Israël / Archives

Nouvelles tensions entre Israël et la Syrie

La Syrie a accusé Israël d’avoir bombardé, le 27 avril, une position militaire située à proximité de l’aéroport international de Damas, situé à 25 km au sud-est de la capitale syrienne. Une source militaire citée par l’agence officielle syrienne SANA a parlé d’une « agression israélienne avec plusieurs missiles tirés à partir des territoires occupés [Israël

L’Inde commande le système de défense aérienne MRSAM à Israël

C’est sans doute le plus important contrat d’armement jamais obtenu par l’industrie israélienne de l’armement. Ce 7 avril, l’entreprise publique Israel Aerospace Industries (IAI) a indiqué qu’elle allait fournir à l’Inde les systèmes « Advanced MRSAM » (Medium-Range Surface-to-Air Missile) et LRSAM (Long-Range Surface-to-Air Missile) pour un montant total de 2 milliards de dollars. Basé sur le

Israël craint un « croissant iranien » au Moyen-Orient

Les monarchies sunnites du golfe arabo-persique et l’État d’Israël ont au moins un point commun : tous craignent l’influence grandissante de l’Iran au Moyen-Orient. Ainsi, l’Arabie Saoudite parle d’un « croissant chiite », qui irait du Yémen au Liban, en passant par l’Irak et sa province pétrolière – dont stratégique – du Hasa, laquelle compte une forte

Israël : La « Fronde de David » est opérationnelle

Un peu plus de deux mois après que le système Arrow-3, capable d’intercepter et de détruire des missiles balistiques lors de leur phase exo-atmosphérique, a atteint sa capacité opérationnelle initiale, Israël a mis en service, le 2 avril, la seconde couche de sa défense antimissile, avec la « Fronde de David » (« Kela David »), lors d’une cérémonie

Les exportations israéliennes d’équipements militaires ont sensiblement augmenté en 2016

Hormis peut-être dans le domaine des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance), où elle a acquis une expertise certaine, l’industrie israélienne de la défense et de la sécurité n’est pas en position de remporter de grands contrats d’armement à l’exportation, comme le permettent les ventes d’avions de combat ou de navires de guerre. Cela étant,

Israël menace de détruire la défense aérienne syrienne

La semaine passée, et contrairement à ses habitudes, Israël a immédiatement reconnu avoir effectué un raid aérien dans la région de Palmyre, en Syrie, afin d’empêcher un transfert « d’armes sophistiquées » au Hezbollah, la milice chiite libanaise qu’il voit comme étant la menace numéro un contre sa sécurité. « Quand on identifie des tentatives de transfert d’armes

Accrochage sérieux entre Israël et la Syrie

Depuis le début de la guerre civile syrienne, le Hezbollah, la milice chiite libanaise qui soutient le régime de Damas, a souvent été la cible de raids aériens. Et la force aérienne israélienne a évidemment été soupçonnée d’en avoir été à l’origine. Seulement, Israël a pour ligne de conduite de ne jamais commenter ouvertement ce

Le système anti-missile israélien Arrow-3 a atteint sa capacité opérationnelle initiale

Pour contrer la menace iranienne, qui n’a nullement l’intention de remettre en cause son programme de missiles balistiques, ainsi que celles du Hezbollah, la milice chiite libanaise, et du Hamas, la défense anti-missile israélienne a été pensée pour être « multicouches ». En clair, elle se compose de systèmes différents pour détecter et intercepter n’importe quel type

Le Hezbollah dit avoir retrouvé un mini-drone tactique israélien tombé au Liban

Le 16 janvier, un mini-drone tactique Skylark, mis en oeuvre par l’armée israélienne, s’est écrasé dans le sud du Liban, aux alentours de la ville de Tyr. Selon l’Agence nationale d’information (ANI), l’armée libanaise et la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) ont alors envoyé des patrouilles pour tenter de récupérer l’appareil. Peine

La Syrie accuse encore Israël d’avoir bombardé la base de Mazzé, près de Damas

Pour la seconde fois en un peu plus d’un mois, la base aérienne de Mazzé qui, située près de Damas, abrite les services de renseignement des forces aériennes syriennes, a été visée par des frappes d’origine indéterminée. Enfin pas pour tout le monde car pour l’agence officielle de presse Sana, Israël en serait responsable. Ainsi,