politique / Archives

Général de Villiers : Les réformes, « on a déjà donné, pour ne pas dire qu’on a déjà tout donné »

Le contexte actuel n’incite guère à l’optimisme, étant donné la dégradation accélérée de la sécurité internationale, avec notamment le terrorisme inspiré par les thèses islamistes radicales et le retour de la menace dite de la force, c’est à dire l’affirmation militaire de certains États-puissances qui, selon le général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des

Berlin décide une hausse de ses effectifs militaires plus importante que prévu

En mai 2016, Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense, avait annoncé une hausse relativement importante des effectifs de la Bundeswehr [armée allemande, ndlr], avec le recrutement de 14.300 soldats et de 4.400 personnels civils supplémentaires. Il s’agissait alors de permettre à Berlin de remplir ses « obligations internationales », revues à la hausse

Pour les États-Unis, l’Otan restera un « socle fondamental » à condition que le fardeau soit partagé

En 2010, dans un contexte marqué par le « pivot » vers la région Asie-Pacifique qu’entendait effectuer Washington, ce qui supposait un désengagement militaire du Vieux Continent, le chef du Pentagone, qui était Robert Gates à l’époque, avait exhorté les membres européens de l’Otan à cesser de réduire leurs dépenses militaires. Et d’ajouter : Les contribuables américains

Singapour n’a pas l’intention de renoncer au service militaire obligatoire

En août 2016, un attentat contre le coeur historique de Singapour a été déjoué grâce au démantèlement, par la police indosienne, d’un cellule de 6 personnes appartenant à la mouvance jihadiste. Ainsi, cet épisode montre que la Cité-État n’est nullement à l’abri du terrorisme. Mais ce n’est pas la seule menace : la sécurité maritime

Le chef d’état-major polonais a remis sa démission

Depuis que la victoire du parti conservateur « Droit et Justice » (PiS) aux élections législatives polonaises de l’automne 2015, de nombreux responsables militaires de haut rang ont remis leur démission. Ainsi, en mars dernier, et à leur demande, au moins cinq généraux ont quitté leurs fonctions, dont le général Ireneusz Bartniak, alors chef d’état-major du Commandement

Le nouveau chef du Pentagone rassure le Canada, le Royaume-Uni et l’Otan

Lors de son discours d’investiture, le 20 janvier, le 45e président des États-Unis, Donald Trump, a de nouveau affirmé que « pendant des décennies, (les Etats-Unis ont) subventionné les armées d’autres pays tout en permettant le très triste appauvrissement de notre armée », ce qui avait de quoi rendre inquiets les partenaires de Washington. D’autant plus que,

Que proposent MM. Valls et Hamon en matière de politique de défense?

Finalistes de la primaire de la droite et du centre, François Fillon et Alain Juppé avaient livré des propositions relativement précises en matière de politique de défense. Et, globalement, elles allaient dans le même sens, même si l’on pouvait noter quelques divergences sur quelques aspects, comme, par exemple, la nécessité de poursuivre ou non l’opération

Après le président russe, M. Trump plaide pour un renforcement des capacités nucléaires

  En 140 signes, le président américain élu, Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier prochain, a mis dans l’expectative de nombreux experts de la non-prolifération nucléaire et autres militants du désarmement. Ainsi, via le réseau social Twitter, il a écrit que les États-Unis « doivent grandement renforcer et accroître leur capacité nucléaire tant

Général de Villiers : « On ne gagne pas une guerre sans effort de guerre »

Lors de ses précédentes prises de parole, devant un public au fait des questions militaires, le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées (CEMA), n’a cessé de mettre en avant la nécessité de porter au plus vite, c’est à dire avant 2022, le budget de la Défense à 2% du PIB [contre 1,77%, pensions

Les militaires belges manquent de temps et d’argent pour s’entraîner

L’an prochain, les militaires belges seront à nouveau très sollicités, alors que leurs effectifs vont encore diminuer et atteindre les 30.130 personnels (dont 700 réservistes). Au chapitre des opérations extérieures, Bruxelles a en effet l’intention d’envoyer en Lituanie une compagnie de 90 soldats au titre du plan d’action pour la réactivité (Readiness Action Plan », RAP)