La Suède envisage d’accueillir des armes nucléaires sur son sol… mais uniquement en cas de guerre

Au cours de ces quatre-vingts dernières années, la Suède a eu une attitude ambivalente à l’égard de l’armement nucléaire. Ainsi, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Stockholm s’intéressa de près à l’arme atomique, dont les États-Unis venaient de faire usage à Hiroshima et à Nagasaki, et mandata l’Institut de recherche pour la défense [FOA – Försvarets forskningsanstalt] nouvellement créé, d’élaborer un programme en vue de s’en procurer dans le cadre de sa politique dite de « liberté d’action ».

Cette réflexion prit du temps… Mais en 1957, sur la base d’une étude du FOA détaillant tout ce qui serait nécessaire pour en produire, l’état-major général suédois [ÖB – Överbefälhavaren] afficha clairement son intention de se doter d’armes nucléaires tactiques à base de plutonium. Étant non alignée, la Suède ne pouvait se prévaloir d’une éventuelle protection des États-Unis dans le cadre de l’Otan. D’où cette décision.

Seulement, celle-ci ne put se concrétiser pour au moins trois raisons : la difficulté d’obtenir du plutonium, les pressions américaines et, surtout, le manque de soutien de la part d’une opinion publique traversée par des courants idéologiques anti-nucléaires. Aussi, ce programme fut abandonné dans les années 1960 et Stockholm signa le Traité de non prolifération [TNP] en 1968, avant de démanteler ses infrastructures nucléaires à vocation militaire.

Or, dans le même temps, le chef de la diplomatie suédoise entre 1945 et 1962, Östen Undén, par ailleurs membre de l’aile la plus à gauche du Parti social-démocrate, milita contre l’armement nucléaire, estimant qu’une « bombe suédoise » seraient perçue comme une menace par l’Union soviétique. Il alla jusqu’à soumettre aux Nations unies un plan pour demander aux pays ne possédant pas encore de telles armes de renoncer à s’en procurer.

Cette ambivalence s’est manifestée encore récemment. En 2019, la Suède refusa de signer le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires des Nations unies… mais lança l’initiative dite de Stockholm pour le désarmement nucléaire, avec quinze autres pays, dont l’Allemagne et les Pays-Bas, deux pays qui abritent pourtant des armes nucléaires américaines sur leur sol dans le cadre de l’Otan.

Cela étant, la guerre en Ukraine a changé la donne. Comme la Finlande, la Suède a fini par abandonner sa neutralité pour rejoindre l’Otan. En décembre 2023, comme la Finlande et la Norvège avant lui, le pays a signé un accord avec les États-Unis afin de faciliter l’accès des forces américaines aux bases et autres casernes suédoises. En outre, il prévoit un éventuel « prépositionnement » d’armements américains ainsi qu’un soutien militaire de Washington si « la situation sécuritaire l’exige ».

Cet accord doit être approuvé par le Parlement suédois [Riksdag] en juin prochain. Cependant, à la différence de la Finlande et la Norvège, ce texte n’interdit pas explicitement le déploiement éventuel d’armes nucléaires en Suède. En réalité, cette hypothèse n’y est pas mentionnée, ce qui laisse libre cours à toute interprétation… et donne matière à polémique.

En novembre 2022, le chef d’état-major suédois, le général Micael Byden, avait pourtant affirmé qu’il n’émettrait « aucune réserve » au sujet d’un hypothétique déploiement d’armes nucléaires dans son pays. « Mon conseil est très clair : a priori, aucune réserve. Mettre des serrures avant même de devenir membre [de l’Otan] ne créé que des obstacles et des frictions. Il reviendra ensuite aux autorités politiques de prendre les décisions qui s’imposeront », avait-il dit.

Justement, le Premier ministre suédois, Ulf Kristersson, vient de prendre position, alors que les armes nucléaires sont proscrites en Suède en temps de paix.

Seulement, « en temps de guerre, c’est une question complètement différente, cela dépendrait complètement de ce qui se passerait », a déclaré M. Kristersson, le 13 mai, sur les ondes de SR AB, la radio publique suédoise. « Dans le pire des scénarios, les pays démocratiques de notre région du monde doivent pouvoir se défendre contre les pays qui pourraient nous menacer avec des armes nucléaires », a-t-il ajouté.

Pour autant, une telle décision, si elle doit être prise, relèvera uniquement de la Suède, « et non des États-Unis car la « Suède décide pour le territoire suédois », a insisté M. Kristersson. « Mais l’objectif de notre adhésion à l’Otan et de notre défense est de veiller à ce que cette situation ne se produise pas », a-t-il conclu.

À noter que le chef du gouvernement suédois n’a pas évoqué le débat que souhaite le président Macron au sujet de la Défense en Europe. Débat dans lequel serait abordé l’apport de la dissuasion nucléaire française.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

89 contributions

  1. Lecoq dit :

    J’ai quand meme l’impression que les pays européens pensent que les bombes nucléaires us, c’est comme au super marché, ils peuvent les obtenir comme ils veulent …
    Cela me paraît un peu présomptueux de le penser, et de toute manière, elles ne peuvent servir que si les us le decident, et c’est fort peu probable surtout si le blondinet revient.
    Quand a Macron qui souhaite étendre le bouclier nuc français aux européens, ca laisse songeur, alors que la plupart des pays européens crachent a la figure, pour quel retour d’investissement ? Ne serait-ce que cela ….
    La dernière du roquet hors sujet mais révélatrice : il est ok pour qu’une banque européenne rachète la sg … il veut quoi sans déconner, fermer boutique ? Le démantèlement de la france ?

