France / Archives

Le britannique BAE Systems ne veut pas rester à l’écart d’un nouveau projet d’avion de combat

L’idée de « développer un système de combat aérien européen, sous la direction » de la France et de l’Allemagne, « pour remplacer leurs flottes actuelles d’avions de combat sur le long terme, telle qu’elle a été annoncée le 13 juillet par le président Macron et la chancelière allemande, Angela Merkel, a de quoi rendre sceptique. Et les

La France et l’Allemagne vont développer un avion de combat commun

C’est la surprise du jour : ce 13 juillet, à l’issue d’un Conseil des ministres franco-allemand, l’Élysée a annoncé que Paris et Berlin ont convenu de « développer un système de combat aérien européen » en commun afin de « remplacer leurs flottes actuelles d’avions de combat à long terme. » Et d’ajouter : « Les deux partenaires souhaitent mettre

La base d’Évreux abritera un escadron franco-allemand doté d’avions de transport C-130J Hercules

Afin de remédier aux retards pris dans le développement des capacités tactiques de l’avion de transport A400M, la France a décidé d’acquérir 4 C-130J Hercules auprès du constructeur américain Lockheed-Martin. En Allemagne, pour éloigner le spectre d’une rupture capacitaire avec le retrait programmé de ses Transall C-160 d’ici 2020, une mesure similaire a été prise.

Coup d’envoi au développement du successeur des missiles SCALP et Exocet

Alors que la rénovation des missiles de croisière SCALP EG (Système de croisière conventionnel autonome à longue portée) a été lancée en février, le coup d’envoi au développement de leur successeur a été donné, ce 28 mars, avec la signature d’un accord par le délégué général à l’armement (DGA), Laurent Collet-Billon, et la ministre britannique

Libye : Le maréchal Haftar loue le soutien militaire que lui fournit la France

Avant décembre 2015, le choix était simple. Étant donné que le gouvernement de Baïda était issu d’un Parlement élu en juin 2014 et replié à Tobrouk, il était tout naturel le reconnaître face à celui qui, soutenu le Congrés général national (CGN, l’ancien Parlement), dominé par les islamistes, s’était maintenu à Tripoli. Puis, sous l’égide

Les élèves-pilotes de chasse belges ne seront plus formés en France mais aux États-Unis

En 2004, et suite à l’initiative « Advanced Jet Training School », la France et la Belgique décidèrent de mutualiser la formation de leurs pilotes de chasse. Et le fait que les deux pays mettent en oeuvre le même type d’avion d’entraînement, l’Alphajet, facilita évidemment ce projet. Ainsi, les futurs pilotes de combat belges, comme leurs homologues

Riyad décide de reprendre les livraisons d’équipements militaires français destinés au Liban

La mise en oeuvre du contrat DONAS (Don Arabie Saoudite) est bien compliquée. Conclu en novembre 2014 entre Paris et Riyad pour un montant de 2,2 milliards d’euros, cet accord prévoit la livraison d’équipements militaires français au Forces armées libanaises (FAL) afin de renforcer les capacités de ces dernières dans un contexte marqué par la

La France et l’Australie vont partager des informations classifiées

Le dernier Livre blanc sur la Défense publié par Canberra fait de la France un partenaire stratégique de l’Australie étant donné que ces deux pays partagent une même vision sur la plupart des grands sujets internationaux. En outre, la présence française dans le Pacifique-sud est perçue, côté australien, comme un gage de stabilité. Au niveau

La coopération franco-britannique dans le domaine des missiles continue d’avancer

Brexit ou pas, la coopération entre le Royaume-Uni et la France dans le domaine militaire, et en particulier dans celui de l’armement, continue à aller de l’avant. C’est ce qu’ont tenu à souligner Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense, et son homlogue britannique, Michael Fallon, à l’occasion de la 6e conférence de

Paris demande à Riyad de revenir sur la suspension des livraisons d’armes françaises au Liban

  Après des négociations compliquées entamées un an plus tôt, le contrat « Donas » (Don Arabie Soudite) était signé le 4 novembre 2014 entre Paris et Riyad. D’un montant de 2,2 milliards d’euros, il prévoyait la livraison aux Forces armées libanaises (FAL) d’équipements militaires d’origine française, dont des missiles MILAN, des blindés, des hélicoptères et des