Artillerie : L’Ukraine voudrait pouvoir accélérer la réparation de ses CAESAr

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale, le 27 février, le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, avait été interrogé par le député Jean-Michel Jacques au sujet du Maintien en condition opérationnelle [MCO] des équipements militaires livrés par la France à l’Ukraine.

« Nous apportons notre aide à l’Ukraine […] et nous pouvons être fiers que le matériel que nous promettons soit effectivement livré, mais ne peut-on pas aller plus loin ? Fournir du matériel, c’est bien. […] Mais ne peut-on pas aussi imaginer un MCO qui serait beaucoup plus proche du front ? Pour l’heure, le matériel qui doit faire l’objet d’opérations de maintenance part loin du front, ce qui constitue une perte d’efficacité », avait ainsi demandé le parlementaire.

Celui-ci faisait référence à l’audition à huis clos, deux semaines plus tôt, d’Alexandre Zavitnevych et de Yehor Cherniev, respectivement président et vice-président de la commission de la sécurité nationale, de la défense et du renseignement de la Verkhovna Rada, c’est à dire du Parlement ukrainien.

Interrogé sur le retour d’expérience [RETEX] des matériels fournis par la France, M. Zavitnevych avait fait l’éloge du CAESAr [Camion équipé d’un système d’artillerie], dont 49 avaient été livrés à l’armée ukrainienne à la fin de l’année 2023.

« Les Caesar sont des équipements modernes puissants ; ils ont notamment contribué à la libération de l’Île des Serpents. Nous vous sommes très reconnaissants de nous avoir fourni ces véhicules qui peuvent rouler pendant plus de 700 kilomètres », avait-il ainsi répondu. Seulement, avait-il ajouté, « comme tout véhicule, ils ont besoin de réparations et, pour cela, de pièces détachées. Je […] demande donc si l’on peut accélérer au maximum la création de sociétés sur le territoire de l’Ukraine, qui disposeraient d’une petite réserve de pièces détachées. C’est vital car, en ce moment, de nombreux équipements reçus de nos partenaires sont immobilisés ».

Quel était alors le taux de disponibilité des CAESAr ukrainiens ? Le compte rendu de cette audition, publié deux mois après sa tenue, ne le précise pas. « Je savais que certains des CAESAr qui vous ont été livrés sont actuellement hors service mais j’ignorais que c’était dans de telles proportion », avait toutefois répondu Thomas Gassilloud, le président de la commission de la Défense.

Sur ce point, KNDS France [ex-Nexter] a récemment indiqué que l’armée ukrainienne avait perdu « moins de 10 % » de CAESAr, livrés par la France et le Danemark, alors que, dans le même temps, le taux de pertes des systèmes équivalents s’était élevé « à près de 30 % ». Mais il n’était pas question de MCO…

Quoi qu’il en soit, deux semaines plus tard, dans sa réponse à M. Jacques, le ministre des Armées avait expliqué que le MCO était « effectivement un enjeu essentiel pour l’Ukraine ». Et d’insister : « Avant même de parler de nouvelles cessions de matériel, il faut veiller à l’entretien de celui qui a déjà été cédé » car le « MCO permet l’endurance » et « il n’est pas sans intérêt pour nous puisqu’il nous offre un retour d’expérience sur un certain nombre de nos armes et il présente des opportunités ».

S’agissant plus particulièrement des CAESAr, M. Lecornu fit valoir que Nexter [KNDS France] avait « fait du bon travail avec un certain nombre d’entreprises du monde agricole ukrainien » car, « au fond, le système mécanique et hydraulique d’un […] CAESAr diffère peu de celui de certains engins agricoles ». Cependant, avait-il admis, le « MCO est vraiment une question clef et vous faites bien de demander ce que l’on peut faire de plus sur le terrain ».

Cependant, sur un CAESAr, le problème se situe surtout au niveau de l’usure des tubes. En 2017, revenant sur l’engagement du détachement Wagram en Irak, dans le cadre de la lutte contre Daesh, le magazine RAIDS avait cité un officier ayant expliqué qu’un tube était arrivé à la moitié de sa durée de vie après 1128 coups tirés en quatre mois ». Or, le rythme opérationnel des artilleurs ukrainiens est sans doute beaucoup plus élevé.

Cela étant, M. Zavitnevych avait dit avoir « d’excellents retours des militaires sur les CAESAr, notamment [ceux] de la 55e brigade d’artillerie de Zaporijjia ». Mais avec toutefois un bémol. « Le fait que ces véhicules soient montés sur roues les empêche de passer partout en cas de conditions climatiques adverses [sic]. Quand il y a beaucoup de boue, en automne et au printemps, l’avantage va aux véhicules à chenilles », compléta M. Cherniev.

Pour rappel, l’armée ukrainienne devrait recevoir 78 CAESAr supplémentaires dans le courant de cette année. Par ailleurs, le 22 mars, M. Lecornu et son homologue allemand, Boris Pistorius, ont annoncé que KNDS allait « s’établir en Ukraine, avec une filiale ».

Les « capacités de production se rapprochant de la ligne de front, c’est autant de logistique en moins et de fiabilité dans la capacité à approvisionner les forces armées ukrainiennes », avait alors soutenu le ministre français.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

181 contributions

  1. Clavier dit :

    Cette guerre n’en finit pas de nous affaiblir économiquement , financièrement et militairement !
    Ce serait profitable pour tout le monde si elle s’arrêtait, n’en déplaise aux bellicistes européens que le chaos arrange à la veille d’élections douloureuses pour eux

    • Christian dit :

      Poutine te remercie d’être sensible à sa propagande pour occidentaux influençable. <3

    • mich dit :

      « n’en déplaise aux bellicistes européens  » , c ‘est bien connu que l’ Europe est guerrière , elle a bon dos la guerre en Ukraine dans les propos de certains .

    • Marti dit :

      La trouille camarade. 2025 sera une Annus Horribilis pour les sujets de Poutinus 1er.

      • Bazdriver dit :

        @Marti. On peut logiquement soutenir l’Ukraine. Mais les Annus Horribilis c’est elle qui qui les subit et en 2025 ce sera toujours le cas, hélas.

    • Mal de mer dit :

      C’est surtout aux Russes que ce serait profitable.

    • Nike dit :

      oui vous avez raison, vivement que Poutine perde, dégage (au choix) et que les Ukrainiens recouvrent leur territoire.

    • Mas36 dit :

      aux « bellicistes européens » ???il faut être gonflé pour la sortir celle là en oubliant celui qui a ouvert la boîte de Pandore.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « il faut être gonflé pour la sortir celle là » A l’image de son « idôle » de Moscou qui suite aux « évènements entre Israël et l’Iran a déclaré sans rire de « faire preuve de retenue »! L’humour britannique vient de se faire surpasser par l’humour russe, forcément ça crée des émules!

    • BadCox57 dit :

      Ce ne serait pas plutôt Poutine qui veut nous affaiblir économiquement, financièrement et militairement en imposant cette guerre d’agression qui est appelée à *faire des petits ». Non ?

    • NRJ dit :

      @Clavier
      MDR, je vous rassure, ce n’est pas les quelques milliards que l’on donne aux ukrainiens qui nous affaiblissent. Le fait que la société française soit à bout de souffle car ayant refusé la rigueur budgétaire est sans aucun doute bien plus destructeur pour nous que notre maigre soutien à l’Ukraine.

      « Ce serait profitable pour tout le monde si elle s’arrêtait, ». Si elle s’arrêtait dans quelles conditions ? L’Ukraine n’est que le premier pays de la liste. Si elle perd, il y aura après les pays Baltes et la Moldavie et derrière la Croatie et d’autres.
      Et là ça nous coûtera beaucoup plus cher car on aura à envoyer notre propre armée.

      • Roro94 dit :

        Pour la Moldavie, pour le coup ok mais bon dommage pour eux c’est la vie.

        Mais pour le reste N’importe quoi comme toujours @NRJ. On va arrêter les joints.

        Les pays baltes sont des pays de l’OTAN, il ne seront jamais attaqués.

        La Croatie !?
        1- c’est un pays de l’UE donc il ne sera jamais attaqué
        2- Depuis quelle base terrestre ?: La Serbie en ayant à traverser une zone montagneuse et forestière et le Danube !
        ?
        l’idée est tellement ridicule que cela paraît sortir de l’esprit d’un enfant de 8 ans.

        • NRJ dit :

          @Roro94
          « Les pays baltes sont des pays de l’OTAN, il ne seront jamais attaqués » Pourquoi pas ? Pour quelles raisons estimez vous que les Pays Baltes ne pourraient pas être attaqué ? qu’est-ce qui pourrait bien empêcher Poutine de le faire ? Peut-être allez vous me parler de son pacifisme.

          « 1- c’est un pays de l’UE donc il ne sera jamais attaqué » Pourquoi pas ? Vous croyez que l’UE fait peur à la Russie ?
          « La Serbie en ayant à traverser une zone montagneuse et forestière et le Danube ! ». Ils ne sont pas prouesses les serbes ?

          Dans les années 30, vous auriez dit que non, oh grand jamais, Hitler n’aurait attaqué d’autres régions que les Sudètes et les autrichiens.
          Après peut-être que ma thèse est absurde. Mais la question est : qu’est-ce qui empêcherait de tels événements de se réaliser ?

