frappe / Archives

Le nouveau chef de la branche afghano-pakistanaise de l’EI tué par un bombardement américain

L’espérance de vie des chefs de l’EI-Khorasan, la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique, n’est pas longue. À peine trois après avoir été désigné pour diriger les opérations de l’organisation jihadiste, Abou Sayed a été tué lors d’un bombardement américain effectué dans la province de Kunar, dans l’est de l’Afghanistan. « Les forces américaines ont tué Abou

La coalition anti-jihadiste confirme la mort du responsable des finances de l’État islamique

Depuis plusieurs jours, la rumeur de sa mort circulait sur les réseaux sociaux. Et elle vient d’être confirmée par la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis. Par un communiqué diffusé le 23 juin, cette dernière a en effet affirmé avoir éliminé Fawaz Joubair al-Rawi, un important responsable financier de l’État islamique (EI ou Daesh), par

Les forces russes disent vérifier si le chef de Daesh a été tué lors d’un raid aérien mené près de Raqqa

Le ministère russe de la Défense a indiqué, ce 16 juin, qu’un raid aérien, mené par ses forces déployées en Syrie, a visé une réunion de cadres de l’État islamique (EI ou Daesh) près de Raqqa, à la fin du mois de mai. « La vérification des informations a permis d’établir que le but de cette

Nouvelle frappe américaine contre un camp d’entraînement jihadiste en Somalie

L’aviation américaine a appuyé, le 11 juin, une opération menée par les forces spéciales somaliennes contre un camp d’entraînement utilisé par les milices shebab, liées à al-Qaïda, dans la région de Middle Juba, à environ 300 km au sud-ouest de Mogadiscio. « Ce matin [11 juin, ndlr], j’ai ordonné à nos forces spéciales, appuyées par nos

Le Hezbollah menace de frapper les forces américaines en Syrie

Pour la seconde fois en moins d’un mois, le 6 juin, la coalition anti-jihadiste a bombardé des troupes syriennes au motif qu’elles représentaient une menace pour les forces spéciales américaines, britanniques et norvégiennes présentes à At-Tanf, où elles appuient une faction de l’Armée syrienne libre engagée contre l’État islamique (EI ou Daesh). Située près de

Nouvelle frappe de la coalition contre les troupes syriennes, près de la frontière jordanienne

Comme le 18 mai dernier, la coalition anti-jihadiste [Inherent Resolve, ndlr], dirigée par les États-Unis, a de nouveau frappé des positions des troupes gouvernementales syriennes, accompagnées de milices chiites, près d’At-Tanf, localité située non loin de la Jordanie et de l’Irak. Dans ce secteur, les forces spéciales américaines, britanniques et norvégiennes entraînent les rebelles du

Sahel : Qu’est devenu le chef jihadiste Mokthar Belmokhtar?

Dans la nuit du 14 au 15 novembre 2016, sur la base de renseignements américains, un raid aérien, probablement français, était mené près d’Al Qarda al-Shati, localité libyenne située à 70 km au nord de Sebha, la capitale du Fezzan. La cible n’était autre que Mokthar Belmokhtar (alias « le Borgne »), « émir » du groupe jihadiste « Al-Mourabitoune »,

La coalition anti-jihadiste a frappé un convoi du régime syrien près de la frontière jordanienne

Le 9 mai dernier, l’aviation syrienne a bombardé des positions de tenues par les rebelles du Front du Sud, une faction de l’Armée syrienne libre (ASL) près de la frontière syro-jordanienne. Ces derniers, soutenus par les États-Unis et la Jordanie, venaient alors de lancer une offensive contre l’État islamique (EI ou Daesh) à Bir Qassab.

Chammal : Un avion Atlantique 2 avec une capacité opérationnelle accrue déployé en Jordanie

L’avion de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL-2) est en mesure d’effectuer un large spectre de missions : ses engagements au cours de ces dernières années le démontrent. Dès le début de l’opération Chammal, un exemplaire a été envoyé aux Émirats arabes unis, puis sur la base aérienne projetée (BAP) en Jordanie pour prendre part au

Syrie/Turquie : Une « frappe accidentelle » contre les soldats américains détachés auprès des milices kurdes n’est pas exclue

Le 25 avril, l’aviation turque a bombardé des positions tenues par les milices kurdes syriennes (YPG) près de la ville d’al-Malikiyah, dans le nord de la Syrie. « Afin de détruire ces foyers de terrorisme qui menacent la sécurité, l’unité et l’intégrité de notre pays et de notre nation, et dans le cadre de nos droits