défense / Archives

M. Le Drian était-il trop « influent » pour rester ministre de la Défense?

Soutien de poids d’Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle, Jean-Yves Le Drian aurait pu rester ministre de la Défense. D’ailleurs, les observateurs de la vie politique s’y attendaient et lui-même, dit-on, voulait conserver son portefeuille. Las, lors de l’annonce du gouvernement conduit par Édouard Philippe, l’on apprenait, non sans surprise, que Mme Sylvie Goulard le

L’Arabie Saoudite veut développer son industrie de l’armement

Pour équiper ses forces armées, l’Arabie Saoudite doit s’approvisionner à l’étranger, essentiellement auprès des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni. Selon le gouvernement saoudien, la part des dépenses militaires du pays en faveur de l’industrie locale ne représente que 2%. Aussi, son objectif est d’atteindre les 50% d’ici 2030. Pour cela, encore faut-il que

Sylvie Goulard nommée « ministre des Armées »

Les observateurs de la vie politique s’attendaient à voir Jean-Yves Le Drian rempiler à la tête du ministère de la Défense. Finalement, il n’en sera rien. Si, effectivement, le président de la région Bretagne figure bien dans le nouveau gouvernement conduit par Édouard Philippe et dont la composition a été annoncée ce 17 mai, il

Aucun hélicoptère militaire français n’affiche un taux de disponibilité supérieur à 50%

Lors des débats budgétaires de l’automne dernier, il a été beaucoup question de la disponibilité des hélicoptères de l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) et de la Marine nationale. À juste titre. Lors de son audition devant les députés de la commission de la Défense nationale, le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de

La DGA et Bpifrance vont créer un fonds d’investissement pour les entreprises stratégiques de défense

Robotique, Internet des objets, nanotechnologies, neurosciences, impression 3D, systèmes microélectromécaniques, big data… Voilà autant de disciplines susceptibles de changer radicalement la façon dont on conduit les opérations militaires et dans lesquelles des entreprises françaises ont su se faire une réputation. Le revers de la médaille est qu’elles intéressent des investisseurs étrangers, attirés par leurs brevets.

Thales se renforce dans le domaine du Big Data

Le groupe Thales a annoncé, le 28 avril, l’acquisition de l’entreprise américaine Guavus, spécialiste de l’analyse en temps réel des « données massives », c’est à dire le « Big Data », pour un montant de 215 millions de dollars. Cette opération « fait suite à plusieurs acquisitions dans le domaine de la connectivité, de la mobilité, et de la

L’industrie navale de défense française appelle à « ne pas baisser la garde »

Avant le premier tour de l’élection présidentielle, le Conseil des Industries de Défense Françaises (CIDEF) et le Groupement des industries aéronautiques et spatiales (GIFAS) avaient interpellé les candidats en plaidant en faveur d’une hausse significative du budget alloué aux forces armées en le portant à 2% du PIB d’ici 2022. À un peu plus d’une

Élysée 2017 : Le service militaire devrait donc être bientôt rétabli en France

C’est un aspect que peu d’observateurs ont relevé à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle. Mais il est vrai que d’autres considérations ont retenu l’attention des éditorialistes politiques. Ssur les quatre candidats qui pouvaient nourrir quelques espoirs au matin du 23 avril, trois proposaient de rétablir, sous une forme ou une autre, le service

Vers le champ de bataille 3.0 ou comment le progrès technologique changera la façon de faire la guerre

Pour la première fois, le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) s’est livré à un exercice de prospective en examinant l’impact des principales transformations et ruptures technologiques sur l’environnement stratégique à l’horizon 2030 [.pdf]. À la lecture de ce document, l’on ne sait si l’on doit s’enthousiasmer pour les évolutions

Fort soutien de l’opinion publique aux opérations menées par les armées françaises

À l’heure où de nouvelles techniques basées sur le big data démontré leur pertinence (et on verra si ce sera encore le cas le 23 avril), toujours est-il que les sondages « classiques » permettent d’avoir une idée de ce pense l’opinion publique à un instant T et de dégager ainsi une tendance sur le long terme.