Forces navales/ Archives

L’épave du sous-marin argentin ARA San Juan, disparu en novembre 2017, a été repérée

Porté disparu depuis le 15 novembre 2017, probablement après une explosion à bord, le sous-marin argentin ARA San Juan vient d’être repéré par un robot sous-marin mis en oeuvre par Ocean Infinity, une entreprise américaine mandatée par Buenos Aires pour poursuivre les recherches du bâtiment. Ainsi, selon les précisions données par la marine argentine, l’épave

Selon les propos de M. Macron, la construction d’un nouveau porte-avions n’est pas forcément garantie

Lors du dernier salon Euronaval, la ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé le lancement des études relatives au futur porte-avions destiné à la Marine nationale, en précisant qu’elles devaient répondre à au moins trois questions à savoir les menaces que ce navire aura à affronter, les choix technologiques qu’il suppose et l’innovation qui devra

La frégate norvégienne entrée en collision avec un pétrolier est presque entièrement immergée

Dans la nuit du 7 au 8 novembre, alors qu’elle venait de participer à l’exercice Trident Juncture 18, organisé par l’Otan, la frégate de lutte anti-sous-marine norvégienne KNM Helge Ingstad est entrée en collision avec le Sola TS, un tanker battant pavillon maltais, près du fjord Hjeltefjord près de Bergen (ouest). Cet accident, dont la

L’US Navy veut une escadrille de sous-marins « agresseurs » pour muscler la préparation au combat de ses équipages

Ces dernières années, la Russie a mis davantage l’accent sur le renforcement de sa flotte sous-marine que sur celui de ses navires de surface. Désormais, ses forces forces navales disposent de sous-marins performants [13 leur ont été livrés depuis 2014, ndlr], mis en oeuvre par des équipages bien entraînés. La conséquence est l’activité des submersibles

Le futur avion de surveillance maritime de la Marine nationale sera inspiré du Falcon 2000 LXS

En 2025, c’est à dire au terme de la Loi de programmation militaire [LPM] qui entrera en vigueur l’an prochain, la Marine nationale disposera de 11 avions de surveillance maritime [contre 13 actuellement], dont trois seront de nouvelle génération. Ces appareils seront issus du programme AVSIMAR [avions de surveillance et d’intervention maritime], que vient de

Le chantier de refonte à mi-vie du porte-avions Charles de Gaulle est officiellement terminé

Entamé en février 2017, le chantier de refonte à mi-vie du porte-avions Charles de Gaulle est désormais officiellement terminé. Ses essais à quai et à la mer s’étant déroulés sans problème (ce qui n’avait pas été le cas lors de son premier arrêt technique majeur, en 2008), le navire vient en effet d’être remis à

Selon l’amiral Prazuck, la Marine nationale louera des hélicoptères H-160 pour remplacer ses Alouette III

Avec un âge moyen de 45 ans, les 20 Alouette III de la Marine nationale sont à bout de souffle. En outre, le coût d’une heure de vol réalisée avec ce type d’hélicoptères est désormais exhorbitant puisqu’il dépasse les 10.000 euros. Aussi, la Marine nationale ne peut pas attendre la livraison des premiers Hélicoptères interarmés

Les stocks de munitions « complexes » de la Marine nationale sont insuffisants face au durcissement des opérations navales

  Le rapport annexé de la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25 est plutôt avare en détails quand il s’agit d’évoquer les munitions « complexes » destinées à la Marine nationale. Si ce n’est qu’il précise que les « programmes destinés à renouveler les capacités existantes dans le domaine des missiles de croisière et des missiles antinavires seront

Syrie : La Marine nationale a tiré les enseignements des « ratés » de l’opération Hamilton

Parce qu’il était tenu pour responsable d’une nouvelle attaque chimique commise une semaine plus tôt dans un quartier de la Goutha orientale, les forces françaises, américaines et britanniques frappèrent le programme chimique syrien au cours de la nuit du 13 au 14 avril 2018, dans le cadre de l’opération « Hamilton ». Cette dernière mobilisa, côté français,

La Force maritime des fusiliers-marins et des commandos est au bord du « burn-out »

Le temps passe, les auditions parlementaires se succèdent et les rapports s’empilent. Mais le constat est toujours le même : la Force maritime des fusiliers-marins et des commandos [FORFUSCO] est en surchauffe. Pour rappel, la FORFUSCO compte environ 2.600 personnels militaires et civils et s’aticule selon deux composantes : les unités de fusiliers-marins, spécialisées dans