armée / Archives

Les forces françaises ont détruit un convoi jihadiste dans le nord du Niger (MàJ)

Une semaine après l’embuscade qui a coûté la vie à 9 casques bleus nigériens dans le région de Gao, au Nord-Mali, des forces françaises engagées dans l’opération Barkhane ont détruit un convoi jihadiste dans le nord du Niger, au cours de la nuit du 9 au 10 octobre. « En coopération avec les autorités nigériennes, les

Le Parlement turc autorise une intervention militaire contre les « groupes terroristes » en Syrie et en Irak

Dans un premier temps, la Turquie avait refusé de participer à la coalition mise en place sous l’égide des États-Unis pour combattre l’État islamique (EI, ou Daesh), une organisation jihadiste qui a établi un califat à cheval sur la Syrie et l’Irak, sur la base de ses gains territoriaux. Cette position s’expliquait par le sort

L’Algérie augmentera ses dépenses militaires de 10% en 2015

Selon le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), l’Algérie est le pays africain qui investit le plus dans ses forces armées, loin devant l’Afrique du Sud, l’Égypte ou encore l’Angola. Et cela ne va changer dans l’immédiat étant donné qu’Alger va augmenter son budget militaire de 10% en 2015, ce qui portera ce dernier à

La France se dit prête à participer à une coalition contre les jihadistes de l’État islamique

Dans un entretien accordé au quotidien Le Figaro (édition du 5 septembre), l’ancien Premier ministre François Fillon a appelé à la formation, sous l’égide de l’ONU, d’une « coalition internationale qui soit en mesure d’intervenir [militairement], y compris sur le terrain » contre les jihadistes de l’État islamique, coupables d’exactions dans les territoires qu’ils ont conquis, tant

Le président ukrainien promet 2,2 milliards d’euros pour équiper les forces armées

Lors d’un discours prononcé lors d’un défilé militaire organisé sur la place Maïdan à Kiev, à l’occasion du 23e anniversaire de l’indépendance de l’Ukraine, proclamée à la chute de l’Union soviétique, le président Porochenko a promis d’investir plus de 2,2 milliards d’euros en faveur de l’équipement des forces armées ukrainiennes, lesquelles sont aux prises, depuis

La Bulgarie veut porter ses dépenses militaires à 2% du PIB d’ici 2020

Les événements dans l’est de l’Ukraine, où la Russie est accusée de soutenir les séparatistes qui défient l’autorité de Kiev après avoir annexé (*) la Crimée, ex-république autonome ukrainienne, poussent un certain nombre d’ex-pays ayant été les satellites de l’ex-Union soviétique à revoir leur politique de défense et, donc, à augmenter leurs budgets militaires. Cela

Les soldats suisses mangeront exclusivement des produits locaux à partir de 2015

De nos jours, il est souvent moins coûteux de consommer de la viande importée que de s’adresser directement aux agriculteurs du coin… Une des raisons – parmi d’autres – tient aux normes d’élevage, dont l’application n’est pas sans conséquences sur le prix de revient des produits. En Suisse, il en coûte ainsi 8,50 francs suisses

Une page se tourne : les opérations Serval et Épervier sont désormais terminées

Désormais, il faudra parler des opérations Épervier (Tchad) et Serval (Mali) au passé. Conformément à ce qui été annoncé ces derniers jours, elles sont en effet remplacées par l’opération Barkhane, qui est officiellement lancée ce 1er août en appui aux pays partenaires de la Bande sahélo-saharienne (BSS), avec la mission de lutter contre les groupes

Sangaris : Les conditions de vie des militaires français s’améliorent à Bangui

En avril dernier, de retour d’une mission à Bangui, le sénateur Christian Cambon avait interpellé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, via une question écrite, sur les conditions de vie des militaires français engagés dans l’opération Sangaris, lancée le 5 décembre 2013 afin de mettre un terme aux violences entre combattants de l’ex-Séléka

En 2013, le ministère de la Défense comptait 215.019 militaires

En 2013, 18.451 militaires ont quitté les armées alors que dans le même temps, 14.607 recrues ont fait le chemin inverse. Et cette tendance n’est pas prête de se « retourner » étant donné que la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 prévoit la suppression de 23.500 postes supplémentaires (en plus de ceux supprimés entre 2008 et