Défense antimissile/ Archives

L’Allemagne relance la procédure pour se doter du système de défense aérienne MEADS

Le ministère allemand de la Défense va-t-il (enfin) aller de l’avant pour remplacer les systèmes de défense aérienne Patriot actuellement en service au sein de la Bundeswehr? C’est possible… du moins pas avant 2019. Il y a trois ans, dans le cadre du programme TLVS [Taktisches Luftverteidigungssystem, ndlr], Berlin avait annoncé son choix en faveur

Le système antimissile américain THAAD bientôt déployé en Allemagne?

Régulièrement, à l’occasion de manoeuvres ou quand le contexte international se tend, la Russie déploie des missiles balistiques SS-26 « Iskander » dans l’enclave de Kaliningrad, coincée entre la Pologne et la Lituanie. D’une portée d’environ 500 km et susceptible d’emporter une tête nucléaire, ces engins peuvent théoriquement atteindre Berlin. En février dernier, la présidente lituanienne, Dalia

Le système américain de défense aérienne Patriot PAC-3 est trop cher pour la Pologne

En avril 2015, le gouvernement polonais libéral-conservateur dirigé par Mme Ewa Kopacz fit part de son intention d’acquérir 50 hélicoptères Caracal auprès d’Airbus Helicopters. Dans le même il indiqua avoir retenu le système américain Patriot PAC-3 (Raytheon) pour moderniser les capacités de défense aérienne de ses forces armées [programme Wisla, ndlr]. Et cela, aux dépens

La Suède choisit le système de défense aérienne américain Patriot aux dépens du SAMP/T

L’envoi de deux sections Mamba (ou SAMP-T pour Système air-sol moyenne portée – Terrestre) de l’Escadron de défense sol-air (EDSA) 1/950 « Crau » en Suède pour participer à l’exercice Aurora 17, organisé en septembre dernier, n’aura pas joué dans le choix de Stockholm pour moderniser les capacités de ses forces armées en matière de défense aérienne.

La Turquie évoque l’achat du système de défense aérienne russe S-500 « Prometheus »

La politique turque en matière de défense aérienne est difficile à suivre. À l’issue d’un appel d’offres lancé en 2013 dans le cadre du programme T-Loramids, Ankara avait choisi le système chinois Hongqi-9/FD 2000, écartant de fait le Patriot PAC-3 des américains Lockheed-Martin et Raython, le SAMP/T du consortium franco-italien Eurosam (Thales et MBDA) et

Pour sa défense aérienne, l’Arabie Saoudite se tourne vers les États-Unis et la Russie

Traditionnellement, le marché saoudien de l’armement est une chasse gardée des industriels occidentaux, en particulier américains. L’une des raisons tient au fait que d’autres fournisseurs potentiels, comme la Russie, la Chine, voire la Corée du Nord, entretiennent des relations étroites avec l’Iran chiite, pays rival de l’Arabie Saoudite au Moyen Orient. Cela étant, dans le

Le vice-président américain ne s’engage pas sur la présence permanente de batteries Patriot dans les pays baltes

Conformément à ce qui avait été annoncé, les États-Unis envoyèrent, au début de ce mois, une batterie anti-missile Patriot en Lituanie. Mais ce déploiement ne devait qu’être temporaire puisqu’il avait été prévu dans le cadre de l’exercice multinational Tobruq Legacy 2017, organisé dans la région lituanienne de Siaulei entre les 11 et 22 juillet. À

La Turquie veut coopérer avec le consortium franco-italien Eurosam pour sa défense aérienne

C’est à en perdre son latin, tant ce dossier aura donné lieu à maints rebondissements. En 2013, la Turquie annonça son choix en faveur du système de défense aérienne chinois Hongqi-9/FD 2000, aux dépens du consortium franco-italien Eurosam (SAMP/T ou Mamba) et du tandem américain Raytheon/Lockheed-Martin (Patriot PAC-3). Seulement, la décision turque, motivée par le

La Roumanie opte pour le système américain Patriot pour sa défense aérienne

En avril dernier, le général Nicolae-Ionel Ciuca, chef d’état-major des forces armées roumaines, avait indiqué que son pays comptait acquérir le système antimissie américain Patriot afin de renforcer la protection de son espace aérien. Et c’est donc sans surprise que la Defense Security Cooperation Agency (DSCA), l’agence chargée des exportations d’équipements militaires américains, a recommandé

La Corée du Sud suspend le déploiement du système antimissile américain THAAD

Alors que les condamnations internationales se suivent sans avoir aucun effet sur le rythme des tirs de missiles nord-coréens, le nouveau président sud-coréen, le progressiste Moon Jae-in, a décidé de suspendre, le 7 juin, le déploiement, dans le comté de Seongju, du système antimissile américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defense), dont deux lanceurs ont