          • Xos dit :

            @NRJ Très peu de gens écoute réellement les discours officiels de pays comme la Russie, l’Iran, La Corée du Nord etc car ils ne sont quasiment jamais relayés ou à peine quelques phrases. Je ne parle pas ici de la propagande en temps de guerre pour faire peur à l’autre, mais le fond du discour. Tous les criminologues vous le diront.. ce genre d’états font ce qu’ils disent. Ils sont beaucoup plus fiables dans la parole donné que les pays occidentaux. Et la Russie pour en revenir à elle, a plusieurs fois dit qu’elle n’aurait aucun intérêt à s’attaquer frontalement à un pays de l’Otan. Ni d’envahir totalement l’Ukraine. Elle n’as ni les moyens ni l’envie. Maintenant qu’il y est de la déstabilisation, des attaques informatiques oui. Mais ça n’ira pas plus loin. Pour l’Ukraine par contre l’objectif c est la ligne Odessa-Kharkiv. Au delà elle aura la population contre elle, donc Aucun intérêt. Sur le terrain elle est en position de force pour négocier suivant leurs conditions. Toutes les chancelleries le savent comme toutes les administrations américaines. En coulisse tout le monde s’active pour arrêter l’hémorragie. Et la paix est au centre de tous les débats. Ainsi que le devenir de ce qui restera du territoire Ukrainiens et de sa futur armée. Dans votre liste plus haut il n’y a que la Moldavie qui pourrait etre reprise. Mais la tendance serait de tout faire pour sauver Odessa, quitte à lâcher Kharkiv. C’est toujours le plus fort qui décide des termes d’une capitulation donc nous verrons bien si Poutine s’entête à pousser encore ou se contentera de ce qu’il a gagné. Mais ce qui est certain pour les occidentaux c’est que la défaite sera orpheline. Les européens diront c’est la faute des Américains, Les Américains diront c est la faute des européens. L’Allemagne dira la France aurai pu aider plus. La France répondra vous n’avez pas voulu envoyé des hommes sur le terrain etc. Mais au final economiquement La Russie s’en sort très bien tout comme les États-Unis avec le prix des ressources qui explose. Il n’y a que l’Europe qui prend cher, et particulièrement l’Allemagne à cause de Nord stream. On peut certainement reprocher pleins de choses à Poutine mais il est fiable et rationnel. C’est ce qui empêchera votre théorie de se réaliser.

          • NRJ dit :

            @Xos
            Synthétisons : vous me dites que Poutine respecte la parole donnée. Et après vous me balancez la phrase suivante : « Mais ça n’ira pas plus loin. Pour l’Ukraine par contre l’objectif c est la ligne Odessa-Kharkiv. » Juste une question, vous savez ce qui s’est passé en février 2022 ? J’ai la réponse : la Russie a attaqué certes le Donbass, certes Odessa (en tout cas c’était la direction), et ils ont attaqué aussi Kiev. Alors soit vous êtes une brêle en mathématiques, soit vous me cachez un élément. C’est à vous de voir, car Kiev est à environ 400 km du point le plus proche de la ligne Odessa-Karkhiv. Peut-être allez vous me dire que les russes ont une notion imprécise de ce qu’est une ligne, mais dans ce cas, on peut se demander si cette ligne ne passerait alors pas non plus par les Pays Baltes.

            « Elle n’as ni les moyens ni l’envie. » C’est surtout qu’une fois qu’on retire à l’Ukraine les régions les plus industrialisées du centre et est de l’Ukraine et son accès à la Mer Noire, il n’y a plus grand chose. Si la Russie envahissait la France, je ne doute pas qu’elle laisserait sans aucun problème les régions type Corrèze, Dordogne et Creuse, et puis aussi les quartiers type 93…

            « Sur le terrain elle est en position de force pour négocier suivant leurs conditions. » Et les ukrainiens sont en position de refuser tant que les occidentaux les soutiennent (je vous donne rdv demain pour départager si Trump souhaite soutenir l’Ukraine ou pas, car on le verra au choix de la Chambre sur les 60 milliards).
            « Mais la tendance serait de tout faire pour sauver Odessa, quitte à lâcher Kharkiv. C’est toujours le plus fort qui décide des termes d’une capitulation donc nous verrons bien si Poutine s’entête à pousser encore ou se contentera de ce qu’il a gagné.  » Sauf que Poutine pourrait bientôt plier également face au coût monstrueux de la guerre pour l’économie russe. La Russie est en train de s’affaiblir économiquement, avec une inflation hors de contrôle, un fond souverain qui se vide, et un déficit qui s’accroît (et qui coûte très cher, car la Russie ne peut prêter qu’à des taux d’intérêt déraisonnables), et je ne parle pas de la démographie.
            Si les ukrainiens refusent la paix et restent soutenus par les occidentaux, c’est bien la Russie qui pourrait plier à terme (même si personne n’est capable de dire la durée).

            « Mais au final economiquement La Russie s’en sort très bien tout comme les États-Unis » Vous parlez du PIB ? Car fabriquer des blindés n’a jamais rien apporté à l’économie, bien que cela apparaisse dans le PIB. En fait, l’économie de guerre détruit l’économie, c’était vrai pendant la première guerre mondiale, ça l’est toujours aujourd’hui.
            « avec le prix des ressources qui explose. » Sauf que ça ne leur suffit pas pour financer le prix énorme de leur guerre.

            « On peut certainement reprocher pleins de choses à Poutine mais il est fiable et rationnel » Rationnel, oui. Fiable par contre….
            Poutine a montré d’autres choses : il est intelligent, il ne comprend que le rapport de force, et il n’a aucun respect pour la souveraineté et l’intégrité des autres pays. A partir de là, tous les éléments sont présents pour qu’il attaque les Pays Baltes en plus de la Moldavie. Et pour les autres pays, l’appétit viendra en mangeant.
            Pour cette raison, plus on soutiendra les ukrainiens, plus on freinera et on affaiblira la Russie, tant militairement qu’économiquement. Et on s’épargnera un conflit pour nous.

      • Clavier dit :

        Du moment que la Bretagne reste épargnée…..je suis prêt à céder le 93 à notre ami du Kremlin…!
        Je plaisante bien sûr…

    • Doudous74 dit :

      Dans ce cas là appliquons nous à nous même ce que nous proposons… démantelons noir armée qui ne sert à faire que des guerres qui coûtent cher… des volontaires pour cette « brillante » idée? Ou alors allons y à fond dans notre choix, remettons en place une vraie industrie de défense et pas un artisanat de luxe qui coûte une blinde pour le pas arriver à produire assez vite, recréons des emplois industriels et au final on pourrait bien sortir gagnant de cette histoire (même en donnant le matériel).

    • Dodo dit :

      Dans ce cas, si demain les allemands repassent la frontière, nous serons ici à contempler Clavier qui appellera à la capitulation pour préserver notre pays d’une guerre susceptible de nous affaiblir militairement, économiquement et financièrement…
      Si on serait aujourd’hui à aider un pays attaqué par les USA, tu serais absent.

      Ton problème c’est qu’on ne fasse pas les affaires de Moscou, si nous aidons l’Ukraine c’est pour mettre un terme aux bellicistes du Kremlin qui lancent des guerres et pourraient poursuivre si « ça marche bien »

      • Petit Gibus dit :

        « Si on serait aujourd’hui à aider un pays attaqué par les USA, tu serais absent. »

        Il existe de nombreuse constructions possibles avec « si », mais aucune ne permet l’usage du conditionnel directement après le « si ».

        En l’occurrence, la construction adaptée est : si + imparfait de l’indicatif + « virgule » + présent du conditionnel.

        Si on était aujourd’hui à aider un pays attaqué par les USA, tu serais absent.

        La célèbre réplique « Si j’aurais su, j’aurais pas venu ! » du film « La guerre des boutons » ne doit pas vous induire en erreur, car elle est fautive par construction afin de créer un effet comique. Elle devrait être « Si j’avais su, je ne serais pas venu ! » pour être correcte.

        Si vous souhaitiez creuser cette question, vous pourriez suivre ce lien :
        https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-1517.php

    • blavan dit :

      @clavier ce ne sont pas les européens qui en profitent, au contraire cette guerre « fabriquée » n’avait pour but que d’affaiblir l’UE dans tous les domaines et en particulier sur l’énergie. Faire croire à un « dictateur » que l’Ukraine rentrerai dans l’OTAN et l’UE était une provocation. Nous allons payer très cher cette guerre qui n’aura jamais de fin sans la réélection de Trump qui entrainerait une coupure du soutien US et encore ce n’est même pas sur !!!!

      • Décryptage dit :

        Après le premier rideau grossier « les Européens sont bellicistes, Poutine ne fait que se défendre », voici le second rideau un peu plus sophistiqué « Celafautozaméricains et Poutine est tombé dans le panneau ».

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « n’avait pour but que d’affaiblir l’UE » Mais oui! Sérieux, vous croyez qu’une guerre était nécessaire pour affaiblir ce qui n’a jamais été qu’un conglomérat de boutiquiers? L’U.E. ne s’appellait elle pas « le marché commun » au début? Pourquoi une guerre pour affaiblir ce qui est faible, il suffit de constater rien que les règles économiques où c’est « open bar » vis à vis de la Chine!
        « Nous allons payer très cher cette guerre » Si on se cache derrière notre petit doigt cela risque de nous coûter beaucoup plus cher à l’avenir! Les petites économies du jour font toujours le lit des grosses dépenses du lendemain!

    • Pirlouis dit :

      Cette guerre permets de tester nos équipements en conditions réelles. Elle semble ressusciter l’industrie d’armement européenne. Elle impose à l’UE de faire ses premiers pas vers l’autonomie de défense, autonomie qui s’agrandira en cas d’élection de Trump. Elle affaiblit la Russie impérialiste de Putler.
      Bref du point de vue tant économique ou militaire, c’est une bénédiction.
      On prend plaisir à lire les plaintes et les malédictions des admirateurs du nouveau tsar qui polluent ces colonnes en se lamentant car rien ne se passe comme ils avaient prévu. Ils taisent à dessein les malheurs et la misère des Ukrainiens qui subissent l’assaut des hordes cosaques. Ils taisent également la conscription forcée des pauvres soldats russes non orthodoxes, voire même des travailleurs immigrés présents sur le sol russe. Ils taisent le nombre ahurissant de morts et de blessés que cette guerre génère pour le seul bon plaisir d’un guignol au Kremlin.
      Je ne vous rejoins que sur un point : Ce serait profitable à tout le monde si la guerre s’arrêtait et que chacun retourne chez soi. Mais la encore des divergences de vue apparaîtraient de nouveau : chez soi pour les Ukrainiens c’est le pays dont les frontières ont été reconnues et garanties internationalement (même et surtout par les Russes avant 2014) . Chez soi pour les Russes impérialistes c’est partout ou leur bon plaisir les amènent, peut-être même chez vous cher @clavier. Et là, il vous faudra prendre une décision (la même que certains en 1940) : résister où collaborer. Compte tenu de l’ensemble de vos apports dans ces colonnes depuis un an, je ne doute pas du choix qui serait le vôtre et je ne doute pas du mien qui Ô surprise ne serait pas le vôtre.

    • Pierrot dit :

      Oui, on souhaite tous que cette guerre s’arrête. Le problème c’est que le belliciste en chef (prezident rossiiskoi federatsii Vladimir Vladimirovitch Poutine) ne retire pas ses troupes dans les frontières internationalement reconnues et garanties par la Russie en 1994. Je suis même convaincu que s’il se retirait juste en Crimée et laissant les 4 oblasts de Zaporijjia, Kherson, Luhansk et Donetsk, la guerre s’arrêterait aussi, justement parce que ça serait profitable pour tout le monde.

