politique / Archives

Le président Trump évoque le départ possible de James Mattis, l’actuel chef du Pentagone

Depuis que Donald Trump est à la Maison Blanche, plusieurs responsables liés de près ou de loin au renseignement, à la défense et à la diplomatie, ont été remplacés ou mutés. Ainsi, le poste de conseiller à la sécurité a changé quatre fois de titulaire (le général Flynn a été remplacé par le général Kellogg

En 2019, 18 avions, 16 drones, 5 navires et 639 véhicules seront livrés aux forces françaises

Le projet de Loi de finances pour l’année 2019 a été dévoilé lors du Conseil des ministres du 24 septembre. Pour les armées, l’on sait que leur budget progressera de 1,7 milliard d’euros, pour s’établir à 35,8 milliards (hors pensions). Un montant conforme à la trajectoire financière définie par la Loi de programmation militaire 2019-25.

L’ex-président Hollande relance la polémique en Inde au sujet de l’achat de 36 avions Rafale

En septembre 2016, et après plus d’un an de négociations, l’Inde commanda à la France 36 avions de combat Rafale « sur étagère » afin de répondre aux besoins opérationnels urgents de la force aérienne indienne. La valeur du contrat, qui concernait aussi d’autres prestations (formation, soutien) et des munitions (comme le missile air-air longue portée Meteor),

Quel que soit son prochain gouvernement, la Suède devrait augmenter significativement ses dépenses militaires

Fin 2012, le général Sverker Göranson, alors chef d’état-major des forces armées suédoises, lança un pavé dans la marre : en cas d’une « attaque limitée », la Suède ne pourrait pas tenir plus d’une semaine, en raison de ses capacités militaires largement érodées depuis la fin de la Guerre Froide. Ce qui valut une volée de

La ministre des Armées engage la réforme très attendue des soutiens

Lors de l’Université d’été de la Défense, organisée à Versailles-Satory, ces 10 et 11 septembre, la ministre des Armées, Florence Parly a fait une promesse : « du travail, du travail et encore du travail » pour répondre aux attentes des forces armées qui ont « qui ont subi trop de restrictions, trop de sacrifices, trop de frustrations

La question de doter la Marine nationale d’un ou de deux porte-avions « reste ouverte » selon Mme Parly

Depuis la fin des années 1990 et le retrait du « Foch » et du « Clemenceau », la Marine nationale ne met plus en oeuvre qu’un seul porte-avions, avec le « Charles de Gaulle », à l’heure où des puissances comme la Chine et l’Inde investissent massivement dans leurs capacités aéronavales. La question de doter la Marine nationale de deux

Mme Parly : « La guerre antisatellite est déjà une réalité : il faudra compter avec nous! »

Lors de sa visite au Centre national d’études spatiales [CNES] à Toulouse, la ministre des Armées, Florence Parly, a frappé fort au début de son discours en dénonçant les manoeuvres russes autour du satellite de télécommunications militaires franco-italien Athena-Fidus. Mais plus largement, Mme Parly a insisté sur le fait que, désormais, l’espace est devenu un

Général Lecointre : Malgré l’effort de défense prévu, la France aura toujours une « armée des dividendes de la paix » en 2025

Après plus de deux décennies de coupes budgétaires, de déflation d’effectifs ou encore de réductions capacitaires, il ne faut guère se faire d’illusions : la Loi de programmation militaire 2019-25, promulguée le 13 juillet par le président Macron, même si elle prévoit un effort financier important de 197,8 milliards d’euros d’ici 2023, ne fera pas

Le ministère japonais de la Défense demande un budget en hausse de 2,1%

Pour la septième année consécutive, le ministère japonais de la Défense a demandé un budget en hausse par rapport à celui qui lui a été accordé l’an passé. Ainsi, il espère obtenir une enveloppe de 5.298 milliards de yen (47,8 milliards de dollars (ou 41,1 milliards d’euros au cours actuel), soit un montant en hausse

L’Agence pour l’innovation de défense sera officiellement créée le 1er septembre

L’Université d’été du Mouvement des Entreprises de France [MEDEF] a été une nouvelle occasion pour la ministre des Armées, Florence Parly de se livrer à un plaidoyer en faveur de l’innovation, pierre angulaire de la politique qu’elle entend mener. Lors de ses voeux, en janvier, Mme Parly avait même repris un slogan de mai 1968,