapport annuel d’évaluation des risques « Focus 2024 ».

« Dans cette guerre, la Russie est actuellement dans une situation plus forte qu’il y a un an et elle est en train de prendre l’avantage », a estimé l’amiral Nils Andreas Stensønes, le chef de l’E-tjenesten, en notant au passage que Moscou pourrait mobiliser environ trois fois plus de troupes que Kiev. « Il faudra une aide occidentale en armements substantielle pour que les forces ukrainiennes puissent se défendre et reprendre l’initiative dans le conflit », a-t-il ajouté, ce 12 février.

Or, pour le moment, l’aide militaire américaine s’est tarie, faute d’accord au Congrès pour la réabonder à hauteur de 61 milliards de dollars. Ce qui complique non seulement l’envoi de nouvelles armes et de munitions, mais aussi le maintien en condition opérationnelle des équipements déjà livrés. En outre, les forces ukrainiennes peinent à renouveler leurs effectifs et, par conséquent, à relever leurs troupes envoyées en première ligne. Enfin, le limogeage de leur commandant en chef, le général Valeri Zaloujny, et son remplacement par le général Oleksandr Syrsky, peut interroger sur la suite des opérations.

Pour l’E-tjenesten, la « guerre en Ukraine sera décisive pour le développement de la puissance militaire russe en 2024 et au-delà. La Russie s’est convertie à l’économie de guerre et son industrie de l’armement a reçu d’importantes subventions supplémentaires », ce qui lui permet de produire actuellement « suffisamment de munitions et de matériels pour permettre aux forces russes de soutenir leur effort de guerre en 2024 ».

Le rapport du renseignement militaire norvégien estime que, grâce à l’intensification considérable » de sa production d’armes et d’équipements et au montant de ses dépenses militaires [118,5 milliards de dollars en 2024, soit 30% du budget de l’État], la Russie parviendra à restaurer sa puissance de combat au niveau qui était le sien avant 2022 d’ici trois à cinq ans après la fin de la guerre.

Cette estimation rejoint peu ou prou celle faite par le ministre danois de la Défense, Troels Lund Poulsen, qui, le 10 février, a déclaré qu’une « attaque russe contre un pays de l’Otan serait possible dans les trois à cinq prochaines années ». À noter que c’est le délai que le chef d’état-major de la Bundeswehr, le général Carsten Breuer, a donné à ses troupes pour se préparer à l’éventualité d’une guerre…

Par ailleurs, l’E-tjenesten s’attend à voir la Russie lancer une « offensive majeure en Ukraine » dans le courant 2024. Offensive qui serait permise par l’augmentation des cadences de production de munitions et d’équipements… ainsi que par la réorganisation de forces russes et un meilleur soutien logistique. Et de souligner que l’expérience acquise sur les champs de bataille ukrainiens et les tests de nouveaux systèmes d’armes ne pourront que profiter au « développement de la puissance militaire russe dans les années à venir ».

« Vue de Moscou, la Russie est en confrontation directe avec l’Occident et mène une guerre par procuration avec l’Otan en Ukraine. Elle cherche donc à renforcer sa coopération avec d’autres pays. Après que les États-Unis et l’Europe ont imposé des sanctions, elle n’a pas tardé à intensifier sa diplomatie, ses relations commerciales et sa communication stratégique avec la Chine et d’autres pays non occidentaux », souligne le renseignement militaire norvégien.

Outre le rapprochement avec l’Iran et la Corée du Nord, celui-ci met en avant le « rôle clé de l’Arabie saoudite dans la coopération dans le cadre de l’OPEP+ et la volonté des États du Golfe de faciliter le contournement des sanctions » visant la Russie. « Les autorités et les acteurs économiques russes poursuivront également leurs efforts pour renforcer leurs relations avec les États du Golfe riches en liquidités », prédit-il.

« Nous assistons donc désormais à une coopération plus claire entre nations non démocratiques, qui veulent contester la domination occidentale, comme ils l’appellent », a résumé l’amiral Andreas Stensønes.

« Moscou s’attend à une confrontation prolongée avec l’Occident et estime qu’il est nécessaire d’augmenter sa puissance militaire. Selon les plans publics, les effectifs militaires devraient passer d’un à un million et demi de soldats d’ici 2026. Les régions militaires de Moscou et de Léningrad devraient être réactivées et de nouvelles divisions vont être créées en Carélie. La Russie formera également un certain nombre de nouvelles divisions d’infanterie et de troupes aéroportées. Une telle augmentation de la structure militaire nécessitera un processus long et exigeant, surtout à l’ombre de la guerre, et les plans de Moscou sont avant tout un signal politique », a conclu l’E-tjenesten.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

351 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    ♫ Where there’s a whip, there’s a way ! ♫
    https://www.youtube.com/watch?v=YdXQJS3Yv0Y

    « L’Ancien Monde brûlera dans les flammes de l’industrie ! Les forêts tomberont. Un Nouvel Ordre naîtra. »
    https://www.youtube.com/watch?v=2mgMM5VZ3wA

    « Tenez vos positions ! Tenez vos positions ! […]
    Je lis dans vos yeux la même peur qui pourrait saisir mon cœur.
    Un jour peut venir où le courage des hommes faillira, où nous abandonnerons nos amis et briserons tout lien : mais ce jour n’est pas arrivé !
    Ce sera l’heure des loups et des boucliers fracassés, lorsque l’age des hommes s’effondrera : mais ce jour n’est pas arrivé ! Aujourd’hui nous combattrons !
    Pour tout ce qui vous est cher sur cette bonne terre : je vous ordonne de tenir, hommes de l’Ouest ! »
    https://www.youtube.com/watch?v=qDOY0ahpUUc

    • Logos dit :

      Ha… oui oui oui.
      Mais si on reprend le sénario, là….. l Otan a le role de l’armée des morts, maudite car elle refusa le combat contre le Mal ?
      🙁

      • Félix GARCIA dit :

        Nous voilà avec une chronologie toute chamboulée !
        ^^

        PS : « Jackson vs Tolkien, avec un historien de la Terre du Milieu | REPLAY LIVE | @Surlechamp I Le Vortex »
        Qu’est-ce qu’une bataille ? Ce mot, bien qu’utilisé sans difficulté, cache en réalité bien des nuances. Pour en parler, Quentin Censier de la chaîne Sur le Champ nous emmène dans la Terre du Milieu pour nous présenter la bataille du Gouffre de Helm comme si elle avait eu lieu. C’est donc en historien factice qu’il va explorer ce que racontent Tolkien et Jackson, les « sources » permettant de connaître la bataille. En relevant les différences, en pointant les difficultés soulevées par chaque récit, il nous montrera tout ce qui se cache derrière la bataille pour mieux définir le terme.
        https://www.youtube.com/watch?v=zsgHYiysfaE

        NB : C’est bien plus subtil que cela ne peut paraitre de prime abord.

      • Gaulois78 dit :

        Olaf Schulz, notre Aragorn Européen, celui qui commande les spectres et les morts..
        https://youtu.be/TjzQ8VXqJ6E?feature=shared

    • Esthète dit :

      Oui mais au bout de la 10ème vague de mobilisation c’est beaucoup moins épique cette histoire…

  2. Félix GARCIA dit :

    * « Ce sera l’heure des loups […] »
    —> « This is the land of wolves now »
    https://www.youtube.com/watch?v=h4HRKN5CZFo

  3. blavan dit :

    Le front va-t-être bloqué pour des années car la Russie ne peut pas perdre ni gagner , seuls les péroquets d’une chaine d’info sont persuadés du contraire. Le but est atteint , vendre de plus en plus d’armes .

    • dolgan dit :

      La russie ne vend pas plus d armes. c est donc un échec

      • blavan dit :

        Je ne pensais pas à la Russie, mais à ceux qui ont fait croire aux ukrainiens qu’ils entreraient dans l’OTAN.

        • dolgan dit :

          Quel rapport? C est la russie qui tente d annexer l Ukraine.

          • dupain dit :

            C’est l’UE et l’Otan qui tentent de l’annexer, à date Sebastopol est toujours une ville russe

          • dolgan dit :

            ce sont des soldats russes qui sont en Ukraine pourtant.

          • Haut château dit :

            @dupain
            La Russie tente militairement d’annexer l’Ukraine.
            L’Ukraine souhaite librement adhérer à l’UE et à l’OTAN.

    • Scionnère Dick dit :

      « seuls les péroquets (sic) d’une chaine d’info sont persuadés du contraire. »

      C’est parce que vous trouvez qu’ils pérorent que vous les appelez des « péroquets » ? Moi qui pensait que c’était parce vous pensiez qu’ils répétaient sans réfléchir, comme des perroquets.

      • Scionnère Dick dit :

        Moi qui pensais*.
        Désolé.

        • Why not dit :

          Scionnère Dick. Mieux vaut éviter d’utiliser le pseudo Dick, qui peut s’entendre comme le diminutif du prénom Richard, avoir le sens de limier ou détective en langage populaire US, avoir le sens de noeud comme dans l’expression argotique US dickhead (tête de noeud)…

          • Scionnère Dick dit :

            Je connaissais la première et la troisième acception.

            Et si dans la « vraie vie », je me prénommais Richard ? Allez savoir…
            De plus, il n’y a rien de mal à s’appeler Richard. Je connais personnellement des Richard qui sont des gens très bien.

            Et si, en outre, j’étais un fieffé nodocéphale ? Le modèle d’élite, reconnu par ses pairs et adoubé par l’Académie ?
            Ou alors, peut-être me reste-t-il une once de capacité d’autodérision ?

            Quoi qu’il en soit, j’ignorais le sens concernant le détective.
            Aussi, je vous remercie d’avoir élevé mon niveau d’anglais.

        • Cenior66 dit :

          Ne sois pas désolé, vous n’êtes pas à un concours d’orthographe.

    • Clavier dit :

      Une situation à la coréenne en quelque sorte….

    • Alain d dit :

      « la Russie ne peut pas perdre ni gagner »
      Faux, les variables :
      Les livraisons d’obus et d’armements de l’UE à l’Ukraine.
      Les livraisons d’obus et d’armements des Etats-Unis à l’Ukraine.
      La tenue des gouvernements, ukrainien et russe.
      L’unité européenne.
      L’unité occidentale.
      L’enchainement des sanctions contre la Russie de Poutine et les menaces contre les tiers.
      Qui vend les stations Starlink qui se retrouvent dans les territoires occupés ? > Pays du Golfe et Musk.
      Ne pas oublier que Musk n’a pas hésité à fournir l’Iran, et que le Pentagone ne sanctionne pas.
      Avec une Russie en décomposition économique avancée, qu’elle est la marge de manœuvre restant à Poutine, pour continuer à financer sa guerre, tout en muselant toujours plus, avec plus de moyens dédiés, sa population ?

      • Qui qu'ils fussent dit :

        Quelle est la marge de manœuvre, pas « qu’elle est la marge ».

      • dupain dit :

        Sans Elon Musk la guerre aurait depuis longtemps été terminée, alors cesse de cracher sur lui stp

      • Thomas dit :

        La Russie en décomposition économique avancée ? ahah plutôt la France et surtout l’Allemagne oui !

  4. Bastan dit :

    Et au final Biden décide de limiter la production et exportations de GNL suffit de taper : Biden GNL. Si l’Economie européenne et le porte-monnaie des européens sont mis en danger, le retournement des populations vaudra à Poutine l’équivalent de plusieurs divisions. En plus un juge interdit aux Pays-Bas de produire des pièces pour le F35 en opposition aux bombardements israeliens. Donc aux pays européens de recevoir des F35. Poutine n’a pas de soucis à se faire avec de tels adversaires.

    • Bazdriver dit :

      Cette mesure ne s’applique qu’à Israël , dans un contexte très particulier. A la suite de 1967, un autre pays d’Europe a décidé de faire de même.

      • Bastan dit :

        Sauf qu’ils interdisent le transit de ces pièces, donc la livraison après transit dans un autre pays possédant des F35. Qui pourra empêcher les USA de se faire livrer par les Pays-Bas et ensuite de les faire passer en Israël ?

  5. JC dit :

    Donc, quelle serait la solution pour sauver l’Ukraine ? Que les pays européens envoient des troupes dans ce pays, provoquent un second front en Baltique ? Sans oublier de transformer leurs industries en machine de guerre ? Vaste programme.

    • Castel dit :

      Créer un second front en Baltique serait une erreur monumentale, puisque cela impliquerait une attaque du territoire russe.
      Par contre, comme je l’ai déjà rappelé à plusieurs reprises, l’Ukraine étant un pays reconnu par la communauté internationale, rien n’empêcherait à priori d’envoyer des troupes à l’intérieur de celui-ci pour l’aider à se défendre, en excluant toute action à l’intérieur du territoire russe.
      Bien sûr, cela ne pourrait s’envisager que si la situation s’aggravait de trop pour les Ukrainiens, mais l’OTAN pourrait à mon sens déjà agiter la menace, pour inciter les russes à essayer de trouver une issue diplomatique sérieuse à ce conflit….

      • Habeas dit :

        envoyer des troupes, et puis quoi encore
        commencons déjà par fournir ce qui est réclamé depuis des mois par Kiev

      • Trolling dit :

        J’imagine que les soldats de l’OTAN serons heureux de décéder en Ukraine et que leurs femmes copines ne vont pas se remarié avec un autre homme 😉

        • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

          Mais si l’Ukraine perd, cela sera le tour d’invasion à d’autres, et les braves petits c*llabo comme toi feront des clins d’oeil, assis bien au chaud derrière leur pc, en sciant la branche confortable sur laquelle ils sont assis !

          • Mike 007 dit :

            Il n’y aura pas d’agression de la russie envers la pologne ou autre car elle aurait pût le faire il y a longtemps. Biden a pourri le monde pour vendre des armes partout et affaiblir la russie et l’isoler en mer noire!
            On aurait dû créer une zone tampon de pays neutres et coopérer. Biden veut garder taiwan qui était une partie du territoire chinois. Quel bordel faut arrêter de faire leur jeu car on a de « l’inflation » qui est voulut et enrichit les lobies industriels et nous appauvrit. Le référédum est la vraie démocratie nous on est dans un esclavage soft. La chine commerce et cela ne nous plaît pas! Pourtant c’est la seule guerre que l’on doit mener « la guerre économique ». Mauvaise politique que nos concitoyens supportent en payant plus et vivant moins bien encore et encore!

        • Castel dit :

          Je suppose que les soldats en question souhaiteraient que leurs compagnes survivent et aient un enfant avec un autre homme comme l’avait souhaité Missac Manouchian dans son magnifique poème , qu’il avait écrit avant d’être fusillé.
          Mais sa compagne n’exhaussa pas ses vœux, trouvant sans doute que parmi les hommes qu’elle côtoya par la suite , aucun n’arrivait à sa hauteur
          https://www.youtube.com/watch?v=Vven5RXmen4

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « leurs femmes copines ne vont pas se remarié avec un autre homme  » Chez les Russes ce ne sera jamais le cas car trop éplorées de à la glorieuse mort de leurs patriotes de maris partis pour bouter hors de l’Ukraine ces féroces ukronazis!

      • aleksandar dit :

        N’importe quel pays peut envoyer des troupes en Ukraine a la demande du gouvernement ukrainien même sans accord de défense. mais pas l’OTAN.
        Sachant que c’est de facto une entrée en guerre contre la Russie.

      • Why not. dit :

        Caste. Exact. D’ailleurs, l’Otan aurait pu créer une no fly zone à l’intérieur de l’Ukraine!

      • mich57 dit :

        Justement il serait bon d’envoyer quelque missiles, sur le kremlin et Moscou , rien que pour dire a poutine , nous aussi, pouvant te faire du mal , sauf que , nous sommes trop fébriles avec la peur au ventre ……
        l’ukraine fait une guerre a crédit , et a un moment les institutions financieres , vont dire stop, c’est ce qu’il se passent , actuellement avec les usa , et bien sur également avec l’europe ……..
        la russie fait peur , surtout avec la chine comme partenaire.

        • Math dit :

          On est à 1,9% du PIB dans la défense, la Russie a dépassé les 10%. Qui est sur ne trajectoire intenable… On va encore les faire grimper au cocotier.

        • Ion 5 dit :

          La Russie VOUS fait peur, nuance…
          Les gens réfléchis constateront à l’usage des faits, que la menace Russe est très surestimée pour l’ OTAN.

    • BRAVO CHARLIE dit :

      Avec Poutine, il n’y a pas de solution en dehors des armes… Article bien pensé ci-après :

      https://www.telos-eu.com/fr/ukraine-vaincre-ou-negocier-un-faux-dilemme.html

    • Nike dit :

      Buter Poutine.
      Son « sacrifice » sauverait des dizaines (voire des centaines) de milliers de vie Russes et Ukrainiennes.

  6. Bagration.1812 dit :

    « Prendre l’avantage en Ukraine »… pour moi, tout dépend de ce que l’on entend précisément par une « victoire » ou une « défaite » de la Russie et de l’Ukraine. Et rares sont ceux qui en définissent vraiment les contours.

    Une défaite ou une victoire se définissent d’abord par rapport à des objectifs. A l’instar du géopolitologue Pascal Boniface, je considère pour ma part que, si on se réfère à ses objectifs de mars 2022, la défaite de la Russie en Ukraine est actée et depuis un moment. La population ukrainienne est définitivement braquée contre la Russie pour plusieurs générations, le gouvernement en place à Kiev est toujours aussi hostile à la Russie, et les grandes villes (Kharkiv, Odessa, Kiev) sont solidement défendues par l’armée ukrainienne. Et je ne parle même pas de l’exode des populations éduquées et formées de Russie, de l’intégration de la Suède et de la Finlande à l’Otan, ni du coup démographique et financier de la guerre…

    La Russie en est à se battre pour garder son « lot de consolation » que représente les 17% du territoire ukrainien qu’elle occupe. Au mieux pourrait-elle envisager de reprendre tout le Donbass, grâce à la montée en puissance de son complexe militaro-industriel et au sacrifice délirant des vies humaines.

    Peut-on parler dans l’autre sens d’une défaite ukrainienne ? Pas sûr, mais il est certain que l’espoir de reprendre tous les territoires occupés « jusqu’à la Crimée » s’amenuise de jour en jour, et deviendra carrément impossible si le soutien financier américain cesse. D’une certaine façon, les deux camps sont déjà perdants depuis un moment.

    • Cou coud coup coût qu'où coucou dit :

      Dans une guerre, on donne et on prend des coups, mais quand il s’agit d’évoquer son prix, c’est de son coût démographique et financier qu’il s’agit.