    • Gaulois78 dit :

      D’après-vous ?
      Combien de chefs d’états en Europe offre en pâture une banque qui est dans les 25 ères mondiales, d’habitude ils défendent mordicus le système bancaire de leur pays (l’argent c’est le sang de la nation)..
      Reste quelques TGS à vendre, SG, BNP, Thalès, Dassault, Safran, offrir la dissuasion nucléaire, le siège au CS..Il peut encore faire des dégâts d’ici 2027…Que ne ferait-on pas pour un poste virtuel de président de l’UE en attendant 2032 le retour…

      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/banque/macron-ouvre-la-voie-a-une-consolidation-du-secteur-bancaire-francais-societe-generale-bondit-en-bourse-997551.html

    • Momo dit :

      Sur le dernier point on voit que le leader minimo est un stratège hors norme entouré de tacticiens brillantissimes. Mais c’est peut-être lui aussi, du fond du bunker élyséen.
      Parce que faire ce genre d’annonce à 3 semaines des élections européennes est une offrande inespérée pour toutes les autres listes que la sienne. Vraiment cela mérite le Prix Nobel de Pêche au Canard, au moins.

      Après Alstom, le presque démantèlement d’EDF (évité à cause de poutine!), les programmes d’armements foireux avec les allemands, etc… voici la SG sous les auspices macroniens? Inspirés par McKinsey?
      Tout le monde comprendra que la SG va se faire braquer et que les payeurs au final seront les contribuables français, tel un nouveau Crédit Lyonnais.
      C’est fatal.

    • Félix GARCIA dit :

      « La dernière du roquet hors sujet mais révélatrice : il est ok pour qu’une banque européenne rachète la sg … il veut quoi sans déconner, fermer boutique ? Le démantèlement de la france ? »

      ♫ Puis après j’privatiserai l’État ♫
      ♫ Et toute la France se prosternera devant moi ♫
      ♫ Plus de 60 millions d’personnes ♫
      ♫ Leur avis ? Qu’est-ce que j’m’en tamponne ?! ♫
      […]
      ♫ Et quand je serai vieux ♫
      ♫ Qu’vous aurez tous crevés ♫
      ♫ Je s’rai dev’nu un Dieu ♫
      ♫ D’l’Europe et d’l’Austerité ♫
      ♫ Moi chuis pas malheureux-heu ♫
      ♫ J’ai mon immunité-hé-hé ♫
      ♫ Moi chuis pas malheureux ♫
      https://www.youtube.com/watch?v=zt4m7JqJUQw

      • HDO dit :

        le champion en France c’est BNP Paribas.
        SG est une banque qui n’a plus ses grandes ailes depuis Kerviel. or SG ne peut être acheté par un français comme BNP, règles de concurrence.
        Donc le jeu est que SG soit associé à une banque forte dans l’UE.
        et ce que ne dit pas Macron c’est qu’en échange BNP sera conforté avec un plus faible forcémment hors France

        • Momo dit :

          « …ce que ne dit pas Macron c’est qu’en échange BNP sera conforté avec un plus faible forcément hors France »
          Hahahahahahahahahaha, et qui avalerait ça?

          Sérieusement <:o) !

    • Cantatrice dit :

      S’il vous plaît. Quant à. Avec un t. Pas un d.
      Quant à = En ce qui concerne. Quand à = Lorsque à.
      Quant à Macron

    • Tout cela reste entre nous dit :

      À tous ceux qui rêvent de lui la nuit, faisons une thérapie de groupe, ça sera plus pratique. Alors, qui veut témoigner en premier et raconter au groupe son rêve érotique ?

      • Frédéric dit :

        En effet, que de  »grandes gueules » ici pratiquant le  »yaka fautcon »… S’ils étaient au gouvernement, sauraient-ils mieux faire que nos politiciens actuels ? j’en doute.

        Pour en revenir au sujet de l’article, les dirigeants suédois envisagent il me semble un conflit comme celui en cours en Ukraine ou les forces conventionnelles russes et scandinaves arrivent à combattre plusieurs jours/semaines/mois et ont besoin d’une dissuasion contre l’utilisation de bombes nucléaires de la part du Kremlin.

      • Momo dit :

        On te laisse à tes fantasmes, et on regarde ce qu’il se passe dans le vrai monde 😉
        Le leader minusmo et ses wunderwaffen (G et V) sont probablement prêts à te recevoir, sort le fouet 🙂

    • dambrugeac dit :

      Nous pouvons dire ce que nous voulons sur les saillies verbales de l’individu, et elles sont sévères, mais il serait certainement réélu par les français si une élection présidentielle avait lieu demain… Que faire avec des bourricots incultes et versatiles depuis des décennies ?

    • Aymard de Ledonner dit :

      Concernant la société générale, il n’est pas interdit de réfléchir 3 minutes… Macron déclare « qu’il n’est pas opposé à un rachat ». Conséquence immédiate : le cours de l’action augmente rendant plus difficile un tel rachat…
      De plus la société générale n’est pas une PME, elle pèse quand même 21 milliards.
      Enfin le fait d’avoir annoncé cela publiquement fait que si dans six mois la société générale ou une autre banque française fait une OPA sur un concurrent européen il sera plus difficile pour le gouvernement du pays de ladite banque de s’opposer au rachat. CQFD
      Macron a de nombreux défauts mais la stupidité n’en fait pas partie, rendons lui grâce de cela. Et il a une conséquence très approfondie du secteur bancaire.
      Il est vrai que je n’ai pas non plus une sympathie démesurée pour la société générale. Je me rappelle qu’après avoir perdu plus de 4 milliards lors de l’affaire Kerviel, ils étaient restés bénéficiaires….Donc ils ont des capacités d’investissement. Peut-être que le message de Macron c’est simplement : dépêchez vous de grossir parceque si vous n’achetez personne je ne m’opposerai pas à ce que quelqu’un vous rachète….

      • Momo dit :

        Hélas on aimerait que vos pensées soient réalité mais ce n’est pas le cas.
        Le monde bancaire était peut-être connu de notre Bartok de la finance mais depuis 10 ans qu’il n’y ait plus et vit sur une autre planète il est en dehors de toute réalité.
        La variation qui ne durera pas du cours de la SG est tout à fait insuffisante pour décourager une OPA même hostile, regardez les exemples passés.
        Et les réciprocités n’existent absolument pas à ce niveau dans le business, ce n’est même pas un sujet.

