vente / Archives

Pour M. Poutine, l’amende record de BNP Paribas est un chantage sur la vente des deux BPC Mistral à la Russie

La banque BNP Paribas s’est fait prendre par la patrouille. Pour avoir fait du négoce de pétrole et de gaz avec des pays soumis à des sanctions économiques américaines, notamment le Soudan, Cuba et l’Iran, entre 2002 et 2009 (et l’on parle de quelque 30 milliards de dollars dissimulés), l’établissement financier français va écoper d’une

Budget/Défense : M. Le Drian confirme que les recettes exceptionnelles pour 2015 risquent de ne pas être au rendez-vous

Pour boucler le budget de la Défense en 2014, il fallait 1,8 milliard de recettes excptionnelles (REX), en partie prélevée sur le Programme d’investissement d’avenir. Pour 2015, il en faudra tout autant. Il était ainsi prévu de vendre aux enchères les fréquences 700 MHz de la télévision hertzienne aux opérateurs télécoms. Seulement, le secteur des

La Pologne se dit opposée à la vente de 2 BPC Mistral à la Russie

La vente de deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral à la Russie par la France pour 1,2 milliard d’euros n’a pas fini de faire parler. À plusieurs reprises, Washington a exprimé ses inquiétudes sur ce contrat auprès de Paris. D’autres pays, qui craignent d’être dans la ligne de mire de

La Russie donne un satisfecit à la France pour la bonne exécution du contrat des BPC Mistral

La semaine passé, les Etats-Unis ont exprimé leur inquiétudes au sujet de la vente par la France de 2 Bâtiments de projection et de commandement (BPC) à la Russie pour 1,2 milliard d’euros. Ce contrat, signé en juin 2011, a toujours suscité des réserves à Washington, voire même une franche désapprobation chez les élus républicains

Washington exprime ses inquiétudes sur la vente des 2 BPC à la Russie

Dès que Moscou fit part de son intention de doter sa marine de Bâtiments de projection et de commandement (BPC) français, en 2009, des élus américains, principalement du Parti républicain, montèrent au créneau pour dénoncer ce projet. Un an plus tôt, la Russie venait de s’imposer militairement aux dépens de la Géorgie au sujet de

L’Allemagne ne vendra pas de chars Leopard 2A7+ à l’Arabie Saoudite

Cela faisait plusieurs années que l’Arabie Saoudite cherchait à acquérir au moins 200 chars Leopard 2E. En 2010, des contacts furent noués à cette fin avec l’Espagne, qui produit ce type de matériel via l’usine du groupe General Dynamics-Santa Barbara située à Séville. Seulement, il fallait pour cela obtenir l’accord des firmes allemandes Kraus-Maffei et

L’équilibre de la Loi de programmation militaire menacé dès 2015

Pour que la trajectoire financière de la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 soit respectée, il faut trouver 6,1 milliards d’euros de recettes exceptionnelles (REX), soit deux fois plus que prévu pour la période 2009-2014, et décrocher un contrat à l’exportation pour l’avion Rafale à court terme. Pour ce dernier, les espoirs reposent sur l’Inde,

Vendre actuellement des armes à la Russie est « indéfendable » pour Berlin

Pour le moment, aucun embargo sur les équipements militaires à destination de la Russie n’a été décidé, même si plusieurs sanctions ont été prises par les Etats-Unis et l’Union européenne à l’égard de personnalités russes et ukrainiennes pro-russes. Seules des décisions visant à suspendre la coopération militaire avec Moscou ont été annoncées par les Etats-Unis,

Bagdad aurait acheté des armes et des munitions auprès de Téhéran

Après une guerre qui aura fait environ 650.000 tués (*), les relations entre l’Irak et l’Iran ont pris un tour nouveau depuis la chute du sunnite Saddam Hussein. Désormais, le gouvernement irakien est dominé par les chiites, comme à Téhéran. Du coup, cela ouvre de nouvelles perspectives, comme la vente d’armes… Selon Reuters, qui cite

L’Allemagne pourrait vendre 100 patrouilleurs à l’Arabie Saoudite et 2 autres sous-marin à l’Egypte

En août 2012, le commandant en chef de la marine égyptienne, l’amiral Oussama el-Gindi, avait indiqué, dans les colonnes du quotidien Al-Ahram, que son pays allait acquérir auprès de l’Allemagne, pour 920 millions d’euros, deux sous-marins de type 209, construits par le groupe naval ThyssenKrupp Marine Systems. Jusqu’alors, le secret avait été bien gardé, la