    • aleksandar dit :

      Boniface a simplement oublié que c’est a la fin qu’on juge si les buts de guerre ont été atteint ou pas.
      Et vous aussi.
      Le reste ce sont des a priori.
      Odessa et Kharkhov sont fermement defendues.
      Pour le moment et jusqu’à quand ?
      Etc, etc.
      Et considérer que perdre 17% de son territoire n’est pas une défaite est pour le moins surprenant.
      D’autant plus que cet amiral ne parle même pas de reconquête mais bien d’offensive russe de grande ampleur pouvant encore augmenter ce pourcentage.

      • PK dit :

        En théorie et logiquement, pour qu’il y ait une victoire complète russe, il faudrait que les Russes atteignent Odessa. C’est d’ailleurs ce que dit Poutine de façon sibilline dans son interview par Tucker Carlson. Ce faisant, les Russes isoleraient complètement l’Ukraine (et encore non dit, laisseraient tous les prétendants au dépeçage territorial se faire les dents sur le reste de l’Ukraine), en atteignant les buts de sa guerre : rendre inopérant l’occident via l’Ukraine et récupérer les territoires russophones de l’Ukraine.

        • dolgan dit :

          ennieme réécriture des objectifs de guerre. mais toujours aussi absurdes au regards des capacités russes.

      • Alain d dit :

        Défaite relative, puisque qu’en 2013, l’armée ukrainienne affichait moins de 50 000 unités.
        Ceci contre une armée russe qui affichait plus de 600 000 actifs, et bien plus armements, qu’ils étaient les meilleurs (soldats et armements).
        C’était l’ogre contre le petit poucet.
        Entre 2014 et 2022, le petit poucet a fait du muscle.
        En 2022, faire tomber Kiev en quelques semaines, et ainsi effacer l’Ukraine, ne devait être qu’une brève formalité, dans les têtes des attardés du FSB.
        D’où le nom choisi : « Opération Spéciale », illégale et pissant sur tous les engagements passés par la Russie, avec l’Ukraine et à l’international, donc les textes du Conseil de sécurité de l’ONU.
        Ce n’est pas une guerre, mais toutes les casernes de la Russie sont quasiment vidées, et n’effectuent plus que les services minimum : enrôlements, formations et entretiens.
        Le funambule Poutine ne peut plus quitter la corde du regard, la chute est inévitable !
        Comme pour un danseur ou patineur qui tournoie, surtout ne pas regarder le sol.

      • Alain d dit :

        Navires de guerre, navires pétroliers, navires de frets, la Russie n’est plus étanche.
        Les premières sanctions sérieuses contre les tiers qui aident la Russie sont tombées fin 2023.
        C’était juste l’apéro !
        https://news.bloomberglaw.com/international-trade/eu-proposes-curbs-on-three-chinese-firms-for-aiding-russia
        https://www.businesstimes.com.sg/art/3010447
        Pour le gaz russe, l’affaire était déjà assez bien pliée, baisse des volumes d’exportations et des marges des entreprises publiques russes. Cours en baisse (plus bas qu’à la fin de 2021) taux à 16% et bénéfices en chute libre, impossible d’investir dans de nouveaux gazoducs vers l’est.
        C’est triste.
        Les navires qui transitent du pétrole russe passent de plus en plus à la marmite.
        Donc ça va tenir en 2024, grâce aux réserves, mais la bérézina est programmée pour 2025, à cause des volumes et des frais, même si le cours de l’Oural avait remonté depuis le début du mois de décembre. A suivre

      • Alain d dit :

        Avoirs :
        https://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2024/02/12/immobilised-russian-assets-council-decides-to-set-aside-extraordinary-revenues/
        Barques à pétrole:
        « La décision a introduit de nouvelles mesures visant à surveiller plus étroitement la vente de navires-citerne à des pays tiers, et a imposé des exigences plus détaillées en matière d’attestation »
        https://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2024/02/08/statement-by-the-high-representative-on-behalf-of-the-eu-on-the-alignment-of-certain-countries-concerning-restrictive-measures-in-view-of-russia-s-actions-destabilising-the-situation-in-ukraine/
        L’étau se resserre et la pression augmente.
        En 2014, je me souviens avoir indiqué plusieurs fois, que la Russie ferait bien de se calmer parce ce qu’elle pesait peu par rapport à l’UE, économiquement (taille du marché, échanges et investissement étrangers).
        J’avais indiqué que Poutine aurait du fortement booster son économie avant d’agresser l’Ukraine.
        Et les efforts que Poutine a fourni, entre 2014 et 2022 pour préparer sa nouvelle agression, puis après l’avoir enclenché en février 2022, n’auront fait que retarder la pression des sanctions et embargos, qui finalement opèrent l’effet visé, isoler et planter l’économie russe !

    • Roland Desparte dit :

      @Bagration.1812. « La population ukrainienne est définitivement braquée contre la Russie pour plusieurs générations ». Ce n’est pas aussi évident que cela !
      Depuis son indépendance, l’Ukraine est divisée entre sa population prooccidentale et sa population prorusse. Dans l’Ouest du pays les habitants se considèrent comme des Européens. Dans l’Est et le Sud ils s’identifient comme Russes. Et cette opposition sociologique participe aux antagonismes des deux camps.
      Par ailleurs, une partie non négligeable de la jeunesse ukrainienne est décimée (comme la jeunesse russe). Et il faut s’attendre à des mouvements sociaux, en particulier des mères de famille (comme les manifestations des mères en Russie).
      Enfin, l’Ukraine demeure un Etat dysfonctionnel, corrompu, appauvri, et la courbe de sa natalité est catastrophique ! Les projections estiment que si la population ukrainienne est actuellement de 45 millions, elle sera réduite à 33 millions en 2050.
      Tout ceci ne donne pas raison à Poutine, bien entendu ! Mais je crois qu’il faut être honnête dans nos affirmations. Trouver une solution pour l’Ukraine ne sera pas facile… Et la défaite de la Russie est loin d’être actée, malheureusement.

      • Marco dit :

        « Dans l’Est et le Sud ils s’identifient comme Russes. » : ça pouvait être en partie vrai, avant 2014, mais l’invasion de la Crimée puis l’attaque de février 2022 a fait basculer la majeure partie des russophones d’Ukraine dans une position anti-russe. Ces personnes ne voulaient pas d’une invasion par la Russie.
        Il y a de nombreux témoignages de russophones ukrainiens qui ont décidé de ne plus parler russe, même en famille.

      • rainbowknight dit :

        Un petit bémol : vous chassez les russes d’ Ukraine et l’idée de « remigration » prendra sens avec les citoyens ukrainiens. Ceux-ci ont fui le pays pour les raisons « spéciales » que vous connaissez…
        Affirmer doctement que le Sud et l’ Est , vous ne faites pas mention du Nord, sont « russes » c’est dire que les basques sont espagnols, les alsaciens et lorrains sont allemands, les ch’tis sont des belges, les savoyards et provençaux des italiens…… et les bretons sont des anglais. Pourtant tous sont français !
        L’acharnement à être ukrainien montrait par les gens du Sud, du Nord et de l’Est de l’Ukraine à vos yeux russes, fait de cette guerre une guerre civile ou fratricide ?
        Vous seriez gravement désenchanté en constatant combien d’ ukrainiens de l’Ouest sont plus sensibles à la culture russe, aux origines lointaines, bien plus qu’aux civilisations polonaise, lituanienne, autrichienne, voire hongroise ou roumaine….

    • LEONARD dit :

      @Bagration
      Pour 2024, il n’y a aucun scénario probable dans lequel l’Ukraine soit victorieuse, son poblème étant que le sort de la bataille dépend moins d’elle que des occidentaux.
      – La guérilla de @RealStableGenius à la Chambre des Représentants bloque et bloquera l’aide U.S pendant encore des semaines, voire des mois et l’aide s’annulera si @RealStableGenius revient au pouvoir. C’est son calcul, avoir une Ukr suffisamment affaiblie en 2025 pour imposer une « négociation » yout à) l’avantage de son officier traitant, Vlad.
      – Les européens sont d’excellents orateurs, mais rien n’est fait pour renforcer l’Ukr en 2024. Tout au plus, pourra t’on acheminer quelques vieux chars supplémentaires, quelques F16, des reliquats d’obus et de missiles.
      Sans l’aide américaine, la DCA Ukr ne pourra protéger le territoire des missiles, mais surtout des avions ruZZes qui pourront alors bombarder leur industrie d’armement, jusqu’alors relativement protégée.
      Sur le plan conventionnel, l’Europe est toujours incapable de surmonter ses égoïsmes industriels nationaux pour mettre en place une réelle industrie de guerre, donc, aucune amélioration d’aide tangible n’est à prévoir au delà des matériels promis en 2023 et qui n’ont toujours pas été livrés.

      Le problème n’est donc pas la puissance conventionnelle de la RuZZie, elle a largement régressé par rapport à 2022, ni l’efficacité de l’armée Ukr, qui a, elle largement progressé, mais la faiblesse structurelle de l’Europe et la trahison des Républicains à leurs idéaux antérieurs.

      Pour 2024, l’Europe est (et sera) impuissante dans son soutien à l’Ukraine. Tout au plus financera t’elle l’état Ukr, mais les stocks sont vides et la production toujours anémique.

      Le seul sursaut en 2024 peut venir d’Amérique, si @RealStableGenius est « empêché » de devenir Président dans les semaines/mois à venir. Haley, qui bénéficierait vraisemblablement d’une large avance sur Biden (si l’on en croit les sondages), permettrait de débloquer l’aide à l’Ukr. (même si ce scénario dépend du comportement des représentants MAGA.Ru les plus extrêmistes, qui peuvent tout bloquer à la Chambre à quelques uns) Et si l’Europe se réveille enfin (et rien ne permet de le garantir), elle pourra pallier aux U.S en 2025.

      Dans un scénario médian, l’Europe arrive à racler les fonds de tiroir et à maintenir l’Ukr à flot en termes de matériels et munitions et l’Ukr trouve en elle des ressources organisationnelles et militaires de survie au front. Mais si l’hypothèse @RealStableGenius à la Maison Blanche en 2025 se réalise, l’Ukr ne devra compter que sur l’Europe et ses lâchetés en 2025.

      Et puis il y a un scénario noir, dans lequel toutes les perspectives évoquées plus haut qui se réalisent ne sont que néfastes et alors l’Europe devra faire face à une vague de 10 millions de réfugiés Ukr, la panique s’emparera des gouvernements européens face à un retrait U.S de l’Otan et il s’en trouvera sûrement quelques uns, dans la foulée d’Orban pour s’acoquiner avec Vlad, qui pourra savourer l’autodestruction européenne en invitant Trump à Moscou pour qu’il lui baise le knout.

      On aura alors assisté en quelques mois au plus formidable sabordage auto-infligé d’une civilisation dans l’histoire.

      • Alain d dit :

        « l’Europe et ses lâchetés en 2025. »
        L’UE est lâche depuis 2014, et même depuis 2008 et les annexions de Poutine sur la Géorgie.
        La lâcheté en 2008 a ouvert un boulevard pour l’agression de Poutine en 2014
        Les lâchetés, en 2014 et après, on ouvert un boulevard pour l' »opération spéciale »
        La lâcheté affichée depuis 2022 ne laisse rien présager de bon.
        Pourquoi donc la France limite la portée des SCALP livrés à l’Ukraine ? Réponse : la lâcheté !
        Pourquoi l’Allemagne ne livre pas de Taurus? Réponse : la lâcheté !
        La zizanie n’est finalement pas le premier point de blocage de l’UE, la lâcheté est au somment du podium.

    • Why not dit :

      Bagration.1812. C’est à l’insu de son plein gré que l’Ukraine se trouve confronté à cette situation!

    • dupain dit :

      L’Ukraine a definitivement perdu en ayant fait le mauvais choix

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « ’Ukraine a definitivement perdu en ayant fait le mauvais choix » Le bon choix aurait été d’accepter les oukases de votre idole Vladimir Vladimirovitch? Dans ce cas là aussi elle aurait perdu!

    • Math dit :

      Voici une hypothèse:
      Le soutien américain n’est pas ce qui fera la différence. Ce n’est d’ailleurs pas l’enjeu des Européens. L’enjeu est de tourner la page des influences américaines et russes sur la sécurité de l’Europe. Si les USA, via Trump, font mine de nous tourner le dos, c’est parce que du côté des décideurs Européens, c’est déjà fait. L’enjeu est d’amener les populations à le comprendre.

  7. Themistocles dit :

    Je ne comprends pas, ce fait 2 ans que LCI nous annonce l’écroulement imminent de l’armée russe. Et Bruno Lemaire la ruine economique de la Russie Comment est-ce possible? Qui croire ?

    • bullnar dit :

      bruno lemaire a ecrit et a donc reconnu son expertise et son intérêt dans les trous de balles, helas mais pas ceux qui nous intéressent…

    • Miltiade le Jeune dit :

      Il ne s’agit pas de croire, mais de savoir. Pour cela, il existe un outils très utile: la lecture. Néanmoins, elle nécessite un esprit critique.

    • Rémi dit :

      Jamais LCI!
      J’espére qu’après guerre, cette boite perdra sa licence après trop de mensonges.

      • Fasol dit :

        Vous préférez sans doute RT.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Vous préférez sans doute RT. » Maintenant il y a pravda-fr.com! C’est sur ce site que nos « petits télégraphistes » vont glaner leurs « infos » ! Récemment un site de « ré information » russe a été détecté en France et aussi en Allemagne et Pologne. « Portal Kombat où la vérité selon le Kremlin! On y rettrouve tous les éléments de langage, les « ukronazis, les mercenaires français en Ukraine, les labos d’armes biologiques et chimiques en Ukraine dirigés par l’O.T.A.N. les faux témoignages concernant les exactions des forces russes …………………..tout un poème!

    • john dit :

      Ne pas vouloir comprendre que l’Histoire est complexe, et que des facteurs semblant mineurs peuvent avoir des conséquences majeures est un réel problème dans le journalisme et la politique…
      1. L’armée russe maintient sa capacité grâce au volume des troupes, en ayant vidé ses prisons, et en ayant offert des salaires qui sont énormes pour la Russie. L’autre aspect est la réserve ENORME de matériel soviétique que la Russie remet en service.
      Pas ultra moderne, mais efficace. Et enfin, les collaborations avec l’Iran et la Corée du Nord permettent de maintenir un volume de feu suffisant.
      MAIS tout cela a une limite. Seuls les renseignements connaissent les limites matérielles de la Russie ! Et ils ne vont pas en parler publiquement. Et oui, les politiques (peu importe le pays) vont communiquer selon leurs intérêts, et pas selon la réalité.
      Problème dans tout cela, la lenteur du soutien à l’Ukraine qui permet à la Russie de remettre en état du vieux matériel, mettre en place la production de missiles et munitions, etc… Quand la Russie était à la peine, un soutien supérieur à ce moment aurait pu faire la différence. Il faut bien comprendre que la Russie a perdu plus que ce qu’elle avait en service actif dans les blindés en début de conflit. Sauf que la réserve est énormissime.
      Aujourd’hui, l’Ukraine n’a plus la capacité qu’elle avait par le passé en artillerie, elle n’a plus de nouveau matériel américain, plus de missile sol-air américain, etc… L’Ukraine a perdu le plus gros fournisseur de munitions. Ne pas prendre cela en compte dans votre analyse est problématique. C’est un tournant majeur dans ce conflit.

      2. Pour l’économie, c’est encore plus complexe.
      Personne n’est capable de prédire les crashs boursiers, les crises économiques à moyen terme. Une économie est basée sur des bases de confiance qui peuvent tout influencer. Une économie saine peut s’effondrer à cause de vents de panique, et une économie malsaine / en mauvais état peut tenir par une confiance maintenue.
      Ce qui est su pour la Russie, c’est qu’une partie de ses exportations ne leur apporte pas de revenu utilisable (le pétrole payé en euro / dollar) et bloqué.
      Il y a eu (comme pour l’Ukraine) une fuite des cerveaux au début de la guerre. Cela a un impact économique. Et il faut ajouter à cela la perte de personnes actives qui sont à la guerre, qui ont été blessées ou tuées à la guerre. Mais au final, tout cela représente 2-3 % du pays tout au plus. Et la population russe n’est pas vieille, et il y a peu de naissance, donc ils ont une proportion importante de la population qui est active, ce qui aide bcp vu le contexte.

      Ensuite, la Russie a pris des mesures de politique monétaire qui ont sauvé le rouble. Les retraits d’argent ont été très très fortement limités, les taux d’intérêt ont explosé (16% fin 2023), et les Russes ont perdu beaucoup de liberté à ce niveau. Et l’inflation est énorme.

      Le but des sanctions est en réalité la chute du régime de Poutine qui est la seule issue « raisonnable » pour une victoire ukrainienne. Mais dans cela, il faut comprendre qu’un effondrement du régime peut se produire à tout moment, et être basé sur des événements qui sont en réalité mineurs tels que des produits qui manquent, l’inflation, les problèmes de chauffages que beaucoup de villes ont eu en Russie… Mais il y a aussi les décès des militaires.
      La fin de l’URSS est largement due au conflit en Afghanistan. Les décès et la venue d’un leader plus permissif ont rendu possible la critique du régime, et à force, cela a mené à sa perte.

      Mais tout pays qui se bat seul, aussi puissant soit il ne peut pas tenir économiquement et humainement à long terme. C’est bien pour cela que Poutine utilise activement la désinformation pour que les occidentaux le soutiennent. Le résultat, c’est les Trump qui font tout pour être anti-Ukraine. Et ça marche. L’issue pour la guerre du point de vue russe, c’est changer l’opinion internationale. L’issue pour les pro-ukrainiens, c’est la fin du régime Poutine.

      • Goose dit :

        La vache ! Ô miracle !
        Pour une fois que notre troll helvète fait un commentaire pertinent !
        Et sans aucun insinuation sur la France, les Français !
        Jour à marquer d’une pierre blanche ! 😉

      • Vinz dit :

        Confondez pas complexe et recycler tous les poncifs du genre, Jaune.

      • John dit :

        A mon avis, c’est la faute à la France et faut suivre l’exemple allemand. Mais c’est juste mon avis. Et j’ai rien trouvé sur internet ou wikipedia à copier coller.

    • Why not dit :

      Thémistocle. Dans son immense générosité LCI a décidé d’accorder un délai supplémentaire à l’armée russe! Bruno Lemaire a choisi lui aussi de suivre cette approche bienveillante.