    • Cassandre dit :

      Oui, et que dire de l’Ukraine écrasée par l’envahisseur, ça affaiblit aussi. Il vaudrait mieux pour tout le monde que les Russes rentrent chez eux et paient les réparations. Il est peu probable que de simples intentions le permettent.

    • rainbowknight dit :

      Tout à fait d’accord, envoyez votre observation au Kremlin.
      Pour l’heure il est important de finir le « travail » commencé par d’autres moins respectueux de leur voisinage…
      Quand ils seront de retour chez eux, le monde sera moins troublé même si leur univers va chanceller ….

    • A. L. dit :

      « N’en déplaisent aux bellicistes européens », quel étrange raisonnement ! Qui est l’agresseur ? Qui agresse un peuple souverain ? Qui s’empare de territoires par la force au mépris du droit international ?

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « Qui est l’agresseur ? Qui agresse un peuple souverain ? Qui s’empare de territoires par la force au mépris du droit international ? » Typique de l’inversion accusatoire! Maintenant qu’attendre quand on trzite le président ukrainien de « dictateur »! Mais il déclarera que Vladimir Poutine a été « démocratiquement » élu……………………………….en omettant de préciserr qu’il a fait rendre innéligible ses opposants quand ils n’ont pas été « victimes » de « c’est pas de chance » ! Ne parlons pas des trois candidats qui se sont présentés après avoir eu l’imprimatur du Kremlin et qui ont fait « l’orchestre » pour le ténor de la Place Rouge!

    • john dit :

      Quel est votre plan de paix magique?

      • Pascal, (l'autre) dit :

        @john « Quel est votre plan de paix magique? » Dire « amen » à Poutine!

    • Slasher dit :

      On te laisse faire suivre le message à Poutine…

    • totoro dit :

      ouin ouin, laissons le mousatachu prendre les sudettes, ça ira mieux après

    • Aymard de Ledonner dit :

      Beaucoup de monde souhaite que cette guerre s’arrête….
      Personnellement je ne souhaite pas envoyer le message que Poutine peut s’emparer par la force de l’un de ses pays voisins car ensuite la tentation de retenter le coup aux pays baltes sera trop forte pour lui et il disposera de plus des capacités industrielles de l’Ukraine, un peu comme Hitler avait bénéficié des capacités industrielles des sudètes.
      Il n’y a aucun belliciste européen. Je rappelle pour votre information la définition du bellicisme : Doctrine ou attitude qui fait du recours à la force l’instrument privilégié du règlement des conflits internationaux.
      Aujourd’hui ce sont les troupes russes qui sont en Ukraine là ou elles n’ont rien à y faire, recourant à la force pour atteindre leurs objectifs. Les troupes des pays européens ne sont pas en Ukraine. CQFD

      • Roro94 dit :

        Les pays Baltes sont membres de l’OTAN, ils ne seront jamais attaqués.

        • Aymard de Ledonner dit :

          J’envie vos certitudes. Tant que l’OTAN reste un élément suffisamment fort ils ne le seront pas. Maintenant si Trump démonétise l’OTAN et que les européens n’arrivent pas à être à la hauteur tous seuls sans les US, tout devient possible…..

    • joe dit :

      Elle s’arrêtera le jour ou la dictature de putler cessera d’attaquer des pays souverains (Tchechenie, Georgie, Ukraine) tout en menaçant ouvertement de passer ensuite aux pays Baltes et à la Pologne. Si vous êtes aveugle, c’est triste. La guerre tue, ce n’est pas nouveau, la question est de savoir si la France aurait du être libérée en 1945 parce que les alliés défendaient des valeurs communes ou si la force brute suffit à faire une « paix » qui ne durera que le te temps du réarmement. Putler DOIT perdre cette guerre, c’est vitale pour toute l’Europe, et quelque part aussi pour la russie. Toute les dictatures finissent par s’écrouler, toutes sans exception. Arrêtons l’inflation, c’est horrible… que l’Ukraine, les pays baltes et la Pologne se courbent devant leur maitre, pas le problème de @Clavier apparemment.

      • Roro94 dit :

        Les pays Baltes et la Pologne sont membres de l’OTAN, ils ne seront jamais attaqués.

        • joe dit :

          Sauf que putler a dit que justement, il n’attaquerait pas les pays Baltes. Dans sa logique, démontrée depuis 30 ans, ils sont les prochains sur la liste. Cet individu est un assassin de masse, si vous croyez qu’il s’arrêtera à l’Ukraine, c’est votre droit. D’ailleurs toute l’Europe se réarme, c’est probablement parce que votre discours est crédible… Jamais au grand jamais il ne le ferait… ou pas. Vous n’avez pas entendu son discours dans les écoles russes.

        • Puisque tu en sois si sûr... dit :

          Alors va t’installer chez eux… tu y seras en total sécurité…
          C’est marrant comme les blogueurs avec des numéros dans leurs pseudos sont des gros blablateurs…

      • Mappemonde dit :

        À la différence de la Géorgie et de l’Ukraine, la Tchétchénie n’est pas un État souverain.
        Elle fait partie de la Russie (et avant l’éclatement de l’URSS, elle faisait partie de la République socialiste fédérative soviétique de Russie) et elle n’est pas reconnue comme indépendante au niveau international.

        • NAGDIL dit :

          C’est exact.
          J’avais déjà essayé d’expliquer cela à la même personne l’année dernière, sans succès semble-t-il.

          L’URSS (ou Union soviétique) était un État fédéral, composé de 15 républiques (les républiques soviétiques), parmi lesquelles on trouvait notamment la Géorgie, l’Ukraine, la Moldavie, la Biélorussie, les trois républiques baltes et bien sûr la Russie.
          La Russie était la principale de ces 15 républiques formant l’URSS et était appelée la république socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR).
          La RSFS de Russie était elle-même structurée selon un modèle fédératif et regroupait des dizaines de territoires, dont la république socialiste soviétique autonome (RSSA) de Tchétchénie-Ingouchie.
          La Tchétchénie (alors associée à l’Ingouchie) n’était donc pas une des 15 républiques qui composaient l’URSS, elle n’était qu’une « sous-république » au sein de la RSFSR, laquelle était la plus importante de ces 15 républiques soviétiques.

          Pour résumer, du temps de l’Union soviétique, la RSSA de Tchétchénie-Ingouchie appartenait à la RSFS de Russie, et la RSFS de Russie appartenait à l’URSS.

          De plus l’URSS, avec les différents États socialistes d’Europe de l’est (Pologne, Allemagne de l’Est, Tchécoslovaquie, Hongrie, Roumanie, Bulgarie), pays indépendants mais qu’elle contrôlait et auxquels elle avait imposé son modèle politique, formait ce qui était appelé le Bloc soviétique (ou Bloc de l’est).

          En 1989, les pays socialistes d’Europe orientale se sont désalignés de l’URSS et ont rejeté sa tutelle (et le modèle socialiste), devenant pleinement indépendants et faisant disparaître le Bloc soviétique (et l’alliance militaire associée appelée le Pacte de Varsovie).

          En 1991, quand l’URSS elle-même s’est désagrégée, les 14 républiques non russes se sont séparées de la RSFS de Russie et ont acquis leur indépendance. L’URSS s’est ainsi divisée en 15 pays différents, qui ont tous été reconnus comme des États souverains par la communauté internationale.
          La RSFS de Russie a alors pris le nom de Fédération de Russie ; c’est la Russie actuelle (qui, comme son nom l’indique, a conservé le modèle fédératif hérité de la RSFSR).
          Aucun des dizaines de territoires qui composaient la RSFSR du temps de l’URSS n’en a été détaché ni n’a été reconnu en tant que pays souverain quand elle est devenue la Fédération de Russie.

          Peu avant la fin officielle de l’URSS, la Tchétchénie s’est dissociée de l’Ingouchie (restée fidèle à la Russie) et a déclaré unilatéralement son indépendance, mais celle-ci n’a pas été reconnue, bien que la Tchétchénie ait connu une indépendance de fait au sein de la Fédération de Russie pendant plusieurs années avant que la Russie ne parvienne, après deux guerres successives, à reprendre définitivement le contrôle de ce territoire indépendantiste en 2000.
          Elle porte actuellement le nom de République tchétchène (mais il faut comprendre l’appellation « république » comme « république autonome » et non comme « république indépendante ») et fait partie de la Fédération de Russie (de la même façon qu’elle appartenait à la RSFSR du temps de l’URSS).

          On ne peut donc pas mettre sur le même plan les situations de la Géorgie ou de l’Ukraine et celle de la Tchétchénie.
          Les deux premières sont d’anciennes républiques soviétiques et sont devenues indépendantes de plein droit avec la désagrégation de l’URSS.
          La Tchétchénie n’était pas un république soviétique (mais seulement une composante d’une des républiques soviétiques) et n’a jamais été indépendante de la Russie en droit, ni reconnue comme telle par la communauté internationale.

          Géorgie et Ukraine sont des pays souverains, pas la Tchétchénie.

        • joe dit :

          Faux. Tous ces pays ont obtenues leur INDEPENDANCE. La Tchechenie avait osé prendre le terme au pied de la lettre… D’où deux guerres. A chaque fois, putler promettant qu’il n’attaquerait pas. Même chose pour l’Ukraine. Il avait clamé que la Crimée était bien Ukrainienne et que la remise des têtes nucléaires en Ukraine garantissait leur souveraineté, donc le choix de leur politique d’alliance.

    • Chimou dit :

      C’est sûr que ça affaibli l’économie russe. Demander donc à votre patron, le président à vie Poutine, qu’il arrête son « Opération militaire spéciale ».

    • Frédéric dit :

      Tu n’en pas marre ? Je le répète, écrit à Poutine pour qu’il renvoie ses troupes dans leurs casernes comme il est en train de le faire pour ceux au Haut-Karabakh.

    • Charcot84 dit :

      Ben…Poutine peut arrêter quand il veut ?

    • KOUDLANSKI Romain dit :

      Ah oui c’est vrai, suis je bête c’est nous les méchants Européens qui avons attaqué la Russie . Dans le genre guignol , vous nous en faites un bon .

      • Madelon dit :

        Vous ne pourriez pas laisser tranquille mon mari Guignol ? Il n’a rien à voir avec toutes ces histoires.

