budget / Archives

La Slovaquie va pratiquement doubler ses dépenses militaires d’ici 2024

Membre de l’Otan depuis 2004, la Slovaquie dépense actuellement 1,16% de son PIB pour ses forces armées. Ce niveau est insuffisant pour moderniser ses capacités militaires, qui reposent encore largement sur des matériels soviétiques et tchécoslovaques. Par exemple, la Slovaquie avait envisagé, il y a trois ans, de louer des avions de combat Gripen auprès

L’armée de Terre compte remettre à niveau des capacités amoindries par des années de contraintes budgétaires

« On va écrire une nouvelle page de notre histoire militaire avec un regard tourné vers la remontée en puissance de nos forces », a lancé le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), lors d’une rencontre avec les députés de la commission de la Défense nationale, le 19 septembre, à Satory-Versailles. En

L’économie allant mieux que prévu, l’exécutif aurait pu éviter de raboter le budget des armées

Le 10 juillet, et après un somble tableau des finances publics décrit par la Cour des comptes, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, défendait l’idée d’un plan d’économie de 4,5 milliards d’euros afin de respecter le seuil fatidique des 3% de déficits (et donc l’un des critères du traité européen de

Le flou persiste dans les annonces faites au sujet de la hausse du budget des Armées en 2018

Fin 2016, le Parlement a voté un budget de la Défense d’un montant de 32,7 milliards d’euros, comprenant 300 millions d’euros de recettes exceptionnonnelles (REX). Soit une enveloppe en hausse de 600 millions d’euros par rapport à l’exercice précédent. Dans ce budget, 450 millions d’euros ont été alloués aux opérations extérieures dont le coût, cette

Le général Lecointre s’oppose à l’idée de faire supporter aux seules armées la totalité du coût des opérations extérieures

Lors d’une étape du Tour de France, juste après l’annonce de la démission du général Pierre de Villiers, le président Macron avait dit ceci, à propos du général François Lecointre, le nouveau chef d’état-major des armées (CEMA) : « Il aura non pas un budget à défendre, parce que ce n’est pas le rôle du chef

Pour le général Lecointre, il est « impératif » de redonner de la marge aux armées françaises

Le premier discours public du général François Lecointre, le chef d’état-major des armées (CEMA) était très attendu, surtout après le « recadrage » par le président Macron de son prédécesseur, le général Pierre de Villiers, lequel a fini par démissionner de ses fonctions. Un fait sans précédent dans l’histoire de la Ve République. Après avoir décidé d’annuler

La Marine nationale principalement affectée par la coupe budgétaire de 850 millions d’euros?

Comme l’on pouvait s’y attendre, étant donné que c’est une vieille habitude en France (et parce qu’il est difficile de faire autrement), la coupe de 850 millions d’euros effectuée, cet été, dans le budget des Armées a essentiellement concerné le programme 146, c’est à dire l’équipement des forces. Restait à savoir quels investissements allaient en

Le ministère japonais de la Défense demande des fonds pour un radar capable de suivre les avions furtifs

Comme il en a maintenant pris l’habitude depuis cinq ans, le ministère japonais de la Défense a demandé une hausse de 2,5% de son budget pour le prochain exercice fiscal, qui commencera en avril 2018. Ainsi, les forces d’autodéfense nippones pourraient disposer d’une enveloppe de 5.255 milliards de yens (contre 5.125 milliards actuellement), ce qui,

Les ambitions budgétaires affichées par M. Macron pour les Armées revues à la baisse

Visiblement, le président Macron a gardé une dent contre le général Pierre de Villiers. Dans les colonnes du Point, il a en effet dit assumer « totalement » le racadrage de l’ancien chef d’état-major des armées (CEMA), la veille du 14-Juillet, en laissant entendre que ce dernier se serait affranchi de l’autorité du chef de l’État, en

Industrie : La ministre des Armées s’engage à augmenter de 30% l’effort en matière de recherche

Comme le gouvernement entend faire preuve de « pédagogie » sur les mesures qu’il envisage, le ministère des Armées n’a pas tardé à fournir des explications sur le budget dont il disposera en 2018, alors même que le projet de loi de finance initiale n’est pas connu. Cela étant, conformément aux annonces faites par le président Macron