Royaume-Uni / Archives

Défense européenne : Londres continuera à s’opposer à toute initiative qui affaiblirait l’Otan

Après le départ annoncé du Royaume-Uni de l’UE (Brexit) et avant les prochaines échéances électorales, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, estimait récemment qu’il y avait une « fenêtre d’opportunité » pour des « initiatives fortes » afin de faire avancer la défense européenne. Et, en la matière, à l’occasion d’une réunion des ministres de la

Le ministère britannique de la Défense finance un programme d’armes laser

Après l’US Navy, qui a testé avec succès, en décembre 2014, son Laser Weapon System (LaWS), à bord de l’USS Ponce, le Royaume-Uni se lance à son tour dans le développement d’armes laser. En effet, le 16 septembre, le ministère britannique de la Défense (MoD) a notifié un contrat de 30 millions de livres au

Des avions danois, australiens et britanniques impliqués dans le raid ayant visé par erreur l’armée syrienne

Près de 48 heures après les faits, on ignore encore les circonstances exactes qui ont poussé des appareils de la coalition internationale anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis à bombarder, par erreur, une position tenue par l’armée syrienne près du mont Thourda, qui domine l’aérodrome de Deir ez-Zor. Le bilan de ce

Un rapport parlementaire britannique critique sévèrement l’intervention en Libye de 2011

« On a envoyé les soldats français au Mali. Peut-être était-ce nécessaire mais sur un espace grand comme trois fois la France, envoyer 3.000 soldats français pour rétablir l’ordre… Je me demande encore quelle est leur mission », a affirmé l’ex-président Sarkozy, lors de l’Émission politique de France2, le 15 septembre. Eh bien la mission des soldats

Le Royaume-Uni veut approfondir sa coopération militaire avec la France

Depuis la victoire du « Brexit » à l’issue du référendum organisé en juin, le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon, qui s’était opposé à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, ne cesse de le répéter : Londres continuera toujours à jouer un rôle de premier plan non seulement pour la défense de l’Europe mais

Le ministère britannique de la Défense lance une initiative pour stimuler l’innovation

Identifier les technologies émergentes susceptibles d’avoir des applications militaires, encourager des projets innovants et bousculer les habitudes : tels sont les objetifs de l’ »Innovation Initiative » lancée le 12 août par le ministère britannique de la Défense (MoD). Pour cela, une unité (Innovation and Research Insights Unit – IRIS) sera mise en place afin de détecter

Collision entre un sous-marin nucléaire britannique et un cargo au large de Gibraltar

Au cours de ces dernières années, la Royal Navy a connu plusieurs incidents avec ses sous-marins. L’un d’eux s’était échoué au large de l’Écosse, un second était entré en collision avec un SNLE français, un autre manqua de couler un chalutier.. À cette liste, il faudra ajouter celui ayant impliqué le HMS Ambush, un sous-marin

Londres commande 50 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache

En 1995, le ministère britannique de la Défense (MoD) passa une commande auprès de Boeing pour 67 hélicoptères d’attaque AH-64D Apache. Ces appareils, du moins en grande partie, furent ensuite construits au Royaume-Uni par AgustaWestland sous le nom de « AH Mk1″ et équipèrent trois régiments de la British Army (dotés de 16 exemplaires chacun, le

L’avenir de la dissuasion britannique bientôt scellé

Pendant longtemps, la question de savoir s’il fallait trois ou quatre nouveaux sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) a été posée outre-Manche. L’ex-Premier ministre travailliste Gordon Brown avait ainsi proposé, en septembre 2009, de réduire la composante océanique de la dissuasion nucléaire britannique d’une unité, ce qui aurait remis en cause sa permanence à la mer

Quelles conséquences aura le Brexit sur la politique de défense britannique?

Les électeurs britanniques l’ont décidé : le Royaume-Uni quittera l’Union européenne (UE). Il est compliqué d’en tirer immédiatement les conséquences, les effets de ce « Brexit » devant être évalués à plus long terme. Toutefois, en matière de défense, l’on peut se risquer à dire que cela ne changera pas grand chose, du moins au niveau opérationnel.