    • DUPUIS dit :

      Il est gonflé le Clavier. Il déclenche une guerre, il veut exterminer l’Ukraine (et certainement toute l’Europe), et il pleure que ça coute cher parce que les victimes se défendent ! Le Clavier est du genre pédophile assassin et chouineur ?

  2. hum dit :

    La guerre n’est même pas finie que les ukies commencent à nous voler des emplois et du tissu industriel; qu’est ce que cela sera si par malheur ils intègrent l’UE !
    Le pianiste à queue n’a même pas la reconnaissance du bas ventre !

    • Marcel dit :

      Par delà les peuples du monde soumis et même certains du monde libre, on rêve « d’intégrer» la norme UE. Il y a eu l’axe Tokyo, Berlin, Rome, il y a aujourd’hui l’axe Pékin, Moscou, Téhéran, la seule chose dont je sois certain est que les deux finiront pareils.

    • Mal de mer dit :

      Poutine, sauveur de l’Europe, c’est ça ?

      • hum dit :

        Non, que la Russie, corrompue et mafieuse et l’Ukraine corrompue et mafieuse, se zigouillent mutuellement m’est totalement indifférent; l’important est que l’argent des Français serve exclusivement l’intérêt des Français !

        • Matriochka dit :

          L’intérêt des français est à une défaite russe, qu’on soit en accord ou pas avec l’Ukraine. Les russes nous attaquant depuis des années de façons plus ou moins cachées et ouvertement depuis 2 ans.

          • hum dit :

            non, une victoire de l’Ukraine serait suivie d’une intégration à l’OTAN et surtout à l’UE; en dehors des considérations économiques déjà évoquées , ce serait une défaite stratégique pour la France au sein de l’UE, d’une part parce que le barycentre de celle-ci serait tiré vers l’est et la France reléguée en périphérie , d’autre part parce que les ukrainiens sont, au delà des péripéties « taurus » liés aux allemands et seraient un pion supplémentaire pour ceux -ci dans leur volonté d’hégémonie.
            Que vous le vouliez ou non , la France n’a aucun intérêt à une victoire ukie !

        • Mal de mer dit :

          Vous ne pouvez pas aussi facilement renvoyer dos à dos l’une et l’autre.
          La Russie a agressé l’Ukraine.
          L’Ukraine souhaite se rapprocher de l’Europe occidentale et de ses valeurs, alors que la Russie est une autocratie qui fait de l’Occident son ennemi.
          Contribuer à défendre l’Ukraine, c’est contribuer à défendre des valeurs qui sont les nôtres et à ne pas laisser gagner un pays qui les bafoue et qui envahit ses voisins.

    • Nike dit :

      Peut être n’est-ce pas le cas dans votre secteur d’activité, mais dans les secteurs techniques on manque d’ingénieurs. A cause de la pénurie on en recrute de plus en plus en Afrique du Nord. Nous en avons 2 dans nos services, ils parlent Français et techniquement se démerdent bien.
      J’ai aucun souci pour en accueillir d’Ukraine à partir du moment où il y a une pénurie de compétence. Je ne vois pas en quoi ils voleraient des emplois puisque notre système éducatif n’est pas capable de pourvoir suffisamment l’industrie en profil qualifiés.

      • hum dit :

        Ou je me suis mal exprimé ou vous m’avez mal compris.
        La question est celle des industries qui seront délocalisées en Ukraine ( voir le salaire moyen dans ce pays !) et donc de l’emploi perdu en France ( aussi dans d’autres pays, mais c’est LEUR problème) et donc des usines qui ferment en France

    • fab le vrai dit :

      «  »La guerre n’est même pas finie que les ukies commencent à nous voler des emplois et du tissu industriel » »… c’est sûr qu’avec l’accélération des cadences de prod à Limoges et Bourges, ils nous volent des emplois… On parle de MCO sur place avec des pièces fabriquées en France…

    • Jaydee dit :

      Tranquille Igor, ça va bien se passer 🙂

    • Slasher dit :

      C’est ironique ?

    • joe dit :

      Le rapport avec l’emploi en France ? Toutes les armées du monde réparent le matériel qu’elles possèdent, dans leur pays. La problématique est l’arrivée de pièces plus rapidement et la formation de technicien locaux… Je ne demande même pas pour qui vous votez lol… Ils sont ou les plombiers Polonais qui devaient anéantir la profession en France ? L’Ukraine est un formidable moteur pour l’EU, à la fois ces ressources et sa population. Il sera préférable de faire construire en Ukraine certains produits plutôt qu’en Chine…. A écoutez certains, l’UE doit être composée de la France et l’Allemagne… toute l’évolution de l’UE prouve que diplomatiquement et économiquement, les pays de l’UE ont progressé au fil des ans. Il est d’ailleurs assez drôle que les thèses proposées par l’Extrême-Orient sont maintenant toutes renversées à 180 degrés. Oubliez la sortie de l’UE, oubliez la sortie de l’Euro . On nous aurait menti ? 🙂

      • Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? dit :

         
        L’Ukraine est un formidable moteur pour l’EU, à la fois Ses ressources et sa population.

        https://jeretiens.net/ca-ou-sa-ce-ou-se-ces-ou-ses-cest-ou-ses/

      • hum dit :

        Sornettes !
        L’Ukraine pompera toutes les subventions possible et imaginables de l’UE , surtout que comme mendiant arrogant l’avorton de Kiev se pose là.
        Tous les pays de l’UE ne progressent pas comme ils le devraient; ce sont les pays de l’est qui en profitent et la France et l’Italie les perdantes.
        La plus belle phrase jamais prononcée au sujet de l’UE est :  » I want my money back » !

        • joe dit :

          Cette phrase était prononcé par les Anglais, a qui leurs dirigeants ont admis publiquement avoir menti sur le Brexit…. Curieusement, ils ont changés de ton 🙂 L’avorton de Kiev est de la trempe d’un gars comme Churchill. Il nous en faudrait plus des comme lui, pas des pro-russe déguisés en « nationalistes » de tous bords.

          • hum dit :

            l, Les anglais étant réputés pour leur pragmatisme et le sens de leurs intérêts bien compris, le fait que ce soit Maggie qui ait prononcé la phrase prouve simplement qu’elle était plus intelligente que les guignols qui gouvernent la France qui, année après année , « contribuent net » au budget UE et au bénéfice des traine-savates de l’est.

            Euh non, conservateurs comme travaillistes brits affirment (encore aujourd’hui à propos de visas étudiants) qu’il n’est pas question de revenir sur le brexit !

            Quant au fait de mentir, adressez vous à Pustula von der la hyène et à son macrounet d’amour, champions toutes catégories de l’enfumage racoleur.

        • Pfffff dit :

          C’est vous le serpent à sornettes.

    • Renard dit :

      Ce ne sont pas les ukrainiens qui nous prennent des emplois et du tissu industriel. Ce sont ces même industriels qui trouvent en ukraine de la main d’œuvre moins chère.
      Et on verra la gueule des <> polonais qui verront leurs industries arrivées de chez nous s’en aller en ukraine.

      • hum dit :

        Bien sur que politiques et industriels français ne sont pas exempts, mais c’est comme la corruption , il y a un corrupteur et un corrompu.
        Les ukies ne prennent pas d’emploi et de tissu industriel mais ils vont quand même en prendre aux Polonais; ah bon !

    • Why not dit :

      hum. Ukies: members of the United Kingdom?

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @hum « que les ukies commencent à nous voler des emplois et du tissu industriel » Les Chinois s’en sont chargés! Sinon si demain on vient voler votre liberté vous ferez quoi? Vous chouinerez encore? Euh ben….non vous ne pourrez plus!
      « Le pianiste à queue n’a même pas la reconnaissance du bas ventre » du ventre! Le bas ventre c’est autre chose, maintenant si vous confondez……………………..

      • hum dit :

         » nous voler notre liberté » ! Qui ça, les Russes ? Ils ne sont même pas capables de prendre un net ascendant sur l’Ukraine ! du temps du pacte de Varsovie, ils n’ont pas attaqué alors qu’ils étaient plus forts que maintenant et l’OTAN plus faible.
        Les jérémiades de Stolenberg et de certains hauts gradés US et alumni ont pour seule raison l’antienne bien connue : v’là le grand méchant loup, vite des sous et du matos ! J’ai encore un exemplaire de  » soviet military power » de 1990 édité par le mindef US , c’était l’apocalypse si les sovs attaquaient, vite des renforcements; en 1991 !!!

        Le seul ennemi actuel crédible de la France , c’est l’islamisme , modéré ou non ( et pas d’islam, pas d’islamisme); ça devrait les priorités 1,2 et 3 de tout gouvernement, le reste passe après.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « nous voler notre liberté » ! Qui ça, les Russes ?  » Parlez en aux Ukrainiens, je ne doute pas une seconde que vous allez les persuader!

    • PHILIPPE dit :

      Il ne faut pas charger les ukrainiens qui constituent déjà, et de longue date, une main d’oeuvre appréciée en Pologne par la modicité de leurs prétentions salariales.
      Mais force est de reconnaître que l’l’UE (l’ex « marché commun » comme évoqué fort justement dans un commentaire ci-dessus) n’est pas exempte de reproches du fait :
      * d’une immigration incontrôlée malgré …Frontex sans oublier le financement de pays riverains pour qu’ils « retiennent ».
      * des multiples délocalisations vers les pays ayant des salaires plus faibles qu’ils soient ou non déjà membres de l’UE.
      Ainsi la plus grande partie du transport routier a « glissé » vers l’Est, tout comme d’ailleurs la construction automobile quand cette dernière n’est pas aussi partie en Afrique du Nord que ce soit à Tanger ou à Kénitra.
      Les chefs d’entreprise sont friands d’ingénieurs ou d’informaticiens Nord-Africains car eux aussi sont moins coûteux que leurs homologues français… à tel point (comme tout le monde le sait ?) qu’une partie de la R&D, laquelle devait rester notre « fer de lance », a également filé à l’étranger.
      https://investir.lesechos.fr/actu-des-valeurs/la-vie-des-actions/psa-aura-un-centre-de-rd-de-1500-personnes-au-maroc-ministre-1702771
      En dehors de la perte réelle de savoir-faire tout cela ne contribue absolument pas à la nécessaire solidarité nationale voire à la naissance d’un sentiment européen fort.
      Mais tout cela nos dirigeants, tant français qu’européens, l’ont-ils seulement compris ?

  3. Rageot de La Touche dit :

    Poutine va nous faire les gros yeux.

