Russie / Archives

Le mystère… du Mystère IV retrouvé en Russie

La page Facebook du magazine spécialisé Air Combat (*) a diffusé une photographie bien intrigante. Cette dernière montre en effet les restes d’un avion Mystère IV aux couleurs de l’armée de l’Air au milieu d’autres épaves d’aéronefs… dans les environs de Medyn, une ville située dans l’ouest de la Russie. Que peut donc bien faire

L’armée américaine envoie 300 militaires en Ukraine pour y former une garde nationale

L’US Army a annoncé, le 17 avril, l’arrivée en Ukraine d’environ 300 militaires américains de la 173e Brigade aéroportée. Ces parachutistes, habituellement basés à Vicenza, en Italie, ont pris leurs quartiers à Iavoriv, près de la frontière polonaise. Leur mission sera de former et d’entraîner 900 soldats de la Garde nationale ukrainienne, qui, subordonnée au

Pour M. Poutine, la non livraison des BPC « Mistral » à la marine russe est « sans importance »

En novembre dernier, et compte-tenu de la situation dans l’est de l’Ukraine, le président Hollande décida de « surseoir jusqu’à nouvel ordre » à la livraison à la marine russe du Vladivostok, l’un de deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral commandés par la Russie en juin 2011 pour 1,2 milliard d’euros. « On

Les forces d’autodéfense japonaises ont constaté un nombre d’incidents aériens record depuis la Guerre froide

Il n’y a pas qu’en Europe et dans le Grand Nord que les « incidents » aériens ont significativement augmenté au cours de ces derniers mois. Dans le Pacifique également. Et plus particulièrement près de l’espace aérien japonais. Et cela au point d’atteindre un niveau comparable à celui de la Guerre froide. Le Japon a deux différends

Israël dénonce la livraison prochaine du système russe de défense aérienne S-300 à l’Iran

Il en était question depuis plusieurs semaines et le président russe, Vladimir Poutine, a tranché : il a signé, le 13 février, un décret annulant l’interdiction de livrer à l’Iran le système de défense aérienne S-300. Cette mesure avait été prise en 2010 par Dmitri Medvedev, son prédesseur au Kremlin. Un an plus tôt, le

La Russie donne deux mois à la France pour livrer le premier BPC Mistral avant de saisir les tribunaux

À plusieurs reprises, généralement indirectement, des responsables russes ont cherché à mettre la pression sur les autorités françaises pour que le premier des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral, commandés par Moscou en juin 2011 pour 1,2 milliard d’euros, soit livré au plus tôt. En novembre 2014, l’agence Ria Novosti

Les pays scandinaves veulent renforcer leur coopération militaire face à la Russie

Les actions de la Russie en Ukraine et son réarmement ont visiblement de quoi inquiéter les pays scandinaves. Et cela d’autant plus que le Grand Nord est une priorité stratégique pour Moscou. Aussi, les ministres de la Défense du Danemark (Nicolai Wammen), de la Norvège (Ine Eriksen Søreide), de la Suède (Peter Hultqvist) et de

L’armée norvégienne a constaté un regain significatif de l’activité militaire russe dans le Grand Nord

Dans son rapport d’activité concernant l’année 2014, l’armée norvégienne a fait état d’une intensification relativement importante de l’activité militaire russe dans le Grand Nord, et en particulier au niveau aérien. Pour rappel, membre de l’Otan, la Norvège a suspendu toute collaboration militaire avec la Russie depuis l’annexion de la Crimée, en mars 2014. Ainsi, l’an

Encore un incendie à bord d’un sous-marin nucléaire russe

Pour la troisième fois depuis décembre 2011, un incendie s’est déclaré au cours d’une période d’entretien et de réparations d’un sous-marin nucléaire russe. Cette fois, il s’agit du K-266 Orel, qui était en cale sèche depuis novembre 2013, dans le port de Severodvinsk (nord de la Russie). Aussi, son combustible nucléaire avait été déchargé, de

Combien coûte le maintien à quai du BPC Vladivostok?

Pour le moment, il n’est toujours pas question de livrer à la marine russe le Bâtiment de projection et de commandement (BPC) Vladivostok. Ce dernier aurait dû quitter le chantier naval STX de Saint-Nazaire en novembre dernier. Mais, en raison de la situation dans l’est de l’Ukraine et le rôle qu’y joue Moscou, le président