  8. Georges Frérot dit :

    Beaucoup des fanfarons qui nous promettaient de mettre la Fédération de Russie à genoux par nos paquets de sanctions seraient bien inspirés de faire leur méaculpa publique.
    Certes l’attaque de l’Ukraine en 2022 a « peut-être ressoudé » l’OTAN, mais de nombreux pays sont soit neutres soit soutiennent la Fédération de Russie.
    Et un axe Mouscou, Pékin, Pyongyang, Téhéran c’est bel et bien créé.
    Il serait temps pour nous de passer à la vitesse supérieure en dépassant l’écume des mots pour construire de toute urgence notre résilience dans les domaines stratégiques de la défense, de la santé, de l’alimentation.
    Ceci impose de financer la remontée en puissance de tous ces domaines dans une approche conforme à l’adage « Aides-toi et le Ciel t’aidera ».
    Fort nous pourrons conclure des alliances, faibles nous ne ferons que subir.
    Prenons bien conscience que l’équilibre de la terreur à de très sérieuses limites qui n’inhibe pas la guerre conventionnelle.

    • Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? dit :

       
      Et un axe S’est bel et bien créé.

    • Agora dit :

      La place est publique et le mea culpa est public.

      • PK dit :

        Chez le gars en question, c’est la raie qui est publique, sans compter la république… Quand on est sinistre au point de se planter aussi fort, on devrait avoir la décence de démissionner en silence, en rasant les murs.

        Mais bon, l’honneur n’est pas trop la caractéristique du gouvernement Macron…

        • dolgan dit :

          apres une tirade pareille, vous etes capable de critiquer l honneur d autrui…

          Vous ne semblez pas avoir conscience de la définition de ce mot.

        • Miroir dit :

          Décence et honneur.
          Vous parlez de ce qui vous manque.

      • Why not dit :

        Agora. Les toilettes sont également publiques mais courent le risque d’être privatisées pour augmenter le budget de l’armée?

  9. PHILIPPE dit :

    Tout n’est pas joué dans ce regrettable conflit dont même la Russie pourrait sortir durablement affaiblie quelle qu’en soit l’issue.
    Voici juste quelques remarques au passage :
    * à qui devons-nous les « dividendes de la paix » lesquels sont en contradiction formelle avec l’adage bien connu « Si vis pacem parabellum (en français : « si tu veux la paix, prépare la guerre ») ?
    * alors que la Crimée a pourtant été envahie en février 2014 quelles ont été les réactions à l’époque ?
    * après l’agression russe de février 2022 qui a tergiversé, dans la durée, pour apporter un soutien toujours mesuré et bien tardif à l’Ukraine ?
    * qui vient de décréter, il y a peu, qu’il nous fallait entrer dans une économie de guerre alors même que la Corée du Nord fait le forcing pour approvisionner la Russie en obus de 155 mm ?
    Pendant ce temps là les USA sont en campagne avec, paraît-il, le choix entre un gâteux et un furieux.
    Mais, rassurons nous, le complexe militaro-industriel se porte bien.

    • Themistocles dit :

      De 152mm pour les obus coréens, le calibre des pièces lourdes russes. Le 155 c’est pour l’Otan et assimilé. Pour les ukrainiens c’est bien une partir df problème étant donné qu’ils disposent encore de pièces russes mais inutilisables faute de ravitaillement en 152 et 122mm . Il ne reste que les pièces de 155mm mais avec la production de munitions que l’on connait.

      • john dit :

        C’est un peu simpliste.
        Le 122mm et 152 mm est produit aussi en Europe et par d’autre.
        Quant au 155mm, il est produit et utilisé par la Chine par exemple.

        • Why not. dit :

          john. Exact. La Bulgarie produit notamment du 152mm. D’autres ex du pacte de Varsovie probablement?

          • Lotharingie dit :

            Why not :

            « ….D’autres ex du pacte de Varsovie probablement?… »

            Il me semble que la Répubique Tchèque produit des munitions aux calibres ex-soviétiques.

            Usines qui avaient subi 2 attentats avant l’attaque russe de février 2022, me semble t il.

            Bien à vous.

    • aleksandar ( troll chez Janes ) dit :

      La Corée du Nord ne fait pas le forcing.
      Sa doctrine militaire est basée sur la supériorité en artillerie.
      Elle avait donc déjà la capacité de produire 1 millions d’obus par an.

  10. Robmac dit :

    Si les occidentaux voulaient vraiment aider l’Ukraine à gagner la guerre, ils lui fourniraient des armes qui permettent d’atteindre en Russie les dépôts, usines, lignes de communication, embranchements ferroviaires, ponts et autres casernements. Mais très clairement ON NE VEUT PAS, et on ne mise que sur une guerre d’usure qui affaiblirait la Russie, immense pays, dictature mafieuse impitoyable, toute entière orientée vers l’économie de guerre.

    Et donc l’Ukraine perd, les occidentaux aussi, et c’est la Russie qui nous aura à l’usure !!!

    • aleksandar dit :

      Il ne vous est pas venu a l’idée qu’en retour la Russie pourrait aussi taper en Europe dépôts, usines, lignes de communication, embranchements ferroviaires, ponts et autres casernements.
      Et après votre réponse c’est quoi ?
      L’arme atomique ?

      • Mal de mer dit :

        Les pays d’Europe ne font pas la guerre à la Russie. Ils apportent une assistance à l’Ukraine qui, elle, se défend contre l’agression russe.

      • Rico dit :

        La Russie n’aurait aucun intérêt à agresser militairement des pays de l’OTAN et provoquer leur entrée concrète dans le conflit.
        Vous agitez la menace d’une escalade sans prendre en compte les risques qu’elle comporte pour la Russie, comme si un seul camp en serait affecté. C’est de la bêtise ou de la mauvaise foi ?

      • rainbowknight dit :

        Troll ! Apprenez à lire et comprendre le sens des mots.
        Ici il est question de livrer des matériels et munitions. Aucune allusion à une attaque de nos pays contre la Russie…
        Pourquoi agiter la menace en retour d’une frappe russe. La Russie alors déclarerait la guerre mais le peuple russe est il disposé à cela ? Vous parlez comme Medvedev…
        Vous légitimez des frappes ukrainiennes contre la Corée du Nord, l’ Iran et probablement la Chine ?
        Méditez les mots du chancelier allemand, il est volontaire pour apporter son aide à l’Ukraine mais réticent à céder les TAURUS dont elle aurait bien besoin….
        Faire un commentaire à bon escient vous crédibilise sinon vous passez pour un con… mais un troll peut il être honnête ?

      • beber dit :

        @Alexandar avec des raisonnements comme ça il ne faut surtout rien faire quand on est attaqué.
        Seule solution se rendre…
        C’est bien essayé Vlad.

      • Robmac dit :

        Mais la France n’a rien à craindre : nous avons une solide armée de professionnels qui ont fait leurs preuves en Afghanistan et pendant 60 ans en Afrique, nous possédons le meilleur avion du monde que tous les pays de l’Otan nous envient, des matériels sophistiqués, des petites bombes nucléaires tactiques et les missiles associés, un porte !avions nucléaires et quatre SNLE :

        Que peut ont craindre, dites le moi ?

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Que peut ont craindre, dites le moi ? » Peut êtres des gonzes ………comme vous, des « sinistres » (en restant poli) qui aime bien cracher sur leur pays, leur armée (si étant que vous êtes français)!

        • aleksandar dit :

          Notre armée est effectivement la meilleure d’Europe mais sa taille la rend insignifiante.
          Nous n’avons fait de guerre conventionnelle ni en Afrique, ni en Afgha.
          Par contre il est exact que ces engagements nous ont donné un avantage certain par rapports aux autres états européen dans l’assimilation des savoir-faire en posture opérationnelle.
          Nous n’avons pas fait la « guerre » mais nous avons largement dépassé le niveau « exercice ».
          Tant au niveau troupes qu’au niveau etat-majors

      • Whu not. dit :

        aleksandar. On rase Moscou et St-Péterbourg pour commencer, ensuite on demande à Poutine de quitter Kaliningrad, la Biélorussie, la Transnitrie, les territoires annexés en Ukraine! Dans le même temps, on l’informe que nous sommes prêt à négocier les dommages de guerre que devra verser la Russie, plus quelques autres détails (livraison des criminels de guerre, etc…)

      • Charcot84 dit :

        @Aleksandar…arrêtez cette fumeuse idée que la russie pourrait en retour taper nos dépôts…pour info, elle l’a déjà fait , des sabotages et des incendies suspects ont eu lieu dans les usines d’armement comme en Bulgarie me semble-t-il ? Mais à force de vouloir ménager le tsar du fsb, on lui déroule le tapis rouge (sans jeu de mots) pour qu’l continue ses agressions, ses annexions etc… Je pense réellement qu’il est temps de le remettre à sa place, nous allons vers la guerre avec certitude avec ce genre d’attitude, alors autant, frapper aujourd’hui, alors que la russie est affaiblie. Et pour info, nous avons aussi des armes nucléaires….il faut aussi le lui rappeler !

        • HAL dit :

          Et donc ? On fait un petit échange d’ogives et on regarde qui a encore un bout de terre non irradié ?

    • Matriochka dit :

      Tout à fait d’accord, les occidentaux, et particulièrement les américains, ne veulent pas d’une défaite russe qui produirait, en pire, les mêmes problèmes que la chute de l’URSS (dissémination d’´armes, de technologies…) avec un gros gagnant, en influence, en gains territoriaux, la Chine.

    • Vauxenguerre dit :

      C’est bien pour cela que l’Occident doit détruire la Russie, ensuite on s’occupera du Sahel, du moyen orient avant de botté le c.l de la chine et la cdn..Une fois le but atteint on s’occupera chirurgicalement des usa (lire Five Eyes, actuels et futurs pleutres de l’espace économique européen)

  11. PK dit :

    « Le rapport du renseignement militaire norvégien estime que, grâce à l’intensification considérable » de sa production d’armes et d’équipements et au montant de ses dépenses militaires [118,5 milliards de dollars en 2024, soit 30% du budget de l’État], la Russie parviendra à restaurer sa puissance de combat au niveau qui était le sien avant 2022 d’ici trois à cinq ans après la fin de la guerre. »

    Félicitations à tous ceux ici présents qui affirmaient que les pertes russes étaient telles qu’ils seraient à genoux pour 10 à 20 ans 😀

    • dolgan dit :

      certains croient au pere noel visiblement.

      • Habeas dit :

        30 % c’est énorme, c’est le niveau de la Guerre Froide début des années 80.
        Et cela a coulé l’URSS
        C’est donc un excellent chiffre …que les russes continuent comme cela c’est parfait …

        • dupain dit :

          Rien â voir, puisqu’ à l’époque l’Arabie Saoudite était du côté US pour plomber le prix du oetrole

    • Dodo dit :

      La guerre n’est pas terminée et les russes continuent de perdre nombre d’équipements.
      Se refaire une santé en 5 ans c’est une projection avec de grandes inconnues, mais une projection qui vous enchante.
      Première chose qu’il faut comprendre c’est que les russes devront maintenir l’effort financier sur tout ce laps de temps, ce qui n’est pas certain du tout.
      Deuxième chose, elle reconstituera peut-être son armée d’active mais n’aura plus ses réserves héritées de l’époque soviétique.

      Les russes semblent miser beaucoup sur cette année et espèrent que l’occident cesse ses aides.
      Ce n’est donc pas un effort qui va s’inscrire dans une banalité et si dans un an il y a un accord qui fixe une fin de la guerre, doutons fortement que la Russie restera en économie de guerre.

      Mais on en reparlera de la Russie dans 5 ans. Pour l’heure toutes les annonces et autres , nous ne voyons pas sur le terrain ce que l’économie de guerre apporte. Vous voyez beaucoup de matériels neufs en quantité ? Non, ni sur terre, ni dans les airs, ni sur mer. Alors ils vont produire des munitions, ils vont devoir payer énormément de choses, ne faisons pas comme si ce conflit serait terminé et que la Russie mettrait tout cet argent pour se construire une nouvelle armée. Une guerre ça coûte cher, très cher, on ne parle pas là d’une hausse d’un budget d’une armée en paix. L’attribution continue et 2 ans que la Russie annonce être en économie de guerre, on continue pourtant de ne voir que d’anciens équipements remis en état pour durer peu de temps au front, on ne voit pas sur le terrain de productions neuves en quantité, c’est presque anecdotique. Donc quand on observe cela, il y a de quoi douter sur cette formidable industrie russe et les discours qui semblent plus tourné à influencer les opinions occidentales qu’autre chose. Poutine mise sur un occident qui en 2024 abandonnera l’Ukraine, d’où cet effort conséquent pour cette année.

      Donc attendez donc la suite avant de vous réjouir dès lors que vous entendez un type évoquer une perspective positive pour la Russie. Pourquoi donc le prenez vous plus au sérieux que d’autres qui vous diront que la Russie mettra 10 ans à s’en remettre ? Car vous ne voulez croire et entendre que ce qui va vers vos envies personnelles.

      • Habeas dit :

        Evidemment, l’article du Renseignement ne repose sur rien.
        il s’agit de faire pression sur les américains pour qu’ils débloquent leur aide.

      • Petit Gibus dit :

        « ne faisons pas comme si ce conflit serait terminé et que la Russie mettrait tout cet argent pour se construire une nouvelle armée. »

        Ne faisons pas comme si ce conflit était terminé et la Russie mettait tout cet argent pour se construire une nouvelle armée.

      • alexandre escubedo dit :

        tout ce que vous dite a du sens mais voila il y a deux fait la Russie détient plus de 40% des matières premiers donc il n ont pas besoin de les transformee juste a les vendre ensuite en 1945 (wiki source)ils ont construit en 6 mois 12000 tanks et meme si c etait une ancienne technonlogie 40 t34 explose 1 leclerc

        • dolgan dit :

          41 T34, si on est dans un jeu vidéo ou le leclerc est seul sans possibilité de se retirer pour recharger.

          Mais combien faudrait-il de T34 face a un VBCI ou un Jaguar?

          NB: spoil, la russie de 2023 n est en rien comparable a l empire Russe de 1945.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « 40 t34 explose 1 leclerc Leclerc, avec une majuscule c’est……………..mieux! Sinon 40/1 on ne peut pas dire que le ration soit en faveur des productions russes!

        • Charcot84 dit :

          Rappelons aussi que l’aide US a été prépondérante dans l’effort de guerre des soviétiques, ce qu’oublie bizarrement Poutine, l’historien low cost de la russie. Sans les américains, les soviets n’y seraient pas arrivés ! Les US fournissaient énormément de logistiques (des milliers de camions, de l’acier, des rations de combat) ce qui a permis aux soviétiques de pouvoir produire tous ces chars, ils étaient dégagés de pas mal de tâches que les usa ont pris à leur compte. Sauf à ce que trump aide de la même manière les russes (s’il est élu, ce n’est pas encore fait), les russes en se mettant en économie de guerre négligent d’autres domaines essentiels à la population qui commence à le sentir.

    • Vinz dit :

      Sans parler de ceux qui expliquaient doctement que la Russie ne pouvait plus sortir un char et un avion de combat de leurs lignes de production.
      Y a un petit voisin qui s’appelle la Chine.

      • Charcot84 dit :

        @Vinz…la Chine est aussi préoccupée par son propre approvisionnement et production de matériels militaires en vu de sa future aventure militaire contre Taïwan…donc l’aide à la russie ne sera pas à la hauteur des besoins de ces derniers.

    • mich dit :

      Bonjour , excusez moi pour cet aparté mais sur votre réflexion sur le gout ,la beauté et le wokisme ,alors oui je penses qu ‘il n ‘ y a quand même pas les mêmes sensibilités chez tout le monde , mais ici on parlais avion et la phrase de Marcel Dassault bien que magnifique est pour moi vide de sens en pratique mais ce n ‘est que mon avis . Pour revenir au sujet , franchement un peu étrange un smiley en parlant des pertes de cette guerre car si il y a bien une chose dont je ne doutes pas sur la stupidité de ce conflit c est bien les morts sur le terrain et bien sur la suffisance de leurs dirigeants , maintenant on verra bien en 2024 .

      • PK dit :

        Le souriard est destiné à se moquer des abrutis professant doctement, pas pour les pauvres types qui sont mort à cause du cynisme américain.

    • Duhzmel dit :

      Allons ,allons ,rien n’a changé depuis 1936 quand nos brillants politiciens et généraux disaient que l’armée allemande n’attaquera jamais la France ….Nos grands pères ont eu Dalladier nous on a MAcron .qui s’est fait enfariné par Poutine quand celui ci l’a reçu au fort de Bregancon . L’armée française et l’industrie auraient dû passée en préparation guerre déjà il y a 2 ans …..mais c’est connu ,on a toujours une guerre de retard .

      • Trolling dit :

        Incomparables, la France avait ces colonies par le passé, maintenant faut les payer, et le position géopolitique de la France n’est plus le même.
        Économie de guerre ? As tu demandé l’avis des syndicats française ? Les étudiants de gauche et de droite ? Les médecins et les enseignants réclament plus de rémunération.
        Qui veut travailler dans les usines d’armement ? Ça donne pas envie donc il faut payer plus, ou viendra l’argent ? La France ne peu pas imprimer de l’euro et même si elle peu créera de l’inflation donc les électeurs descendrons dans la rue et bloquerons le pays.
        Solution dictature ? Mdr

    • aleksandar dit :

      D’autant plus que ce général se trompe, il faut différencier matériels et personnels.

      Niveau matériel le recompletement est en cours.
      Pas pour tout par exemple les blindés.
      Mais en deux ans les 40 a 50 KH 52 détruits ont déjà été remplacés par 40 appareils neufs.
      Dans l’artillerie les matériels neufs remplacent avantageusement les vieux D-30.

      Par contre au niveau des personnels l’armée russe est déjà au dessus de 2021 en nombre et en expérience.

      • rainbowknight dit :

        Donc déjà des équipages expérimentés sont présents dans des matériels flambant neufs …. KH52 il faut un minimum d’apprentissage sauf si les personnels des appareils abattus sont revenus indemnes
        Donc il y a un énorme problème, parce que si les troupes sont plus nombreuses et aguerries, elles montrent des difficultés à bousculer un ennemi moins nombreux. Elles subissent des pertes non négligeables et n’avancent guère de quelques kilomètres. C’est pas bon pour le moral d’avoir les éléments réunis pour vaincre et ne pas réussir rapidement en économisant ses ressources humaines et matérielles…
        89% le pourcentage de votants en faveur du Maître…. il suffit d’officialiser maintenant.

    • Matriochka dit :

      La guerre en Afghanistan a duré de 1979 à 1989, l’URSS s’est effondré en 1991. La Russie est un vaste pays, il y a toujours de l’inertie, comme lors de la chute de l’Empire russe suite aux défaites face au Japon puis face à l’Allemagne, mais ça arrivera, et ça sera la dernière.

      • superplouc dit :

        L’Urss était un pays où tout était subventionné par l’état qui ne produisait rien.(Un peu comme nous?) Sa seule subsistance était l’empreint. A la fin de l’ère Reagan, les US ont fait monter artificiellement les taux d’intérêts et c’est là que la déchéance Soviétique à commencée. Voila ce qui nous attend dans quelques années. Pour rappel la Russie c’est 10% d’endettement. Nous c’est plus de 110%, avec 280 milliards de plus pour cette année.