  4. Berger dit :

    ils sont déjà une centaine à slaviansks,, des techniciens pour l,entretien des canons et des pros pour les fortifications. leur cantonnement à été bombarde hier…

    • Elwin dit :

      Vos sources ?

      • rainbowknight dit :

        Ministère russe des affaires étrangères, section propagande et mensonges, option déstabilisation des esprits « faiblards »….
        Rétablir Russia 1 pour apporter la « bone » parole….
        Dommage de nombreux mercenaires français comptent parmi les victimes, on y croit vraiment en Russie….

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Dommage de nombreux mercenaires français comptent parmi les victimes, »Ils ont etrouvé des casques siglé S.S. et il a même eu une fuite de gaz innervant d’un laboratoire de la C.I.A. qui se trouvait à proximité!

      • LEONARD dit :

        @Elwin
        Un général canadien et des F.S français et anglais faits prisonniers à Marioupol…..

      • Frédéric dit :

        Des idioties de Radio Moscou qui proclame que la Légion est en Ukraine depuis des mois.

        • joe dit :

          Cette légion existe (comprendre le terme au sens large, pas la Légion Étrangère Française)… sauf qu’elle est composée… de Russes 🙂

    • Bâton dit :

      Vous étiez sur place, ou c’est le chien de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours qui l’a dit à vos brebis qui vous l’ont répété ?

    • Why not dit :

      Bergère. Vous oubliez de dire que, lors de cette tentative infructueuse, les ukrainiens ont abattu un bombardier TU-22M3!

    • Momo dit :

      Berger est un troll chinois, pour ceux qui ne le sauraient pas encore.

      Xi recommande à proutine de poursuivre sans faiblir, qu’il l’aidera au max, déjà par son chien nord coréen.
      Voir le bazar (d) en Europe le ravit. Plus encore que les US.

  5. NRJ dit :

    « Le fait que ces véhicules soient montés sur roues les empêche de passer partout en cas de conditions climatiques adverses [sic]. Quand, il y a beaucoup de boue, en automne et au printemps, l’avantage va aux véhicules à chenilles », compléta M. Cherniev. » Voici une citation pour @Math et @E-Faystos, @dolgan et @Alpha.
    L’avantage de la mobilité tactique (et non pas stratégique, je précise) va bien au véhicule chenillé et non pas au véhicule à roues.

    • Xos dit :

      @NRJ il ne vous aura pas échappé qu’il y a 4 saisons et pas 2.. Roues et chenilles sont complémentaires. Mettre l’un au dessus de l’autre n’as aucun sens car aucune guerre ne se déroule uniquement sur 3 mois.

      • NRJ dit :

        @Xos
        Il ne vous aura pas échappé qu’un chenillé marche les 4 saisons, là où le véhicule à roues à quelques difficultés 2 saisons sur 4. Les soldats attendent généralement que leur matériel marche en toute circonstance, même si ce matériel marche de façon moins optimisée.

    • Nexterience dit :

      Parle-t-il du 6×6 ou du 8×8?
      Le 6×6 fait 6 tonnes à l’essieu, c’est très peu. Et un engin embourbé de seulement 18t se sort avec un tracteur agricole.
      .
      Le soldat veut le véhicule idéal. Si on fait un Caesar à chenilles, il le trouvera trop cher en MCO et lent pour être réactif sur les liaisons.
      Et un gros chenillé type PZH2000 s’enfonce aussi, coûte un bras en MCO mais demande du rare dépanneur 70t pour sortir.

      • NRJ dit :

        @Nexterience
        « Le soldat veut le véhicule idéal. Si on fait un Caesar à chenilles, il le trouvera trop cher en MCO et lent pour être réactif sur les liaisons. » Je pense surtout que le soldat veut des deux. Il n’est pas forcément intelligent de distinguer chenillé et véhicule à roues et avoir un peu des deux.

    • Alain d dit :

      En hiver, le chenillé est seul dans la gadoue, donc ne peut pas être sérieusement accompagné par des véhicules à roues, même pas par des VBL
      Donc mauvais plan pour les colonnes qui veulent agresser durant cette saison.
      Un véhicule chenillé coute au moins 3 fois plus cher qu’un véhicule à roue.
      Et donc, il doit finalement attendre une bonne météo pour être cohérant avec les autres véhicules.
      Dans ces conditions, est-ce que 150 CAESAr aérotransportable ne sont pas préférable à 50 chenillés, ou à un mixte (chenilles et roues), avec l’avantage d’avoir qu’un seul parc à géré, aussi en formation, logistique et maintenance?

      • NRJ dit :

        @Alain d
        « En hiver, le chenillé est seul dans la gadoue » Pour rappel, l’Ukraine est généralement glacée en hiver. Par ailleurs, si le chenillé est seul, c’est parce qu’aucun véhicule à roues n’est capable de se déplacer. Donc avantage à la chenille dans ces circonstances.
        « , même pas par des VBL » On n’est plus sous Napoléon. Aujourd’hui, les pièces d’artillerie sont en arrière du front.

        « Dans ces conditions, est-ce que 150 CAESAr aérotransportable ne sont pas préférable à 50 chenillés, ou à un mixte (chenilles et roues), avec l’avantage d’avoir qu’un seul parc à géré, aussi en formation, logistique et maintenance? » Vous admettrez qu’avoir 150 CAESAR ou même 250 n’est pas très utile quand le matériel en question est coincé dans la boue au moins 2 mois dans l’année, sans compter le manque de protection d’un véhicule à roues comme le CAESAR.
        Pour cette raison, il vaut mieux avoir plusieurs matériels. Faire le distingo entre chenilles et roues est absurde.

    • beber dit :

      C’est à dire 4 mois sur 12. donc 8 mois sur 12 ils sont plus agiles que les chenillés…

      • NRJ dit :

        @beber
        2 saisons, c’est 6 mois, pour rappel…

      • Thom dit :

        Et un chenillé peut rouler 12 mois sur 12. On peut perdre une guerre en moins de 4 mois malheureusement.

        • joe dit :

          Toute l’Ukraine n’est pas qu’un immense champ de boue. Il n’y a qu’à voir les vidéos quotidiennes des combats pour réaliser que ce pays est divisé en parcelles agricoles, qui forme grosso modo des carré de quelques kilomètres. Les 155mm portent à 40 km et plus…. il y a de la marge pour s’enliser systématiquement.

    • Slasher dit :

      Qui dit chenille, dit poids supplémentaire, moindre mobilité…

    • john dit :

      Et c’est pour cela qu’ils sont complémentaires !
      Et de nombreux pays le comprennent !
      – Allemagne qui veut des systèmes sur roues
      – Finlande qui vient de relancer le développement de son canon tracté 155mm L/52 à installer sur un camion Sisu 8×8
      – Lituanie avec ses 21 PzH-2000 et la commande de 18 Caesar
      – Estonie avec ses 36 K9 commandés + son intérêt pour des Caesar
      – Japon avec le Type 99 (155 L/52 sur chenilles) et le Type 19 sur roues
      – Chine avec des centaines de systèmes sur chenilles et sur roues
      – Inde qui planifie des systèmes sur camions, et qui devrait acheter 3 à 400 K9
      – Roumanie qui a un appel d’offre pour 54 systèmes sur chenilles (K9, PzH 2000 ou T-155 Fırtına II) et pour 36 camions, probablement l’ATROM, ATMOS 2000 local
      – Corée du Sud avec les K9, et un 105mm sur camion (805 K105HT commandés)
      – Thaïlande avec 20 M109, 6 Caesar, 30 ATMOS 2000
      – Turquie avec les 281 T-155 Fırtına, 140 T-155 Fırtına II commandés, et les Arpan 155 L/52 sur camion 8×8 BMC commandés
      – Hongrie qui a le PzH 2000 avait mentionné son intérêt pour le système Rheinmetall sur camion HX3 (la Hongrie est clairement aux mains de Rheinmetall militairement avec le Lynx, les munitions, etc…)
      – Les USA ont fait part de leur intérêt pour les roues, et ils vont y passer à un certain moment

      Mais pour de nombreux pays, selon leurs besoins opérationnels, le tout roue n’a pas de sens.

      • NRJ dit :

        @john
        « Et c’est pour cela qu’ils sont complémentaires ! » 100% d’accord.

        • Goose dit :

          Ah ! Miracle ! @NRJ touché par la grâce ! Enfin un éclair de lucidité ! Il a compris !

          • NRJ dit :

            @Goose
            J’ai toujours défendu cette idée. Faudrait t’il encore que vous sachiez lire.

    • E-Faystos dit :

      il faut plus de roues motrices.

      • Alain d dit :

        Ou augmenter la taille des pneumatiques, le couple moteur et le réservoir, pour faire mieux dans la boue, sans perdre la vitesse et l’autonomie sur chemins secs et route?

    • Jack dit :

      Et UNE pièce dans la machine à débat sans fin, UNE 🙁 !
      .
      La guerre n’est pas un affrontement de point s de vue. C’est un affrontement armé où les belligérants essayent de tirer le maximum du matériel qu’ils possèdent. Certains équipements sont à l’aise dans un contexte d’emploi. C’est l’inverse pour d’autres. Fermez le ban.

      • NRJ dit :

        @Jack
        Je ne dis pas l’inverse. Je ne fais que rappeler certains commentateurs qui m’annonçaient que les véhicules chevilles avaient une moindre mobilité tactique.

        • Melonite dit :

          Les véhicules « chevilles ».
          Lapsus révélateur, peut-être… Comment vont les vôtres ?

    • Goose dit :

      @NRJ
      L’avantage de la mobilité tactique va bien au véhicule chenillé ? Pas si sur !
      https://fr.topwar.ru/233069-zavjazshie-v-donbasskom-chernozeme-sau-ahs-krab-vsu-popali-v-kadr.html
      Je crois que ce canon Krab vous contredit. 🙂
      Alors au lieu d’insister bêtement et lourdement, ce qui est une de vos caractéristiques, dites vous bien que les chenilles et roues sont complémentaires. Ce que disaient vos contradicteurs.

      • NRJ dit :

        @Goose
        « Je crois que ce canon Krab vous contredit.  » Tiens vous avez encore été touché par la bêtise, comme je ne suis pas du tout surpris.
        Sache mon petit que je n’ai jamais dit qu’un chenillé pouvait traverser tous les terrains. J’ai juste dit qu’un chenillé avait plus de mobilité tactique que le véhicule à roues.