        Quant à l’intelligence ou la stupidité du sujet, on peut seulement lui reconnaitre qu’il démontre qu’il y a plusieurs formes d’intelligences, et que visiblement il lui en manque un paquet.
        Ne serait-ce que discerner la réalité du monde et les conséquences de ses actions est un des trous de la raquette.

      • Momo dit :

        il n’y est plus, arghh, tape trop vite

    • GHOST dit :

      Voilá qu´on parle de la France et pourtant la dame Merkel a été plus qu´explicite quand elle disait tout haut que le parapluie de France si « petite ». Le bouclier de Macron est si petit que les autres pays en Europe n´en parlent pas.

  2. speedbird101A dit :

    Mamma mia !! alors des armes nuc uniquement en cas de guerre au moment ou il n’y aura meme plus de meubles IKEA à protéger vu qu’ils auront tous cramé avant ……..tiens ça me rappelle une chanson de Abba : « Waterloo !!  » passque … « Take a chance on me « c’est plutot mal barré …

    • Félix GARCIA dit :

      Tandis que « la Novorssya » me fait penser que trotte probablement cette chanson (ce mélange pour être précis) dans la tête des Russes :
      ♫ I’m gonna fight ’em off ♫
      ♫ A seven nation army couldn’t hold me back ♫
      ♫ They’re gonna rip it off ♫
      ♫ Takin’ their time right behind my back ♫
      ♫ And I’m talkin’ to myself at night ♫
      ♫ Because I can’t forget ♫
      ♫ Back and forth through my mind ♫
      ♫ Behind a cigarette♫

      ♫ And the message comin’ from my eyes ♫
      ♫ Says, « Leave it alone »♫

      ♫ Don’t wanna hear about it ♫
      ♫ Every single one’s got a story to tell ♫
      https://www.youtube.com/watch?v=hmLBSCiEoas
      ^^

      Mais restent « les Sweet Dreams » …
      https://www.youtube.com/watch?v=9A2d2-V-4as
      😉

  3. Charcot84 dit :

    Encore une victoire de Putler !!! Lui, qui ne voulait pas voir l’Otan à ses frontières….c’est chose faite! Deux pays neutres se sont rangés du côté de l’Otan, l’Europe se réarme…;et maintenant possiblement des armes nucléaires en Suède ! Bref, belle réussite de la stratégie russe.

    • Félix GARCIA dit :

      « Encore une victoire de Putler !!! » […] « Bref, belle réussite de la stratégie russe. »
      ^^

      « I remain a master strategist ! »
      Voldemort/Pâlepoutine, collectionneur d’échecs.
      (pauvres Russes, pauvres voisins, pauvre monde …)

    • Arrêtestonchar dit :

      « Pays neutres », non mais vous vous moquez de qui, ici ?? Ces deux pays étaient déjà 100% côté occidental, comme chacun sait. Leur adhésion à l’Otan est une hypocrisie de moins, une régularisation. Pour ce qui est de la stratégie Russe, attendons la fin de la guerre pour en juger.

      • Charcot84 dit :

        ….Quelle que soit la fin de cette guerre et qui en sort gagnant, le fait est que la Suède et la Finlande seront dans l’OTAN !!! Que la Suède et la Finlande soient déjà occidentalisée, c’est aussi un fait….ces deux pays avaient opté pour un mode de vie et une démocratie à l’occidental mais étaient neutres, ne souhaitant pas prendre partie…. jusqu’à aujourd’hui, tellement le système russe est attractif et respectueux des Lois , ils ont préféré mettre fin à leur neutralité !!! Donc arrête ton char….ces pays étaient bel et bien neutres, leur histoire le démontrait.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « Pour ce qui est de la stratégie Russe, attendons la fin de la guerre pour en juger.! Suicidaire? En 40 aussi « mais que veut faire le chancelier Hitler! »

  4. Starbucks dit :

    Je ne comprends pas l’engouement de certains pays pour cet engin. C’est la Russie qu’ils pensent dissuader avec ça ? On leur a expliqué qu’ils n’en aurons pas le libre usage? Cette bombe fait des pays qui l’abrite des cibles et ne dissuade personne.

    • LEONARD dit :

      @Starbucks.
      Quand les U.S déploient des armes nuc dans un pays, c’est sur une base aéro.
      Une partie de la base est réservée aux diverses installations B-61 et n’est (quasiment) accessibles qu’aux soldats U.S, lesquels, personnel de protection, de MCO, d’infrastructure, etc…) doivent tangenter le millier d’hommes.
      C’est cette présence « ultra-sensible » qu’ils recherchent, non pas pour que les U.S délivrent les B61, mais pour qu’ils dissuadent tout agresseur.
      C’est une sorte d’assurance ++, mieux que l’article 5.
      Accessoirement, ça prouve l’attachement Otan du pays et ça le place à un rang à part dans l’instance.
      Le tout, sans réel inconvénient, parce que, quoi que nous disent les pro-ruzzes, si la Ruzzie décide d’attaquer un (ou des) pays Otan, c’est qu’elle sera sûre d’une absence de riposte U.S escalatoire.

    • Marine dit :

      C’était quand la dernière fois que la Russie a attaqué un pays qui avait des armes nucléaires, que ce soient les siennes ou pas ? Par contre, des pays qui n’en ont pas, Poutine n’hésite pas à en envahir…

      • rainbowknight dit :

        Souvent voire continuellement mais pas de la manière dont vous l’entendez. La guerre revêt différents visages. Les uns frappent les opinions tant ils sont visibles et rapportés. Les autres invisibles mais pas moins meurtriers ne sont jamais divulgués pour épargner ces mêmes opinions….
        La cobelligérance était ce quand les pilotes de MIG15 au-dessus de la Corée parlaient russe ? Peut être pouviez vous trouver parmi eux des Ukrainiens, les « amiricains » avaient « la bombe » . Rappelez vous MacArthur…

    • Nexterience dit :

      Ils sont déjà des cibles potentielles en cas de confrontation avec l’OTAN .
      Cette bombe est la promesse de livraison de dizaine de missiles Trident en express. Ça dissuade.