        • Banquier dit :

          Votre texte est empreint d’inexactitudes factuelles, votre seul ressource pour y remédier est l’emprunt de livres sérieux à la bibliothèque.

        • Lothringer dit :

          Les USA, effectivement sous Reagan, ont réussi à « tuer économiquement » l’URSS grâce au soutien du roi Fahd d’Arabie Saoudite qui a accepté, à la demande de Reagan, d’ouvrir grand les vannes du pétrole et de faire s’effondrer les cours mondiaux. On était effectivement pendant la guerre d’Afghanistan. Et les mères de soldats soviétiques ont eu le courage de défiler pendant longtemps sur la Place Rouge pour exprimer leur douleur (enfant morts) ou leur craintes (enfants en poste là-bas).
          Par ailleurs, l’URSS était un pays avec une productivité médiocre du travail. La blague en vigueur à cette époque était « on fait semblant de nous payer, alors nous faisons semblant de travailler ».
          De Gaulle pensait dès le début que le communisme soviétique finirait par s’effondrer. L’Histoire lui a donné (une fois de plus) raison.

      • Trolling dit :

        L’effondrement de URSS est à trop concentration dans le secteur industriel lourd et négligeance du secteur agricole car pétrole contre la nourriture.
        Les russes actuels ne mourons pas de faim ni de froid donc effondrement peu attendre 🙂

        • dolgan dit :

          Quelle logique étrange de penser que la production agricole et la production pétroliere russe seraient destinées au petit peuple russe. Jamais entendu parler de putin et des oligarques?

      • Lothringer dit :

        La Russie impériale s’était très rapidement remise économiquement de la défaite de 1905 grâce à un nouveau premier-ministre efficace, qui a d’ailleurs su négocier habilement pour limiter, autant que possible, les prétentions japonaises.
        Mais la faiblesse est restée le manque d’efficacité de l’armée, et donc l’hécatombe humaine de 1914 à 1917.
        Pourtant la Russie avait remporté quelques victoires contre les ottomans et les Autrichiens.

    • VinceToto dit :

      Leurs forces armées sont déjà beaucoup plus fortes maintenant qu’en février 2022 (Chut! Faut pas le dire car cela ne correspond pas à la propagande, à l’histoire US/OTAN/UE). Mais elles n’ont toujours pas ni les moyens, ni la volonté(ni des armées, ni des civils) pour des guerres d’invasions + contrôle de grands territoires ou la population ne voudrait pas d’eux.

      • PK dit :

        C’est une évidence crasse. Pas politiquement correcte, car cela mettrait à mal la justification guerrière de l’OTAN.

        Sans compter que la Russie n’a rien à foutre de « conquérir » des territoires qui ne lui sont pas acquis, étant donné qu’elle a déjà du mal à gérer son immense territoire, dont on rappelle qu’il est le plus grand du monde, à côté duquel les États-Unis font figure de nain de jardin… ET Dieu sait si les États-Unis sont pourtant immenses !

        Comme dit Poutine, il a assez à faire chez lui pour ne pas s’occuper des autres, quand les autres ne viennent pas le faire ch… (libre traduction, mais c’était l’idée).

        • Marco dit :

          Et si cette Opération Spéciale n’avait comme but initial que de détourner le mécontentement interne et la contestation du pouvoir autoritaire suite à la gestion catastrophique du COVID en Russie ?
          C’est tellement plus simple de rallier toute la population sous une bannière unique pour bouter l’infâme loin des frontières et ainsi faire taire les contestataires qui deviennent, de facto, des traîtres à la nation (toute ressemblance avec une idéologie politique xénophobe qui gangrène nos républiques est parfaitement fortuite)

          La conquête territoriale n’étant qu’un bonus pour le prestige du dictateur et sa place dans l’Histoire.

          • Heron dit :

            Je suis de votre avis Marco, putin a lancé cette guerre pour détourner le mécontentement interne qui est surtout dû à l’échec de sa politique économique avec un salaire minimum aux alentours des 200 €.

        • Mèbyençuhr dit :

          Pour quelqu’un qui dit ne pas vouloir s’occuper des autres et qu’il ne faut pas importuner les autres, il a de drôles de manières avec son voisin ukrainien, votre Poutine.

      • Elwin dit :

        En même temps vu la raclée qu’ils se sont pris en 2022, en roulant à tombeau ouvert et à découvert par colonnes entières, c’est pas très étonnant qu’ils se soient améliorés. Tout peut encore arriver, dans un sens comme dans l’autre.

        • VinceToto dit :

          Il y a effectivement de cela. Mais ils ont encore des progrès à faire dans ce domaine avec de meilleures tactiques et intégration des drones, IA, systèmes informatiques, guerre elec., etc., pour diminuer leurs pertes tout en augmentant leurs capacités. Ils y travaillent.

      • Chimou dit :

        Tiens notre propagandiste favori est encore debout. Pour soutenir vos propos vous pourriez citer les nombreux talk-show moscoviens où les animateurs proposaient d’envahir les pays baltes voire le reste de l’Europe

        • VinceToto dit :

          Contrairement à vous, je ne regarde pas les médias Entertainment et trash libres russes moscovites. Ils critiquent les médias occidentaux, mais ils ont aussi des grosses daubes.

    • john dit :

      Combien de chars à produire pour restaurer tous ceux perdus? La Russie n’a rien produit de majeur depuis la Guerre Froide…
      Cette hypothèse est très optimiste, peu réaliste. De la même manière que les prédictions d’une Russie effondrée sont peu réalistes…

      • dolgan dit :

        calcul simple. 2300 + confirmés. le conflit va au moins durer jusque 2025. les russes perdent environ 80 chars / mois en moyenne. fin 2024, ils en auront perdu 3000 . chiffre tres sous évalué.

        donc 600 chars neufs par an. pas tres credible.

    • Why not. dit :

      PK. Grotesque. Les norvégiens se laisse intoxiquer par la propagande russe!

  12. beber dit :

    C’est une évidence que la montre joue pour Moscou, et les occidentaux, trop frileux a l’idée de supporter pleinement l’Ukraine, ont permis cela.
    Reste que la méthode russe est très couteuse en homme et en matériel pour des gains minime, à voir dans quel état seront ses forces à la sortie de son offensive hivernale

    • Rémi dit :

      Unitquement dans la propagande Zellenskienne.
      Si les chiffres ukrainiens étaient vrais l’armée russe sserait au bord de l’éffondrement.
      On parles de l’armée qui nous a offert le fantome de Kiev,

      • Mica X dit :

        Des mois pour avancer de qq km au prix de milliers de morts… pour l’instant des sous hommes des minorités mais il en faudra plus (de soldats) pour avancer et là il faudra faire appel aux petits blancs.

        En province, à titre d’exemple, les services publiques sont encore plus à la ramasse par manque de main d’œuvre alors que les russes qui le peuvent pullulent à Paris en en Europe…

        Le grand écart à ses limites même aux pays des trolls.

    • Esthète dit :

      Qui a dit que la méthode Russe est très couteuse en hommes ? Réponse : les mêmes qui nous démontraient il y a peu que la Russie avait déjà perdu et que son armée allait bientôt s’effondrer. Alors remettez en question toutes les infos que l’on nous sert.

      • G.A dit :

        Non, non !! Ce ne sera pas la peine, car dans ce cas c’est la Russie qui tapera sur l’Europe avec des armes nucléaires. ils attendront pas d’être frappé. Dès que les capteurs détecteront des mises a feux, ils réagiront immédiatement et alors, tout le monde aura perdu. l’humanité aura vécue.

      • Contrôle qualité dit :

        @Rémi
        @Esthète

        Oh, les gars, on vous l’a déjà dit, pourtant ! Faut vous le répéter combien de fois ?
        C’est très bien d’utiliser les éléments de langage qu’on vous fournit, mais espacez vos interventions ! Quand vous envoyez vos messages l’un derrière l’autre comme ça, ça finit par se voir.
        Les Occidentaux sont décadents, on vous l’a assez répété, mais ils ne sont quand même pas tous complètement stupides.
        Faites un peu gaffe, quoi.

      • rainbowknight dit :

        Si les problèmes ukrainiens sont portés sur la place publique, inconvénient d’une démocratie, il faut écouter les mères, les épouses et les enfants des valeureux et increvables soldats russes pour comprendre qu’il y a un problème…
        Ou peut être s’interroger sur les longues files d’attente pour s’inscrire en faveur du candidat Boris Nadejdine (recalé)…
        Tout va bien dans le meilleur des mondes.

  13. Le Suren dit :

    « Selon les plans publics, les effectifs militaires devraient passer d’un à un million et demi de soldats d’ici 2026. »

    La démographie russe va-t-elle suivre ?

    • dolgan dit :

      Ils en sont a chercher de la chair a canon sur tous les continents. signe que tout va bien.

      • G.A dit :

        Et les ukrainiens prennent de force les « volontaires »dans la rue, les cognent un peu et les embarquent de force pour le front. Ces mêmes gars se rendent pour ne pas mourir trop vite. C’est mieux ?? Rassurez vous, les russes vont au combat par patriotisme et non par menace.

        • dolgan dit :

          Les Ukrainiens ont mis en place la conscription car leur état est suffisament solide pour y faire face. Putin est déja terrorisé par le mot guerre.

          Les russes vont au combat pour l argent. Quand tu appauvris ta population, elle n a plus pour seul espoir que de s engager dans l armée.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Et les ukrainiens prennent de force les « volontaires »dans la rue, les cognent un peu et les embarquent de force pour le front. » Infos récupérées sur pravda-fr.com?
          « Rassurez vous, les russes vont au combat par patriotisme et non par menace. » Oui, même les meurtriers emprisonnés demandent à servir la « Rodina » Que c’est beau un tel patriotisme! Il faudrait quand même en toucher deux mots aux Russes qui sont sur la Côte d’Azur, à Dubaï que leur pays est en guerre…………..euh, non en « opération spéciale » selon la phraséologie officielle!

        • Charcot84 dit :

          Non, les russes vont au combat surtout pour l’appât du gain, le patriotisme étant secondaire (s’il était primordial, les russes auraient eu des victoires majeures). Concernant , les « volontaires d’office » chez les russes , cela a été documenté. Souvenez-vous des soldats à qui étaient « invités » prestement à signer des contrats chez wagner ou dans des unités dévoreuses de chair humaine tant les méthodes de combat étaient soucieuses de la vie des troupes.

    • phil135 dit :

      ils vont acheter des nord-coréens, des maliens, peut-etre quelques chinois … grosses soldes, mais pas longtemps

    • aleksandar dit :

      En 2021, la population totale de l’oblast de Donetsk s’élevait à environ 4,1 millions d’habitants, tandis que l’oblast de Louhansk avait une population d’environ 2,1 millions d’habitants.
      1.9 pour la Crimée

      Donc un « réservoir » supplémentaire de 8.1 millions d’habitant en plus sans compter les parties contrôlées des oblasts de Kherson et Zaporhijia.
      Cela devrait aider.

      • Habeas dit :

        oui en attendant , Vlad le Boucher a recruté 15 000 népalais, incomplètement formés et déjà sur le terrain.
        signe que tout va vraiment très bien …

      • précision dit :

        où je me trompe beaucoup, ou il y a une erreur de raisonnement: sur ces 8M, une partie non négligeable a rejoint l’Ukraine, et non la Russie.

        • PK dit :

          La majorité des Ukrainiens expatriés sont allés en… Russie.

          Pour montrer le pathétisme de la situation ukrainienne, le nouveau CEM ukrainien a ses parents qui vivent actuellement en Russie !

          • dolgan dit :

            1,2 M sur plus de 6M sont allés en russie. presque autant sont des déplacés intérieurs.

            Le nouveau CEM est russe d origine. Cela souligne surtout le pathéthisme de poutine qui nie l existence de l Ukraine sur des bases linguistiques.

      • rainbowknight dit :

        Donc inutile de voler les enfants ukrainiens…..

      • rainbowknight dit :

        Vous ne prenez pas en considération la migration des vrais ukrainiens vers l’ Ukraine libre. Vous oubliez d’indiquer l’attrition énorme des « russes » d’ Ukraine , ceux-ci sont sacrifiés en priorité par les russes de Russie, dans ce qui est considérée comme une guerre civile ukrainienne dans laquelle la Russie s’est immiscée pour son malheur…..
        Sachant que la Russie n’a pas de frontière, que partout où l’on parle russe il y a légitimation pour le Maître à envoyer ses forces , me faut il dire à mes amis de fuir la « riviera française » pour aller aux antipodes ?

      • Chimou dit :

        Trop tard tous les hommes de ces oblasts ont servi de chair à canon au début du conflit. On se rappellera tous des vidéos où les jeunes ukrainiens se faisait rafler dans la rue. Avant qu’hypocritement les trolls russes (comme vous) se mettent à reprocher les Ukrainiens de le faire

      • Lure dit :

        Oui, surtout les nourrissons et les vieillards qui sont de rudes combattants…
        Ne brandissez pas des chiffres qui n’ont pas de sens.

      • Alain d dit :

        Totalement faux!
        Ces régions ( vous oubliez celle de Kharkov) ont été principalement évacuées vers l’ouest, notamment dans l’ouest de l’UE et dans l’est de l’UE.
        https://www.consilium.europa.eu/fr/policies/eu-migration-policy/refugee-inflow-from-ukraine/
        Il faut y ajouter les ukrainiens récupérés par l’Amérique du nord.
        Hommes + femmes + enfants + retraités, vos millions sont déjà fortement rabougris en niveau des hommes. Et donc, ceci sans compter qu’une grande majorité de ces habitants s’était déplacée vers l’ouest, malgré les bombardements par les envahisseurs des convois qui évoluaient vers l’ouest, et avant que les filtrages du FSB soient opérés à grande échelle.
        Le FSB, durant les premiers mois, ne contrôlait pas grand chose, notamment à Kherson et Melitopol.
        Vous zappez aussi le fait que l’oblast de Donetsk est loin d’avoir totalement plié, notamment Slaviansk et Kramatorsk
        Kherson, Berislav, Houliaïpole, Liman, Izyum, Koupiansk, les destructions et exactions russes sont entrées dans l’Histoire, mais pas plus.
        Les envahisseurs vont continuer à massacrer Kharkiv, dont le seul tort est d’être située à quelques km de la Russie et de la Biélorussie.
        Insupportable que la France limite la portée de ses SCALP, et que l’Allemagne ne livre pas de Taurus.
        L’UE fait vraiment que le stricte minimum !

      • Why not dit :

        aleksandar. Moins ceux qui sont partis en Ukraine ou à l’étranger, ceux qui sont morts ou invalides dans les rangs de l’armée russe et celles des deux pseuso.républiques annexées, et ceux qui ont déserté!

    • john dit :

      Si vous suivez le conflit, et c’est une démonstration du changement de la démographie en déclin dans les pays « développés », la moyenne d’âge des militaires n’a JAMAIS été aussi haute ! Il y a des personnes de tout âge sur le champ de bataille !
      Et cela est vrai pour l’Ukraine et pour la Russie d’ailleurs !
      Ensuite, parmi les personnes qui s’engagent, il y en a beaucoup qui le font pour l’argent, et contrairement à ce que des pays européens proposent, en Russie, le salaire est de loin supérieur aux salaires moyens en Russie. Donc ils arrivent à remplir leur armée. MAIS les candidats ne sont pas forcément les plus jeunes et les plus en forme.

    • LEONARD dit :

      @Le Suren
      1 million de russes en âge d’être incorporés ont fui leu pays en 2022 et c’étaient plutôt les « lettrés ».
      1 million est incorporée dans les armées,
      1/2 million est mort/blessé/traumatisé,
      Pour que l’industrie de guerre tourne, il a fallu embaucher,
      d’où des mercenaires, de plus en plus africians et même népalais.
      Seul point positif, la diminution temporaire de population carcérale.

  14. Maya dit :

    Il serait fort étonnant que les peuples européens et les français en particulier acceptent une guerre contre les russes qui n’ont rien à voir avec les populations qui leur posent problème. On ne remerciera jamais assez les américains dans la situation de l’Europe vis à vis de la Russie. De plus , il est fort à parier que la plupart des européens s’en cognent que les russes exigent des portions de territoire en Ukraine.

    • aleksandar dit :

      Hongrois et roumains ne s’en cognent pas, je crois qu’ils voudraient bien récupérer les territoires volés par Staline en 1945.

      • Cyrille Jeanney dit :

        tu en as pas marre de nous servir ta soype poutinienne, fermela et degade!

        • aleksandar dit :

          Ah, voila que les va-t-en guerre otaniens et européanistes s’énervent.
          Le souffle de la défaite probablement.

          • Baratinovitch dit :

            Non, juste marre de lire toujours le même baratin.

          • Heron dit :

            Quelle défaite aleksandar ? Cette guerre est une tragédie pour l’Ukraine et la Russie, et vu la saignée dans les rangs russes, quand la guerre cessera, ce sera un traumatisme pour le peuple russe.
            Les criminels comme toi, putin et hiter n’ont que faire de la souffrance des autres, même de celle de leur propre peuple, seul compte leur mégalomanie.

      • PK dit :

        Vous avez oublié les Polonais 😀

        Quand tout le monde aura pris sa part, le « plus grand pays » d’Europe aura la taille d’un département français.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          Vous essayez de nous faire croire que Polonais, Hongrois et Roumains vont se précipiter pour dépecer l’Ukraine, encore une tentative pour masquer ce que fait la Russie!

          • Marco dit :

            Non, juste une tentative de rendre acceptable l’inacceptable : « regardez tout le monde fait comme la Russie » (s’approprier les territoires du voisin).

            Et au passage, il justifie que l’Ukraine n’est pas un vrai pays, juste un agglomérat de morceaux venant des pays qui l’entoure.

            C’est de la pure propagande du Kremlin (et ça le fait marrer avec ses smileys…)

      • rainbowknight dit :

        Rendre la Crimée aux descendants Tatars, cela serait folie car ils se tourneraient vers d’autres rivages plus doux que ceux de Russie…..

      • Tu abuses un peu... dit :

        Sans compter les polonais… ne pas oublier que l’ouest de l’Ukraine était polonaise…

        • Why not dit :

          Tu abuses un peu… Sans oublier: la Lituanie, la Biélorussie, La Hongrie, la Suède, la Finlande, et quelques bricoles en Allemagne et en Russie!

        • Pascal, (l'autre) dit :

          En attendant c’est quand même la Russie qui veut s’accaparer l’Ukraine et là c’est la réalité! Alors le nouveau menuet du dépeçage de l’Ukraine par la Pologne, la Hongrie et la Roumanie c’est peut être le nouvel écran de fumée que vous avez trouvé mais la réalité, la réalité!