        « Ce que disaient vos contradicteurs. » A part un ou deux, non. Et surement pas vous car vous n’avez pas suffisamment de neurones pour avoir deux idées en même temps dans la tête.

  6. f.duchamp dit :

    Attention à ne pas se coincer les doigts dans l’engrenage : créer une filiale locale, construire une petite base MCO, former les opérateurs locaux, c’est long, plus long que le besoin MCO exprimé; de là, sous pression politique, à envoyer des spécialistes français pour accélérer le process localement et on change la problématique, surtout si la Russie vise le site avec un missile…

    • Why not dit :

      f.duchamp. Une excellente initiative!

    • VinceToto dit :

      Mais si cela permet d’avoir les Ukrainiens qui disent du bien du CAESAr, quelques grosses pièces, genre camions, cabines, système de tir et les techniciens français qui vont avec pour faire la MCO et etc., j’ai toute confiance dans nos politiques pour faire ce choix sans en informer les médias.

  7. strider_on dit :

    « S’agissant plus particulièrement des CAESAr, M. Lecornu fit valoir que Nexter [KNDS France] avait « fait du bon travail avec un certain nombre d’entreprises du monde agricole ukrainien » car, « au fond, le système mécanique et hydraulique d’un […] CAESAr diffère peu de celui de certains engins agricoles ».  »

    de la mécanique reste de la mécanique. n’importe quel véhicule peut aller en théorie faire l’entrentien chez le garage poids lourd du coin ou dans le cas évoqué une concession agricole… quand à la formation des mécanos de la société chargée de ça hormis les spécificités habituel rien de transcendant pour le mécanos qui fait ça depuis des années…

    • dambrugeac dit :

      Même les changements et usinages d’affûts des canons Caesar ? Ah bon…

    • Cantatrice dit :

      S’il vous plaît. Quant à. Avec un t. Pas un d.
      Quant à = En ce qui concerne. Quand à = Lorsque à.
      Quant à la formation des mécanos…

  8. Elwin dit :

    Un centre de maintenance serait probablement en Pologne, près de la frontière.

  9. Thierry le plus ancien dit :

    Il peut effectivement y avoir des ateliers de réparation de campagne près du front avec des stocks de certaines pièces détachés, c’est le bon sens et c’est même fortement recommandé, mais attention à ne pas faire des usines en dur trop près du front qui pourraient être trop facilement détruite ou capturé.

    tout ce qui est près du front doit rester mobile, sinon ça obligerait à sacrifier inutilement des vies humaines pour le défendre.

    est-ce que KDNS/Nexter est capable de fournir les pièces de rechange sans ralentir sa cadence de production de Caesar neuf ? tel est la question et si ça n’est pas le cas alors ça voudrait dire que l’effort français n’est pas suffisant et qu’il faut encore augmenter les capacités de production, c’est dans un intérêt partagé.

    Il faut aussi tenir compte de la pénurie d’obus d’artillerie lourde de 155 et compenser avec des charges d’explosif plus forte monté sur les drones. Les lance roquette Himars à guidage GPS peuvent également compenser en attendant, je ne crois pas qu’il y ait pénurie de roquettes, ça se fabrique plus facilement et rapidement qu’un obus.

    D’ou l’idée peut-être d’inventer une courte roquette qui pourrait être tiré par le tube d’un canon de 155…

    • Chimou dit :

      Vos interventions sont systématiquement débiles, mais c’est toujours inattendu. A quel moment est il plus simple de faire une roquette guidées qu’un obus ?

      • Thierry le plus ancien dit :

        Si vous n’avez pas la réponse c’est que vous avez roupillé au lieu de vous informer. Qui cherche trouve.

        Vous pensiez que j’allais vous macher le travail ?

        Ah AH AH
        au boulot fainéant !

        • Chimou dit :

          C’est bien ce que je dis, c’est systématiquement débile. Une roquette guidée pour Himarz coûte entre 200k et 400k. Un obus coûte 4k. J’aimerais vous proposer de revoir vos maths mais c’est peine perdue

  10. Olivier dit :

    Propos dignes d’un troll russe.
    Que dirais-tu si l’Alsace-Lorraine était occupée ?
    N’en déplaise aux pacifistes béats, les agresseurs sont les russes et Poutine n’a nullement l’intention de s’arrêter.

  11. PK dit :

    Amusant… Quand je dis que les cons finissent toujours par se fracasser au mur du réel…

    Donc, pour l’armée française, pas de réserve de pièces détachées, mais pour l’Ukraine, ce serait une bonne idée. Tiens donc…

    Je passe sur le chiffre de CAESAr HS via la MCO : cela explique peut-être le nombre de pertes réduites. Si effectivement ils sont en panne au fond d’un hangar, ils risquent moins de prendre un Lancet sur le coin de la cabine (encore que…). Ce qui serait intéressant à connaître, outre l’usure du tube qui est connue, ce sont les autres défauts.

    En tout cas, un calcul rapide est facile à faire : la haute-intensité, c’est en moyenne 25 obus par jour par pièce. Si le tube supporte au maximum 2500 coups, la durée de vie maximale d’un CAESAr est de trois mois et demi sur le front. Or, le tube est le truc le plus long à construire sur ce camion (on parlait de 18 mois il y a encore peu). Bien entendu, plus le tube s’use et plus sa précision légendaire en prend un coup : un tube neuf délivre 100% des capacités, mais à un tube usé à 80% en délivre combien ?

    • Vinz dit :

      Vous pouvez sans doute sacrifier un peu de précision pour une usure de tube plus élevée.

    • Matriochka dit :

      Un Caesar usé à 80% sera toujours plus précis qu’un 152 soviétique dont la seule qualité est de tirer les obus offerts par les différentes dictatures mondiales. Et le tube c’était 6 mois, pas 18, mais n’empêche d’avoir plusieurs bancs au travail en même temps.

    • En vérité, il nous le dit. dit :

      Le mur du réel, parti loin comme vous êtes, vous n’êtes pas près de le rencontrer.

  12. Rogger dit :

    bonjour, la maintenance opérationnelle et les reparatio so t deux choses différentes et demande des savoir faire spécifiques, l’ons dois trouvé les bon personnel…et disposer des bon équipements sur place…
    avant ons trouver cela dans les échelons des regiments , mais se szvoir faire a disparu avec l’externalisation de la maintenance..

  13. Robmac dit :

    L’Ukraine a perdu la guerre (malheureusement), ses infrastructures sont anéanties, il y a des dizaines de milliers de morts et de blessés, des villes entières sont ravagées, les jeunes ne veulent plus aller au sacrifice, et ce pays est devenu un pays de quémandeurs … Quand va t’on imposer un traité de paix ?

    • Huon dit :

      À quel titre imposeriez-vous aux Ukrainiens, qui ont envie de vivre libre, de se coucher sous la botte d’un dictateur ?

    • Thom dit :

      Qui va l’imposer ce traité de paix ? Qui sera le lâche qui pensera avoir le droit de forcer l’Ukraine à arrêter de se défendre ?

    • Mouais dit :

      Elle pourrait la perdre, mais c’est loin d’être fait, malgré ce que claironnent les pro-russes.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « L’Ukraine a perdu la guerre  » Ah bon!
      « malheureusement » Avé les larmes de crocodile qui perlent délicatement aux paupières?
      « ses infrastructures sont anéanties » Ah bon, partout, correspondant de guerre?
      « des villes entières sont ravagées, » Par qui?
      « les jeunes ne veulent plus aller au sacrifice, » Par contre du coté russe ils sont fana, la guerre « fraîche et joyeuse » comme on le disait dans le temps!
      « pays est devenu un pays de quémandeurs » Ca c’est la………………France, une aide par ci, une aide par là!
      « Quand va t’on imposer un traité de paix ? A la « sauce » moscovite bien sûr!

    • Robmac dit :

      En fait non, l’Ukraine ne va pas perdre la guerre car les troupes occidentales vont massivement intervenir dans ce pays pour combattre les Russes !

      Cours camarade ukrainien, les occidentaux sont derrière toi.

  14. Pas toujours d’accord dit :

    HS mais suite aux différents articles un peu partout concernant le problème du « recrutement » dans les forces ukrainiennes (j’aurais plutôt dit la mobilisation mais bon), je constate quand même que pas mal d’Ukrainien sont venus se réfugier en Europe de l’Ouest et surtout, pas que les femmes et les enfants. Je croise pas mal de très belle voitures immatriculée en Ukraine (de belle et très grosses voitures luxueuses) avec des familles complète à bord (y compris les hommes en âge de se battre) et je ne peux m’empêcher de me dire que c’est encore le pauvre pecnot ukrainien qui se bat, le bien placé lui, a fuit son pays et reviendra une fois la guerre terminée, bien gras et propre pendant que les paysans se seront eux sacrifiés. Et quand je dis que j’en vois pas mal, étant frontalier avec l’Allemagne et la Suisse, je peux vous dire que chaque jour j’en croise (jamais les mêmes).
    Donc que mr Zelensky décrète la mobilisation générale (les hommes en âge qui ne viennent pas seront condamnés) et ensuite je serais d’accord pour sacrifier notre économie pour l’Ukraine.

    • Pignouf dit :

      C’est quoi, un « pecnot » ? Un type qui mange un abricot en rentrant du boulot ?
      Tant que vous y êtes, vous pourriez aussi le traiter de péquenaud.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Mettez les photos sur le net, avec un lien en commentaire. Ah vous n’avez pas eu le temps de prendre des photos? Pourtant vous en voyez chaque jour? Non?

    • Thom dit :

      Merci pour votre témoignage. Je tiens cependant à vous rappeler qu’une impression personnelle ne permet pas de tirer des conclusions générales sur des enjeux de ce niveau. Et donc qu’en gros votre commentaire ne vaut rien.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Pas toujours d’accord Je peux comprendre votre désaccord cependant le fait que certains préfèrent « se la couler douce » alors que le pays est en proie à la guerre, à l’occupation alorst que d’autres tombent pour le défendre, le reonquérir a toujours existé! Nous avons connu cela par le passé où des Français, s’acoquinaient, festoyaient avec l’occupant nazi alors que d’autres se battaient dans les maquis et sous l’uniforme de la France libre.!
      Concernant vos observations d’Ukrainiens dans de très « grosses » voitures luxueuses je ne doute pas bien que la région que vous citez voit sur les routes davantage de Mercedes, Audi, Porsche et autres B.M.W. que de Twingo, de Dacia voire de voiture sans permis. Dans ma région nous avons accueilli pas mal de familles ukrainiennes et toutes ne circulaient pas dans de luxueuses voitures pour la simple raison qu’ils sont arrivés en………………….bus! Et en précisant qu’elles n’étaient pas spécialement « fortunées. Nous n’aidons pas les Russes néanmoins chez eux un paquet a préféré se carapater à l’étranger, à Dubaï où aux E.A.U. en particulier et là aussi cela ne doit pas être les moins aisés de la société russe alors que Vladimir a déclaré que c’était une question de vie où de mort pour la « Rodina »!!
      « et ensuite je serais d’accord pour sacrifier notre économie pour l’Ukraine. » Que penseriez vous si les Britanniques, les Américains avaient eu la même « vision » des choses pendant la deuxième guerre mondiale? Comme le chantait un certain Michel on en aurait été réduit à saluer je ne sais qui, je ne sais quoi!

