Israël / Archives

Le renforcement de la défense aérienne syrienne « ne limitera pas les capacités » d’Israël à agir, dit un ministre

La Russie a annoncé, le 2 octobre, avoir livre le système de défense aérienne S-300 aux forces syriennes, conformément à l’annonce faite par le président Poutine, après la perte d’un avion de renseignement Il-20 « Coot » en Méditerranée orientale. Pour rappel, cet appareil aurait été abattu par un missile syrien pendant un raid de l’aviation israélienne

Selon M. Netanyahu, l’accord sur le nucléaire iranien a au moins le mérite d’avoir rapproché Israël des pays arabes

Depuis qu’il avait montré, en 2012, à la tribune des Nations unies, le schéma d’une bombe afin d’illustrer les progrès estimés du programme nucléaire iranien, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a pris l’habitude d’appuyer ses propos par des illustrations. Cette année, il a brandi des photographies d’un présumé « site de stockage atomique secret », installé

Les États-Unis maintiendront une présence militaire en Syrie jusqu’au départ des forces iraniennes

« On va quitter la Syrie très vite » et « laisser les autres s’en occuper », avait lancé le président américain, Donald Trump, en mars dernier, prenant de court le département d’État et le Pentagone. Puis il avait réaffirmé cette position début avril, estimant que l’objectif de se « débarrasser » de l’État islamique [EI ou Daesh] était presque atteint.

La Russie va muscler la défense aérienne syrienne et brouiller les communications de tout avion frappant en Syrie

Près d’une semaine après la perte d’un avion de renseignement Illouchine Il-20 « Coot » en Méditerranée orientale, due à un missile tiré par un système S-200 de la défense aérienne syrienne lors d’un raid israélien à Lattaquié, la Russie a pris des mesures susceptibles de compliquer les opérations d’Israël en Syrie, ainsi que celles de la

Syrie : Israël et la Russie vont renforcer leur coordination militaire

Après avoir pointé la responsabilité de chasseurs-bombardiers F-16 israéliens pour la perte, en Méditerranée orientale, de l’un de ses avions de renseignement Il-20 « Coot », apparemment abattu par un missile tiré par un système S-200 de la défense aérienne syrienne lors d’un raid contre un site militaire à Lattaquié, le ministère russe de la Défense avait

Avion militaire russe présumé abattu : Israël conteste la version de Moscou et accuse le régime syrien

Au regard de la gravité des faits qui lui ont reprochés, l’état-major israélien a bien été obligé de s’expliquer sur les frappes aériennes ayant visé un site militaire syrien, à Lattaquié, dans la nuit du 17 au 18 septembre. Chose qu’il s’abstient généralement de faire. Ainsi, selon Moscou, alors qu’il volait à 35 km du

Finalement, l’avion militaire russe disparu aurait été touché par un missile syrien; Moscou tient Israël pour responsable

Après avoir affirmé que la frégate multimissions [FREMM] « Auvergne » avait tiré des missiles au moment de la disparition d’un de ses avions de renseignement Iliouchine Il-20 à 35 km des côtes syriennes [ce que Paris a tout de suite nié, ndlr], le ministère russe de la Défense met maintenant en cause l’aviation israélienne qui, au

Syrie : Moscou accuse la frégate « Auvergne » d’avoir tiré des missiles avant la disparition d’un avion russe; Paris dément

Un avion de renseignement russe de type Iliouchine Il-20, avec 14 militaires à bord, a disparu des écrans radar, dans la nuit du 17 au 18 septembre, alors qu’il survolait la Méditerranée orientale. « Le contact a été rompu avec l’équipage d’un Il-20 au-dessus de la mer Méditerranée à 35 kilomètres des côtes syriennes alors qu’il

Israël aurait effectué au moins 202 frappes en Syrie au cours des 18 derniers mois

Généralement, après que des frappes aériennes ont été signalées en Syrie, le ministère israélien de la Défense répond, quand il est interrogé sur son éventuelle responsabilité, par un laconique « pas de commentaires ». Aussi, rares sont les fois où Israël assume les actions militaires qu’il a mené chez son voisin syrien, avec lequel il est toujours

Israël n’exclut pas de mener des frappes contre des positions iraniennes en Irak

La semaine passée, l’agence Reuters a révélé que la force al-Qods, l’unité d’élite chargée des opérations extérieures des Gardiens de la révolution iraniens, aurait livré des missiles Zalzal, Fateh-110 et Zolfaghar à la milice chiite irakienne « Kataëb Hezbollah », par ailleurs membre du Hachd al-Chaabi [Unités de mobilisation populaire]. Ainsi, plusieurs bases de lancement, placées sous