    • Alain dit :

      « les russes qui n’ont rien à voir avec les populations qui leur posent problème » aux « peuples européens et les français en particulier »
      Sérieux, ne pensez vous pas que la Russie aurait quelques responsabilités sur les demandeurs d’asiles afghans, biélorusses, arméniens, serbes, géorgiens, syriens, tchétchènes, ukrainiens et russes qui demandent l’abri au sein de l’UE, ceci depuis plus de deux décennies ?
      2023 :
      https://euaa.europa.eu/sites/default/files/publications/2023-07/2023_Asylum_Report_Executive_Summary_FR_0.pdf
      2017:
      « 650 000 primo-demandeurs d’asile enregistrés en 2017. Syriens, Irakiens et Afghans demeurent les principaux demandeurs »
      2012 et 2013, les russes dans le trio de tête !
      « Alors que les citoyens d’Afghanistan (8% de l’ensemble des demandeurs) demeuraient les plus représentés parmi les demandeurs d’asile en 2012, ceux de Syrie (7%) sont devenus les seconds, juste devant ceux de Russie (7%), du Pakistan (6%) et de Serbie (6%). »
      https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/STAT_13_48
      2013:
      https://europaforum.public.lu/fr/actualites/2014/09/easo-rapport-asile-2013/index.html
      Et pour les migrants, évidement que l’UE est principalement impactée par les nations arabes, mais les syriens, arméniens, géorgiens, biélorusses, tchétchènes, figurent aussi souvent dans le Top10.
      Mais ces derniers atterrissent plutôt dans l’est et le centre de l’UE, tandis que les arabes visent plus le sud et le centre de l’UE et le Royaume-Uni. Donc perception différente selon chaque nation.
      Histoire et proximité géographique….
      Les travailleurs saisonniers dans le sud de l’UE sont majoritairement arabes.

    • Why not. dit :

      Maya. Il ne faut pas désespérer des européens et des français. Tous ne sont pas des crétins ignorants voire des salopards pro-russes!

      • Maya dit :

        Exact , il ne faut pas désespérer , tous ne sont pas des décadents progressistes effrayés par la violence , adeptes du libéralisme consumériste et planqués derrière les américains pour espérer conserver leur haut niveau de vie et prêt à accepter les guerres du lobby militaro-industriel américain. Et même mieux , la majorité n’acceptera pas de voir des soldats français face aux russes. Par contre , vous pouvez y aller si ça vous chante.

  15. Achille-64 dit :

    Ah, ‘on’ atterrit en douceur, la Russie n’est pas en pleine déconfiture à 600 km de Moscou face à l’Ukraine-OTAN.
    J’ai la solution pour changer tout ça : on envoie les enfants et petits-enfants de Stoltenberg (le vrai), BVL, Biden, Johnson, Cameron, Kaszinski, …, en première ligne pour combler les trous dans les tranchées et aider les Ukrainiens, qui sont les grands perdants de ce massacre.
    Et si j’ai des enfants militaires en France, je veux bien les garder entiers pour qu’ils voient grandir leurs enfants.

    Mais :
    ‘Malheur à toi, pays, dont le roi est un enfant’
    Alors quand le vice-roi en est un aussi …

    • Maya dit :

      Bonne idée d’envoyer en première ligne les dirigeants anti-russes . L’héroïsme définissait l’élite Il y a longtemps … maintenant c’est d’appartenir à une classe sociologique et politique aux ordres du progressisme libéral. Pas un seul militaire français face à un soldat russe , nous avons d’autres vrais ennemis !!!!.

      • Mike20260 dit :

        tout à fait !

        • Pascal, (l'autre) dit :

          C’est beau toutes ses propositions mais si nous inversions un peu! A tous les thuriféraires de la très sainte Russie pourquoi ne proposez vous pas d’offrir votre « viande » à Vladimir Vladimirovitch? A l’aider dans sa croisade contre les ukronazis, accès de…………………timidité?

    • john dit :

      Et pas Macron? Hollande? Le Pen?
      Vous vous demandez ce que les Ukrainiens désirent? Récupérer leur territoire et SURTOUT ne jamais faire partie de la Russie.
      Qui est responsable de tout cela? Oui l’Ukraine est le perdant. Mais en aucun cas ceux que vous citez sont responsables… La Russie avait signé un mémorandum garantissant et PROTEGEANT le territoire ukrainien en échange des armes nucléaires. La Russie a empêché l’Ukraine d’avoir une alliance économique avec l’Europe. La Russie de Poutine a la responsabilité totale de ce qui se fait en Ukraine.

      La Russie maintenant déclare que tous les pays qui ont fait partie de l’empire russe sont en réalité russes. Si tous les pays européens font cela… Il y aura Napoléon, l’empire austro-hongrois, le retour des Ottomans en Europe, etc… C’est Poutine qui remet sur la table la possibilité de conquêtes. Et tous les pays ciblés ne veulent surtout pas être à nouveau sous le joug de la Russie qui a affamé leurs populations, qui les a déporté en Sibérie, etc…

    • rainbowknight dit :

      Un peu comme le fils Peskov servant chez Wagner mais flashé pour excés de vitesse loin du front dans sa puissante sportive, allez comprendre…..

    • Why not. dit :

      Achille-64. Plutôt russes que morts, n’est-ce pas? Chacun voit Yehudi Menuhin à sa porte!

  16. dolgan dit :

    Nils a un peu abusé de la boisson. mais c est amusant de voir les pro russes orgasmer a ce tissu de betises. Le terrain raconte une toute autre histoire.

    • Rakam dit :

      Ben justement non,le terrain il y a des gens compétents qui le scrutent chaque jour..
      Et pour le moment et bien c’est pas gagné la reconquête…

    • aleksandar ( troll J3 ) dit :

      Le terrain dit exactement la même chose que les SR norvegiens.

      • Goose dit :

        Le terrain dit que la Russie frappe surtout aveugklément les infrastructures civiles.
        Sinon, côté militaire, sur le front, ça rame, ça rame, ça rame, …………………….

      • dolgan dit :

        Ah les russes ont pris Karkiv? Kramatorsk alors? zaporija? Comment se passe le siege de mikolaiev? Mais rassurez moi, ils ont pris kupiansk? Spirne alors? Chasiv Yar?

        Concretement, cet hiver, les russes ont pris marinka et au mieux, ils prendront Avdivka. Ce qui est un bilan plus faible que l hiver dernier. Et les Ukrainiens ont beaucoup moins souffert que l hiver dernier.

  17. Charcot84 dit :

    La réticence des pays occidentaux à fournir les armements à l’Ukraine et surtout leur laisser le libre emploi de ces armements assurerait à ce pays un atout tactique indéniable. En clair, fournir l’aviation et les missiles ad hoc et autoriser l’Ukraine à frapper des objectifs stratégiques en russie avec les SCALP par exemple. La destruction des dépôts de munitions , des noeuds ferroviaires, des dépôts de carburant, les usines, quartiers généraux et casernes en russie, mettraient à mal la stratégie russe. Quant à la co-belligérance qui est souvent mise en avant ou agitée en épouvantail, il faut balayer cet argument. La russie devient un pays dangereux pour la planète et l’occident en particulier. L’année 2024, sera une année charnière car, contrairement à ce qu’affirment certains, le temps joue aussi contre les russes, leur économie boostée par l’industrie d’armement crée des carences dans d’autres domaines et surtout une inflation des prix qui va impacter la population russe. En ajoutant également que cette opération spéciale commence à peser sur cette même population qui s’en plaint via les épouses de soldats. Autant de petits signes qui annoncent un mécontentement que , même une « démocratie totalitaire » (je suis volontairement provocateur), craint. En bref, globalement, l’année 2024 met sous les lumières les dictateurs et ceux qui pourraient le devenir, les discours de trump sont de plus en plus inquiétants et n’augurent rien de bon pour l’avenir…..

    • rainbowknight dit :

      La sénilité guette Donald et ses démêlés avec la justice n’arrangeront rien à son verbiage..

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « La sénilité guette Donald » La sénilité c’est plutôt Joe, Donald lui c’est de débilité qu’il souffre!

        • rainbowknight dit :

          Loin d’être aussi fou que cela mais purement le businessman américain… son Dieu s’appelle $…..

          • Pascal, (l'autre) dit :

            « son Dieu s’appelle $….. » Il le prouve dans sa « saillie » concernant l’O.T.A.N.! Il parle de « punir » les états qui n’en font pas assez pour leur défense! Rien de foncièrement politique dans tout cela, que le……..fric!

        • Contrôle antidopage dit :

          L’abus de carotène a des effets extrêmement néfastes sur le long terme.

    • why not. dit :

      Charcot84. En gros, c’est ce que vient de déclarer la patronne du FMI!

      • Charcot84 dit :

        @why not. Nul besoin d’être un patron de je ne sais quelle institution pour avoir un raisonnement cohérent. L’économie « pour les nuls » est suffisante pour comprendre les rouages et le fonctionnement basique des outils économiques en général. Les russes y sont soumis comme tout le monde. Ensuite, lire et s’informer auprès de différentes sources permet d’appréhender le contexte géopolitique. Un mix de tout ça permet de se faire une idée assez précise des grandes trajectoires prises par les uns et par les autres. Je reste persuadé que les russes savent que le temps joue aussi contre eux. Mais leur propagande vise à mettre tout cela sous le tapis. Le joueur d’échec du kremlin le sait très bien.

  18. PAUL-LAURENT ZACCARIE dit :

    A certains moments -et, en fait depuis de très nombreuses années- n’aurions-nous pas l’impression que les meilleurs alliés de la Russie, son meilleur soutien, la meilleure aide au redoutable sursaut militaire ………… sont les éructations, interdictions, gesticulations, pseudo-aides militaires, déclamations démocratiques ?
    En tout cas, il semblerait que toute cette agitation plus ou moins activée par l’idéologie de Bruxelles elle-même titillée par la politique américaine, sans compter l’exaltation médiatique européenne … il semblerait que les résultats (l’efficience si l’on veut faire chic) soit encore à trouver. Peut-être même à chercher.

  19. Maxou dit :

    Depuis longtemps je lis les commentaires relatifs à cette guerre, et j’y trouve un grand intérêt tant nombre de remarques sur sa possible issue, dans un sens et dans l’autre, me semblent pertinentes. Leur lecture m’engage même à quelque humilité.
    Toutefois, pour ma part, je ne vois – hélas ou tant mieux – c’est selon, qu’un seul enseignement majeur, qu’il me semble utile de rappeler : la dissuasion nucléaire fonctionne, lorsqu’on la considère comme applicable aux intérêts vitaux du pays qui en dispose!
    La Russie aurait-elle attaqué l’Ukraine sans sa capacité de destruction nucléaire ? Et si tel était-le cas, n’aurait-elle pas été balayée et ramenée à la raison depuis longtemps ?
    La caractère timoré et prudent de la réaction de l’Occident démocratique – pour ne pas dire de l’OTAN – qui ne peut altérer la « vitalité » de la Russie, me semble tenir d’abord au fait que la Russie dispose de cette dissuasion.
    Et heureusement pour notre futur, nous aussi.

    • PK dit :

      C’est une évidence et c’est la raison pour laquelle les États-Unis ont rendu cocus les Ukrainiens. Leur but est d’affaiblir la Russie, pas de la détruire, sinon l’ours russe ouvrira les vannes nucléaires (si tant est que l’Ukraine sur-armée puisse abattre les Russes, ce qui est quand même difficilement crédible, eu égard aux rapports de forces démographiques).

      Maintenant, concrètement, il se passera ce qui s’est passé en 2014, à une échelle infiniment supérieure. Les Russes vont absorber le coup et devenir beaucoup plus fort. Au lieu des les affaiblir, les Américains ont renforcé les Russes.

      Quelque part, pour l’intérêt des Européens, c’est une bonne chose. Un unique prétendant à la gouvernance mondiale, surtout quand il est dirigé par des va t’en guerre chroniques et atteints d’alzheimer, ce n’est pas très rassurant…

      • Why not. dit :

        PK. Pathétique!

        • PK dit :

          Quelle argumentation ! Quel sens de la réplique et du raisonnement ! Quelle habilité langagière et de la réflexion !

          Vous pourriez faire partie du gouvernement avec un tel bagage…

          • Pascal, (l'autre) dit :

            Enfin 11 lignes pour répéter toujours le même message à savoir que c’estdelafautedesoccidentauxfaiseursdeguerrecontrelesgentilsrussestoutinnocentcommel’agneauquivientdenaître…………………..vous pourriez faire plus………………..concis! Alors en matière d’argumentation………

        • Maya dit :

          Va falloir développer. Petit poussin , on a peur des russes ?.

    • Trolling dit :

      L’arme nucléaire n’est pas gratuite, tu veux financer les 2000 têtes nucléaires ukrainiennes ? Les codes de lancements sont en Russie.
      Bref marre des il y a cas faut qu’on.
      Facile de dire il suffit de pop 1 millions de F22 et la guerre est gagné.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « tu veux financer les 2000 têtes nucléaires ukrainiennes ? Les codes de lancements sont en Russie. » Les Ukrainiens n’ont pas d’armes nucléaires, elles ont été restitué à la Russie!
        « Bref marre des il y a cas faut qu’on. » Et aussi marre des « pinpins » qui racontent des conneries!

  20. Le Spadassin dit :

    Il n’était pas nécessaire d’être devin ou grand stratège, pour comprendre que la Russie ne pouvait pas perdre en Ukraine : 140 millions d’âmes en Russie pour maintenant beaucoup moins de 40 millions en Ukraine… La Russie possède quoi que l’on dise, des moyens industriels et, notamment, de production d’armements que n’a pas et n’aura pas Kiev avant longtemps…Idem en ce qui concerne l’économie, la Russie s’est parfaitement adaptée et s’en tire plutôt bien dans un contexte de guerre et de sanctions généralisées à son encontre… sans même parler des immenses réserves de matières premières dont regorge le sous-sol de Russie…
    Le grand perdant de cette aventure militaire, voulue et décidée à Washington…est l’Europe exsangue économiquement, endettée comme jamais, qui vide dangereusement ses stocks militaires …dans le but de faire perdurer le conflit en s’imaginant affaiblir durablement l’Ours russe…en serviles valets de Washington…alors que Trump, très probable prochain locataire de la Maison-Blanche annonce déjà vouloir se désengager d’une OTAN d’ores et déjà moribonde…en laissant les irresponsables Européens face à leur tragique destin… pris entre une Russie qui pourrait, à terme, devenir revancharde et une subversion migratoire, venue de partout et nulle part, qui pernicieusement s’impose davantage chaque jour qui passe et bouleverse, de fond en comble, nos sociétés hypnotisées, endormies, décadentes, pétochardes, sans réaction aucune face à un danger on ne peut plus visible désormais…
    J’espère être dans l’erreur absolue…mais, cependant, partout les nuages s’amoncellent, un vent mauvais souffle de plus en plus fort…et le pire est à craindre en l’espèce…

    • Tilleul dit :

      Allez, un bonne tisane.

      • Verveine dit :

        Une bonne tisane…

        • Contrôle antidopage dit :

          Oui, enfin, faites attention quand même aux effets cumulatifs de toutes vos tisanes.
          Surtout qu’on n’est jamais vraiment sûr de ce qu’il y a dedans.

    • aleksandar dit :

      « pris entre une Russie qui pourrait, à terme, devenir revancharde « .
      Non mème pas.
      Ils regardent, même les « liberaux, l’Europe se suicider avec tristesse et pitié.

  21. VinceToto dit :

    Ils me font marrer les Norvégiens. La Norvège a gagné le jackpot au niveau financier avec cette histoire. Ils vont pouvoir se payer des Tesla S et des garages chauffés(nécessaires avec les voitures électriques dans les pays froids) pour se donner un coté écolo, bon camp. Pendant ce temps, le reste des européens (sauf les Russes), risquent de sombrer dans la misère énergétique.
    Après, j’aime bien les grands espaces, les hivers rigoureux, les aurores boréales, le poisson, etc., alors je vais pas dire trop de mal d’eux au cas ou nous déciderions de déménager!

    • Guilhom dit :

      ils ont deux voitures
      une électrique pour faire bonne conscience
      et une gazoil pour être réaliste.

      je le sais j’ai vécu a la frontière suédoise norvégienne et ma voisine était norvégienne… je rigolais a la voir écolo l’été

    • Chimou dit :

      Vous déménagez si la paie de troll moscoviens ne suffit plus?
      Vous nous ferez une petite présentation pour montrer le niveau de vie des russes et vous nous expliquerez pourquoi ils commençaient à fortement s’inquiéter de l’élévation du prix de l’énergie

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Pendant ce temps, le reste des européens (sauf les Russes), risquent de sombrer dans la misère énergétique. » Les Russes ne sont pas des Européens! Quant à la misère énergétique c’est la Norvège qui fournira le gaz! A ce sujet il y a un vaste programme en France pour ceux qui se chauffent au gaz de vérification* des chaudières car actuellement nous nous chauffons au gaz de……………….des Pays Bas mais leurs gisements s’épuisant c »est le gaz norvégien qui va progressivement le remplacer!
      *Cette vérification de la compatibilité serait du à la pression de délivrance de ce gaz ainsi que de son rendement calorifique plus important (sous toutes réserves!)

  22. yakafokon dit :

    C’est pas pire qu’il y a deux ans … L’Ukraine et l’Union Européenne sont toujours là et la Norvège n’est pas militairement réputée.

  23. Vinz dit :

    « attaque russe contre un pays de l’Otan serait possible dans les trois à cinq prochaines années »
    Oui c’est possible. Comme il est possible que des molécules d’eau se concentrent spontanément dans un espace donné sur un lac et qu’on puisse ainsi marcher sur l’eau.
    It’s possible
    but not very probable.
    https://youtu.be/lhUoMSahX58?t=210
    Et même très improbable, de l’ordre infinitésimal.

    « Vue de Moscou, la Russie est en confrontation directe avec l’Occident et mène une guerre par procuration avec l’Otan en Ukraine. »
    Ah. Jolie réécriture de l’histoire. C’est plutôt l’inverse qui se produit – rappelons qu’au début du conflit les pays de l’OTAN juraient leurs petits dieux que jamais, non jamais, ils ne livreraient d’armes létales à l’Ukraine. Pour ne pas se laisser entraîner qu’ils disaient.

    « Alors, sur la première question, il y a une limite, je l’ai dit, qui est de ne pas devenir cobelligérant. Cette limite est partagée par tous les alliés. Et donc très clairement livrer de nouveaux équipements, en particulier avions ou chars, aujourd’hui, personne ne la franchit parce qu’il est évident qu’elle caractériserait une cobelligérance.  »
    Zupiter, le 24 mars 2022 Sa pensée est tellement complexe que même lui visiblement n’y comprend rien.

