Forces navales/ Archives

La Chine envoie un navire-hôpital militaire au Venezuela

Avec une économie en lambeaux caractérisée par une inflation de 1.000.000% alors qu’elle devrait être florissante grâce à ses ressources pétrolières, un régime politique qui cherche à étouffer toute contestation et une émigration massive qui risque de déstabiliser les pays avec lesquels il partage des frontières, le Venezuela connaît une grave crise sanitaire, avec, d’après

Syrie/FREMM Auvergne : Un diplomate français accuse Moscou d’avoir lancé la « machine à fausses nouvelles »

La réaction du ministère français des Affaires étrangères aux affirmations de Moscou, selon lesquelles la frégate multimissions [FREMM] « Auvergne » aurait été impliquée dans la disparition d’un avion de renseignement russe Iliouchine Il-20 « Coot » au large de la Syrie, aura été pour le moins très légère. Interrogé sur cette affaire, lors du point de presse du

Syrie : Moscou accuse la frégate « Auvergne » d’avoir tiré des missiles avant la disparition d’un avion russe; Paris dément

Un avion de renseignement russe de type Iliouchine Il-20, avec 14 militaires à bord, a disparu des écrans radar, dans la nuit du 17 au 18 septembre, alors qu’il survolait la Méditerranée orientale. « Le contact a été rompu avec l’équipage d’un Il-20 au-dessus de la mer Méditerranée à 35 kilomètres des côtes syriennes alors qu’il

Au risque de froisser Pékin, un sous-marin japonais a mené un exercice inédit en mer de Chine méridionale

Selon le quotidien Asahi Shimbun, l’un des 18 sous-marins que compte la Force d’autodéfense navale japonaise, le « Kuroshio », a participé pour la première fois, le 13 septembre, à un exercice en mer de Chine méridionale, précisément au sud-ouest du récif de Scarborough, lequel est passé sous le contrôle de Pékin en 2012, alors qu’il appartenait

Après son second arrêt technique majeur, le porte-avions Charles de Gaulle entame une phase d’essais en mer

En mai dernier, soit après 15 mois passés en cale sèche pour son second arrêt technique majeur (ATM) mi-vie, le porte-avions Charles de Gaulle avait quitté le bassin Vauban, à Toulon, afin de permettre la poursuivre encore quelques travaux et vérifier le bon fonctionnement de ses installations. Ce qui aura pris quatre mois de plus.

La Corée du Sud lance le « Dosan Ahn Chang-ho », son premier sous-marin de conception nationale

Certes, la politique commerciale consistant à concéder un transfert de technologies permet de remporter des contrats à l’exportation. Mais sur le long terme, et si elle n’est pas « maîtrisée » sans être accompagnée par un effort conséquent en matière d’innovation, elle peut déboucher sur l’émergence d’un concurrent susceptible d’être plus compétitif. Tel est par exemple le

La tension monte lentement mais sûrement entre la Russie et l’Ukraine en mer d’Azov

Le 25 mars, un chalutier russe fut arraisonné par les garde-côtes ukrainien, alors qu’il naviguait en mer d’Azov, qui, bordée au nord-ouest par l’Ukraine, à l’est par la Russie et au sud par la Crimée, est reliée à la mer Noire par le détroit de Kertch. La raison? Le navire, venu de Crimée et battant

La Marine nationale songe à se doter de drones MALE et stratosphériques d’ici 2030

La période n’était sans doute pas la plus propice à faire des annonces… Toujours est-il que le chef d’état-major de la Marine nationale (CEMM), l’amiral Christophe Prazuck, a annoncé, le 20 juillet, le plan « Mercator », lequel doit permettre de tirer parti des avancées prévues par la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-25 et de préparer

La déconstruction des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la classe « Le Redoutable » a commencé

Entre 1971 et 2008, les six sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] de la classe « Le Redoutable » ont assuré la permanence de la dissuasion nuclaire océanique, avec d’être progressivement remplacés par ceux de la classe « Le Triomphant ». Le premier de la série – « Le Redoutable », donc – fut retiré du service vingt ans après avoir entamé

La question de doter la Marine nationale d’un ou de deux porte-avions « reste ouverte » selon Mme Parly

Depuis la fin des années 1990 et le retrait du « Foch » et du « Clemenceau », la Marine nationale ne met plus en oeuvre qu’un seul porte-avions, avec le « Charles de Gaulle », à l’heure où des puissances comme la Chine et l’Inde investissent massivement dans leurs capacités aéronavales. La question de doter la Marine nationale de deux