budget / Archives

Le ministre britannique de la Défense défie publiquement Theresa May sur les ambitions militaires du Royaume-Uni

Une fois qu’il aura quitté l’Union européenne [Brexit], le Royaume-Uni saura-t-il conserver son statut de puissance militaire de premier rang? En clair, pourra-t-il maintenir l’ensemble du spectre des capacités nécessaires pour être considéré comme tel (dissuasion nucléaire, capacité de projection et d’entrer en premier partout dans le monde, forces spéciales, etc…) En tout cas, cette

Face à la pression de Pékin, Taïwan envisage d’augmenter ses dépenses militaires de 5,6%

Depuis maintenant plusieurs mois, la République populaire de Chine accentue sa pression sur Taïwan, qu’elle considère comme étant une province rebelle. Cette attitude peut s’expliquer en partie par celle, plus conciliante que par le passé, que témoigne l’administration américaine à l’égard de Taipeh. Le 12 juin, et alors que les regards étaient tous tournés vers

Le Congrès des États-Unis vote un budget de 716,3 milliards de dollars pour le Pentagone

Cela fait très longtemps que les parlementaires américains ne s’étaient pas mis d’accord aussi rapidement sur le budget du Pentagone. En effet, le 1er août, soit une semaine après la Chambre des représentants, le Sénat a adopté, à large majorité (87 voix pour, 10 contre) le projet de « National Defense Authorization Act » [NDAA], qui fixe

Vers la fin des vaches maigres pour les forces armées en Argentine?

À cause du « Processus de réorganisation nationale », c’est à dire la dicture militaire imposée par un « quarteron » de généraux responsables d’une terrible répression [30.000 « disparus » et 15.000 fusillés parmi les opposants] et de la guerre dite des « Malouines » [Falklands pour les Britanniques] ainsi que de la grave crise économique et financière que connut Buenos Aires

L’Italie va baisser ses dépenses militaires en 2019

Lors du dernier sommet de l’Otan, les 11 et 12 juillet derniers, les 29 pays membres s’étaient mis d’accord pour réaffirmer « l’importance d’un partage plus équitable des charges au sein de l’Alliance » et avaient par conséquent « confirmé que les Alliés » augmenteraient leurs « dépenses de défense » afin de les porter à 2% de leur PIB d’ici

Pour le général Lecointre, les armées devront patienter au moins deux ans pour voir les effets de la hausse de leur budget

D’ici le 14-Juillet, le président Macron aura promulgué la Loi de programmation militaire 2019-25, qui prévoit d’allouer aux armées 295 milliards d’euros et de doter ces dernière d’un budget moyen de 39,6 milliards pour les cinq prochaines années (contre 34,2 milliards en 2018). Et il ne sera pas question de revenir sur cet effort. Dans

Corée du Sud : En annulant l’exercice Ulchi Freedom Guardian, le Pentagone va économiser 14 millions de dollars

Peu après avoir rencontré le chef du régime nord-coréen, Kim Jong-Un à Singapour, le 12 juin, le président américain, Donald Trump, avait annoncé la suspension des manoeuvres militaires ménées régulièrement par les États-Unis et la Corée du Sud. Ayant qualifié ces exercices de « très provocateurs » (surtout vus de Pyongyang), M. Trump avait également justifié cette

Avec 84% de bonnes opinions, les armées ont toujours la cote auprès des Français

Étant donné qu’un sondage est une photographie de l’opinion à un moment donné, il faut en comparer plusieurs pour en dégager une tendance. Et cet exercice montre que les armées bénéficient d’une importante cote de confiance auprès des Français. Ainsi, selon les chiffres clés de la défense, que vient de publier le ministère des Armées

Le Royaume-Uni pourrait perdre sa place de plus proche allié des États-Unis au profit de la France

Un peu moins d’un mois avant le sommet de l’Otan, qui aura lieu les 11 et 12 juillet à Bruxelles, le président américain, Donald Trump, a envoyé une lettre à 9 membres de l’Alliance (Belgique, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, le Luxembourg, et les Pays-Bas, Norvège et Canada) pour leur demander d’augmenter leurs dépenses militaires,

Otan : L’Allemagne va finalement augmenter son budget militaire de 4 milliards d’euros en 2019

En mai, lors de sa première participation à la conférence de la Bundeswehr depuis 2012, la chancelière allemande, Angela Merkel, avait assuré que les dépenses militaires de son pays seraient équivalentes à 1,5% de son PIB d’ici 2025. Et le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, s’en était félicité, même si cet objectif ne correspondait