Royaume-Uni / Archives

Londres met fin aux enquêtes visant des soldats accusés de violations des droits de l’homme en Irak

  « Mon gouvernement fera en sorte que nos troupes soient reconnues pour le travail incroyable qu’elles font. […] Nous leur offrirons notre gratitude et nous mettrons fin à l’industrie de plaintes vexatoires qui a poursuivi ceux qui ont servi dans les précédents conflits », avait affirmé, en octobre dernier, Theresa May, le Premier ministre britannique. À

Pour le ministre britannique de la Défense, la Russie utilise la désinformation comme « une arme »

En novembre dernier, lors d’un entretien inédit donné à la presse d’outre-Manche, Andrew Parker, le chef du MI5, le service de renseignement intérieur britannique, avait assez longuement évoqué les menées subversives de la Russie au Royaume-Uni. Ainsi, selon le patron du MI5, Moscou « s’appuie sur toute sa gamme d’organes étatiques et toute sa puissance pour

BAE Systems va participer à un projet turc d’avion de combat de 5e génération

En décembre 2010, le ministère turc de la Défense a confié à Turkish Aerospace Industries un contrat de 20 millions de dollars pour mener des études portant sur la réalisation d’un avion de combat dit de 5e génération qui, appelé pour le moment TFX, sera destiné à remplacer le F-16 de l’aviation turque et à

Londres songe à reconsidérer sa position sur la Syrie

Sachant que son régime a été plutôt complaisant à l’égard de la mouvance jihadiste en fonction de ses intérêts, le maintien de Bachar el-Assad, à la tête de la Syrie permettra-t-il d’éliminer la menace de l’État islamique (EI ou Daesh), qui est l’objectif de la coalition dirigée par les États-Unis? Pour la Russie, cette question

Le nouveau chef du Pentagone rassure le Canada, le Royaume-Uni et l’Otan

Lors de son discours d’investiture, le 20 janvier, le 45e président des États-Unis, Donald Trump, a de nouveau affirmé que « pendant des décennies, (les Etats-Unis ont) subventionné les armées d’autres pays tout en permettant le très triste appauvrissement de notre armée », ce qui avait de quoi rendre inquiets les partenaires de Washington. D’autant plus que,

Londres mis dans l’embarras après la révélation de l’échec d’un missile balistique Trident

Dire que l’on possède l’arme nucléaire ne fait pas tout. Encore faut-il, pour avoir une dissuasion crédible, démontrer la capacité de pouvoir s’en servir le cas échéant. D’où des tirs de missiles balistiques (sans charge) effectués régulièrement ou bien encore, pour ce qui concerne plus particulièrement le cas de la France, la tenue d’exercices « Poker »

Dissuasion : Londres aurait caché l’échec d’un test de missile balistique mer-sol « Trident »

Après avoir passé plus de 40 mois en cale sèche à Plymouyth pour un grand carénage et l’installation d’un nouveau système de lancement de missiles, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) HMS Vengeance a repris la mer en décembre 2015 pour mener une série d’essais. Seulement, d’après l’édition dominicale du journal britannique The Times, qui

Le conseiller juridique du gouvernement britannique justifie les frappes préventives contre des chefs de l’EI

Étant donné que les actes terroristes relèvent du droit pénal, pour certains juristes, l’élimination de jihadistes français lors de frappes aériennes pourrait être assimilée à une « exécution extra-judiciaire » alors même que la peine de mort a été abolie en France. Et, selon eux, cela pourrait ouvrir la voie à d’éventuelles plaintes de leurs familles. Et

Londres redoute une attaque chimique de l’EI

Dans le rapport sur les « conditions d’emploi des armées lorsqu’elles interviennent sur le territoire national pour protéger la population » remis aux parlementaires français en mars 2016, l’hypothèse d’un attaque chimique lancée par l’État islamique (EI ou Daesh) en France était jugée « peu probable à ce stade compte-tenu des risques inhérents » au transport d’agents chimiques (conditionnement

La British Army va réduire le nombre de ses chars Challenger 2

L’actualité des opérations en cours le montre : les chars de combat restent nécessaires quand il s’agit de mener des actions offensives ou quand l’usage de la force est déterminant. C’est ainsi le cas au Yémen, où l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis ont respectivement déployés des M1 Abrams et des Leclerc, dans le