Politique de défense/ Archives

Sentinelle/Paris : Le maire du XVe veut un autre lieu d’accueil pour les militaires après une visite de la ministre des Armées

Comme ses prédécesseurs (M. Le Drian et Mme Goulard), la nouvelle ministre des Armées, Florence Parly, est allée, le 24 juin, à la rencontre de militaires du 152e Régiment d’Infanterie engagés dans l’opération Sentinelle à Paris. La dépêche de l’AFP ayant donné cette information n’a pas précisé le lieu exact de cette visite. Mais une

Budget des Armées : Le président Macron affirme qu’il n’est « pas pour la politique du rabot »

Dans leur rapport intitulé « 2% du PIB : les moyens de la défense nationale », les sénateurs Jean-Pierre Raffarin et Daniel Reiner ont souligné les rapports souvent tendus entre le ministère des Armées et celui du Budget étant donné que, écrivent-ils, « la défense est souvent prioritaire dans les projets d’économies budgétaires de Bercy. » « Il y a

Florence Parly a été nommée ministre des Armées

L’annonce du nouveau gouvernement conduit par Édouard Philippe a réservé une surprise de taille. Alors que le nom du député européen (LR) Arnaud Danjean était cité pour remplacer Sylvie Goulard au ministère des Armées et que la rumeur parlait même de Jean-Pierre Raffarin, l’ancien Premier ministre du président Chirac qui dirige actuellement les travaux de

Ministre des Armées, Sylvie Goulard renonce à rester au gouvernement

Un mois après avoir été nommée ministre des Armées, Sylvie Goulard n’aura guère eu le temps de s’impliquer dans les affaires militaires. Car, ce 20 juin, elle vient en effet d’annoncer sa décision de quitter le gouvernement. Cette décision est motivée par l’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs présumés  d’assistants parlementaires européens au sein du MoDem.

Les sénateurs sont très réservés sur le service militaire universel proposé par M. Macron

Le 18 mars, lors de présentation de la politique qu’il entendait mener en matière de défense, Emmanuel Macron avait surpris du monde en évoquant l’idée d’instaurer un « service militaire universel », d’une durée de seulement un mois et devant être effectué par tout jeune dans les trois années suivant son 18e anniversaire. Et le futur président

Un rapport du Sénat donne une méthode pour porter le budget des Armées à 2% du PIB d’ici 2022

Invité de franceinfo, ce 13 juin, le Premier ministre, Édouard Philippe, a évoqué l’audit des finances publiques que doit lui remettre la Cour des comptes en juillet. Et, dans le cas où l’objectif d’un déficit public de 2,8% n’est pas atteint, alors « il va y avoir toute une série de mesures », a-t-il dit. Et d’ajouter

Assemblée nationale : La commission de la Défense va être chamboulée

  Parmi les députés qui participaient activement, et avec vigilance, aux travaux de la commission de la Défense nationale en rédigeant des rapports ou ne faisant pas de la figuration lors des auditions de responsables du ministère et des chefs militaires, nombreux sont ceux qui ne retrouveront pas leur siège ou qui auront beaucoup de

Mme Goulard s’engage sur un budget des armées à 2% du PIB d’ici 2025 en y mettant un bémol

Invitée du « Talk stratégique » diffusé par le site Internet du quotidien « Le Figaro », Sylvie Goulard, la ministre des Armées, n’a pas manqué d’être interrogée sur les moyens qui seront alloués, au cours de la prochaine législature, aux forces françaises. Et cela, alors que l’on a appris, cette semaine, que Bercy avait gelé un peu plus

Le budget du ministère des Armées menacé de perdre 2,66 milliards d’euros?

Ce n’est qu’après les élections législatives que la Cour des comptes remettra au gouvernement un audit sur les finances publiques. Cependant, sans attendre ce rapport, Bercy estime que la trajectoire du déficit public tend actuellement vers les 3,2% du PIB, loin de l’objectif des fameux 3% fixé par les instances de l’Union européenne (UE). En

Le niveau des « restes à payer » du ministère de la Défense inquiète la Cour des comptes

Quand un marché est attribué par le ministère de la Défense à un industriel, son montant correspond à un somme appelée « autorisation d’engagement » (AE) qui, comme l’explique le ministère de l’Économie, est le « support de l’engagement de dépenses qui peuvent s’étaler sur plusieurs années, comme par exemple pour des investissements, dont la réalisation et le