Ukraine / Archives

Les États-Unis ont effectué un « vol d’observation » en Ukraine pour réaffirmer leur soutien à Kiev face à Moscou

Négocié par les membres de l’Otan et ceux du Parte de Varsovie, le traité « Ciel Ouvert » fut signé en 1992. Mais ce n’est que dix ans plus tard qu’il entra en vigueur, après sa ratification par la Russie. Ce texte permet de réaliser des vols de surveillance non armés au-dessus du territoire des 35 pays

La marine russe a lancé un exercice en mer Noire, où l’US Navy se prépare à envoyer un navire

L’information était passée inaperçue en raison des tensions entre la Russie et l’Ukraine en mer d’Azov, le 25 novembre. Ce jour-là, la presse d’outre-Quiévrain a révélé que, trois jours plus tôt, le navire de commandement et d’appui logistique belge A960 « Godetia » avait été survolé à basse altitude par deux bombardiers tactiques russes Su-24 Fencer armés,

Tensions avec la Russie : Pour l’Allemagne, l’Ukraine doit se « montrer raisonnable »

Après la capture de trois de ses navires par la garde-côtière russe, le 25 novembre, l’Ukraine craint que la Russie aille encore plus loin en prenant le contrôle de son littoral donnant sur la mer d’Azov, dont l’accès passe par le détroit de Kertch, situé entre la Crimée et la péninsule de Taman [Russie]. D’où

L’Ukraine demande à l’Otan d’envoyer des navires en mer d’Azov

Depuis qu’elle a annexé la Crimée, la Russie contrôle les deux rives du détroit de Kertch et peut donc faire ce qu’elle veut en mer d’Azov. Le souci est que l’Ukraine a un littoral qui donne sur cette dernière. D’où les tensions de ces derniers mois, qui ont culminé le 25 novembre avec la capture

Mer d’Azov : La Russie aurait déployé des missiles anti-navires près du détroit de Kertch

Après la capture « musclée » de trois navires ukrainiens par les gardes-côtes russes en mer d’Azov, Kiev a indiqué que la Russie avait renforcé « drastiquement » sa présence militaire à sa frontière avec l’Ukraine. « Je ne veux pas que quelqu’un pense que ce sont des jeux d’enfant. L’Ukraine fait face à la menace d’une guerre totale avec

Mer d’Azov : Moscou met en garde Kiev contre « tout acte irréfléchi » tandis que l’Otan dit chercher l’apaisement

En 2003, Kiev et Moscou s’était mis d’accord pour garantir la liberté de navigation dans le détroit de Kertch, qui séparant la Crimée de la péninsule russe de Taman, relie la mer Noire à celle d’Azov. Seulement, l’annexion de la péninsule ukrainienne par la Russie, en mars 2014, a changé la donne, les deux rives

Mer d’Azov : Kiev appelle les Occidentaux à former une « coalition claire pour résister aux actes d’agression de la Russie »

Pour entrer en mer d’Azov afin d’accoster au port ukrainien de Marioupol, un navire doit d’abord franchir le détroit de Kertch, lequel sépare la Crimée de la péninsule de Taman, en Russie. Jusqu’en mars 2014, la navigation maritime y était garantie. Mais cela n’est plus tout à fait le cas désormais. En effet, en annexant

Incident entre la marine ukrainienne et la garde-côtière russe près du pont de Kertch

La mer d’Azov est bordée au nord-ouest par l’Ukraine, à l’est par la Russie et au sud par la Crimée, laquelle est reliée à la mer Noire par le détroit de Kertch, lequel est passé sous le contrôle russe, depuis l’annexion de la Crimée, en mars 2014. Et, dans cette région, la tension entre Kiev

Ukraine : Un avion de combat Su-27UB s’est écrasé lors de l’exercice multinational Clear Sky 18

Ce 16 octobre, vers 14H00 GMT, un avion de combat des forces aériennes ukrainiennes de type Su-27UB s’est écrasé dans le district d’Oulanov, entre Berdychiv Khmilnyk, au cours de l’exercice Clear Sky 18, auquel participent 8 pays membres de l’Otan, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la Belgique, le Danemark, l’Estonie, les Pays-Bas, la Pologne et

Pour la sixième fois depuis 2014, un incendie ravage un dépôt de munitions en Ukraine

En mars et en septembre 2017, deux importants dépôts de munitions des forces armées ukrainiennes furent détruits par des incendies. Dans le premier, implanté à Balakliïa, près de Kharkiv, pas moins de 138.000 tonnes de munitions y étaient stockées, principalement pour approvisionner les unités d’artillerie faisant face aux séparatistes pro-russe du Donbass [sud-est de l’Ukraine,