      • drôme à d’air dit :

        Ça pique toujours un peu la vérité, je sais mais faut l’accepter, cela fait moins mal.

  15. Rakam dit :

    Et encore, et toujours, et….je vais le faire genre militant du Merluche « cessez le feu »! Ont y arrivera..tout le monde le pense en silence… les Ukrainiens en premier..

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « tout le monde le pense en silence » Même à…………………Moscou?

  16. Tommy dit :

    La guerre s’arrêtera quand putain sera détrôné. Une trêve actuelle ne permettra que la refonte de l’armée Rf pour une attaque dans 1-2 ans. Son but est de dépecer l’Ua. Si vous ne comprennez pas cela vous êtes pas doué

    • Rakam dit :

      Ce qui serait suffisant pour permettre aux ukros de sortir la tête de l’eau, parceque là c’est la merde puissance 10…

  17. Bob dit :

    La MCO en guerre…quand on redécouvre la poudre, cela fait tâche. Le meilleur obusier automoteur avec le plus faible taux de perte est le PzH 2000 et non le caesar. Le caesar est un bon sniper mais outre son absence de chenille qui péjore son emploi par manque de mobilité en tout terrain, il manque de blindage mais cela s’améliore avec les futures versions. Il n’est pas fait pour une guerre de position et d’attrition comme en Ukraine actuellement mais comme le front ukrainien sera percé, les caesar rentreront plus vite au bercail par rapport au PzH2000.
    Il y eu aussi des remarques de servants ukrainiens qui disaient que le caesar tombaient trop souvent en panne avec une obligation d’utilisation en mode produit de luxe, non adapté à la guerre avec la saleté et l’emploi intensif en première ligne. Mais vaut mieux un caesar de luxe que rien.
    Pour le tube à changer tous les 2500 cps, c’est un souci de MCO mais on ne connaît pas la production de tube mais il en faut des milliers pour l’Ukraine. 2500 parait faiblard…
    KNDS va construire un atelier de réparation en Ukraine, j’espère qu’ils auront une DSA et une alimentation électrique dédiées à l’atelier.
    Les russes préconisent de changer le système d’armes près de la ligne de front plutôt que de le MCO. A voir ce qu’en pensent les ukrainiens mais l’artisanat de luxe et l’idée de réparer pour complaire aux dividendes de la guerre ne sont sans doute pas l’idéal…mais correspondant à l’idée occidentale de la guerre industrielle.
    Mais il reste la sempiternelle question du nombre d’obus…et là, cela va mal avec l’achat en dehors de l’OTAN surtout en Corée du Sud et Pakistan (Turquie ?).

    • Pascal, (l'autre) dit :

      OK Baube!

    • Diacritique dit :

      Non, quand on redécouvre la poudre, cela fait tache.

      Faire tache : révéler un état dans lequel on n’est pas à son avantage, comme quand un tache (sans accent) de sauce macule visiblement une chemise blanche.

      La tâche (avec un accent), c’est le travail qu’il faut accomplir.

  18. KEL-TO dit :

    qui donc disait nos sociétés capables de vendre la corde pour les pendre ?

    • Dodo dit :

      C’est quelqu’un à l’intérieur d’un bateau qui prenait l’eau et disait que « ce n’est pas grave, tout va bien, les problèmes sont chez les autres »
      Cela continue encore aujourd’hui dans la propagande russe, les problèmes sont en occident, chez eux tout va bien, qui donc parle de l’usure des canons russes? De leur maintenance? De la production et j’en passe? Nul n’en parle, voyez bien, on ne parle que des problèmes des ukrainiens…
      Nos sociétés occidentales parlent que de ce qui ne va pas, la société russe cache ce qui ne va pas. L’un cherche à régler les problèmes, l’autre à les fuir.

    • Isère25 dit :

      Lénine (même si en fait rien ne prouve qu’il soit vraiment l’auteur de cette pique).

      Le gars dont le pays (l’URSS) s’est effondré.

  19. Le canon CAESAR est, certainement, un bon système d’ arme . Son seul handicap démontré est l engin porteur. Nos engins à roues montrent que, sur ce genre de théâtre d opération ,ils ne sont pas efficients.
    On veut réduire les coûts d’ entretien des matériels et faciliter la maintenance avec des systèmes à roue au détriment de leur efficacité tout terrain.
    Je me demande s il ne faudrait pas sacrifier la rapidité de déplacement sur routes et autoroutes et revenir à des engins chenillés, certes plus lents, plus chers, plus complexes à entretenir comme les canons autotractés AuF1.Ou faire un Mix des deux systèmes.

  20. Frérot Georges dit :

    En cas d’effondrement du font ukrainien et d’un enfoncement de la ligne de front un rapatriement :
    – des canons César encore en Ukraine,
    – du ou des système(s) SAMP/T et de leurs missiles,
    est-il prévu pour éviter qu’il ne tombe aux mains des Russes ?

    • Dodo dit :

      Va falloir arrêter de rêver d’un « effondrement », cette guerre ne se terminera pas par une victoire militaire de ce genre, ni d’un côté ni de l’autre.
      Faut pas croire que du jour au lendemain on va découvrir l’armée russe qui va enfoncer une ligne et va foncer sur Kiev avec des divisions de blindés. Les forces sont bien trop équilibrée pour cela, l’usure n’est pas seulement du côté ukrainien. Si en ce moment on parle beaucoup des problèmes des ukrainiens, c’est pour convaincre des politiciens étrangers (en résumé le congrès américain) de voter l’aide à Kiev, ce n’est pas pour nous informer de la situation sur le terrain par souci de transparence et d’honnêteté (car c’est un non sens de la communication de guerre).

      Demain ce congrès américain va voter, peut-être un oui ou un non. Mais on est possiblement devant un nouvel effort massif en faveur de l’Ukraine dans les mois à venir. Car l’administration Biden va sûrement vite épuiser cette enveloppe pour anticiper l’élection présidentielle, sans doute qu’entre mai et novembre (6 mois) on va voir 80% de l’aide se faire. Cela va s’accumuler aux efforts réalisés du côté européen.
      Du côté russe on commence à grincer les dents, car si demain ça se confirme, la guerre ne s’arrêtera pas avant fin 2025 minimum. Au Kremlin on fait comme si « ça ne changera rien », étant donné qu’ils se sont déclaré victorieux avant même de combattre, mais pourtant cela fait des mois que toute la propagande joue et parie sur l’abandon occidental de l’Ukraine, qu’on rêve de Trump et des nationalistes en Europe susceptibles d’abandonner (le pense t-il) l’Ukraine.

    • Thom dit :

      Rien.

  21. dambrugeac dit :

    Cherchez l’erreur ! On livre gracieusement du matériel militaire à un pays en guerre et on ne se préoccupe pas ou peu de la maintenance… Débrouillez vous avec ! Décidément, les mêmes causes produisant les mêmes effet, notre administration est incapable de réfléchir à l’intégralité d’une initiative. Cet exemple qui peut être étendu à beaucoup d’autres, civils ou militaires, montre notre inconstance et inadaptation à une démarche structurée. En 2024 comme en 1939…

    • Dodo dit :

      Aucun rapport entre 2024 et 1939.
      Aucune « exception française » (ce n’est pas parce que vous ne lisez pas autre chose qu’il n’y a que le Caesar qui est concerné par de la maintenance).
      Allez donc voir chez les clients de matériels russes et chinois comment ça se passe pour la maintenance.

      En réalité ce qui est déplorable, ce sont les gens comme vous qui au travers d’articles comme celui-ci cherchez un scandale bien français pour rabaisser la France alors qu’en vérité, vous ne comprenez rien à rien de la complexité du sujet.
      Derrière un écran, la critique est facile, yakafocon

      • dambrugeac dit :

        Vos propos injurieux et malséants derrière un pseudo anonyme montrent votre limite à converser et argumenter avec politesse et intelligence.

  22. Tonio26 dit :

    il veut pouvoir fabriquer des caesar avec des usines payés par l Europe ! Il veut le beurre l argent du beurre et les fesses de la crémière ! tranquillement il se fait une armée high-tech et gratuitement !

    • Beuaaargh dit :

      Personne ne t’a dit qu’ « il » doit faire face à une invasion russe depuis deux ans ?

  23. PHILIPPE dit :

    Au-delà de cet épisode sur la MCO du CAESAr ne pas oublier que la clé de ce conflit se trouve en grande partie aux USA mais, apparemment, ces derniers regardent ailleurs : Moyen-Orient et Indo-Pacifique notamment.
    Dans le même temps j’observe que la Corée du Nord et l’Iran soutiennent activement la Russie.

  24. Claude Millet dit :

    La CIA a prévenu officiellement que sans nouvelles aides, l’Ukraine pouvait perdre le conflit cette année .

    Je ne comprends pas : ici je lis des commentaires nombreux qui démontrent tout l’inverse, des dizaines de fois par jour, ainsi que la plupart des médias de l’état français, ainsi qu’une véritable brigade d’experts militaires en retraite qui bivouaquent à la rude sur les plateaux des chaînes d’  » information » ( -oui, oui, c’est bien le terme employé-) continue ….
    Alors, qui croire ? qui veut à toute force continuer à vivre dans un monde virtuel dans lequel ce que l’on souhaite est substitué de force à la réalité des faits ?
    Qui aura l’honnêteté de réveiller tous ces gens qui ont été consciemment et méthodiquement hypnotisés ?

    • VinceToto dit :

      “On ne peut pas réveiller quelqu’un qui fait semblant de dormir.” Proverbe navajo (?).

