Corée du Sud / Archives

La Corée du Sud lance le « Dosan Ahn Chang-ho », son premier sous-marin de conception nationale

Certes, la politique commerciale consistant à concéder un transfert de technologies permet de remporter des contrats à l’exportation. Mais sur le long terme, et si elle n’est pas « maîtrisée » sans être accompagnée par un effort conséquent en matière d’innovation, elle peut déboucher sur l’émergence d’un concurrent susceptible d’être plus compétitif. Tel est par exemple le

Malgré la détente avec le Nord, la Corée du Sud envisage d’augmenter ses dépenses militaires de 8,2%

Détente avec Pyongyang ou pas, il n’est pas question pour le ministère sud-coréen de la Défense de baisser la garde. D’ailleurs, la décision annoncée par James Mattis, le secrétaire américain à la Défense, de mettre un terme à la suspension des exercices militaires conjoints entre les États-Unis et la Corée du Sud, montre que le

La Corée du Sud envoie un destroyer au large de la Libye, où un de ses ressortissants a été enlevé

Le 6 juillet, un ressortissant sud-coréen et trois techniciens philippins ont été enlevés par des hommes armés alors qu’ils travaillaient sur un projet hydraulique dans le sud de la Libye. La semaine passé, les quatre hommes sont apparus dans une vidéo diffusée via Internet par leurs ravisseurs [qui n’ont, à ce jour, pas été identifiés]

La Corée du Nord soupçonnée de continuer à assembler des missiles intercontinentaux

Le 30 juillet, le ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera, a annoncé que Tokyo allait investir au minimum 3,6 milliards d’euros pour renforcer sa défense antimissile. Il est notamment question de l’acquisition de deux systèmes AEGIS Ashore et d’autant de radars LRDR (Long Range Discrimination Radar), développés par Lockheed-Martin. « Notre capacité de défense antimissile

L’aviation sud-coréenne est intervenue à quatre reprises pour intercepter des avions militaires russes

Il est relativement fréquent de voir des chasseurs des forces d’autodéfense japonaises décoller en alerte pour intercepter des bombardiers russes évoluant à proximité de l’espace aérien nippon. En revanche, cela arrive beaucoup moins souvent pour l’aviation sud-coréenne. Et c’est pourtant ce qui est arrivé, à quatre reprises, dans l’après-midi du 13 juillet, selon l’état-major interarmées

Corée du Sud : En annulant l’exercice Ulchi Freedom Guardian, le Pentagone va économiser 14 millions de dollars

Peu après avoir rencontré le chef du régime nord-coréen, Kim Jong-Un à Singapour, le 12 juin, le président américain, Donald Trump, avait annoncé la suspension des manoeuvres militaires ménées régulièrement par les États-Unis et la Corée du Sud. Ayant qualifié ces exercices de « très provocateurs » (surtout vus de Pyongyang), M. Trump avait également justifié cette

La Corée du Sud va moderniser ses capacités de patrouille maritime avec l’achat de 6 avions P-8 Poseidon

L’idée de Boeing de développer un avion de patrouille maritime (le P-8 Poseidon) à partir d’un appareil civil, en l’occurrence un B-737, aura été judicieuse. Car outre le fait d’avoir séduit l’US Navy (qui en a commandé 117 exemplaires), le constructeur américain enchaîne les contrats. Ainsi, après l’Inde, l’Australie, le Royaume-Uni et la Norvège, la

Washington donne un gage à Pyongyang avec la suspension de l’exercice Ulchi Freedom Guardian

Le chef du régime nord-coréen, Kim Jong-un, a su habilement tirer son épingle du jeu quand il a rencontré le président américain, Donald Trump, lors d’un sommet « historique », à Singapour, le 12 juin. « Nous nous sommes rencontrés, nous avons eu des atomes crochus. Il nous a beaucoup donné », a affirmé, à son sujet, le locataire

La Corée du Sud lance un exercice visant à défendre des îlots contre une éventuelle attaque japonaise

La transitivité n’est pas la propriété qui caractérise généralement les relations internationales. Ainsi, ce n’est pas parce que x est allié avec y et que y est allié avec z que x et z sont forcément alliés. Ainsi, est-ce la cas du Japon et de la Corée du Sud, deux partenaires clés des États-Unis dans

L’annonce de M. Trump sur la fin des exercices en Corée du Sud prend les alliés des États-Unis au dépourvu

L’exercice militaire multinational « Ulchi Freedom Guardian », organisé chaque année par les forces américaines et sud-coréennes, aura-t-il lieu à la fin du mois d’août, comme prévu? La question se pose après les propos tenus par le président américain, Donald Trump, alors qu’il venait de rencontrer Kinm Jong-un, le chef du régime nord-coréen, le 12 juin, à