TKMS / Archives

L’Italie veut commander deux sous-marins U-212A supplémentaires

En 2016, le chantier naval de Fincantieri de Muggiano livrait à la marine italienne [Marina Militare] le « Romeo Romei« , c’est à dire le quatrième (et dernier?) sous-marin de type U212A, conçu par l’allemand ThyssenKrupp Marine Systems [TKMS] et construit sous licence en Italie. Ce programme de sous-marins avait été lancé dans les années 1990. Il

La Pologne veut des « précisions » sur les sous-marins français Scorpène

Pour remplacer ses quatre submersibles de la classe Kobben, la Pologne a lancé le programme Orka afin d’acquérir au moins trois nouveaux sous-marins, suceptibles d’être en mesure de mettre en oeuvre des missiles de croisière. Trois industriels sont sur les rangs. L’allemand ThyssenKrupp Marine Systems (type 212/214) pourrait être favori dans la mesure où les

L’Allemagne donne son feu vert à la vente de trois sous-marins Dolphin AIP à Israël

Il y a un an, l’on apprenait qu’Israël avait l’intention de commander trois nouveaux sous-marins Dolphin AIP auprès du constructeur naval allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS). Seulement, quand ce projet fit « surface », quelques mois plus tôt, le ministre israélien de la Défense, qui était alors Moshe Ya’alon, s’y opposa, exprimant ainsi les réserves de l’état-major

Aucun des 6 sous-marins de la marine allemande n’est opérationnel

Le 15 octobre, le sous-marin allemand U-35, de type U-212A, a été endommagé lors d’essais en eau profonde au large de Kristiansand [Norvège]. Apparemment, l’une des barres de son gouvernail a heurté un rocher, ce qui cause des dégâts assez importants pour justifier la fin de sa mission, son retour au chantier naval de TyssenKrupp

Un rapport plaide en faveur de l’acquisition de 12 sous-marins pour la Marine royale canadienne

Récemment, le Journal de Montréal a déterminé que les quatre sous-marins de la classe Victoria, acquis pour 750 millions de dollars canadiens auprès du Royaume-Uni, ont été à quai ou en cale sèche pendant 91% du temps depuis leur entrée en service, au début des années 2000. Et si l’on y ajoute les coûts de

La Norvège écarte DCNS au profit de l’allemand TKMS pour ses futurs sous-marins

La marine norvégienne ne disposera pas de sous-marins français de type Scorpène. En effet, Oslo a exprimé, ce 3 février, sa préférence pour ceux conçus par le constructeur allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS). Pour rappel, la Norvège a lancé, en 2012, le programme P6346 afin d’acquérir 4 nouveaux sous-marins, destinés à remplacer les 6 bâtiments

Face à la concurrence, la consolidation du secteur européen de l’armement naval semble inéluctable

Le marché de l’armement naval a une particularité : hormis les systèmes de combat,  les industriels américains y sont relativement peu présents, notamment sur le segment des sous-marins, ce qui, jusqu’à présent, a laissé le champ libre à leurs homologues européens. « Si les Américains sont présents sur toutes les offres occidentales, en dehors des offres

La construction des sous-marins israéliens a bénéficé au régime… iranien

Les sous-marins Dolphin de la marine israélienne font décidément des vagues. Tout a commencé à la fin du mois d’octobre quand le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a confirmé la commande de trois nouveaux submersibles du même type auprès du groupe allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) afin de remplacer, d’ici 10 ans, trois modèles entrés

Le projet d’acquérir 3 nouveaux sous-marins suscite la polémique en Israël

Fin octobre, l’on apprenait qu’Israël avait l’intention de commander trois nouveaux sous-marins de type Dolphin AIP auprès du groupe allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) afin de remplacer, d’ici 10 ans, les trois modèles les plus anciens entrés en service au sein de la marine israélienne au tournant des années 2000. Seulement, ce projet ne fait

Israël envisage de commander trois nouveaux sous-marins auprès de l’Allemagne

Actuellement, la marine israélienne met en oeuvre cinq sous-marins de la classe Dolphin, construits en Allemagne par ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS). Un sixième exemplaire, l’INS Dakar, rejoindra la base naval de Haïfa d’ici 2019. Seulement, cette flotte de sous-marins n’est pas homogène dans la mesure où les trois derniers submersibles commandés par Israël appartiennent à