Nexter / Archives

Le Qatar commande 12 Rafale de plus et signe une lettre d’intention pour acquérir 490 VBCI

Le président Macron n’aura pas fait le déplacement au Qatar pour rien. Au soir de ce 7 septembre, il repartira de Doha après avoir signé plusieurs contrats d’un montant total dépassant les 10 milliards d’euros. Dans le détail, la vente de 50 Airbus A321 a été conclue et la concession du métro de Doha ainsi

Nexter décroche le contrat du Véhicule blindé multirôle léger de l’armée de Terre

Dans le cadre de la modernisation de l’armée de Terre, via le programme Scorpion, une procédure visant à acquérir 358 Véhicules blindés multirôles légers (VBMR Léger) avait été lancée par le ministère des Armées au printemps 2016. D’une masse de 10 à 12 tonnes, dotés d’un tourelleau téléopéré armé d’une mitrailleuse de 12,7 ou de

Renault Trucks Defense n’est plus à vendre

En novembre 2016, le groupe Volvo a annoncé son intention de se séparer de sa division « Government Sales », qui regroupe le français Renault Truck Defense (avec ACMAT et Panhard), l’américain Mack Defense et l’australien VGGS Océanie. Dans son communiqué publié à l’époque, Volvo avait estimé qu’un autre propriétaire pourrait « être mieux placé pour emmener » cette

Pour ses 10 ans de service, le BPC Tonnerre s’est offert une nouvelle jeunesse

Cela fait déjà exactement dix ans que le Bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre sillone les mers sous les couleurs de la Marine nationale. Et pour cet anniversaire, ce navire de 22.000 tonnes s’est offert une nouvelle jeunesse, à l’occasion de son second arrêt technique depuis sa mise en service. En trois mois,

Il n’y a plus que deux candidats au rachat de Renault Trucks Defense

Début juin, l’on apprenait que le groupe franco-allemand KNDS, associant Nexter Systems et Krauss Maffei Wegmann, le belge CMI Group et le fonds d’investissement américain Advent International étaient en lice pour racheter Renault Trucks Defense (RTD) à Volvo, l’industriel suédois ayant décidé, en novembre 2016, de se séparer de sa division « Government Sales ». Ces trois

Focus sur le Griffon, invité surprise du 14-Juillet et future bête de somme connectée de l’armée de Terre

Lors du défilé du 14-Juillet, il était prévu une animation devant comparer des chars et des véhicules de la Première Guerre Mondiale avec ceux actuellement en service au sein de l’armée de Terre. C’est ainsi que l’on a pu voir des chars Schneider et Saint-Chamond rouler à côté d’un Véhicule blindé de combat d’infanterie (VBCI)

La Belgique veut commander 477 véhicules blindés auprès de la France pour 1,1 milliard d’euros

Le ministère belge de la Défense a annoncé, ce 22 juin, son intention d’acquérir, auprès de la France, 417 Véhicule blindé multi-rôles (VBMR) « Griffon » et 60 Engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC) « Jaguar », dans le cadre de son programme « Camo » [capacité motorisée, ndlr]. Le montant de cette opération, qui passera par un accord

Au moins trois candidats sont sur les rangs pour reprendre Renault Trucks Defense

En novembre 2016, le groupe suédois Volvo a annoncé son intention de se séparer de sa division Governement Sales, qui réunit Volvo Defense, l’américain Mack Defense, l’australien VGGS Océanie et surtout le français Renault Trucks Defense (RTD). Évidemment, à Paris, cette affaire est suivie de très près dans la mesure où RTD, avec ses filiales

Nexter va livrer des tourelles navales télé-opérées Narwhal à la marine albanaise

Le 22 mai, Nexter, qui fait désormais partie du groupe franco-allemand KNDS, a signé, comme attendu, le contrat portant sur la fourniture de 15 systèmes CAESAR 8×8 (camion équipé d’un système d’artillerie) à l’armée danoise. Mais le spécialiste français de l’armement terrestre ne s’est pas arrêté là car, selon un communiqué diffusé ce 26 mai,

Les premiers véhicules blindés Griffon et Jaguar ont été commandés par la DGA

Comme la commande des 5 Frégates de taille intermédiaire (FTI), celle portant sur la première tranche des véhicules blindés du programme SCORPION (Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation), crucial pour l’avenir de l’armée de Terre, était attendue avant la fin du quinquennat. Et elle vient d’être notifée par la Direction générale de