Allemagne / Archives

Berlin décide une hausse de ses effectifs militaires plus importante que prévu

En mai 2016, Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense, avait annoncé une hausse relativement importante des effectifs de la Bundeswehr [armée allemande, ndlr], avec le recrutement de 14.300 soldats et de 4.400 personnels civils supplémentaires. Il s’agissait alors de permettre à Berlin de remplir ses « obligations internationales », revues à la hausse

La République tchèque envisage de louer des avions de transport A400M à l’Allemagne

La mésaventure vécue par Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense, en Lituanie, la semaine passée, a « choqué » Airbus. En effet, l’A400M à bord duquel elle était arrivée à Kaunas n’avait pas pu repartir, à cause, a priori, d’une fuite d’huile découverte sur l’un de ses quatre turbopropulseurs TP-400. Ce « désagrément » est

Otan/Lituanie : L’A400M de la délégation allemande est tombé en panne

Le 7 février, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, est arrivée à bord d’un avion A400M en Lituanie, pour assister à une cérémonie saluant l’arrivée, à Rukla, d’un détachement de la Bundeswehr dans le cadre des mesures de « réassurance » de l’Otan. C’était la première que Mme von der Leyen voyageait à

Otan : Un bataillon allemand se déploie en Lituanie

Conformément aux mesures dites de « réassurance » décidées au bénéfice des pays baltes et de la Pologne lors du dernier sommet de l’Otan, à Varsovie, en juillet 2016, plusieurs centaines de soldats allemands viennent d’arriver à Rukla, en Lituanie, après avoir été précédés par une compagnie belge forte d’une centaine d’hommes et d’une cinquantaine de véhicules.

La Norvège écarte DCNS au profit de l’allemand TKMS pour ses futurs sous-marins

La marine norvégienne ne disposera pas de sous-marins français de type Scorpène. En effet, Oslo a exprimé, ce 3 février, sa préférence pour ceux conçus par le constructeur allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS). Pour rappel, la Norvège a lancé, en 2012, le programme P6346 afin d’acquérir 4 nouveaux sous-marins, destinés à remplacer les 6 bâtiments

Environ 40 militaires turcs affectés à l’Otan ont demandé l’asile en Allemagne

Voilà une affaire qui risque de ne pas améliorer les relations entre Berlin et Ankara, déjà tendues à cause du dossier des migrants, de la question du génocide arménien et de l’attitude des autorités turques après le coup d’État manqué du 15 juillet 2016. Dans la foulée de cette tentative de putsch, attribuée par Ankara

L’Allemagne va renforcer son engagement militaire au Mali

  L’an passé, à pareille époque, Berlin avait décider de porter à 650 le nombre maximum de militaires de la Bundeswehr susceptibles d’être déployés au Mali, dans le cadre de la mission des Nations unies (MINUSMA), lancée en juillet 2013 pour stabiliser le pays. Et cela, afin de « soulager la France engagée en Syrie contre

La marine allemande envisage de remplacer ses hélicoptères Sea Lynx d’ici 2025

Actuellement, le marine allemande [Deutsche Marine, ndlr] dispose de 21 hélicoptères Westland Sea Lynx Mk88, utilisés pour des missions de lutte anti-sous marine depuis ses frégates. Ces appareils étant entrés en service dans les années 1980, la question de leur remplacement se pose. Et cela d’autant plus que, en 2014, ces hélicoptères furent cloués au

L’aviation allemande a reçu son premier A400M « Atlas » doté de capacités tactiques

Alors que le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a récemment dit croire qu’Airbus tiendra son engagement devant permettre à l’armée de l’Air de disposer de 6 avions de transport A400 « Atlas » dotés de capacités tactiques d’ici la fin de cette année, l’aviation allemande [Luftwaffe, nldr] vient de recevoir son premier appareil porté

Des officiers saoudiens seront formés en Allemagne

En matière de ventes d’armes, Berlin suit une politique qui se veut très restrictive à l’égard des pays peu respectueux des droits de l’Homme ou susceptibles de nuire à la stabilité de leurs voisins. Et cette ligne, incarnée par Sigmar Gabriel, le ministre allemand de l’Économie, a eu des conséquences sur l’industrie française de l’armement