défense / Archives

Pour le ministre allemand de l’Économie, les exportations d’armes ne sont pas une priorité

Vice-chancelier et ministre de l’Économie, Sigmar Gabriel, qui est aussi le chef de file des sociaux-démocrates, n’est pas à l’aise avec les ventes d’équipements militaires à l’étranger. Or, il joue un rôle déterminant pour délivrer les licences d’exportation, ce qui n’est pas sans inquiéter les dirigeants de l’industrie de défense outre-Rhin. Lors d’un rencontre, le

La Bulgarie veut porter ses dépenses militaires à 2% du PIB d’ici 2020

Les événements dans l’est de l’Ukraine, où la Russie est accusée de soutenir les séparatistes qui défient l’autorité de Kiev après avoir annexé (*) la Crimée, ex-république autonome ukrainienne, poussent un certain nombre d’ex-pays ayant été les satellites de l’ex-Union soviétique à revoir leur politique de défense et, donc, à augmenter leurs budgets militaires. Cela

Les États-Unis vont renforcer leur présence militaire en Australie

En novembre 2011, Canberra et Washington avaient convenus de renforcer leur coopération militaire, ce qui passait par l’installation de militaires américains (notamment de l’US Marine Corps) à Darwin, la capitale du Territoire du Nord, en Australie, ainsi que par des facilités accordés aux navires de l’US Navy. Jusqu’alors, l’Australie accueillait sur son sol un détachement

Le secrétaire général de l’Otan veut de nouveaux plans de défense pour faire face à la Russie

Pour Anders Fogh Rasmussen, qui laissera prochainement ses fonctions de secrétaire général de l’Alliance atlantique à Jens Stoltenberg, l’ancien Premier ministre norvégien, la destruction du Boeing de la Malaysia Airlines dans l’est de l’Ukraine est un « crime de guerre » dont les séparatistes ukrainiens pro-russes sont responsables. « Nous avons de nombreuses informations que les séparatistes, appuyés

Les sanctions de l’Union européenne contre la Russie ne concernent pas la livraison des deux BPC

Depuis l’affaire du Boeing 777 de la Malaysia Airlines abattu alors qu’il survolait l’est de l’Ukraine, l’Union européenne a durci sa position à l’égard de la Russie, accusée d’être en partie responsable du drame en raison du soutien qu’elle apporte aux séparatistes ukrainiens. De nouvelles sanctions ont ainsi été approuvées, cette semaine, par les représentants

Vers une coopération franco-japonaise dans le domaine des drones

Sur le plan militaire, les relations franco-japonaises sont au beau fixe. On a pu le mesurer lors d’une visite officielle du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian à Tokyo, où il a discuté avec son homologue nippon, Itsunori Onodera. En janvier dernier, les deux hommes s’étaient déjà rencontrés à Paris, dans le cadre

Le président russe veut limiter les importations de matériels militaires

Si l’on en croit la porte-parole du service diplomatique de l’Union européenne, les ambassadeurs des 28 États membres ont adopté une série de sanctions économiques contre la Russie, afin de contraindre ses dirigeants à cesser d’apporter leur soutien aux séparatistes pro-russes actifs dans l’est de l’Ukraine. « Un accord politique a été trouvé sur le paquet

Les exportations françaises d’équipements militaires pourraient dépasser les 7 milliards en 2014

Après une année 2012 plutôt morose, les exportations françaises de matériels militaires étaient reparties franchement à la hausse en 2013 pour atteindre les 6,3 milliards d’euros (+40%). C’est du moins ce qu’avait indiqué le ministère de la Défense le 30 janvier dernier. Invité à s’exprimer devant la commission « Défense » de l’Assemblée nationale, le 28 juin

Budget/Défense : M. Le Drian considère qu’il n’a perdu que 350 millions d’euros en 2013-2014

En l’espace de quelques mois, le budget de la Défense a été amputé de 650 millions d’euros en novembre 2013, puis de 350 autres millions en juin dernier. L’addition est simple : cela fait 1 milliard de crédits annulés. Étant attendu que la provision prévues pour couvrir les surcoûts liées aux opérations extérieures (opex) en

L’Irak veut renforcer sa coopération militaire avec la Russie

Pour le moment, la ligne de front qui sépare les forces irakiennes et les combattants de l’État islamique est à peu près stabilisée au nord-est de Bagdad. Depuis l’offensive lancée en juin par les jihadistes, l’Irak a pu compter sur l’appui officieux de l’Iran ainsi que sur celui – officiel – des États-Unis, lesquels fournissent