    • PK dit :

      « Sa pensée est tellement complexe que même lui visiblement n’y comprend rien. »

      À supposer qu’il pense, car tous ses actes prouvent le contraire. « En même temps », on ne peut pas être le maître et le vassal à la fois… ce qui explique sans doute ce comportement hystérique et schizophrène.

      • Vinz dit :

        En dehors des études de marchés ce type est à l’Ouest. C’est la plus grande imposture de ce début de siècle.

        • Sillons dit :

          Non, la plus grande imposture de ce début de siècle, c’est la campagne de désinformation tous azimuts conduite par les services russes, dont vous et vos camarades êtes les multiples pions.

          • Du bois dit :

            Et ce n’est pas impossible que lorsque les services d’états auront mesuré l’ampleur des conséquences de cette désinformation sur la stabilité de notre société, ces « relais locaux » auront des compte à rendre…
            Je ne sais pas si on leur apprend à masquer leurs traces sur le net. Pas sûr que leur employeur ne se soucie de ce genre de détail.

    • Why not. dit :

      Vinz. On ne peut tout de même pas reprocher aux pays de l’OTAN d’avoir retrouver une part de courage et de dignité! Ils ont peut-être relu l’article 51 de la Charte de l’ONU? Une saine lecture!

  24. Scalp dit :

    Sûrement des trolls russes encore

  25. jyb dit :

    ou défendre les interets des états-unis ne coincident plus avec défendre les interets de l’ukraine :
    https://www.rand.org/pubs/research_reports/RRA2510-2.html

  26. Guilhom dit :

    ils vont prendre la confiance se regrouper tenter une offensive et se prendre des bombardements massifs d une aviation prête.

    la les Russes auront une défaite mémorable pour des générations avec un massacre signé d ostomel… un koursk bis .

    les Ukrainiens ont une réserve de 4 millions d hommes prêt a se battre.

    ils n ont pas mobilisé les 18-27 ans. les formations continuent.

    de notre côté il y aura une montée a 3% du PIB voir 6% et on en reparlera de leur volonté de s en prendre a l Iran.

    derrière cela les anglais et français vont aller sécuriser avec des troupes les frontières biélorusse et la zone Odessa et nord laissant les Ukrainiens aptent a contre attaqué après l offensive ratée des Russes.
    les accords stratégiques UK et français sont sur cet aspect là.

    • Habeas dit :

      Non, il n’y aura pas de « troupes » FR ou GB en Ukraine, je ne sais pas ou vous êtes allés imaginer cela

    • Guilhom dit :

      OTAN pas Iran.

      l Union européenne c’est 2 millions de soldats prêts et armes formés avec de la haute technologie

    • Avekoucenzeh dit :

      Le verbe « voir » n’a pas le sens d’« et même ». C’est l’adverbe « voire » qui a cette signification.

      Il y aura une montée à 3 % du PIB, voire 6 %.

    • Mike20260 dit :

      C’est un scénario de film hollywoodien ?

  27. Ératosthène dit :

    La Russie ne gagne pas, c’est l’Occident qui perd, nuance.
    « La défaite de l’Occident », de celui qui avait prévu la défaite de l’URSS.
    https://www.youtube.com/watch?v=ZBr5lSWSkUI

    Todd peut être communo-islamiste, cela ne l’empêche pas, à mon avis, d’avoir une vision géopolitique correcte.

    • Vinz dit :

      Todd se trompe lourdement sur l’Allemagne – il ne voit pas la redoutable montée en puissance de l’AFD en réaction à l’immigration massive de peuplement – et tombe dans un weberisme béat (l’esprit du capitalisme qui serait soi-disant lié à une éthique protestante).
      Il est facile de démontrer que cette thèse est en bonne part fausse :
      – L’Angleterre est certes le pays qui initie la révolution industrielle capitaliste, mais l’anglicanisme (surtout dans sa dénomination « high church »), reste au moins dans la forme proche du catholicisme (ordination des prêtres et évêques par ex). L’anglicanisme se prétend d’ailleurs à la fois catholique et réformé… C’est dire le flou artistique.
      -L’Allemagne a opéré sa révolution industrielle tardivement, à partir de 1850, bien après la France. En France on peut dire début XIX°, avec un grosse accélération sous le second Empire. On peut d’ailleurs souligner qu’un des Länder les plus industrialisés et riches d’Allemagne est la Bavière, à très forte majorité catholique…
      – La Wallonie catholique s’industrialise à partir de 1770 – bien avant la Flandre belge.
      – Pour l’Italie du Nord, catholique évidemment, vers 1860.
      – Tous les pays d’Europe du Nord, protestants, se sont industrialisés tardivement, dans le premier tiers du XX°.
      Bref, les faits contredisent nettement Weber.
      Mais à part ça sa réflexion sur l’anéantissement du fait religieux en Europe conduisant vers un nihilisme suicidaire est intéressante, mais pas vraiment innovante. Onfray disait la même chose en 2017.

    • Nexterience dit :

      Todd avait prévu une fin de l’URSS… tout comme Reagan et son équipe qui l’ont organisé.
      Depuis, il a tellement tout dit que forcément ça tombe juste un jour.
      Je rappelle qu’il prédisait il y a dix ans environ que la prochaine guerre serait USA-Allemagne.

    • Why not. dit :

      Eratosthène. « L’erreur est humaine, mais la persévérance est diabolique », c’est pourquoi je vous conseille vivement de vous connecter sur le site DESK RUSSIE et lire :
      – Emmanuel Todd: une vision déformée;
      – Emmanuel Todd ou la permanence du mythe et de l’erreur.

      • Ératosthène dit :

        @Why not :  Oui, je reconnais qu’Emmanuel Todd n’est pas terrible.

        @ Vinz : Je suis d’accord avec toutes vos objections, mais pourquoi est-ce que l’étique protestante de Weber continue à être lue et enseignée s’il s’est trompé ?
        Dans l’Histoire, ce qui est faux ou inutile est oublié.

        On peut répondre à vos objections que c’est le protestantisme qui a été initiateur, puis les les religions chrétiennes ont copiées.

        « mais l’anglicanisme (surtout dans sa dénomination « high church »), reste au moins dans la forme proche du catholicisme »
        Oui, mais il s’agit de fond.

  28. KEL-TO dit :

    l’armement occidental est supérieur mais coute une blinde , ces armes ultra moderne demande de nombreux servants éduqués et ils manque dans toutes les armées occidentales .
    j’ai lu un article , la relance industrielle US massivement subventionnée par Biden à coups de milliards de dollars se heurte à l’absence de deux classes d’âge qui ont préféré faire business and law plutôt que technologie ou ingénieries .Ce qui malgré un début de tendance identique n’est pas le cas en Russie les lycées technologiques sont plein , résultats même moins moderne les système russes ont pléthore de servants et l’industrie tourne à fond . les casernes occidentales sont vides les effectifs déficitaires . Vous voulez passer pour un vieux c.. ? dans nos pays ou tout individu a des droits et des devoirs à minima prononcez les mots patrie service devoirs et vous aurez au mieux des rires ou des quolibets voir un procès en sorcellerie fasciste .Avec mon ainé en 2019 nous nous sommes trouvés Sur le campus du SPBPU st Pétersbourg , salle d’amphi un joyeux boxon limite hooligans puis les deux premières notes de Sviachtchennaïa Voïna et 300 jeunes au garde à vous . Je me suis laissé dire que l’on apprenait encore l Histoire à l’école en Russie .J’en entend déjà s’étouffer d’injures , bien sur que cest un régime quasi dictatorial et l’agresseur selon nos normes , mais posez vous la question quand ils parlent d’un Occident hédoniste perverti mercanti et veule ont ils tort ?
    Et je suis sur que les historiens se pencherons un jour sur la phrase du sémillant Joe Biden fin Janvier 2022  » pas un soldat de l Otan n’ira sur le sol Ukrainien » .

    • tschok dit :

      @KEL-TO,

      « quand ils parlent d’un Occident hédoniste perverti mercanti et veule ont ils tort ? ».

      De leur point de vue, non. Mais c’est une question de point de vue. Vous avez deux sortes de sociétés: les sociétés qui répriment la recherche du plaisir, de l’épanouissement individuel, du bonheur, etc, et les sociétés qui la valorisent.

      Eux sont dans une société qui réprime: ils nous regardent comme des décadents. Nous, on est dans une société qui valorise: on les regarde comme des arriérés. Ce n’est qu’une question de point de vue, personne n’a, dans le fond, tort ou raison d’être comme il est.

      Notez que cette dichotomie se retrouve à l’intérieur même des sociétés. Dans la nôtre, une large partie de la population se rattache plus volontiers à une culture de la répression des envies et des plaisirs, de la restriction des pulsions, de la limitation de l’épanouissement personnel, etc, qu’à la culture hédoniste dominante. En gros, même en Occident, beaucoup de gens adhèrent aux conceptions conservatrices et traditionalistes des sociétés répressives.

      Donc, une partie de la population des sociétés occidentales considère sa propre société comme une société décadente, pervertie, veule, corrompue par le wokisme, l’Etat providence, le féminisme, l’IVG et la pilule, etc, et rendue indolente par 80 ans de paix. Il me semble que c’est votre cas et vous ne risquez rien à exprimer ce point de vue, car vous vivez dans une société où l’on ne réprime pas l’expression publique du désaccord avec les canons dominants de la société.

      Et de l’autre côté, chez les Russes, une partie de la population est malheureuse dans la société russe, jugée trop conservatrice, trop archaïque, et lorgne vers les sociétés occidentales, pour des raisons diamétralement opposées aux vôtres. Mais eux doivent être plus prudents dans l’expression publique de leur désaccord avec les canons dominants de leur société, parce que là-bas, on réprime ce genre de choses sur un plan pénal.

      En conclusion, je ne peux pas vous dire qui a tort ou raison sur cette question de la décadence, car c’est une question de point de vue. Mais ce que je peux vous dire, c’est qu’il vaut mieux être ici que là-bas, dès lors qu’il s’agit d’exprimer un point de vue, ou d’être divergent par rapport au modèle dominant.

      C’est plutôt le critère de la liberté qui permet de trancher la question: ici, en Occident, on est peut-être des décadents, mais on est libre de l’être ou de ne pas l’être et on est libre de le dire.

      Sinon, il faut faire attention avec la décadence: quand vous-vous entendez dire que vous êtes décadent, neuf fois sur dix, le type qui vous dit ça ne vous veut pas du bien. Je veux dire par-là qu’il veut vous éliminer, d’une façon ou d’une autre.

      Le thème de la décadence doit être compris comme un signal d’alerte. Quand vous l’entendez, vous devez vous dire que vous êtes en danger de mort. Ce n’est pas toujours le cas, mais c’est plus sûr d’analyser le truc comme ça, parce que ça vous évite d’être pris au dépourvu si jamais ça devait vous arriver. Quand les Russes nous disent que nous, les Occidentaux, sommes des décadents, ils ne se contentent pas de porter sur nous et notre civilisation un jugement de valeur méprisant, ils sous-entendent que nous occupons à la surface de cette Terre une place que nous ne méritons plus et qu’il est nécessaire de rectifier cette erreur de casting.

      Ce n’est donc pas qu’un simple jugement moral. C’est une façon de nous dire qu’ils vont nous faire la peau. Les décadents, on les élimine. C’est ça qu’ils nous disent.

      A partir de là, vous devez être prudent lorsque vous propagez vous-même le discours russe, en croyant bien faire: ok, votre société ne vous plaît pas, ça se conçoit. Oui mais c’est votre société et la Russie veut lui nuire, de façon tout à fait assumée et pour des motifs classiquement stratégiques.

      Ces 300 jeunes que vous avez vus au garde à vous, un jour ils deviendront grands, et armés, avec des envies d’en découdre. Poutine ne s’emmerde pas à convertir un peuple au nationalisme belliciste pour la galerie. C’est fait pour servir tout ça. Pas maintenant, dans quelques années. Toute cette agressivité qu’il accumule méthodiquement dans les glandes hormonales du peuple russe, il faudra bien qu’elle ressorte à un moment ou un autre.

      Le torrent de haine que l’islamisme a déversé sur l’Occident, il a été fabriqué de la même façon. Maintenant, on se rend compte qu’on en a pour des générations. Eh ben avec la Russie, c’est pareil. Pour l’instant, on mange notre pain blanc, mais dans pas très longtemps on prendra la réelle mesure des conséquences de long terme de l’entreprise de haine anti-occidentale obsessionnelle qu’est devenue la Russie: les Russes d’aujourd’hui nous ont encore à la bonne pour beaucoup d’entre eux, mais ceux de demain n’auront pas le même état d’esprit. Ils sortiront des usines de la propagande poutinienne et auront été dressés à bouffer le cul de votre aîné. Et ils auront soif de revanche, comme d’habitude.

      Plutôt que se demander si on est décadent ou pas, je pense que nous aurions grand profit à nous interroger sur une autre question, plus vitale: qu’est-ce qui se passe quand une société donnée se met à produire en masse des hommes en colère qui ont envie de péter la gueule à quelqu’un, pour se venger d’un affront réel ou imaginaire? Et, qu’est ce qui se passe quand ces millions de gens, ivres de vengeance, ont des armes nucléaires et sont dirigés par des chefs sans scrupules?

      A votre avis, ça annonce des lendemains qui chantent?

      Et quand vous serez dans cette situation, vous continuerez à vous prendre le chou sur la vaste et profonde question de la décadence de votre civilisation, ou bien vous aurez une approche plus pragmatique et plus en rapport avec les contingences du monde réel? Genre: décadent ou pas, est-ce que je serai encore vivant dans 10 minutes?

      A un moment, les priorités, on les hiérarchise, non?

      • LEONARD dit :

        @tschok
        Bon retour !!

      • KEL-TO dit :

        merci de votre réponse circonstanciée , il est probable que mon âge et l’endroit ou je me trouve dans la société ne me donne pas une vision plus  » tempérée » de ce qui nous arrive .Plutôt que décadence trop connoté j’aurai du utiliser délitement ou délabrement .Ici dans ma ZUS plus rien ne fait lien et la jeunesse visible n’incite pas à l’optimisme.
        S’agissant de la différence sociétale qui m’autorise a la « ramener » .
        .Que me sert ce trop plein de liberté accessible unique si j’ai de l’argent ou de l’entregent quand toute cette liberté me rend le monde et la vie plus dure .Je crois que j’envie ces états forts qui défendent les LEURS d’abords .
        Quand j’écoute nos  » élites » je n’entend que la détestation de ce que je suis de ce que nous sommes et de ce que nous avons été .Je crois que la réponse au nationalisme et à l islamisme , c’est la Nation en armes et que nous dispersons trop d’argent et d’énergie pour un peuple qui ne nous est rien .Les barbares sont dans nos murs et
        les dirigeants regardent vers l’Est et gesticulent dans le vide .Et pour en terminer depuis le premier jour je dis que l’agresseur c’est Poutine , mais je n’oublie pas les rangs rigolards de nos élites quand en 2010/2012 il leur disait ce qu’il ferait ce qu’il tolèrerait et ce qu’il ne tolèrerait pas .Nos dirigeants Européens n’ont pensé qu’au Business , le Poutine agresseur c’est leur œuvre et c’est moi en bas qui paie leur cécité .Ne pas tenir le discours Russe d’accord mais avoir les yeux de Chimène pour oncle Sam le vainqueur économique de cette catastrophe sans moi .cdlt

      • Nexterience dit :

        C’est intéressant .
        Mais je vois une question sociétale structurante plus simple:
        Quand est ce que les droits individuels sont trop importants pour que le collectif (dont la défense du pays) fonctionne?
        ou quand est ce que la raison d’État est trop oppressante sur les droits individuels pour que les individus aient envie de rester y vivre?

        • Et boumm... dit :

          c’est quoi… le prochain sujet du Bac philo…

          • Nexterience dit :

            C’est un sujet militaire car l’idéologie de Poutine est la contestation le libéralisme sociétal occidental.
            Je pense que cette question est ce qui nous différencie de la Corée du Nord ou Russie:
            nous ne plaçons pas le curseur des droits individuels au même endroit en temps de paix.
            Les droits de l’Homme, au sommet de la hiérarchie des normes en occident, symbolise l’incompressibilité de ces droits avec la démocratie.
            En Russie, le même curseur est très fortement poussé vers les intérêts de l’État (et pas forcément du pays): natalité et stabilité politique par mise en avant de la famille normée et emprisonnement des opposants .
            Et en temps de guerre, une mobilisation générale d’une démocratie place temporairement le curseur « droits individuels » au plus bas.

      • Bien dit dit :

        Très bonne prise de recul.

      • Félix GARCIA dit :

        « A votre avis, ça annonce des lendemains qui chantent? »
        https://www.youtube.com/watch?v=n8ZbpxV382U
        ^^

        « Pierre le Grand: une révolution russe »
        https://www.youtube.com/watch?v=cE7lAHZJduk
        « Comment la Russie moderne est-elle entrée dans le Concert des Nations ? »
        https://www.youtube.com/watch?v=vIdZuSb4z78

        « La Russie et ses peuples, des origines à la révolution de 1917, avec Pierre Gonneau »
        https://www.youtube.com/watch?v=tEfpmsMWJ3A

    • Guilhom dit :

      Hitler disait la même chose de la génération des joe. une génération feignante et perdue.

      on a vu le résultat.

      croire que nos jeunes ne prendront pas leur part de responsabilité cela est mal connaître notre jeunesse.

      croire qu’elle n’est pas formée ou prête est loin de la réalité.

      • KEL-TO dit :

        reductio ad hitlèrum comme disait C L Strauss , Dany le rouge nous as fait le coup en comparant le NON au traité à l’adhésion à Hitler en 33 , c’est une génération qui est entrée en dépression parce qu’on la confinée un mois avec le wifi …..

    • Ératosthène dit :

      @KEL-TO : 
      « Et je suis sur que les historiens se pencherons un jour sur la phrase du sémillant Joe Biden fin Janvier 2022 » pas un soldat de l Otan n’ira sur le sol Ukrainien »
      Bah les Anglo-Saxons voulaient à tout prix déclencher cette guerre. Il ont tout fait pour, dont déclarer cette phrase.

      • Baratinovitch dit :

        Les vilainzanglosaxons, c’est comme les vilainzaméricains, mais on peut mettre plus de monde dedans. C’est pratique.

    • Avekoucenzeh dit :

      L’adverbe « voire » signifie « et même », mais ce n’est pas le cas du verbe « voir ».

      Des quolibets, voire un procès en sorcellerie.