    • john dit :

      Vous avez même pas lu le titre?
      La Suède, la Finlande entrent dans l’OTAN. Cela a des implications, pas seulement le fait de faire officiellement partie de l’alliance.
      Parmi les implications, il y a le positionnement ou non d’autres membres de l’OTAN dans ces pays, et inversément, le déploiement de ces pays chez d’autres membres de l’OTAN. Il y a la question du prépositionnement d’armement. Et parmi les armements en question se pose celle de l’arme nucléaire, question qui doit être tranchée par le politique.
      Pourquoi cette question de la bombe nucléaire? Parce que leur loi n’est pas claire, et que certains en Suède veulent une transparence à ce sujet. Donc ils vont voter sur le sujet. En attendant, le ministre a donné son avis.
      Juste un processus normal…

    • Nexterience dit :

      Quelles sont les alternatives dissuasives?

    • GHOST dit :

      Cibles? La Russie n´est pas si loin de la Suède/Pologne/Pays Baltes/Finlande/Norvège/Danemark qui tous acceptent des bombes nuc sur leurs territoires (sans oublier la Turquie)

      • Bazdriver dit :

        @GHOST. Vous portez bien votre pseudo. Mis à part la Turquie, tous les autres pays que vous citez n’acceptent pas actuellement d’armes nucléaires sur leur territoire. Fantômes, vos bombes.

  5. PK dit :

    « surtout, le manque de soutien de la part d’une opinion publique traversée par des courants idéologiques anti-nucléaires. »

    Traduire : manipulée par les Soviétiques qui, il faut bien l’avouer, n’avaient pas beaucoup de boulot pour retourner beaucoup de locaux, déjà acquis à la cause communiste. On avait les mêmes en France (le problème est qu’on n’a jamais fait le ménage et ils sont restés…).

    • Pascal, (l'autre) dit :

      Comme disait un certain P.R. les pacifistes sont à l’Ouest, les missiles à…………….l’Est!

  6. jyv58 dit :

    « Uniquement en temps de guerre ». Ben tiens, les suédois vont demander gentiment à Poutine s’il envisage d’entrer en guerre avec eux (ou l’OTAN) afin qu’ils aient le temps de récupérer des armes nucléaires et les installer sur leur sol.
    Ubuesque

  7. Rodier dit :

    Il est très curieux de voir les raisonnements des responsables politiques européens actuels vis-à-vis de l’arme nucléaire de l’OTAN.
    Les dirigeants européens semblent peu connaître le sujet nucléaire.
    Et pourtant, ils doivent savoir que:
    . l’emploi de ces armes est décidé par Washington;
    . ces armes que l’on peut qualifier de « tactiques » sont outdated, même pour les version améliorées.
    . elles n’ont aucune importance stratégique (les Américains, les Britanniques et les Français ont ce qu’il faut pour cela pour défendre leurs propres intérêts nationaux dont la frontière reste incertaine) et ne dissuadent personne.

    • Marine dit :

      C’est pourtant bien Poutine qui brandit régulièrement la menace d’utiliser ses armes nucléaires tactiques depuis deux ans, non ? C’est bizarre, pour des armes « outdated », sans importance, et qui ne dissuadent personne…

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « C’est pourtant bien Poutine qui brandit régulièrement la menace d’utiliser ses armes nucléaires tactiques depuis deux ans, non ? » Dans son entourage proche ils ont même « envisagé » des frappes sur Londres et Paris! Là nous ne sommes plus dans le tactique!

    • john dit :

      Pour bcp de pays, la question de l’armement nucléaire n’est pas forcément pleine de connaissance.
      Par contre, la Suède fait partie des pays qui ont eu un programme d’armement nucléaire sur des décennies, avec énormément de recherche et peu d’action entreprise pour les réaliser certes, mais il ne faut pas penser qu’ils sont incompétents. Le ministre a très certainement été renseigné par les membres de l’armée, les participants au programme nucléaire suédois. Les considérer comme des idiots est absurde.
      Ensuite…
      – QUI pense que la B61 n’est pas de la décision des USA? PERSONNE !
      – Non, la B61 n’est pas QUE une arme tactique. Pour la B61-12, c’est 0.3, 1.5, 10, ou 50 kt alors que la B51-3 a une puissance de 0.3, 1.5, 60, ou 170 kt. Et pour rappel, Hiroshima, c’était 15 kt, Nagasaki 25 kt.
      Donc c’est un peu plus complexe que cela.
      – Si elles n’avait aucune importance stratégique, et si le parapluie nucléaire américain n’existait pas, il y a fort à parier que l’empire soviétique se serait étendu au reste de l’Europe ! Il y a une ambigüité, c’est sûr. Mais penser qu’il n’y a pas de dissuasion par cette ambigüité est absurde.
      Par contre, oui, personne ne considère que la France ne couvre d’autre pays avec sa dissuasion nucléaire, ce qui pousse de nombreux pays à favoriser les USA comme partenaire militaire.

      • Bazdriver dit :

        @John. Non, non, et non. Nous parlons ici uniquement de la B61-12…. C’est une arme purement tactique, une arme de front , au mieux au niveau divisionnaire…. Pas d’une arme destinée à raser St-Petersburg.

    • Bazdriver dit :

      @Rodier. Mais c’est bien sûr, elles ne servent à rien et ne dissuadent personne et sont outdated……. Bien sûr qu’elles ne sont pas stratégiques, puisqu’elles sont destinées à un usage sur le front…. Pas pour raser St-Petersbourg….

