Forces navales/ Archives

Un sous-marin allemand de la Grande Guerre retrouvé presque intact en mer du Nord

Lors de la Première Guerre Mondiale, le port de Zeebruges était un objectif prioritaire des Alliés étant donné qu’il abritait une escadrille de sous-marins de la marine impériale allemande. En avril 1918, la Royal Navy lança l’opération « ZO » (pour Zeebruges – Ostende) afin d’en bloquer l’accès en y sabordant des navires chargés de béton à

Le sous-marin nucléaire américain USS Jimmy Carter sous pavillon pirate

Il n’est pas possible de faire ce que l’on veut avec le « Jolly Roger », que les pirates, notamment d’origine anglo-saxonne (*), hissaient au XVIIe siècle avant d’aller à l’abordage d’un vaisseau. En effet, les navires de commerce, de pêche ou de plaisance sont tenus d’aborer leur pavillon national et non celui sur lequel figurent une

Chammal : L’avion Atlantique 2 a dépassé les 2.000 heures de vol

C’est un nouveau palier que vient de franchir le détachement qui, armé alternativement par les flottilles 21F et 23F, met en oeuvre un avion de patrouille maritime Atlantique 2 dans le cadre de l’opération Chammal : ce type d’appareil vient en effet de dépasser le cap des 2.000 heures passées en mission au-dessus de l’Irak

Le ministre polonais de la Défense a évoqué l’achat de sous-marins Scorpène lors d’une visite en France

Alors que les relations entre la France et la Pologne sont loin d’être au beau fixe, la ministre française des Armées, Florence Parly, a reçu, le 13 septembre, à Paris, Antoni Macierewicz, son homologue polonais, afin d’évoquer la coopération militaire entre les deux pays. Le sujet est des plus délicats. En octobre 2016, les autorités

Irma : Le BPC Tonnerre est parti vers les Antilles avec plus de 1.000 tonnes de matériels

Comme annoncé, et après avoir terminé son chargement, le Bâtiment de projection et de commandement Tonnerre a appareillé du port militaire de Toulon pour mettre le cap vers Saint-Martin, île dévastée, avec celle de Saint-Barthélemy, par l’ouragan Irma. Les moyens que ce navire va acheminer aux Antilles sont conséquents. Ainsi, plus de 1.000 tonnes de

La Marine nationale a pris en charge le patrouilleur polaire L’Astrolabe

Afin de remplacer le patrouilleur austral Albatros, qui était alors le plus ancien des navires mis en oeuvre par la Marine nationale, le chantier naval Piriou s’est vu confier, en juin 2015, un contrat portant sur la construction de l’Astrolabe, un navire logistique polaire (Polar Logistic Vessel), d’un montant de 50 millions d’euros. Les choses

Le BPC Tonnerre sera envoyé aux Antilles pour porter secours aux sinistrés de l’ouragan Irma

Le Bâtiment de transport léger (BATRAL) Dumont d’Urville aurait été certainement très utile aux opérations actuellement en cours pour porter assistance aux victimes de l’ouragan Irma, qui a ravagé les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, où l’on attend l’arrivée d’un second qui, baptisé « José », s’annonce tout aussi violent. Seulement, en juin, le Dumont d’Urville a

Selon un rapport, l’US Navy serait au bout du rouleau

Avec 277 navires et plus de 300.000 marins, l’on pourrait penser que l’US Navy est épargnée par les problèmes auxquels est confrontée son homologue française, dont le contrat opérationnel est largement dépassé et dont le nombre de frégates dites de premier rang est insuffisant (officiellement, elle en compte 17… en comptant les frégates légères furtives

Quels aéronefs aura la Marine nationale pour son éventuel futur porte-avions?

Durant l’élection présidentielle, la Marine nationale a fait passer plusieurs messages sur la nécessité pour un pays comme la France de disposer de deux porte-avions afin de disposer d’une capacité aéronavale permanente, ce qui n’est actuellement pas possible étant donné que le Charles-de-Gaulle est immobilisé pour sa refonte à mi-vie. Aussi, pour maintenir leurs compétences,

La Marine nationale principalement affectée par la coupe budgétaire de 850 millions d’euros?

Comme l’on pouvait s’y attendre, étant donné que c’est une vieille habitude en France (et parce qu’il est difficile de faire autrement), la coupe de 850 millions d’euros effectuée, cet été, dans le budget des Armées a essentiellement concerné le programme 146, c’est à dire l’équipement des forces. Restait à savoir quels investissements allaient en