budget / Archives

Pour les États-Unis, l’Otan restera un « socle fondamental » à condition que le fardeau soit partagé

En 2010, dans un contexte marqué par le « pivot » vers la région Asie-Pacifique qu’entendait effectuer Washington, ce qui supposait un désengagement militaire du Vieux Continent, le chef du Pentagone, qui était Robert Gates à l’époque, avait exhorté les membres européens de l’Otan à cesser de réduire leurs dépenses militaires. Et d’ajouter : Les contribuables américains

En 2016, les dépenses militaires des pays membres de l’Otan ont augmenté « nettement plus » que prévu

Les chiffres donnés ce 14 février par Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, ne coïncident pas tout à fait avec ceux de l’Institut international pour les études stratégiques (IISS). Sans doute à cause d’une méthodologie différente… Quoi qu’il en soit, à la veille de réunir les ministres de la Défense des pays membres (dont

L’écart technologique entre les capacités militaires occidentales et chinoise se réduit

Qui aurait dit, à l’aube des années 2000, que la Chine mettrait au point non pas un mais deux avions de combat dits de 5e génération, en l’occurrence le J-20 et le J-31? Et qu’elle développerait des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) ainsi que le Wu-14, une arme hypersonique? D’où le constat fait par

Les forces américaines ont du mal à se remettre des coupes budgétaires de ces dernières années

En 2011, afin de réduire le déficit fédéral des États-Unis, le Congrès adopta le Budget Contral Act (BCA) qui prévoyait un mécanisme de coupes budgétaires automatiques dans les dépenses dites « discrétionnaires », dont celles du Pentagone. À ce « séquestre budgétaire » s’est ajouté, en 2013, le « shutdown », c’est à dire la paralysie des administrations fédérales faute d’accord

Le président Trump a signé un décret pour « reconstruire » les forces armées américaines

Avec un budget nominal de 582,7 milliards de dollars, auquel s’ajoute celui des interventions extérieures (OCO), l’on pourrait penser que les forces armées américaines n’ont pas besoin d’être « reconstruites ». Seulement, ce serait oublier que la dépense ne fait pas l’efficacité… Et c’est d’ailleurs pour cette raison que le président Trump a signé un décret, le

Importante hausse annoncée des dépenses militaires iraniennes

Entre 2006 et 2015, les dépenses militaires iraniennes ont baissé de 30%, sous l’effet des sanctions imposées à Téhéran par la communauté internationale en raison de son programme nucléaire. L’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) avait ainsi évalué, l’an passé, le budget militaire iranien à environ 10 milliards de dollars. Seulement,

Le président Hollande invite son successeur à porter le budget de la Défense à 2% du PIB d’ici 2022

Au début du quinquennat du président Hollande, il était prévu de geler le montant du budget de la Défense à hauteur de 31,4 milliards d’euros jusqu’en 2016. Or, cela équivalait à une baisse étant donné que l’inflation, toujours plus forte quand il s’agit de matériels militaires, n’était pas compensée. D’où, d’ailleurs, les suppressions de postes

M. Cazeneuve plaide pour des « choix budgétaires ambitieux et lucides » en matière de défense

Comme Paul Quilès, l’ancien ministre de la Défense, certains estimèrent que le général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des armées (CEMA), était sorti de son devoir de réserve en publiant une tribune dans les colonnes du quotidien Les Échos pour demander une hausse des crédits militaires afin de porter leur niveau à 2% du

En 2017, l’US Army devrait compter 16.000 soldats de plus que prévu

Encore récemment, certains s’inquiétaient, outre-Atlantique, de voir les effectifs de l’US Army (forces terrestres) tomber au niveau qui était le leur avant la Seconde Guerre Mondiale. En effet, selon les plans du Pentagone, il était prévu de les faire passer de 570.000 à 450.000 soldats d’ici la fin de l’année fiscale 2018. Soit une baisse

Une agence fédérale américaine propose d’arrêter le programme F-35

Le Bureau du Budget du Congrès américain (CBO), une agence fédérale américaine créée en 1974, vient de jeter un pavé dans la mare. Afin de réduire le déficit budgétaire des États-Unis d’ici 2026, cet organisme vient de publier une liste de 115 propositions qui risque d’en faire tousser plus d’un. Notamment au Pentagone et chez