    • Robert Collins dit :

      Et pourquoi seraient-elles « outdated » ? Elles ne pourraient pas être dépassées, obsolètes, archaïques, désuètes, démodées ou vieillottes ?

    • v_atekor dit :

      Cette bombe fait des pays qui l’abrite des cibles et ne dissuade personne.
      .
      Ben, pour le moment, c’est l’Ukraine qui n’a pas d’arme atomique sur son sol est attaquée, pas l’Allemagne ou la Pologne qui en ont, même si elles ne leur appartiennent pas.
      .
      Par ailleurs, la question de la bombe atomique est pratiquement l’inverse d’un armement conventionnel. Même probabilité faible de mise en œuvre entraine un risque fort pour l’attaquant. Une B61 planante et tout obsolète qu’elle est peut mettre en échec immédiat et radical une offensive comme celle que mène la Russie, avec l’effet politique majeur de la destruction d’une armée complète pour le prix d’un seul avion.
      .
      L’effet est là, et implique qu’une agression, mené contre le possesseur d’une de ces armes oblige l’agresseur à passer directement au niveau du bombardement stratégique. En somme, si la Suède s’équipe, et que la Russie s’intéresse à la Suède, elle a le choix entre la vitrification de la Suède ou rien…
      .
      Alors certes, c’est insuffisant si c’est employé seul, car sans la menace d’une vitrification en retour, la dissuasion n’est pas complète, mais la marche est quand même nettement plus haute qu’en Ukraine

    • Eric dit :

      Bis repetita non placent… Pour dix millième fois, répétons encore et toujours que les bombes tactiques B-61 sont d’abord et avant tout des armes POLITIQUES. Leur effacité militaire (loin d’être nulle d’ailleurs quoique vous puissiez en penser) n’a aucune espèce d’importance et tout le monde le sait bien, à commencer par les russes. Elles sont l’instrument du couplage entre les intérêts stratégiques US et européens : attaquer un pays détenteur d’armes nucléaire US sur son sol, c’est s’en prendre à la dissuasion nucléaire américaine.

  8. Fralipolipi dit :

    Si la question est posée en ces termes, alors la réponse est très simple : c’est sans aucun intérêt !
    .
    Déjà qu’en cas d’escalade nucléaire les bombes gravitaires B21 ne présentent qu’un intérêt archi modeste …
    Elles ont surtout et avant tout un intérêt au sens de la « posture politique » des gouvernements des pays de l’OTAN européens chez qui elles sont stockées …. mais clairement, Poutine s’en bat l’oeil de cet arsenal de pacotille. Ce n’est pas ces qques bombes gravitaires en double-clés qui risquent de faire peur aux Russes et leurs 5000 têtes nucléaires montées sur des vecteurs autrement plus efficients.
    Tout cela, c’est juste du blabla de politiques pour se « présenter ou se sentir » importants …. à défaut de pouvoir l’être vraiment.
    .
    Et par ailleurs, s’il faut attendre d’être en guerre pour tout prévoir et tout monter en Suède pour mettre en oeuvre la B21 … en plus des 5 autres pays européens déjà missionnés en ce sens, il est certain que cela serait fonctionnel bcp trop tard …
    .
    Par contre, si c’est pour justifier, en Suède aussi, « l’achat anticipé de la Dinde » (avion imposé par les US en même temps que la bombinette gravitaire B21) … à la place de Gripen, c’est qu’il semblerait que LM ait déjà commencé à murmurer à l’oreille des hommes politiques suédois …
    Si j’étais chez Saab, en tous les cas, je commencerais à me poser la question.
    .
    Parceque sinon, il faut et il suffit à la Suède d’autoriser le survol de son territoire par les avions de l’OTAN potentiellement armés de bombes nucléaires … tant les avions qui ont de vrais armements nucléaires dissuasifs avec de vrais missiles (USA et France), que les avions qui transportent une bombe gravitaire B21 « d’un autre temps » ….
    .
    D’un autre temps, car clairement, même mise en oeuvre par un très moderne F35, je n’aimerais pas être le pilote qui devrait larguer une telle bombe car le profil de vol (du fait qu’il s’agisse d’une bombe gravitaire à la portée ridicule) est alors bien casse-coup : pénétration basse altitude, ce pourquoi le F35 n’est pas bien conçu, puis prise d’altitude rapide pour larguer la bombe en question le plus loin possible de soi-même, puis demi-tour le plus rapide possible, en pleine PC, en haute altitude, avec le chalumeau aux fesses pour être super facilement intercepté par la défense aérienne …. et s’il ne se tire pas en vitesse en haute altitude, c’est le souffle de sa bombe gravitaire qui peut le rattraper (ou l’irradiation sui suit) … bref une belle imbécilité d’armer du Nuke sur de tels vecteurs préhistoriques …
    le tout avec des doubles clés, donc les pilotes européens ne feraient là que jouer un rôle de kamikaze … à la place des US, et sous les ordres des US.
    … Je ne vois vraiment pas pourquoi Polonais et Suédois s’enflamment subitement pour endosser eux aussi ce rôle du couillon.
    … sinon pour le plaisir de pouvoir dire à leurs électeurs « qui n’y comprennent rien », vous voyez, grâce à moi, nous aussi on à la bombe, on peut se défendre …. Mais bien sûr ma bonne dame !…

    • john dit :

      Hoooo c’est mignon, du complotisme des Américains envers les Suédois.
      La Suède développe ses propres avions, et va continuer à le faire, avec des partenaires internationaux pour certains composants.
      Le F-35 ne les intéresse pas. Il n’est pas du tout adapté à leur doctrine.