    • Dodo dit :

      Tu te poses les mauvaises questions car en vérité tu es placé du mauvais côté de l’écran.
      Tu crois que la CIA va communiquer publiquement pour t’informer de la situation? Tu crois sérieusement qu’une agence qui se veut « secrète » dévoile ses vérités au grand jour sans qu’il y ait un intérêt?

      Pourquoi aujourd’hui et depuis des mois on a ce genre de discours? Car au congrès américain on bloque une aide à l’Ukraine et qui pourrait trouver une issue demain. L’objectif de la CIA (comme d’autres, à commencer par les responsables ukrainiens) c’est d’influencer un vote positif, sur une opinion publique et de ses représentants.

      Malheureusement tu ne sais pas analyser la communication, ta focalisation à t’opposer à des médias grand public en est une preuve. Tu es un mouton comme un autre, tu es la cible de cette communication, tu es victime de cette communication.
      Dans une guerre il y a 2 camps qui s’affrontent, donc deux communications aux intérêts divergents. Toi, tu veux entendre et croire les discours qui vont mettre en avant les problèmes ukrainiens et tu vas prendre les discours qui vont mettre en avant les problèmes russes comme de la fiction, un délire de gens qui racontent des conneries.

      La question est de savoir pourquoi tu portes seulement un intérêt aux discours pessimistes pour l’Ukraine (pour toi la « réalité ») et pourquoi tu ne veux pas entendre le moindre discours pessimiste pour la Russie (qui serait du « virtuel »)?

      Tu ne cherches pas la réalité, tu cherches à imposer une propagande pro-russe. Si tu n’es pas au conscient de cela, remets toi en question.
      Tu verras que si demain le congrès américain valide cette aide, toute la communication pessimiste va subitement s’envoler et ça, visiblement, ce sera très emmerdant pour les gens comme toi qui s’impatientent de voir la Russie gagner.

      • Dodo
        J ai lu avec la plus grande attention tes remarques et je suis entièrement en phase avec ton analyse du conflit Ukro-russe. Les Russes n ont de cesse de reculer devant les coups de butoir des valeureux soldats ukrainiens.
        D ailleurs cette reculade des Russes prouve, de fait, la rotondité de la planète bleue; puisque les Russes se retrouvent sensiblement au même endroit.
        En réalité, le front évolue très peu au vu de l intensité des combats.

        Ceux qui suivent ce conflit avec intérêt et objectivité, parce qu’ intéressés uniquement par les tenants et aboutissants, se gardent bien de donner un pronostic. J ai essayé les entrailles de poulet…Bof!!

        Un des deux pays a de sérieux problèmes RH. Alors tu peux injecter autant de matériel occidental que tu veux si t as pas de RH pour les servir t’ es chocolat.
        L’ autre n a, semble t il, pas ce problème, mais clairement des problèmes de commandement et de gestion de combats interarmées.
        Mais à mesure que les jours passent, on note une inflexion dans la gestion  » à la con » .Normalement on apprend plus de ces erreurs.
        Je me pose une question: Une équipe qui passe toute la partie à défendre peut- elle gagner ?

        La seule chose que l on peut considérer comme inquiétante, c est que ,maintenant, le camp occidental ne peut pas perdre la face.

        • Aruspice dit :

          Vous avez essayé les entrailles de poulet, mais bof ?
          Evidemment, malheureux, il ne faut pas essayer de faire ça tout seul !
          Combien de fois devrai-je répéter qu’en matière divinatoire, il faut faire appel à un pro-fes-sion-nel qua-li-fié ?
          Et puis, il était de qualité, votre poulet ? Élevé au grain, label bio ? Vous connaissiez personnellement l’éleveur ?
          Non, il faut être sérieux : la divination, papa, ça ne s’improvise pas !

          Pour un avenir propice, consultez un aruspice.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « La seule chose que l on peut considérer comme inquiétante, c est que ,maintenant, le camp occidental ne peut pas perdre la face. » Qu’en pensez vous si c’était Poutine qui perdait la sienne, ce ne serait pas inquiétant? Sinon félicitations! C’estt plutôt subtil de faire passer l’Occident comme étant l’agresseur!

      • Claude Millet dit :

        Dodo : vous pensez que je suis né de la dernière pluie et que je ne connais pas les méthodes grossières de la CIA et de tant d’autres pour essayer d’influencer les décideurs ? c’est vieux comme le monde !

        mon propos c’est surtout et d’abord pour dénoncer l’enfumage généralisé qui préside depuis la première minute de ce conflit, l’enfumage que je constate en France en tant que français , et auquel tant de français qu’on peut lire ici, croient dur comme fer ..
        le moment de vérité approche, celui où la vérité va enfin s’imposer à tous, même à une majorité des lecteurs, qui avaient il est vrai, déjà au départ, une certaine propension à se laisser enfumer en lisant ce qu’ils voulaient lire sans chercher ailleurs . Ils étaient caressés dans le sens du poil.

        J’adore les moments où le réel revient ..c’est comme un ciel qui s’éclaircit après une longue période sombre, de grisaille et de pluie. Et ce ciel -là, lavé de ses impuretés et de ses miasmes, c’est toujours un grand moment .
        Le Russes sont patients, moi aussi , je sais que ça va arriver et j’attends tranquillement en souriant

        • Thomas dit :

          « Seul contre tous »

          Un grabataire qui attends dans son fauteuil en souriant….

          J’ai plus l’image d’un grand-père impotent devant l’hospice que celle du penseur omniscient que vous décrivez, mais qu’importe me direz-vous, à chacun sa réalité !

    • mich dit :

      Qui ici se moque du monde en employant le mot honnêteté en mélangeant les choses @Claude Millet ?

    • Pascal, (l'autre) dit :

      Claude Millet « La CIA a prévenu officiellement que sans nouvelles aides, l’Ukraine pouvait perdre le conflit cette année .Je ne comprends pas : ici je lis des commentaires nombreux qui démontrent tout l’inverse » Que certains esprits « enflammés » prennent leurs désirs pour des réalités oui mais des commentaires……………nombreux! Pour vanter les « exploits » de l’armée russe beaucoup plus. Mais peut être ne l’avez vous pas…………………….remarqué!

  25. Belzébuth dit :

    Après des décennies à nous bassiner sur les flux, il serait temps de se pencher sur l’importance d’avoir des stocks.
    https://operationnels.com/2024/04/19/la-maintenance-dans-une-operation-denvergure-enjeu-majeur-de-leconomie-de-guerre-iii-de-iii/

  26. Carin dit :

    Ce genre de compte rendu d’audition, rejoint les propos du président Macron sur le possible envoie de personnels militaires, en discussion au sein de l’Europe….
    En effet, aucun spécialiste civil ne peut être envoyé dans un pays en guerre.
    C’est donc bien de militaires spécialistes de la MCO de divers matériels (CAESAr, Auf1, SAMP/T etc…) qu’il s’agit, avec les stocks de pièces nécessaires à l’entretient courant, et une ligne directe avec le ministère des armées de France, via leur commandement respectif.
    Ces ateliers réclamants une protection durcie, expliquerait la demande pressante de batteries sol/air…
    Quoi qu’il en soit, tout semble se mettre en place… même nos amis américains parlent de débloquer la modique somme de 60 milliards de dollars incessamment sous peu, si ce n’est pas déjà en discussion pour transformer cette somme en matériels divers.

  27. Sempre en Davant dit :

    La question n’est pas roue ou chenille la question est la portée du canon. Permet’elle d’échapper à la contre batterie? Même par drone?
    D’ailleurs la question de la roue était résolue dans les campagnes comme « en 14 » par l’adjonction de plaques de bois pour élargir les immenses roues des charrettes. Et déjà la question n’était pas bœufs ou chevaux mais : cé ti don keu’l ch’min s’ra praticab’ aux bieaux jours? A rien ne sert que les canons passent si les caissons restent… Et si « la traction » à été bouffé jusqu’aux harnais à l’automne et les caissons brûlés avant Noel… A pâques les chocolatiers se plaindront d’un marché perdu.

    Il y a des vrais questions pour l’artillerie elles vont de l’usure accéléré du tube avec les charges maximales et les obus de type truc à la précision.
    De l’utilité des lances roquettes multiples des plus basiques aux plus sophistiqués, du calibre à la portée, de la précision à la capacité de destruction.
    De même, si c’est un procédé « artillerie » du minage par roquette et obus.
    De même pour les drones et robots qu’ils aient les fonctions historiquement artillerie d’avant l’ALAT à ceux que des capteurs, images et son, rendront capables de détecter et d’assaillir leur cibles programmées.

    L’arme savante doit avoir plus qu’il ne faut d’officiers pour déterminer les emplois, les économies de moyens, les chevauchements et les circonstances d’ efficacité favorable à ceci ou cela.
    Même dans la « réduction saucière » ou elle se trouve concentrée.

    Le risque est que pour ne pas déplaire elle compte sur l’excellence de ses équipages pour faire voler les 75mm ainsi que les caissons et gagner par la vitesse contre la portée prussienne.
    Oh l’infanterie avait fait de même et ses compagnies de mitrailleuses tireraient même l’ennemi terré dans ses trous de l’autre coté de la colline… Arithmétique imparables et beaux affûts.
    La cavalerie acceptant ainsi qu’il est de tradition qu’elle est coûteuse, sommeillait dans ses rôles traditionnels en attendant les bals de garnisons sans imaginer qu’elle pourrait descendre de cheval pour tirer, avoir des mitrailleuses ou des canons… Après tout l’épouse,même d’un artilleur n’a pas tous les torts.

    Il ne manque qu’un poncif : le pantalon rouge! Saint Multicam priez pour les pauvres pécheurs qui n’on de cesse que de se rendre identifiables et visibles par forces marques de couleurs! Il ne manque que les cloches pour égayer la transhumance.

    Et pour ceux qui avaient vu cette vidéo : il faut remettre la couverture de laine mouillée contre les IR et l’assaut des sentinelles au couteau au menu de l’entrainement. Ne fusse que pour ne pas rester une cible trop facile.

    Les stocks, même de compétences « obsolètes » doivent donner le temps d’évoluer et d’adapter.

  28. Expression libre dit :

    Il faut aider les Ukrainiens et si la nouvelle aide US n’est pas votée, il faudra bien que l’Europe se prenne en mains. Développons notre complexe militaro-industriel. C’est bon pour la croissance. Allez donc voir de l’autre côté de l’Atlantique. Il est plus que temps que l’Europe s’émancipe. C’est une question de survie.