politique / Archives

Malgré leurs engagements, plusieurs pays de l’Otan s’éloignent de l’objectif de consacrer 2% de leur PIB à leur défense

Lors du dernier sommet de l’Otan, qui s’est tenu à Newport (Pays de Galles) en septembre 2014, les pays membres ont convenu d’ »inverser la tendance à la baisse que connaissent les budgets de défense, d’utiliser de la manière la plus efficace possible les fonds à notre disposition et de favoriser une répartition plus équilibrée des

L’Allemagne va publier un nouveau Livre blanc sur sa défense

Si vous avez lu « L’affaire Tournesol », vous vous rappelez sans doute des armes en toc utilisées par l’armée « bordure » afin de capturer Tintin et le capitaine Haddock. Mais souvent, la réalité dépasse la fiction et un bataillon allemand a fait mieux que ça encore, non pas en raison de la mauvaise qualité du matériel mais

Le président Hollande dévoile les capacités nucléaires françaises

À plusieurs reprises, le président Hollande a affirmé sa volonté de préserver les deux composantes de la force de frappe française. Il l’avait notamment fait en publiant une tribune dans les colonnes du Nouvel Observateur, en décembre 2011, puis, après avoir été élu, en embarquant à bord du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) « Le Terrible ».

L’actualisation de la Loi de programmation militaire mettra l’accent sur le renseignement et la cyberdéfense

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, le 5 février dernier, le président Hollande a affirmé que les « principes mêmes de la LPM [ndlr, Loi de programmation militaire, adoptée en décembre 2013] n’ont pas à être modifiés », alors qu’à l’issue d’un conseil de défense, deux semaines plus tôt, l’Élysée avait annoncé sa « réactualisation » d’ici l’été

Budget de la Défense : Bercy est loin d’avoir dit son dernier mot

Si l’on pouvait avoir encore quelques doutes sur la position de Bercy à l’égard des sociétés de projet, Christian Eckert, le secrétaire d’État au Budget, les a définitivement balayés lors d’une audition devant la commission des Finances, à l’Assemblée nationale, ce 11 février. Pour rappel, la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 avait prévu 2,2

Pour le président Hollande, le montant du budget de la Défense est suffisant

Lors de sa 5e conférence de presse depuis qu’il a été élu à l’Élysée, le président Hollande a estimé, ce 5 février, que le premier défi de la République est la lutte contre le terrorisme. Et de rappeler ses décisions d’engager les forces françaises au Mali et en Irak. Pour autant, interrogé sur les moyens

Le secrétaire général de l’Otan appelle les États européens à dépenser plus et mieux pour leur défense

Le secrétaire général de l’Otan a beau avoir changé mais le discours sur les dépenses militaires est toujours le même. Ainsi, comme Anders Fogh Rasmussen, son prédécesseur, l’ancien Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg a appelé, le 30 janvier, les pays membres de l’Alliance atlantique, en particulier européens, à mettre fin aux coupes budgétaires qui affectent

L’armée portugaise va vendre une partie de ses casernes et de ses bases pour se moderniser

Quand les moyens financiers manquent ou, surtout, quand on ne veut pas payer le prix qu’il faudrait, il devient compliqué de moderniser les capacités de forces armées qui doivent par conséquent faire plus avec moins. La recette généralement retenue est de vendre une partie des emprises militaires, de diminuer les effectifs, voire de revendre certains

Budget/Défense : Un rapport très critique sur les sociétés de projet

En 2015, le budget de la Défense doit bénéficier de 2,4 milliards de recettes exceptionnelles (REX) pour atteindre les 31,4 milliards d’euros, soit le même montant depuis 2012. Seulement, et comme l’on pouvait s’en douter compte tenu de la nature de ces ressources exceptionnelles, par essence incertaine, ce ne sera pas possible, la vente aux

Le retour du Service national plébiscité par 80% des Français

Quand le président Chirac annonça, en février 1996, sa décision de suspendre la conscription, cela ne rencontra pas beaucoup d’opposition. Puis, quelques années plus tard, quelques sondages indiquèrent qu’il y avait une majorité de Français (environ 60%) pour regretter la disparition du Service national. Regretter est une chose. Vouloir le remettre en place en est