      Pour l’arme nucléaire en Suède… Vous n’avez décidément rien compris.
      Les nouveaux membres de l’OTAN sont en train de clarifier leur participation à l’alliance, à savoir les déploiements en support d’autres nations, et dans l’autre sens, l’accès à d’autres nations à certaines bases, et le pré-positionnement d’équipement en Finlande et en Suède.
      Pour la Suède, la loi n’est pas claire quant à la bombe nucléaire, et certains demandent une transparence à ce sujet. A aucun moment il ne s’agit de déployer eux même une bombe nucléaire américaine (ou française d’ailleurs), mais dans quelles conditions des armes nucléaires pourraient être basées en Suède. Et le parlement va en décider.
      Des armes nucléaires qui elles seraient déployées par le pays qui détient ces armes. Et donc, il ne s’agit même pas de B61 comme pour l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, l’Italie, mais de tout l’arsenal américain qui est utilisé depuis des avions, et également de l’ASMP-A français. A aucun moment leur décision n’engage le pays en question, mais cela dicte les conditions d’accès de l’arme nucléaire sur le territoire suédois.
      Si la Suède était intéressée par la B61, alors leur position serait totalement différente.

      • Bazdriver dit :

        @John. Le F-35 est parfaitement adapté à la doctrine suédoise… Les Norvegiens et les Finlandais utilisent la même… Les Norvegiens sont récemment venus la tester en Finlande. Les Suédois n’achètent pas de F-35 car ils ont une industrie aeronautique à faire vivre et défendre..

      • Fralipolipi dit :

        @Jeannot lapin
        J’aime bien quand l’helvétique anti France de service essaye encore et toujours d’expliquer comment fonctionne la dissuasion nucléaire …
        Pour toi, c’est simple … t’abriter vite fait dans ton abris nucléaire bien enterré… bien enterré comme tes raisonnements de misère 😀

        • FNSEA dit :

          Dans nos belles campagnes françaises, quand nous devons nous mettre à l’abri, cela peut être de l’orage ou de la grêle, mais heureusement pas d’une frappe nucléaire.
          Ce qui n’empêche pas le mot abri de s’écrire sans s au singulier.
          Ton abri nucléaire, un abri antiaérien, un abri de jardin, à l’abri du vent, l’abri du cantonnier, un sans-abri, un abri antiatomique, à l’abri de la pluie, un abri côtier.

    • Nexterience dit :

      Frali,
      Peut-être que faire parti des plans nucléaires de l’OTAN n’est pas si anodin que cela pour Poutine. Accueillir des B61 surveillé par des GIs sur sa base encore moins.
      Et si vous n’aimeriez pas être pilote porteur de B61, peut-être que vous n’aimeriez tout simplement ne pas être soldat. Imaginez votre pays envahi. Vous devez larguer un avertissement nucléaire pour intimider l’envahisseur avec une proba de mort non négligeable. C’est finalement pas plus dangereux que fantassin à l’assaut pour quelques m2 de Kharkiv.

      • Cricetus dit :

        « Et si vous n’aimeriez pas être pilote porteur de B61 »
        Frali est un gentil garçon qui vit au pays des bisounours…
        Un pilote de F-111 basé en Angleterre parlait des missions d’alerte nucléaire. Si l’alarme sonnait, sa femme et ses deux enfants (qui vivaient sur la base) n’avaient plus que cinq minutes à vivre. Lui, il avait deux minutes pour décoller. Ensuite, il avait deux bombes et quelques heures pour les venger, et une grande liberté pour le choix des cibles…

        • Fralipolipi dit :

          @Cricetus
          Merci du compliment.
          Pour le coup, pas mieux en ce qui vous concerne … sauf peut-être en remplaçant « Bisounours » par « esprits tordus » 😉

    • Cou coud coup coût qu'où coucou dit :

      Je ne voudrais pas vous casser votre coup, mais ça s’écrit « casse-cou ».

    • v_atekor dit :

      Non, je n’en suis pas certain du tout. Je pense que même ces bombes, aussi basiques, ont un effet dissuasif très clair.
      .
      Imaginons l’offensive actuelle de la Russie sur Kharkhiv dans une Ukraine armée de cette bombe. La Russie n’a que deux options : soit risquer la destruction de son armée complète, suivie d’un « quitte ou double » très politique. Quitter, c’est une défaite, doubler, c’est passer au niveau stratégique et tenter la vitrification du pays attaqué, action qui amènera mécaniquement à l’entrée en guerre des pays alliés de l’Ukraine et une attaque nucléaire immédiate contre la Russie. Le choix d’une attaque miliaire est directement compromise par peur de se retrouver face à ce dilemme dans lequel il n’y a clairement aucune bonne option pour l’attaquant.
      .
      Quant au porteur de l’arme, non seulement Nexterience a bien raison, entre mourir inconnu, sans résultat majeur dans une tranchée, et mourir en héros en détruisant l’ennemi, fini pour fini, beaucoup tenteront le coup.
      .
      Et ça c’est dans le pire des cas. L’avion peut désormais être télécommandé, dronisé., et un simple camion de transport de troupe télécommandé lancé dans les lignes ennemies fera tout aussi bien, et la bombe explosera même s’il est détruit. Sans compter qu’on trouve plus facilement 15 camions que 15 pilotes suicidaires pour pulvériser une ligne de front…

      • Fralipolipi dit :

        @v-atekor
        Sauf que vous occultez totalement un point très important, fondamental même … la double-clé, commune avec les US.
        Car, si les US autorisent l’utilisation de tir de « leurs » B61, alors les Russes auraient toutes latitudes ensuite pour s’en prendre aussi aux intérêts US …
        Et là, la question qui se pose est : êtes vous « absolument certain » que la Maison Blanche et le Pentagone accepteraient le (grand) risque de perdre Boston ou New-York, voire bien plus … juste pour tenter de sauver Stockholm ou Varsovie ?… Aimez vous les paris incertains ?… Joueriez-vous votre tête là-dessus ?
        .
        Et sorti de là, la B61 …. bombe gravitaire … reste un système d’arme préhistorique pour la mise en oeuvre d’un armement aussi critique qu’une tête nucléaire … même si sa charge ne fait 10 à 30 kt.
        … Attention à ne pas ouvrir la porte de Pandore du monde ultra critique et ultra technologique du conflit nucléaire, avec ce genre de bombinette gravitaire hors-d’âge … ce qui serait l’assurance de se la reprendre illico, cette porte, sur le coin de la figure.
        .
        Non, je le répète, la réalité des faits et de l’actualité tend à prouver que le principal (sinon l’unique) intérêt de cette B61 n’est pas militaire en cas de conflit, mais bien psychologique et politique en temps de paix, permettant aux US de bien tenir tout ce petit monde européen en respect …… hormis quelques villages gaulois, etc … 😉