    • Mica X dit :

      « quand ils parlent d’un Occident hédoniste perverti mercanti et veule ont ils tort ? »

      Qui « ils », les russes pauvres ou de la petite classe moyenne qui pensent d’abord aux habitants de Moscou ou de St Pet concernant ces qualificatifs, ou les russes « aisés » (y compris les zélotes du régime mafieux) qui envoient leurs gamins faire des études chez les décadents de l’ouest, y achètent des appartements et villas, s’y soignent, y placent leur pognon de dingue ?

      Citer les éléments de langage débiles de Putin n’est pas très futé, quant aux gamins qui se mettent au garde à vous… les pionniers et les jeunesses hitlériennes faisaient cela très bien.

    • Why not. dit :

      KEL-TO. Que voulez-vous, tout fout le camp mon pauvre monsieur (Socrate)! Pour vous remonter le moral, je vous propose de lire:
      Quand Poutine se prend pour Staline
      (L’ombre de la guerre patriotique sur l’Ukraine)
      Buchet Chastel

    • Nexterience dit :

      KEL-TO
      On est en démocratie, les français ont le droit de voter pour du néo-pétainisme, malgré les cris des progressistes.
      Ce n’est pas pour cela qu’il faut se coucher devant Poutine qui le promeut.
      En 1936, on pouvait envier le talent des économistes et diplomates allemands mais c’était le moment de se battre, pas d’être envieux pour se coucher devant eux.

  29. speedbird101A dit :

    Surtout que cette fois ci ,uncle Trumpy nous a bien claironné haut et fort , que les Russkovs pouvaient faire ce qu’ils voulaient des pays de l’OTAN qui ne payent pas leur factures de défense à l’uncle Sam au juste prix , et donc que si ils se faisaient attaquer par les cosaques , et bé ce serait finalement bien fait pour eux ….et paf mon Olaf prend toi çà en plein dans la mare aux canards !!! du grand Papa Schultz …….Saperlipopette , mais c’est que tonton Vlad pourrait le prendre au mot !! « il m’a filé une beigne je lui ai filé une mandale, il m’a filé une chataigne, je lui ai filé mon futal « ……Roooooh ma didon , mais c’est con vit une époque vraiment formidable….

    • Félix GARCIA dit :

      « Trumpy nous a bien claironné haut et fort , que les Russkovs pouvaient faire ce qu’ils voulaient des pays de l’OTAN qui ne payent pas leur factures de défense à l’uncle Sam au juste prix »
      Olé bien résumé.

      • Why not. dit :

        Félix GARCIA. Non, il a dit: ceux qui ne consacrent pas X% de leur PIB à leur défense. Ce qui n’est pas la même chose, l’argent n’allant pas nécessairement dans la poche des USA.

        • Félix GARCIA dit :

          “And the money came flowing in. You don’t pay your bills, you don’t get protection… we are not going to be the stupid country of the world any longer.”
          Effectivement, ça peut être entendu dans les deux sens …

    • Le Suren dit :

      « les Russkovs pouvaient faire ce qu’ils voulaient des pays de l’OTAN ». Sauf en cas d’attaque nucléaire. Mais comme Poutine est loin d’être idiot, il ne la déclenchera pas.

    • Ceci cela dit :

      Ni le pronom démonstratif « cela » ni sa version familière « ça » ne prennent d’accent.

      Prends-toi ça en plein dans la mare.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Speed Ben oui……………….parce que vous croyez que nous passerons à travers les gouttes? D’autre part à ceux qui font déjà des sauts de cabri sous amphétamines suite aux déclarations de Trump il est de bon ton de rappeler qu’il est en campagne électorale et que rien n’est trop bon pour caresser son électorat dans le sens du poil! Je ne serais pas étonné que des conseillers l’aient « briefé » sur les effets désastreux de tels propos dans les pays (pas forcément faisant parie de l’OT.A.N.) qui ont des accords de défense avec les U.S.! Que doivent penser les dirigeants japonais, sud coréens quant à la parole de Washington, du………..pipeau, de l’esbrouffe!

  30. Rakam dit :

    Et bien …le fait de tenir ce propos depuis des semaines vous fait passez instantanément pour un troll russe. Le fait est,que le quidam qui le dit est le patron du renseignement Norvégien, et il est pas le seul…alors les grandes bouches qui vitupèrent à chaque news qui ne vont pas dans le bon sens et bien une solution : Engager vous chez les Ukrainiens et arrêter de nous faire la leçon! Je suis sûr qu’il n’y aura aucun de ces grands courageux, plus facile derrière un clavier …

  31. radionucleide dit :

    rien à craindre, macron va doubler la production d’obus
    la france va passer de 20 à 40 obus par jour
    ce grand président qui a viré son chef d’état major qui ne voulait pas augmenter le budget de la défense
    il va téléphoner à poutine en mode sweat mal rasé

    • PK dit :

      « il va téléphoner à poutine en mode sweat mal rasé »

      Pour le moment, le Kremlin ne lui répond même plus. Il faut dire que le Kremlin apprécie peu les inconvenances et les malpolis.

      Personne n’a oublié la scène où Macron se fout de la gueule de Poutine au téléphone en rendant publique une conversation diplomatique ou bien quand le même Macron se fout de la gueule d’un président africain en lui disant d’aller réparer la climatisation (heureusement que c’est un mec de gauche, sinon on aurait crier au racisme !).

      Ce mec est une catastrophe diplomatique ambulante : c’est l’Attila de la communication internationale. Partout il passe, la diplomatie française trépasse.

      • Cantatrice chauve dit :

        @PK : 
        Chacun de vos messages est particulièrement agréable à lire.
        Cependant, on n’écrit pas malpolis mais impolis.

  32. aleksandar dit :

    Je salue quand même le courage de cet amiral norvégien, cela n’a pas du être facile de dire tout haut ce que nombre de militaires européens pense déjà sans pouvoir le dire.

    • rainbowknight dit :

      Agiter le spectre d’une menace russe, effrayer les opinions publiques occidentales, dans quel but ? Remobiliser et donner à nos nations l’envie de devenir une puissante alliance plus forte encore pour montrer à la Russie qu’elle demeure une petite nation….
      Pour les militaires c’est tout bénéfice de voir se mobiliser les ressources humaines et économiques de pays qui ont vécu des dividendes de la Paix..il faut encourager les bonnes volontés.
      C’est construire la Paix qui est le plus grand défi.

    • Heron dit :

      Ne te réjouis pas trop vite, laquais du mettre du Kremlin, c’est une analyse à un instant t et peut rapidement évoluer dans le sens contraire.

  33. NVG dit :

    En attendant les T55 vieux de plus de 60 ans sont sur le champ de bataille.
    Si l’armée russe arrivait à recompléter efficacement son matériel ça se verrait dans les pertes, hors l’âge moyen des équipements détruits ne cesse d’augmenter.

    • Conjonction dit :

      Conjonctions de coordination : mais, ou, et, donc, or, ni, car.
      Or, pas hors.
      Or, l’âge moyen des équipements détruits ne cesse d’augmenter. Pas « hors l’âge moyen des équipements détruits ».
      Merci.

      • NVG dit :

        Quelle énergie dépensée pour corriger les fautes dans les commentaires. Quelqu’un vous paye pour ça?

        • Marco dit :

          C’est peut être par amour pour notre chère langue.
          Vous ne pensez pas ça possible, un amour désintéressé ?

  34. Thierry le plus ancien dit :

    La Russie ne manque pas d’impondérables et goulots d’étranglement qui biaise son réarmement vers du matériel plus rustique et binaire, on ne voit nullement des relances de production en char moderne T14 ou avion furtif SU57, plutôt du bricolage sur d’anciens T72, T80 et T90 avec aussi des nouveaux exemplaires, mais là encore, en série limité lié aux stock de matériaux et pièces, au regard de l’embargo international, et c’est un plafond de verre ne n’arriveront pas à percer les gargantuesque 30% du budget russe consacré à la Défense, c’est une certitude absolue. leur production aéronautique reste faible et lente également.

    Coté personnel, on ne remplace pas du jour au lendemain des vétérans aguerris en mettant un uniforme sur des civils après 3 mois de formation, quand c’est pas 3 semaines… sauf à les faire tuer en masse le premier jour de leur arrivé au front comme à Bakhmout.

    Si la prospective de l’armée russe c’est une masse humaine lancé à l’assaut avec un armement rudimentaire, au début ça peut percer durant un moment sous l’effet de la masse, mais après des pertes astronomique ça sera le sauve qui peut coté russe…

    L’Ukraine a encore des atouts a faire valoir, une montée en technologie militaire, encore insuffisante certes, mais ils ont montrés comment ils savaient optimiser ce qu’ils possédaient. Les obus manquent c’est un problème indéniable mais contournable d’autant que la Russie même avec un avantage dans ce domaine a elle aussi des problèmes de production, l’apport d’obus/ missiles Nord Coréen et drones Iranien ne vaudra que pour une bataille, pas plus.

    L’Ukraine a encore de quoi se défendre à court terme, mais c’est vrai qu’elle ne peut plus vraiment contre attaquer sans continuité de l’aide occidentale, l’Europe reste fidèle au vu du risque pour elle même, je ne pense pas que Trump sera réélu car ses propos sont une incitation à la 3ème guerre mondiale en laissant les mains libre à Poutine en Europe qui en demandait autant pour nous attaquer !!!

    Il existe bien en tendu toujours un scénario du pire ou les circonstances et le hasard favoriserait l’agresseur au point qu’il serait trop tard pour réagir comme en 1940 et que l’on se retrouverait submergé du jour au lendemain. Néanmoins je ne vois pas comment la Russie pourrait gagner une guerre mondiale à elle seule, ou avec des poussières d’alliés comme la Corée du Nord et l’Iran, le monde libre n’est quand même pas tombé aussi bas que la Russie de Poutine pour laquelle c’est aussi la crise économique et l’inflation sévère.

    • rainbowknight dit :

      Potemkine et l’illusion entretenue aux plus hauts sommets de l’état. Travestir la réalité pour l’administrer comme une vérité aux masses laborieuses. A ne pas regarder la vérité des choses ou feindre d’ignorer les problèmes qui se posent c’est irrémédiablement s’exposer à des déconvenues…..
      La complexité de l’Empire est probablement la cause première des tracas de la Fédération de Russie.

  35. Alfred dit :

    @Maxou. A condition toutefois de rester cohérent sur la finalité de notre outil de dissuasion et sa mise en oeuvre, pour qu’elle reste crédible et ne fasse pas de nous une cible à abattre en priorité si tel ne devait plus être le cas… (Voir à ce sujet l’histoire de la grenouille qui se prenait pour un boeuf, de ce brave monsieur de La Fontaine.)

  36. Marinus dit :

    Cet amiral dit ce que les anciens analystes américains disent depuis longtemps déjà

  37. Guilhom dit :

    la force armée européenne juste de l Union européenne c’est 2 millions de militaires professionnels avec l équipement qui va avec et une réserve deux fois plus importante…

    je ne vois pas où est la menace… les Russes le savent qu’ils n auraient aucune chance.

  38. claude laporte dit :

    J’ai lu tous les commentaires anti-russes et donc personne pour rappeller que les accords de Minsk n’avaient pas été respectés. La Russie a donc réagi militairement. Les morts des deux camps remercient les coupables occidentaux.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      Encore des éléments de langage venant de pravda-fr.com! Il va falloir renouveler vos sources « d’informations » ça se remarque de plus en plus!

    • Mèbyençuhr dit :

      Voilà, c’est ça.
      La Russie signe des accords sur la reconnaissance des frontières de l’Ukraine, qu’elle ne respecte pas, mais cest les occidentaux les coupables.
      La Russie envahit une première fois l’Ukraine en 2014, mais c’est les occidentaux les coupables.
      La Russie re-signe des accords qu’elle ne re-respecte pas, mais c’est les occidentaux les coupables.
      La Russie envahit une deuxième fois l’Ukraine en 2022, mais c’est les occidentaux les coupables.
      La Russie alimente tous les foyers de tension à travers le monde, mais c’est les occidentaux les coupables.
      C’est évident.

    • Why not. dit :

      claude laporte. La constitution de l’Ukraine exige que tout traité international soit ratifié par le Président de la République et par le Parlement (Rada) ce qui ‘a jamais été fait. Les accords de MinskII ne sont donc jamais entrés en vigueur. Par ailleurs, la Russie, qui n’arrête pas d’y faire référence, n’est même pas mentionnée dans le document! Trois bonnes raisons pour que la Russie arrête de réclamer l’application de ces accords qui sont restés à l’état de projet!

  39. Phil dit :

    il disait quoi lemaire au début des sanctions, la Russie sera à genoux dans 3 semaines ! c’est nous qui sommes à genoux…

  40. Goose dit :

    Sérieusement, avec cet article de quoi parle t’on ?
    De responsables militaires et de chancelleries qui jouent à se faire peur.
    Dans quel but ?
    Remobiliser l’Europe à aider l’Ukraine et réarmer.
    Sinon, la Russie va t’elle gagner cette guerre militairement ?
    Surement……
    Puisque de toute façon, tout est fait par les Occidentaux pour canaliser leur aide et ne pas voir la Russie s’effondrer (peur du disséminent nucléaire).
    MAIS DE TOUTE FAÇON :
    cette « victoire » russe ne pourra et ne sera qu’une victoire à la Pyrrhus !
    Déjà, cette grande puissance nucléaire est en guerre contre la petite Ukraine depuis 2014. Pour un résultat à ce jour risible, avec des gains qui avancent à un train de sénateur !
    Pertes ou attrition importantes, tant en matériels qu’en homme, économie en berne malgré les apparences, car toute tournée vers les commandes intérieures de matériels militaires, et ce ne sont pas les ventes à perte de gaz et de pétrole qui vont changer les choses, d’autant que les sites de production et de stockage ont tendance à prendre feu en ce moment !
    Alors quoi, les Russes vont gagner 17 % (ou plus) d’un territoire en ruine, pollué pour plusieurs décennies, incultivable, inconstructible, etc …. Certes, une part de la population de ces oblasts dont la majorité est partie à l’Ouest, compensera peut-être en partie les pertes humaines de la guerre -quasi que des mâles- et les près de 2 millions d’émigrés russes -dont une majorité de mâles- . La belle affaire !
    D’autant qu’en ce qui concerne cet aspect « humain », le système éducatif est en déliquescence, les chercheurs de renom ont quitté le pays, les échanges universitaires internationaux ont été suspendus. …
    Il vont gagner en plus un élargissement de l’OTAN à leurs portes, un pays voisin dont la population leur vouera de la haine à jamais, et un délitement de leur société et de leur économie à brève échéance et à la fin des hostilités, car leur économie de guerre ne pourra pas rester sous perfusion de l’Etat et durer éternellement, et les sanctions quoi qu’on en pense, feront leur effet sur le long terme.
    Tout cela associé à une crise démographique qui ne manquera de se faire jour puisque le pays comptera beaucoup plus de femmes que d’hommes.
    Et en plus, la Russie se verra mettre en coupe réglée par leur soit-disant « allié » chinois, qui avec les USA bénéficie de cette crise !
    Donc victoire à la Pyrrhus pour cette Russie partie à l’aventure de façon plus qu’hasardeuse, sans pouvoir définir ses objectifs de guerre et s’en en avoir les moyens.
    Plus dure sera la chute……..

    • Quant-à-soi dit :

      Soi-disant.
      Sans « t » à « soi ».
      Littéralement : disant de soi-même.

      Leur soi-disant « allié » chinois.

    • speedbird101A dit :

      Goose nous fait son Bruno Lemaire….

  41. Courmaceul dit :

    Bel article qui concoure à une nette augmentation des visites à Sigmaringen.

    L’UE, c’est 14 500 milliards d’euro de PIB. Nous avons donc très largement les moyens de livrer armes et munitions à l’Ukraine.

    Il suffit de le vouloir et s’organiser en conséquence sans pour autant passer en économie de guerre.

    Quant aux sanguinaires, pilleurs, violeurs, kidnappeurs d’enfants, le CPI les attendra patiemment.

  42. Héraclette dit :

    « La Russie s’est convertie à l’économie de guerre »…
    Tiens donc.
    Comme c’est intéressant…
    Enfin, cet amusant article nous aura au moins appris qu’il existe un service de renseignement norvégien…
    Mais voici qu’une question me brûle les lèvres : existe-t-il un menhir norvégien ?

  43. cedivan dit :

    Les économies occidentales, instrumentalisée par les USA, sont en train de cimenter le multipartisme contre elles. Belle performance. Il y avait une voie pour allier l’ex URSS au bloc occidental mais les néo cons US et leur messianisme bidon ont fracassé cette opportunité.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Il y avait une voie pour allier l’ex URSS au bloc occidental mais les néo cons US et leur messianisme bidon ont fracassé cette opportunité. » Même si tel n’avait pas été le cas je doute que cela aurait fonctionné! Mettez deux coqs dans une basse cour et observez le résultat!

  44. LEONARD dit :

    Plutôt que déblatérer dans le vide, si on lisait le rapport initial ?
    https://www.etterretningstjenesten.no/publikasjoner/fokus/Fokus24_innhold

    Ce rapport est norvégio-centré. Il aborde les risques et dangers que la RuZZie constitue (et constituera) pour son voisin norvégien dans les temps à venir.

    Contrairement aux commentaires de nos vatniks, le rapport ne prétend pas que la RuZZie sera plus forte en 2024 qu’en 2022, ou que 50 nouveaux hélicos sont sortis des chaînes en 2023, mais que:
    « -Grâce à l’intensification considérable de la production d’armes et d’équipements, la Russie a réduit le temps nécessaire pour restaurer sa puissance de combat à son niveau d’avant-guerre de 3 à 5 ans une fois la guerre terminée.- »
    « -Les forces terrestres ont reçu de nombreux nouveaux systèmes d’armes lors de la modernisation de la puissance militaire de la Russie entre 2010 et 2022. Une grande partie de ce matériel a déjà été épuisée ou perdue en Ukraine et remplacée par du matériel plus ancien provenant des entrepôts.- »
    -« L’augmentation de la production d’armes et de matériel, la réorganisation des forces et l’approvisionnement régulier de nouveaux équipages permettront de préparer le terrain pour une offensive russe majeure en 2024.- »

    Et ils insistent sur la logique de guerre ruZZE de cibler la société civile en priorité:
    -« Conformément à la doctrine militaire russe, la Russie peut également frapper des cibles civiles : dirigeants politiques, infrastructures socialement critiques et cibles de grande valeur économique. En cas de conflit militaire, la plupart de ces cibles se trouvent dans le sud de la Norvège. Les cibles peuvent également être influencées ou attaquées par divers moyens avant même un éventuel conflit militaire, notamment par l’influence politique, la guerre de l’information, les cyberopérations, le sabotage, l’infiltration, les perturbations de l’approvisionnement énergétique et les violations des frontières.- »

    Contrairement à nos commentateurs, il n’y a aucune analyse perspective de la guerre en Ukraine, dans quel que sens que ce soit.

