Asie-Pacifique / Archives

Le ministre japonais de la Défense dénonce « l’escalade militaire » de la Chine

L’an passé, l’activité des bombardiers stratégiques chinois H-6K s’est accentuée, avec pas moins de 12 vols constatés autour des « points chauds » de la région Indo-Pacifique. Et plusieurs ont concerné le Japon, notamment dans le secteur de l’archipel Senkaku (dont la souveraineté est contestée par la Chine) et celui d’Okinawa, où est installée une importante base militaire

Pour la première fois, une femme a été brevetée pilote de chasse au Japon

Si de nombreuses forces aériennes offrent la possibilité aux femmes de devenir pilotes de chasse, le Japon y a longtemps été réticent. Et ce n’est qu’en novembre 2015 qu’il s’est ouvert à cette possibilité, ce qui a permis au lieutenant Misa Matsushima de profiter de cette opportunité pour réaliser un « rêve d’enfance ». En effet, cette

Les États-Unis vont accorder 39 millions de dollars au Sri Lanka pour renforcer la sécurité maritime (et contrer la Chine)

Au cours des dix années pendant lesquelles il fut président du Sri Lanka, Mahinda Rajapaksa s’est appuyé sur Pékin pour obtenir un appui à la fois diplomatique, militaire et économique. Ce que dans le cadre de sa stratégie dite du « collier de perles », la Chine ne pouvait pas refuser… D’où les prêts (à des taux

Face à la pression de Pékin, Taïwan envisage d’augmenter ses dépenses militaires de 5,6%

Depuis maintenant plusieurs mois, la République populaire de Chine accentue sa pression sur Taïwan, qu’elle considère comme étant une province rebelle. Cette attitude peut s’expliquer en partie par celle, plus conciliante que par le passé, que témoigne l’administration américaine à l’égard de Taipeh. Le 12 juin, et alors que les regards étaient tous tournés vers

Selon un rapport de l’ONU, la Corée du Nord poursuit ses activités nucléaires tout en contournant les sanctions

Ces dernières semaines, la presse d’outre-Atlantique a relayé des estimations du renseignement américain, qui, grâce à l’imagerie satellitaire, remettent en cause la volonté de la Corée du Nord à oeuvrer effectivement à la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Ce qu’un rapport d’un panel d’experts des Nations unies, transmis au Conseil de sécurité, vient de confirmer.

Le Japon a demandé à la Russie de réduire ses activités militaires sur les îles Kouriles

En février 1855, la Japon et la Russie signaient un « traité dde paix d’amitié » à Shimoda, en vertu duquel Moscou renonçait aux îles Kouriles au bénéfice de Tokyo. Seulement, à la faveur de la capitulation japonaise qui mit un terme à la Seconde Guerre Mondiale, l’Union soviétique annexa cet archipel, appelé « territoires du Nord » par

La Corée du Nord soupçonnée de continuer à assembler des missiles intercontinentaux

Le 30 juillet, le ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera, a annoncé que Tokyo allait investir au minimum 3,6 milliards d’euros pour renforcer sa défense antimissile. Il est notamment question de l’acquisition de deux systèmes AEGIS Ashore et d’autant de radars LRDR (Long Range Discrimination Radar), développés par Lockheed-Martin. « Notre capacité de défense antimissile

La Corée du Nord aurait commencé le démantèlement d’un site de lancement de satellites

À l’issue du sommet inédit de Singapour, le 12 juin dernier, le président américain, Donald Trump, avait assuré que le chef du régime nord-coréen, Kim Jong-un venait de lui promettre qu’un site utilisé pour la mise au point de moteurs pour des missiles allait être démantelé. Mais sans préciser lequel. Selon le site 38 North,

Les hélicoptères AH-64E Apache Guardian taïwanais sont prêts à contrer une opération amphibie chinoise

Le 17 juillet, désormais dotée de 29 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache Guardian, la 601e Brigade de cavalerie aérienne [Air Cavalry Brigade] de la force terrestre taïwanaise a officiellement été déclarée opérationnelle lors d’une cérémonie organisée à Taoyuan, dans le nord-ouest de Taiwan. À cette occasion, la présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen, a déclaré que la mise

Corée du Sud : En annulant l’exercice Ulchi Freedom Guardian, le Pentagone va économiser 14 millions de dollars

Peu après avoir rencontré le chef du régime nord-coréen, Kim Jong-Un à Singapour, le 12 juin, le président américain, Donald Trump, avait annoncé la suspension des manoeuvres militaires ménées régulièrement par les États-Unis et la Corée du Sud. Ayant qualifié ces exercices de « très provocateurs » (surtout vus de Pyongyang), M. Trump avait également justifié cette