        • v_atekor dit :

          Tout le problème de l’alliance atlantique et de la dissuasion nucléaire repose sur ce poker menteur. Que ce soit pour Stockholm ou pour Berlin, c’est la même limonade, ça ne fonctionne « que » parce que les US assurent qu’ils interviendraient, et qu’en face ils sont persuadés que ce sera le cas.
          .
          Si on a des raisons d’avoir des doutes, alors il est clair qu’il vaudrait mieux pour les Européens développer leurs propres moyens de dissuasion nucléaire ou conventionnelle (ou les deux). Mais, là on entre dans une autre dimension qui suppose qu’il y ait un décideur identifié et légitime pour tirer, sachant qu’en toute logique, l’agresseur se retournera contre lui. En réalité, le Président des États-Unis est en somme un décideur par défaut qui permet à beaucoup d’Européens de ne pas assumer leur politique. Mais en effet, si le décideur Américain à ne pas être crédible (Trump…) l’édifice s’écroule.

    • v_atekor dit :

      … pour finir.
      .
      Je pense que c’est précisément ce risque majeur posé par une faible quantité de bombes atomiques qui en fait l’attrait pour des puissances militairement faibles et qui se savent menacées. Poser un risque majeur pour l’attaquant, même sans armée conventionnelle. On imagine l’Iran un nucléarisé faisant livrer une bombe atomique, par porte container, à Tel Aviv, Los Angeles ou Marseille…

  9. VinceToto dit :

    « la « Suède décide pour le territoire suédois », a insisté M. Kristersson »
    En cas de guerre nucléaire, ce n’est pas la Suède qui décidera si des armes nucléaires lui tombent dessus ou passeront par chez elle d’une façon ou d’une autre mais les puissances nucléaires.

    • john dit :

      Quel rapport?
      Si ma mère avait des roues, elle serait un vélo, comme le dirait un certain Gino…
      Il dit que la Suède décide si des armes peuvent y être positionnées. Mais bon, vous êtes content de votre petit commentaire inutile?

      • Citator dit :

        Je ne sais pas qui est ce Gino, mais Henri Krasucki (secrétaire général de la CGT de 1982 à 1992) a déclaré en direct au journal télévisé : « Si ma tante avait des roues, ce serait une bicyclette ».

      • VinceToto dit :

        Le rapport est que M. Kristersson, le Premier ministre suédois, ment à propos de la souveraineté Suédoise concernant les armes nucléaires en cas de guerre(nucléaire ou pas) ainsi que sur beaucoup d’autres sujets.

  10. Rakam dit :

    Encore du nucléaire ? Le temps que les Vikings se décident, Manu 1er aura de toute façon pris les devants en distribuant à chaque pays qui le souhaite quelque ogives ,si Joe l’autorise…

  11. Momo dit :

    « À noter que le chef du gouvernement suédois n’a pas évoqué le débat que souhaite le président Macron au sujet de la Défense en Europe. »
    Un phrase gentiment assassine mais parfaitement réaliste.
    Salvini sur un sujet parallèle (troupes en Ukraine) a été plus direct mais il faut dire que les italiens ont peut gouté les rodomontades du dirigeant suprême de la France à l’encontre de leur pays après l’élection (le putsch?) de Meloni.

    Quant aux suédois la meilleure raison de Kristersson pour faire ce baratin totalement vide de sens est de faire oublier aux gens raisonnables le désastre de l’eurovision et l’image lamentable donnée à tous de son pays depuis Malmö.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      le désastre de l’eurovision et l’image lamentable donnée à tous de son pays depuis Malmö. » Mouais enfin je doute que ce soit pour masquer un (non) évènement dont on ne parle déjà plus!

      • Momo dit :

        Possible mais dans ce cas c’est un vide encore plus poussé…
        Le néant!

        Ne pensez pas que le choix des ‘professionnels’ d’une personne qui se déclare ‘non-binaire’ (*) soit vide de sens par contre.
        (*) il a ka regarder dans sa culotte pour savoir. La nature est implacable.

  12. Courmaceul dit :

    Marrant, il y a plus de bruit pour d’éventuelles armes nucléaires en Suède que pour celles implantées en Biélorussie.

    Faut dire aussi que le bruit des escarpins n’y est pas étranger.

  13. christophe nicolas dit :

    Le suédois est plus sage que le leston qui envisage sérieusement d’aller combattre pour Kiev ce qui a surpris le Russe qui aurait dit « Aussi du Leston, bê* dis donc !!! »

    * Bê, onomatopée suggérant l’étonnement

  14. Pascal, (l'autre) dit :

    C’est bien beau tout cela mais qu’en pense…………………………….Greta Thunberg?

    • speedbird101A dit :

      avec cette histoire , Greta elle doit travailler de l’électron dans sa cervelle…

    • Nexterience dit :

      How dare you!!
      Elle est pro nucléaire civil. Possible qu’elle soit pro nucléaire militaire pour casser la gueule aux pays pollueurs pour sauver les climats tempérés :
      Après tout, l’empire britannique bombardait bien les pays qui n’arrêtaient pas l’esclavage ;))

    • Momo dit :

      Elle a les mains rouges…
      Berk

  15. Vins dit :

    Purement politique. Une bombe nucléaire n’a aucun intérêt.
    S’ils voulaient vraiment de la dissuasion, il demanderait une arme type Asmp française.
    Pour rassurer l’opinion publique.

