Thalès / Archives

Un « plateau commun de conduite » pour assurer le soutien de l’électronique des véhicules de l’armée de Terre

Lors du dernier salon de l’armement terrestre Eurosatory, la Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres [SIMMT] et le groupe Thales annoncèrent avoir établi un « partenariat stratégique » pour le maintien en condition opérationnelle [MCO] des systèmes électroniques embarqués à bord des véhicules de l’armée de Terre. Un tel partenariat n’était pas surprenant,

Hélicoptères Tigre : Thales annonce la qualification des premiers simulateurs de vol modernisés

En 2015, l’Organisation Conjointe de Coopération en matière d’Armement [OCCAR] avait confié à Thales et à Rheinmetall Defence Electronics de mettre 18 simulateurs aux derniers standards des hélicoptères d’attaque Tigre [appui/destruction pour les appareils de l’Aviation légère de l’armée de Terre et appui-antichar pour ceux utilisés par la Bundeswehr]. Plus précisément, il s’agissait de moderniser

Paris et Berlin dévoilent le calendrier de leurs projets communs d’avion et de char de combat du futur

Quand, le mois dernier, le député Jean-Charles Larsonneur a remis son rapport pour avis sur les crédits alloués à l’Équipement des forces pour 2019, plusieurs questions restaient en suspens au sujet des programmes franco-allemands SCAF [Système de combat aérien futur] et MGCS [Main Ground Combat System, futur char de combat, ndlr]. Ainsi, la Direction générale

La nouvelle nacelle optronique TALIOS a été qualifiée par la Direction générale de l’armement

Étant donné que la Direction générale de l’armement [DGA] a récemment prononcé la qualification du nouveau standard F3-R du Rafale, il fallait s’attendre la même chose pour la nacelle optronique multifonctions TALIOS, développée par Thales. Ce que l’électronicien a confirmé, via un communiqué diffusé ce 19 novembre. En effet, cette nacelle optronique, connue autrefois sous

La Direction générale de l’armement a prononcé la qualification du standard F3-R du Rafale

En décembre 2013, Dassault Aviation fut chargé par la Direction générale de l’armement [DGA] de développement le standard F3-R de l’avion de combat Rafale, dans le cadre d’un contrat évalué à un milliard d’euros. Il s’agissait alors de permettre au Rafale de mettre en oeuvre le missile air-air longue portée METEOR et le pod de

La Belgique va renforcer sa coopération militaire avec la France dans le domaine des forces terrestres

« On a choisi d’investir en faveur d’une défense qui s’insère à la fois dans le cadre de l’Otan et dans le cadre européen », a justifié Charles Michel, le Premier ministre, après annoncé le choix de son gouvernement en faveur de l’avion de combat F-35A et du système de drone MQ-9B SkyGuardian américains. Le volet « européen »

Thales a mis au point une nouvelle bouée acoustique pour la lutte anti-sous-marine en réseau

Lors de son audition par les députés de la commission « Défense », le Délégué général pour l’armement [DGA], Joël Barre, n’a, a priori, pas souhaité faire figurer au compte-rendu sa réponse à une question portant sur le lancement d’une « filière industrielle française de fabrication de bouées acoustiques actives et passives. » Le sujet est important : alors

Les principaux « piliers technologiques » du Système de combat aérien futur ont été identifiés

« Quand il y a coopération [industrielle], les nations doivent décider, il y a toujours une nation leader […] pour le SCAF [Système de combat aérien futur, ndlr], ce sera la France », avait déclaré, en avril, Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense. En échange, si l’on peut dire, l’Allemagne aura le premier

Naval militaire : Rapprochement a minima entre le français Naval Group et l’italien Fincantieri

Cela fait plus d’un an qu’il est question de créer une alliance « stratégique » dans la construction navale militaire avec le rapprochement du français Naval Group et de l’italien Fincantieri, lequel a pris le contrôle du chantier naval de Saint-Nazaire, appelé à tenir un rôle de premier plan pour la construction du futur porte-avions promis à

Le ministère des Armées commande 6 avions de patrouille maritime Atlantique 2 modernisés

Le 11 octobre, la Direction générale de l’armement [DGA] a notifié aux industriels Dassault Aviation et Thales un marché portant sur la rénovation de six avions de patrouille maritime Atlantique 2 [ATL-2], dans le cadre d’un programme lancé en 2013 et concernant, à l’origine, 15 appareils. Seulement, la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25 a