politique / Archives

Le Congrès des États-Unis vote un budget de 716,3 milliards de dollars pour le Pentagone

Cela fait très longtemps que les parlementaires américains ne s’étaient pas mis d’accord aussi rapidement sur le budget du Pentagone. En effet, le 1er août, soit une semaine après la Chambre des représentants, le Sénat a adopté, à large majorité (87 voix pour, 10 contre) le projet de « National Defense Authorization Act » [NDAA], qui fixe

Le président Poutine rétablit le contrôle politique des forces armées russes

Durant la période soviétique, l’Armée Rouge comptait dan ses rangs des « politrouk » (commissaires politiques) et des « zampolit » (les adjoints des premiers), lesquels dépendaient d’une « direction politico-militaire », chargée veiller à l’adhésion des soldats aux principes marxistes-léninistes. N’ayant pas bonne presse (notamment parce qu’ils étaient considérés comme des « planqués » en plus d’être des « délateurs »), pas grand monde

Vers la fin des vaches maigres pour les forces armées en Argentine?

À cause du « Processus de réorganisation nationale », c’est à dire la dicture militaire imposée par un « quarteron » de généraux responsables d’une terrible répression [30.000 « disparus » et 15.000 fusillés parmi les opposants] et de la guerre dite des « Malouines » [Falklands pour les Britanniques] ainsi que de la grave crise économique et financière que connut Buenos Aires

L’Italie va baisser ses dépenses militaires en 2019

Lors du dernier sommet de l’Otan, les 11 et 12 juillet derniers, les 29 pays membres s’étaient mis d’accord pour réaffirmer « l’importance d’un partage plus équitable des charges au sein de l’Alliance » et avaient par conséquent « confirmé que les Alliés » augmenteraient leurs « dépenses de défense » afin de les porter à 2% de leur PIB d’ici

Le président Macron veut définir une « stratégie spatiale de défense »

Le mois dernier, l’entreprise américaine de sécurité informatique Symantec a révélé qu’un groupe de pirates chinois appelé « Thrip » aurait mené une campagne d’espionnage visant des sociétés de télécommunications et d’imagerie géospatiale ainsi que des organismes du secteur de la défense implantés aux États-Unis et en Asie du Sud-Est. Plus précisément, il s’est intéressé aux systèmes

Mme Parly : « Chaque manquement » à la Loi de programmation militaire serait une « trahison »

Le 28 juin, le Parlement a définitivement adopté la Loi de programmation militaire 2019-25 qui, pour la première fois depuis fort longtemps, prévoit d’augmenter significativement le budget des armées, avec un effort de 198 milliards d’euros sur la période 2019-2023 [et de 295 milliards sur s’ensemble de la période 2019-25, ndlr]. Sur les cinq prochaines

M. Trump reproche à la Norvège de ne pas faire le nécessaire pour porter ses dépenses militaires à 2% du PIB

Le 19 juin, le président américain, Donald Trump, a envoyé un courrier au Premier ministre canadien, Justin Trudeau, pour lui faire part de la « frustration croissante » des États-Unis causée par le fait que le Canada n’ait « pas augmenté » ses dépenses militaires comme il s’y était engagé lors du sommet de l’Otan, organisé en septembre 2014

Remplacement des F-16 belges : Chef d’un parti de la coalition gouvernementale, Bart De Wever ne veut pas du Rafale

Le remplacement des F-16 MLU de la composante « Air » de la Défense belge n’en finit pas de faire des vagues… Après l’épisode de la fuite d’une étude de Lockheed-Martin suggérant que ces avions pourraient être prolongés pour quelques années supplémentaires, la candidature du Rafale au programme ACCap [Air Combat Capability Program], qui vise à acquérir

Les forces néerlandaises vont se désengager du Mali pour se concentrer sur les missions de l’Otan

Le rapport annuel 2018 du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) souligne qu le nombre de Casques bleus a diminué de 7,6% l’an passé, ce qui risque de rendre illusoire le renforcement de la sécurité des opérations de maintien de la paix conduites par les Nations unies, comme le préconise le rapport du groupe d’experts

Le Parlement aura à adopter une Loi de programmation militaire « bétonnée » par le Sénat

Certains s’interrogent parfois sur l’utilité du Sénat, allant même parfois à réclamer sa suppression parce qu’il coûterait trop cher. En 1998, Lionel Jospin, alors Premier ministre, voyait en lui une « anomalie démocratique ». Plus récemment, Marine Le Pen a dit « ne pas voir exactement à quoi il servait » tandis que Jean-Luc Mélenchon (qui y a siégé