armée de terre / Archives

Irak : En un an, l’artillerie française a tiré plus de 10.000 obus contre les positions de l’État islamique

Désormais déployés près d’Erbil et à Qayyarah (base Q-West), les 4 canons de 155 mm/ 52 cal. des CAESAR (Camions équipés d’un système d’artillerie) mis en oeuvre par les artilleurs français de la Task Force Wagram, sont désormais tournés vers le secteur Hawijah, où les forces irakiennes viennent de lancer une offensive pour en chasser

L’armée de Terre compte remettre à niveau des capacités amoindries par des années de contraintes budgétaires

« On va écrire une nouvelle page de notre histoire militaire avec un regard tourné vers la remontée en puissance de nos forces », a lancé le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), lors d’une rencontre avec les députés de la commission de la Défense nationale, le 19 septembre, à Satory-Versailles. En

Un cinquième bataillon pour l’École nationale des sous-officiers d’active de l’armée de Terre

Faire passer les effectifs de la Force opérationnelle terrestre de 66.000 à 77.000 militaires, conformément à une décision prise au lendemain des attentats de janvier 2015, aura été un défi pour l’armée de Terre, tant au niveau du recrutement que de la formation de ses recrues. En outre, cela suppose un besoin accru d’officiers et

L’opération Sentinelle « révisée » prévoit un dispositif « plus imprévisible », avec toujours 10.000 militaires

Durant la campagne présidentielle, le candidat Emmanuel Macron avait dit que, s’il était élu, l’opération intérieure (OPINT) Sentinelle devait être « adaptée progressivement, en fonction de l’appréciation de la menace terroriste sur le territoire ». Et son entourage de préciser alors qu’elle n’avait pas vocation à « perdurer » et que « ses effectifs et moyens diminueront au fur et

Agression à l’arme blanche contre un militaire de l’opération Sentinelle à Paris (MàJ)

Ce 15 septembre, vers 6H15, un homme armé d’un couteau a tenté de s’en prendre à un militaire qui patrouillait à la station de métro de Châtelet-les-Halles, à Paris, aux côtés d’une équipe de la BRF (Brigade des Réseaux Ferrés). L’agresseur, muni d’une lame de vingt centimètres, a visé le soldat à la gorge en

Mali : Deux jihadistes tués lors d’un accrochage avec des militaires français

Lors du point de presse hebdomadaire du ministère des Armées, ce 14 septembre, le porte-parole de l’État-major des armées (EMA), le colonel Patrick Steiger a indiqué, qu’un accrochage avait eu lieu entre un groupe jihadiste et la force française Barkhane, au sud de Gao, au Mali. « Le recoupement de différents indices a permis l’identification de

Irma : Le BPC Tonnerre est parti vers les Antilles avec plus de 1.000 tonnes de matériels

Comme annoncé, et après avoir terminé son chargement, le Bâtiment de projection et de commandement Tonnerre a appareillé du port militaire de Toulon pour mettre le cap vers Saint-Martin, île dévastée, avec celle de Saint-Barthélemy, par l’ouragan Irma. Les moyens que ce navire va acheminer aux Antilles sont conséquents. Ainsi, plus de 1.000 tonnes de

Un légionnaire s’est suicidé avec son arme de service lors d’une mission Sentinelle

Le corps sans vie d’un légionnaire du 2e Régiment Étranger du Génie, basé à Saint-Christol, a été retrouvé par ses camarades à l’aube du 12 septembre, dans la vallée de la Roya près de Nice. « Il a été retrouvé ce matin vers 05h00 par ses collègues. C’était une patrouille de Sentinelle, ils étaient quatre militaires.

L’opération Sentinelle sera revue pour que les militaires soient « présents au bon endroit au bon moment »

Le chef d’état-major des armées (CEMA), le général François Lecointre, fera prochainement connaître les conclusions de l’étude « approfondie » demandée cet été par le président Macron au sujet de l’évolution de l’opération intérieure (OPINT) Sentinelle. Pour rappel, cette dernière mobilise actuellement 10.000 militaires, dont 7.000 sur le terrain 3.000 autres en réserve, prêts à être déployés

Irma : Légionnaires et marsouins vont aider les gendarmes à maintenir l’ordre à Saint-Martin

Dans la chaos qui a suivi le passage de l’ouragan Irma, la semaine passée, des individus ont profité du désarroi des habitants de l’île de Saint-Martin pour se livrer à des pillages. Comme l’explique la gendarmerie, il y a deux sortes de pillards : ceux qui volent des denrées et ceux qui font main basse