arme hypersonique / Archives

La division des projets « avancés » de Lockheed-Martin embauche à tour de bras : Programme « secret » en vue ?

Il arrive que des avions inconnus soient photographiés dans les cieux américains. Ce fut ainsi le cas en 2008, où un cliché montrant la silhouette d’un appareil jusqu’àlors inédit avait été diffusée sur le site de partage Liveleak. Même chose en 2014, où une formation de trois « ailes volantes » fut répérée aux abords de l’aéroport

Lockheed-Martin va développer un prototype d’arme hypersonique

Lancé par le Pentagone au début des années 2000, le programme Conventional Prompt Global Strike (CPGS, frappe conventionnelle globale rapide), visant à doter les forces américaines de la capacité de frapper une cible n’importe où dans le monde en un heure. C’est ainsi que plusieurs projets ont vu le jour, comme l’Advanced Hypersonic Weapono (AHW),

La Chine aurait mis au point un missile doté d’un planeur hypersonique

Au début des années 2000, les États-Unis ont lancé le programme Prompt Global Strike afin de développer des armes hypersoniques devant leur permettre de disposer d’une capacité de frappe rapide contre des cibles de haute valeur située n’importe où dans le monde. D’autres pays ont des projets similaires, dont la France (le futur missile ASN-4G

La Russie pourrait se doter d’une arme hypersonique d’ici le début de la prochaine décennie

Lancé en 2001 par le Pentagone, le programme Conventional Prompt Global Strike (CPGS) doit donner la capacité aux forces américaines de frapper avec une charge conventionnelle un cible située n’importe où dans le monde en une heure. C’est à cette fin que sont développés, avec des fortunes diverses, l’Advanced Hypersonic Weapon (AHW), le planeur Falcon

Échec de l’essai d’une arme hypersonique américaine

L’US Army Space & Missile Defense Command a annoncé, le 25 août, l’échec du lancement d’une arme hypersonique, l’Advanced Hypersonic Weapon, qu’il développe dans le cadre du programme Conventional Prompt Global Strike (CPGS, frappe conventionnelle globale rapide), mené par le Pentagone depuis au moins 2001. En fait, ce n’est pas l’AHW qui est en cause