défense / Archives

La France et l’Allemagne vont adopter une clause de défense mutuelle

Si, ce 14 janvier, à Mérignac, elle n’a pas parlé du futur char de combat franco-allemand [parce que ce n’était pas le sujet, ndlr], la ministre des Armées, Florence Parly, a revanche longuement abordé le programme de Système aérien de combat futur [SCAF], mené conjointement avec l’Allemagne. « Il y a peu encore, lorsque j’ai annoncé

Le président Bolsonaro se dit ouvert à l’implantation d’une base militaire américaine au Brésil

Quand il était encore le chef du Pentagone, James Mattis avait estimé que l’influence grandissante de la Chine et de la Russie en Amérique du Sud était de nature à troubler la stabilité régionale. D’où son intérêt pour cette partie du monde. Intérêt qui se traduisit par une série de déplacements au Chili, au Brésil,

Le Royaume-Uni envisage d’établir des bases militaires dans les Caraïbes et en Asie du Sud-Est

À la fin des années 1960, sous l’impulsion du Premier ministre travailliste Harold Wilson, le Royaume-Uni décida d’abandonner la plupart des bases militaires dont il disposait de par le monde, en particulier celles situées à « l’est de Suez » [un « mot » emprunté à l’écrivain Rudyard Kipling, passé désormais dans le langage courant pour désigner cette politique

Pour la ministre des Armées, « 2019 ne sera pas une année d’accalmie »

Dans une tribune publiée dans les colonnes du quotidien Le Parisien, la ministre des Armées, Florence Parly, l’a de nouveau assuré : il ne sera pas question de ponctionner les crédits de la mission Défense, annoncés en forte augmentation dans le cadre de la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, seront préservés. « Disponibles et volontaires,

La Bundeswehr précise son intention d’ouvrir son recrutement aux ressortissants de l’Union européenne

En matière de recrutement, les forces armées allemandes [Bundeswehr] font face à un énorme défi. En effet, elles devront augmenter significativement leurs effectifs dans les prochaines années alors que, dans le même temps, elles auront à compenser le départ à la retraite de la moitié de son personnel d’active d’ici 2030. Pour corser le tout,

M. Macron assure qu’aucune économie ne sera faite sur la défense pour financer les mesures sociales et fiscales

Baisse de la CSG pour les retraités dont la pension mensuelle est inférieure à 2.000 euros, revalorisation de la prime d’activité pouvant aller jusqu’à 100 euros, heures supplémentaires défiscalisées… Les mesures annoncées par le président Macron (et votées au Parlement) afin de répondre au mouvement des « gilets jaunes », lequel a exprimé, depuis, d’autres revendications, auront

Un responsable du ministère italien de la Défense sous le feu des critiques pour avoir défendu l’achat d’avions F-35

« Dès que l’on croit savoir quelque chose, il faut l’observer sous un autre point de vue, même si ça paraît inutile ou bête », lance le professeur Keating à ses élèves, dans le film « Le cercle des poètes disparus ». Et il « ne faut pas oublier que l’on doit s’obliger sans cesse à tout regarder sous un

« Il faut traiter nos alliés avec respect », lance le chef du Pentagone dans sa lettre de démission adressée à M. Trump

Après avoir annoncé unilatéralement le retrait « immédiat » des 2.000 soldats américains de Syrie alors que le combat contre l’État islamique [EI ou Daesh] n’est pas terminé et que les alliés kurdes de la coalition antijihadiste sont à la merci d’une offensive turque, le président Trump aurait aussi décidé de réduire drastiquement l’engagement militaire des États-Unis

Les dépenses militaires des pays membres de l’Otan devraient dépasser 1.000 milliards de dollars en 2019

Il est toujours compliqué de comparer les études sur les dépenses militaires régulièrement publiées par divers instituts et autres centres de recherche dans la mesure où le périmètre qu’ils retiennent n’est généralement pas le même. Et les chiffres qu’ils avancent ne correspondent pas toujours aux données officielles données par les États, lesquels annoncent – et

Barkhane – La France et le Burkina Faso renforcent leur coopération contre les groupes jihadistes

Parce que ses forces armées et de sécurité intérieure ont été désorganisées, donc affaiblies, après le départ du président Blaise Compaoré, en octobre 2014, et que la rhétorique développée par l’organisation jihadiste Ansarul Islam a eu un écho auprès des populations de certaines de ses régions, le Burkina Faso passe pour être le maillon faible