frappe / Archives

Deux frappes aériennes françaises ont mis hors de combat une vingtaine de jihadistes au Niger

Le Niger doit faire face à plusieurs mouvements jihadistes. À l’ouest et au nord, il est en effet confronté au Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans, qui réunit Ansar Dine, les katibas Macina et al-Mourabitoune ainsi que des éléments d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). S’y ajoute également l’État islamique dans le Grand

Face à la Corée du Nord, le Japon songe à se doter d’une capacité de frappe à longue distance

En raison de sa Constitution pacifiste, le Japon ne dispose actuellement pas de capacité de frappe à longue distance, la portée des missiles en dotation au sein de ses Forces d’autodéfense n’excédant pas 300 km. Jusqu’à présent, la question sur ce sujet ne se posait pas vraiment, Tokyo se reposant sur le Traité de défense

Les forces américaines frappent la branche somalienne de l’État islamique pour la première fois

Depuis juin, les États-Unis ont effectué une quinzaine de frappes aériennes en Somalie, exclusivement contre les milices Shebab, affiliées à al-Qaïda. Jusqu’à présent, la branche somalienne de l’État islamique, dont les effectifs sont peu étoffés, avait échappé aux drones américains. Ce n’est plus le cas désormais. En effet, le 3 novembre, le Pentagone a dit

Deux camps de l’État islamique visés par des frappes aériennes au Yémen

Le 9 octobre dernier, la branche yéménite de l’État islamique (EI) a diffusé des images d’un camp d’entraînement situé dans la provincde Baïda et appelé « Abou Mohammed al-Adnani », [du nom du chef des opérations extérieures de l’organisation jihadiste, tué en août 2016 en Syrie]. Ces photographies ont ainsi montré des recrues au visage masqué, vêtues

La Russie dit avoir éliminé 5 chefs de la coalition jihadiste Tharir al-Cham en Syrie

Vidéo à l’appui, Moscou a affirmé, ce 27 septembre, avoir éliminé les responsables d’une attaque commise contre un peloton de policiers militaires russes entre la province d’Idlib et de Hama, en Syrie, la semaine passée. « À la suite d’une frappe, cinq commandants de Tharir al-Cham ont été éliminés (…) Avec eux, 32 combattants supplémentaires ont

La Royal Air Force a diffusé la vidéo la frappe d’un drone Reaper ayant empêché l’exécution de deux prisonniers de l’EI

En mai dernier, le ministère britannique de la Défense (MoD) affirmait dans un communiqué qu’une frappe réalisée par un drone MQ-9 Reaper de la Royal Air Force (RAF) avait empêché l’exécution publique de deux prisonniers de l’État islamique (EI ou Daesh) à Abu Kamal, en Syrie. « Lorsque deux prisonniers sont sortis d’une fourgonnette arrêtée devant

Les forces russes disent avoir éliminé le « ministre de la guerre » de l’État islamique

En juin, le ministère russe de la Défense prétendit avoir éliminé, « selon une forte probabilité », Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique (EI ou Daesh), au cours d’une frappe ayant décimé la direction de l’organisation jihadiste à Raqqa. Seulement, il n’en a visiblement rien été : le calife auto-proclamé serait probablement toujours vivant. Et

Une commission de l’ONU pointe la responsabilité de Damas dans l’attaque chimique de Khan Cheikhoun

Dans un rapport publié le 6 septembre, la Commission d’enquête des Nations unies sur les droits de l’homme en Syrie a formellement attribué au régime syrien la responsabilité de l’attaque qui, commise avec du gaz sarin, visa la localité de Khan Cheikhoun, le 4 avril dernier. Pour rappel, cette dernière avait donné lieu à des

Le principal candidat à la direction de l’EI en Afghanistan éliminé par une frappe américaine

En juillet, le Pentagone annonçait avoir éliminé Abou Sayed, le troisième chef, en un an, de la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique (EI-Khorasan ou EI-K). Visiblement, le poste est particulièrement exposé puisque celui qui semblait le mieux placé pour lui succéder, un certain Abdul Rahman, a connu le même sort avec trois de ses compagnons.

Le nouveau chef de la branche afghano-pakistanaise de l’EI tué par un bombardement américain

L’espérance de vie des chefs de l’EI-Khorasan, la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique, n’est pas longue. À peine trois après avoir été désigné pour diriger les opérations de l’organisation jihadiste, Abou Sayed a été tué lors d’un bombardement américain effectué dans la province de Kunar, dans l’est de l’Afghanistan. « Les forces américaines ont tué Abou