    • dolgan dit :

      Je ne crois absolument pas que la russie sera capable de sortir 600 chars neufs (minimum, je prend vraiment l hypothese basse pour une fin de conflit fin 2024. nb: ce qui est auss improbable.) par an d ici un an.

    • Qui qu'ils fussent dit :

      Dans quelque sens que ce soit, pas « dans quel que sens que ce soit ».

      Une fois n’est pas coutume, dans cette tournure, c’est bien « quelque » (en un seul mot) qui convient.

      Il n’y a aucune analyse, dans quelque sens que soit.
      Il n’y a aucune analyse, quel qu’en soit le sens.

  45. Mike20260 dit :

    Beaucoup de stratèges et héros de clavier, qui veulent « bouffer du cosaque » mais file tels des mecs atteints de tourista dès qu’une « pépite pour la France » agresse une jeune femme dans le métro. Les ennemis mortels de l’Occident ne sont pas à nos portes…pas celles de l’Ukraine en tous cas. Ils sont déjà là, dans nos murs, venus du « Sud global ». Nous allons droit vers la seconde chute de l’empire…pas romain pour le coup, mais américano-européen…et comme les derniers c…s de légionnaires de l’époque, on s’agite dans des expéditions lointaines et inutiles alors que Rome brûle. Nous méritons hélas l’enfer qui nous attend.

  46. Ventoux du 40 dit :

    Pour ceux qui veulent se cultiver et comprendre cette guerre, lire le livre d’Emmanuel Todd  » la défaite de l’occident « .

    • Why not. dit :

      Ventoux du 40. Non, c’est un tas de conneries! Voir ci-dessus, les 2 articles et le livre que je recommande. Un petit dernier, passionnant mais plus ardu :
      La crucifixion de l’Ukraine
      jean-François COLOSIMO
      Albin Michel

      • Ventoux du 40 dit :

        Un peu court comme arguments, why not ?
        Peut-être n’avez-vous pas lu ce livre.
        Ecouter un seul son de cloche vous conforte, alors.

  47. XM dit :

    Pas de panique, ce sont des conneries tout ça. Les médias occidentaux nous décrivent l’armée russe sous un autre jour : un fusil pour 10 soldats, pas de chaussure , tampon hygiénique pour panser les blessures, 50000 chars détruits, 700000 soldats russes tues , le moral des troupes au plus bas, tous des alcooliques, un commandement incompétent . Tout va bien je vous dit. Les F16 vont arriver, les armes game changer sont déjà là ( himars, ….).

  48. Joël Cambre dit :

    On passait pour un bas du front voire un horrible complotiste quand on disait ça il y a un mois, que la guerre est perdu pour l’armée ukraino-otanienne, et pouf voilà t’y pas que même les Vikings le disent…

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Joël Cambre Mais c’est extraordinaire enfin un pays occidental qui dit la vérité! Cela fait mentir tous les bas du front, les horribles complotistes qui déclaraient que tout l’Occident était sous la coupe de la propagande otanienne!

  49. Edgar dit :

    La Russie s’est donc tournée vers une économie de guerre. Soit. Ils auront plus de chars et de munitions. Mais cela ne fera pas revenir à la vie tous les jeunes officiers tués en 2022 et 2023. Et j’ai bien peur que sans jeunes talents, l’armée russe n’ait qu’un avenir limité. Et l’économie de guerre a un inconvénient : on produit plus de tanks et de canons, mais on n’entretient plus les infrastructures civils; on a davantage d’obus, mais on abandonne les projets industriels civils ; on ouvre des casernes, mais on laisse chuter la qualité de l’enseignement ; on améliore son « pas de l’oie », mais on crée des déséquilibrés à cadence industrielle. Ce genre de réorganisation économique est tenable pendant quelques années, ensuite la société vacille. C’est ce qui, en trois ans, a perdu Nicolas II.

  50. Troll dit :

    Pas besoin du service de renseignement pour savoir que la Russie a pris l’avantage sur Ukraine, dénigrer un adversaire n’est jamais un bon signe, maintenant Tytleman devra expliquer comment des alcooliques sans slips équipé de bâton et lance pierre font pour prendre l’avantage.

    • Mike20260 dit :

      Excellent !

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Pas besoin du service de renseignement pour savoir que la Russie a pris l’avantage sur Ukraine, » TOUTAFAIT!! Pour cela il y a pravda-fr.com! Une info totalement libre et…………………impartiale!

  51. Matou dit :

    Dans tous les cas, une remontée en puissance rapide est indispensable. Les efforts actuels ne me semblent pas du tout au niveau. Mr Breton s’époumonne à promettre des choses qu’il ne sait pas tenir, non pas faute de volonté, mais parceque l’Europe ne semble pas savoir gérer efficacement. Etre en mesure de remonter en puissance nécessite au moins : de l’ingénierie, une supply chain efficace sur toute la chaîne de valeur des différents armements, des circuits d’approvisionnements robustes (donc pas endommagés à la moindre attaque), un appareil industriel en place et protégé dans toutes les dimensions (physique, cyber, espionnage, etc). Enfin et pas le moindre, de l’argent et des commandes sur un terme assurant une rentabilité suffisante pour les entreprises impliquées. Ce dernier aspect programmatique est capital et bien trop négligé semble-t-il par les politiques (cf. le gâchis des FREMM, des Leclerc, etc). Au final, la logique est simple. Sa mise en oeuvre plus complexe et devant faire l’objet d’une feuille de route impliquant tous les acteurs avec un suivi et un pilotage rigoureux dans toutes ses strates. C’est ainsi que les choses peuvent se faire, pas autrement ! L’autre option de complexité est que chaque pays tire la couverture à lui. Considérer par exemple l’Allemagne avec son dôme anti-missiles en ayant gentillement laisser à l’écart la France et L’Italie.
    Ce qui est douloureux dans cette affaire est que la France est entravée par son déficit. Sinon, elle aurait une capacité à agir car elle sait comment faire et en a la légitimité. Dans l’attente, seuls les coopérations pragmatiques peuvent peut-être servir à sortir de l’ornière et des initiatives récentes me semblent positives, je pense par exemple au rapprochement entre la Suède et la France sur un certain nombre de sujets. A suivre pour le reste. Quel dommage qu’un pays comme la Russie soit piloté par un gouvernement de ce type, quel énorme gâchis. Il y a tant de choses à faire pour la survie de l’humanité. Il est assez désespérant de voir ce grand pays géré par des mafieux dont l’humanité s’arrête au compte en banque et au grand dessein impérialiste, dans une période où le monde joue sa survie sur un plan climatique. En cela et même si plus qu’imparfaite, l’Europe en l’état mérite d’être défendue pour au moins défendre un certain nombre de valeur. Pour cette raison, chacun doit se battre à son niveau pour conserver cette orientation et l’améliorer sans jamais oublier l’intérêt de la France. C’est mon humble et modeste avis de citoyen français.

    • Mike 007 dit :

      Il n’y aura pas d’agression de la russie envers la pologne ou autre car elle aurait pût le faire il y a longtemps. Biden a pourri le monde pour vendre des armes partout et affaiblir la russie et l’isoler en mer noire!
      On aurait dû créer une zone tampon de pays neutres et coopérer. Biden veut garder taiwan qui était une partie du territoire chinois. Quel bordel faut arrêter de faire leur jeu car on a de « l’inflation » qui est voulut et enrichit les lobies industriels et nous appauvrit. Le référédum est la vraie démocratie nous on est dans un esclavage soft. La chine commerce et cela ne nous plaît pas! Pourtant c’est la seule guerre que l’on doit mener « la guerre économique ». Mauvaise politique que nos concitoyens supportent en payant plus et vivant moins bien encore et encore!

    • Pirlouis dit :

      Vous avez entièrement raison ! Malheureusement la défense Européenne sera compliquée à construire compte tenu des égoïsmes nationaux. Peut-être que la solution commencera par un renforcement des pays du triangle de Weimar, le reste suivra, j’espère.

  52. lxm dit :

    Faire la guerre à la Russie pour lui reprendre des territoires russophones( d’ukraine) depuis 2 siècles. Brillante idée. De quoi se massacrer jusqu’au dernier, chacun étant persuadé d’être dans son bon droit.
    Faisons plutôt à la guerre à la Turquie pour reprendre Constantinople et la repeupler de grecs expulsés par les turcs kémalistes.

    Y’a 2 ans, j’écrivais qu’au départ ce sont des ukrainiens et des russes qui se font la guerre mais à l’arrivée ce seront des européens de l’ouest et des chinois. Parce qu’on est à une époque où toute la montée dans la hiérarchie sociale, et jusqu’aux sommets du pouvoir, se fait non par méritocratie mais par fanatisme, c’est à dire ne jamais céder et faire toujours payer les pots cassés par les autres.

    Logique implacable. Décidément l’UE ne veut pas d’un modèle pacifiste comme la Suisse, elle veut chercher la guerre. Déjà qu’elle a voté là, en ce moment même pour voler l’argent des dépôts russes. Déjà les modérantistes en occident commencent à être considérés comme des traîtres, et on l’a vu tant de fois par le passé ce que ça a donné. Et en excitant les foules qu’il y aura la guerre directe contre la Russie dans 3 à 5 ans et qu’il faut produire en masse de l’armement, nos dirigeants ne font que justifier le narratif russe qu’il dit qu’ils sont dans une guerre de survie de leur pays, leur culture, leur langue, contre l’otan, et donc que l’aboutissement logique est l’extermination de l’autre camp, par l’arme nucléaire. Macron fait partie de ce système et envoie comme message que l’arme nucléaire française n’est pas défensive pour sanctuariser le territoire national, mais fait partie intégrante maintenant d’une guerre offensive à l’échelle européenne, autant dire que vous devriez vendre vos appartements à Paris, cette ville ne va bientôt plus exister.

    Triste époque que d’avoir des dirigeants aussi nuls.

    • Marco dit :

      Russophone ne veut pas dire russe. Ce raccourci pseudo-identitaire est la pierre angulaire de beaucoup de raisonnements pro Poutine. De même, les Suisses francophones ne sont pas français, les Québécois ne sont pas français…
      C’est aussi simple que cela.
      Des russophones ukrainiens, il y en a dans la plupart des Oblasts de l’Ukraine. Ils ne veulent pas d’une invasion russe de l’Ukraine. Ils ne veulent pas d’une main-mise de la Russie sur leur parlement. Ils ne veulent pas que leur pays devienne un état zombie, piloté à distance par Moscou.

      • lxm dit :

        L’ukraine n’est plus un pays russophone, le pays a été dérussifié de force depuis 10 ans à l’école, dans les administrations, partout.

      • Maya dit :

        Ouais , sauf que c’est plutôt l’inverse . Les Ukrainiens russophones se considèrent comme russes et quitte à dépendre d’un état mafieux corrompu ,ils préfèrent le plus puissant des deux.

    • aleksandar dit :

      Il n’y aura pas de guerre atomique, l’économie européenne ne peut pas résister a la hausse des coûts de l’énergie.
      Concernant les dépôts russes c’est une balle dans le pied que se tirent les occidentaux, voler ainsi l’argent d’un pays laissera des traces.
      Les investissements occidentaux en Russie représentent deux fois le montant des dépôts russes, ce n’est pas les russes qui vont perdre le plus.
      Sans compter les redevances de brevets qui ne seront plus payées.

    • Why not. dit :

      lxm. Faut être sérieux. La Russie a annexé illégalement la Crimée et les 2 républiques séparatistes. En retour, l’UE a annexé les dépôts russes (réserves)! Cela dit, que ce soit à Paris ou ailleurs, il n’y aura aucun endroit pour se cacher. Autant profiter de votre abonnement Canal ou autre!

  53. Bob dit :

    Le lâchage mou des occidentaux ne suffit plus, il devient dur et cela à la plus grande joie des non-libéraux en Occident dont la liste est trop longue à énumérer ici.
    La Russie a une main d’œuvre pléthorique qui a une mobilisation latente de 30 kpax par mois associée à l’échec stratégique occidental de bombe atomique économique qui devait selon Bercy et consœurs anéantir l’économie de la troisième Rome mais avec l’absence d’embargo (sauf pour l’Oncle Sam). Le manque de stratégie occidentale avec le but non avoué de non défaite de la mère russie sont aussi la cause des difficultés ukrainiennes surtout quand la BITD et les officiers sont incapables de produire des systèmes d’armes efficaces et rustiques en masse avec le manque d’alternative à l’absence de suprématie aérienne avec le blocage tactique en cours et la faillite de la composante blindée mécanisée absconse russe et occidentale. Ce même blocage tactique qui va être débloquée par les vagues humaines à la mobiki orcs avec un équipement rustique mais en grande quantité avec pléthore de blindés, artillerie et munitions, drones surtout des kamikazes et une guerre électronique qui perturbe les obus GPS qui étaient de grande précision de l’OTAN et de la chèvre Nexter. L’aide importante aux russes est issue des théocrates perses, du suprême leader nord-coréen et des pétromonarchies salafo-djihadistes de la péninsule arabique (qui sont les alliés de l’OTAN sur le papier).

  54. scoubidou dit :

    C’est maintenant qu’on découvre la cinquième colonne russe en France…

  55. Rageot de La Touche dit :

    Pour nous, français, l’Ukraine n’est pas notre priorité, préparons nous plutôt à faire la guerre aux Comores en espérant la gagner.

  56. Bigor29 dit :

    L’armée Ukrainienne manque de combattants ? avec une moyenne d’âge estimée à 43 ans, la troupe en ligne doit se sentir bien seule.
    Ou sont les jeunes??

  57. Momo dit :

    Le contexte actuel explique totalement la floraison hivernale de signaux d’alertes officiels sur la Russie et l’Ukraine venant de la Norvège, de l’Allemagne, du Danemark etc…
    Pour l’Europe libre (et qui serait plus forte et efficace en refaisant l’UE à partir de zéro):
    . Il faut essayer de remotiver les opinions publiques molestées financièrement, notamment par des sanctions dont certaines exactement contre-productives, pour ensuite lâcher les milliards nécessaires pour au moins stabiliser la situation en Ukraine, poutine envisageant de relancer la machine au printemps.
    . Dans le même temps il faut faire peur, mais pas trop, aux mêmes populations pressées telles le citron pour qu’en plus on puisse dépenser d’autres milliards pour se renforcer militairement. Afin de vraiment dissuader poutine de tenter un autre mauvais coup et de rassurer les pays proches la Russie. Et c’est bien de montrer tout ça ouvertement pour faire passer un message au mauvais joueur d’échec du Kremlin. Qui ne comprend rien d’autre que la force.
    . Problème, les élections de juin. Où les perspectives qui se dessinent ne sont pas brillantes pour les équipes qui appuient les dirigeants, non-élus, à la tête de l’UE. Ce qui est normal ils sont très mauvais (Votez!).
    Mais faire passer un vent de frousse est toujours bénéfique pour ceux qui sont en place. exemple: covid.
    . De plus il y a la pression US pour que les 22 pays de l’UE dans l’OTAN se prennent plus en charge eux-mêmes, malgré les F35-gabelles et tous les armements-dimes divers et variés qui ne suffisent pas à papy biden, ni grand-père trump d’ailleurs.
    . Trump justement est exactement dans le rôle, il tempête et menace de couper les bombes, ce qui est fait pour plaire à ses électeurs qui croient qu’ils payent direct pour l’OTAN comme pour l’Ukraine. C’est très loin d’être le cas mais c’est plaisant à entendre pour les américains de base, tout autant pour les democrats pas mieux disposés en réalité, ne vous y trompez pas.
    . Normal que les dirigeants de gauche en UE s’étouffent de ce que dit à haute voix Trump. Et c »est en plus l’occasion d’une nouvelle génuflexion envers la mummy biden. De borell à Scholtz les phrases les plus niaises s’envolent nulle part, il ne serait pas surprenant que le leader minimo, sur la même ligne, trompette à son tour l’indignation emphatique proche du vide parfait qui est sa signature.

    Donc pas d’énervement, les rapports top-secrets et les informations hautement confidentielles vont continuer à être distillés plus ou moins régulièrement dans les mois à venir.

  58. JILI dit :

    Il ne faut pas dramatiser car la Russie n’a et n’aura pas les moyens de s’attaquer à l’Europe, tout comme cette dernière avec tous ses moyens tant militaire, qu’économique, que socialement est supérieur à tout ce qui existe, si tous les pays qui la composent agissent plus ou moins ensemble. De la même façon, Poutine ne s’attaquera pas à d’autres pays qui sont frontaliers avec la Russie, tout comme il est souhaitable qu’un accord ou un traité finisse par se faire entre l’Ukraine et la Russie car cette abominable boucherie doit cesser car en plus aucune issue militaire n’y est possible, à savoir l’Ukraine ne vaincra pas la Russie. Également, le grand gagnant de ce « Merdier  » , et quoiqu’il arrive est et sera les USA car ça leur a permis d’accentuer leur emprise sur l’Europe et de prendre le dessus sur la Russie. Bref, le conflit cesse et l’Europe reprend son autonomie en mains, sa puissance économique, et pourra acquérir la véritable puissance qu’elle devrait avoir, et ceci malgré tous nos différents, jalousie, et rancune entre Européens, donc le banal de nos relations passées et à venir.

    • Mike 007 dit :

      tout a fait d’accord

    • Qui qu'ils fussent dit :

      Et quoi qu’il arrive, pas « et quoiqu’il arrive ».

      Quoique (en un mot) signifie « bien que ». La phrase « le grand gagnant, et bien qu’il arrive, est les USA » n’aurait aucun sens.

  59. Banlieue 9-3 dit :

    scoubidou : vous ne manquez ni d’humour ni de décalage spatio-temporel . Il y a des divisions entières de chevaux de Troie d’une toute autre dangerosisté en France, mais vous, vous continuez à ne pas les voir et à rabâcher l’anticommunisme d’il y a un siècle : continuez donc à faire des scoubidous pendant qu’ils se chargent du reste

  60. Lothringer dit :

    Souvenons-nous de la 1GM. Offensive du printemps 1918. Les Allemand s’approchent à nouveau de Paris et franchissent à nouveau la Marne. Puis elle est à bout de force et le renversement a lieu après de 17 juillet 1918. Les forces allemandes sont repoussées de France. L’Allemagne signe l’armistice 4 mois plus tard.

    Tout cela pour dire que l’année 2024 sera terrible pour l’Ukraine. Mais qu’il est cependant impossible, à ce jour, de dire qui sera le vainqueur de cette guerre. Une victoire de la Russie est possible. Mais également l’Ukraine, intelligente, peut s’en sortir favorablement en fin-2025, après 3 ans 1/2 de conflit.