frappe / Archives

Le chef du mouvement taleb pakistanais visé par une frappe américaine en Afghanistan

Les deux premiers chefs du Tehrik-e-Taliban Pakistan [mouvement taleb pakistanais], à savoir Baïtullah et Hakimullah Mehsud, furent tués par des drones américains en 2009 et en 2013. Leur sucesseur, le mollah Fazlullah, a sans doute connu le même sort, le 13 juin dernier. En tout cas, son décès a été annoncé deux jours plus tard

« Nous allons garder une liberté d’action totale » en Syrie, affirme le ministre israélien de la Défense

Quelques heures après les frappes françaises, américaines et britanniques contre le programme chimique syrien, une forte explosion a été signalée dans la région d’Alep, précisément au mont Azzan, près d’un site militaire abritant des forces iraniennes et la milice chiite afghane Liwaa Fartimiyoun. D’après certaines sources, un dépôt d’armes aurait été visé par un raid

Le président Trump avertit la Russie que les frappes contre le régime syrien sont imminentes

Lors d’une conférence de presse commune par le Mohamed ben Salmane, le prince héritier d’Arabie Saoudite, le président Macron a affirmé que la France annoncera « dans les prochains jours », sa réponse à l’attaque chimique qui, attribuée au régime de Damas, a visé la ville de Douma, dans la Goutha orientale, le 7 avril. En attendant,

La Russie accuse Israël d’avoir bombardé la base syrienne de Tiyas

Qui a visé la base syrienne de Tiyas [ou base T4], située entre Homs et Palmyre [Syrie], dans la nuit du 8 au 9 avril? Étant donné que les États-Unis et la France ont assuré vouloir coordonner leurs actions en cas de nouvelle attaque chimique commise par le régime syrien, comme cela a été le

Un raid attribué à la force aérienne afghane aurait fait une centaine de tués et de blessés parmi les civils

Sur la foi de renseignements faisant état d’une réunion de commandants taliban dans une école coranique (madrassa) du district de Dashte Archi [province de Kunduz], dans le nord-est de l’Afghanistan, la force aérienne afghane a effectué, le 2 avril, un raid aérien qui aurait fait, selon les sources, une centaine de tués et de blessés

Deux chefs jihadistes auraient été tués par une frappe américaine dans le sud de la Libye

Le porte-parole du gouvernement libyen d’union nationale (GAN), soutenu par les Nations unies, a indiqué, le 24 mars, qu’un raid aérien américain avait été mené à Oubari, une localité située à environ 1000 km au sud de Tripoli, dans une région par ailleurs marquée par des affrontements entre des tribus Toubous et Touareg. Cette frappe,

Deux frappes aériennes françaises ont mis hors de combat une vingtaine de jihadistes au Niger

Le Niger doit faire face à plusieurs mouvements jihadistes. À l’ouest et au nord, il est en effet confronté au Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans, qui réunit Ansar Dine, les katibas Macina et al-Mourabitoune ainsi que des éléments d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). S’y ajoute également l’État islamique dans le Grand

Face à la Corée du Nord, le Japon songe à se doter d’une capacité de frappe à longue distance

En raison de sa Constitution pacifiste, le Japon ne dispose actuellement pas de capacité de frappe à longue distance, la portée des missiles en dotation au sein de ses Forces d’autodéfense n’excédant pas 300 km. Jusqu’à présent, la question sur ce sujet ne se posait pas vraiment, Tokyo se reposant sur le Traité de défense

Les forces américaines frappent la branche somalienne de l’État islamique pour la première fois

Depuis juin, les États-Unis ont effectué une quinzaine de frappes aériennes en Somalie, exclusivement contre les milices Shebab, affiliées à al-Qaïda. Jusqu’à présent, la branche somalienne de l’État islamique, dont les effectifs sont peu étoffés, avait échappé aux drones américains. Ce n’est plus le cas désormais. En effet, le 3 novembre, le Pentagone a dit

Deux camps de l’État islamique visés par des frappes aériennes au Yémen

Le 9 octobre dernier, la branche yéménite de l’État islamique (EI) a diffusé des images d’un camp d’entraînement situé dans la provincde Baïda et appelé « Abou Mohammed al-Adnani », [du nom du chef des opérations extérieures de l’organisation jihadiste, tué en août 2016 en Syrie]. Ces photographies ont ainsi montré des recrues au visage masqué, vêtues