  16. dardev dit :

    je pense que le message sur le nucléaire de macron s’adresse uniquement à P…
    en aucun cas aux européens (sauf peut être pour les rassurer )
    même si une décision des us de retirer le nucléaire ou d’affaiblir l’OTAN pour laisser la main libre à P.
    de faire juste comprendre que cela ne se passera pas comme le scenario prévu en cas d’élection de Trump.
    il y aura des réactions de certains pays et pas de menace du nucléaire ,car on en a suffisamment avec les anglais pour détruire un pays
    maintenant ne pas oublier que l’Ukraine vit des jours difficiles uniquement à cause des us qui ont bloqué leurs aides.
    aide avec 6 mois de retard c’est donner un joker à P… et vendre encore plus d’armes en affolants les européens.
    maintenant nous devrions peut être nous regarder dans la glace ,nous critiquons souvent les achats d’armes des européens à l’étranger même si on a des produit équivalent en Europe.
    mais quelle confiance les pays européens peuvent ils avoir vis a vis de la France en sachant que pour 2027 ,les sondages laissent penser qu’il y aura un changement de majorité., mais cela reste des sondages.
    après toutes les crises passées et ayant de bon résultats chômage croissance .. pas d’impact du covid grâce a un emprunt commun arraché par notre président , tous les Français et entreprises ont profités de cet argent
    Macron devrait être au sommet
    notre seul souci (avec le sénat ) et de voir comment lui refaire un 3eme mandat ( vu la crise majeure qui pointe à l’horizon )
    pourtant , la gauche la droite les extrêmes ,même certains médiats ils ont tous le même adversaire ,notre président ,chercher l’erreur
    pourtant son partie est loin d’être le premier dans les sondages.
    qu’une réflexion , j’ai du mal à me projeter pour la suite ,les Français seront ils défendus en périodes de crises ,les européens seront ils enclin à dire amène aux demandes Française ,j’en doute.

  17. Aleksandar dit :

    Dommage c’était un beau pays la Suède…

    • Félix GARCIA dit :

      Comme le Burkina Faso, qui aurait pu vivre autre chose …
      « Poursuite des massacres au Burkina Faso : l’armée dénoncée par un rapport de HRW • FRANCE 24 »
      Un rapport publié le 25 avril 2024 par Human Rights Watch documente un double massacre commis par des soldats burkinabés le 25 février 2024 dans deux localités du nord du pays. L’ONG rapporte que 223 civils, dont des femmes et des enfants, ont été exécutés. Retrouvez de nouveaux documents illustrant l’ampleur d’une des pires tueries dans ce pays, en proie à une spirale de violences terroristes depuis 2015
      https://www.youtube.com/watch?v=H64-XaGhTwI
      Une autre manifestation de la grandeur du « Russkiy Mir » probablement …
      C’est toujours tellement mieux avec la Russie … hein ?

      Ça doit être ça « la préparation à la guerre de haute intensité » dont parlais « le capitaine TRAORÉ » …
      « Sécurité Burkina: le Capitaine Ibrahim Traoré annonce la « Guerre de haute intensité »  »
      https://www.youtube.com/watch?v=hp-4JE0mg7g
      Ignoble …

      PS : Par exemple, ça aurait pu être ça ;
      « Zaï & bocage sahélien au Burkina Faso, avec Henri Girard »
      https://www.youtube.com/watch?v=XAbKHGd6yTc

    • Courmaceul dit :

      La Biélorussie aussi sauf que pour ce pays il faut conjuguer le présent et non le futur.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      La france était un beau pays aussi mais désormais gangrené par la collaboration, la voix de « l’Est »!

  18. joni dit :

    bref tout le veut la bombe et il y a ce qui ont droit et les autres non

  19. john dit :

    Je suis chaud-boulettes avec ces histoires de suédois et de bombes B69. Je ne tiens plus en place. Et les Gripen, alors… Quand je pense qu’ils avaient largement gagné la première compète armasuisse avant que l’on ne doive se gaufrer le F35…

  20. Félix GARCIA dit :

    !!!!!!!!!!!!!
    Russian Market@runews
    Slovakia‘s PM Fico taken to hospital after being shot
    https://twitter.com/runews/status/1790733285456232781/video/1
    !!!!!!!!!!!!!

  21. Le coucou du nord dit :

    Qu’en cas de guerre la dépense nucléaire ?
    Même au seuil de l’apocalypse le porte monnaie est grippé chez le membre du frugal four, radin un jour, radin toujours.

  22. PHILIPPE dit :

    Décidément certains pays semblent candidats à la vassalisation un peu comme les poussins cherchant la protection de mère poule!
    La Suède devrait plutôt « mettre le turbo » sur la protection de son ciel de manière à pouvoir sanctionner, sévèrement, toute intrusion.
    Ne compter que sur ses propres forces.
    Au passage encore merci à de Gaulle pour l’autonomie nucléaire dont il nous a dotés.

  23. Félix GARCIA dit :

    Clash Report@clashreport
    « Russian and Chinese – brothers forever, » Putin says.
    https://twitter.com/clashreport/status/1791047408144511298
    Putin says he « feels at home in Beijing. »

    “Sorry that I spoke for a long time and didn’t let the translator. I just feel at home.”
    https://twitter.com/clashreport/status/1791051700620378257

    —>
    ♫ But life still goes on ♫
    ♫ I can’t get used to living without living without living without you ♫
    ♫ By my side ♫
    ♫ I don’t want to live alone, hey ♫

    ♫ God knows ♫
    ♫ Got to make it on my own ♫
    ♫ So, baby, can’t you see ♫
    ♫ I’ve got to break free ♫
    https://www.youtube.com/watch?v=f4Mc-NYPHaQ
    ^^