Russie / Archives

Deux bombardiers stratégiques russes Tu-160 Blackjack interceptés en mer du Nord

Comme elle en a pris l’habitude à cette période de l’année, les forces aérospatiales russes ont envoyé, le 15 janvier, deux bombardiers stratégiques Tu-160 « Blackjack » patrouiller à proximité de l’espace aérien de pays membres de l’Otan. Ces deux bombardiers ont longé les côtes norvégiennes, puis danoises, allemandes, néerlandaises et britanniques. Alors qu’ils s’approchaient du Royaume-Uni,

L’offensive de Damas dans la province d’Idleb met à l’épreuve les relations entre la Turquie et la Russie

Frontalière de la Turquie, la province syrienne d’Idleb, en partie contrôlée par la coalition jihadiste Hayat Tahrir al-Cham, dominée par l’ex-Front al-Nosra (lié à al-Qaïda, ndlr), fait partie des quatre « zones de désescalade » négociées à Astana par Moscou, Téhéran et Ankara afin d’obtenir un cessez-le-feu en Syrie. En octobre, l’armée turque a annoncé y avoir

Syrie : La base russe de Hmeimim visée par des drones armés rudimentaires (MàJ)

Alors que, dans la Ghouta orientale, les forces syriennes viennent de briser le siège de l’emprise militaire de Harasta, alors encerclée par des combattants du groupe islamiste Ahrar al Cham, plusieurs sources ont rapporté que des drones armés rudimentaires avaient été utilisés pour attaquer la base aérienne russe de Hmeimim (près de Lattaquié) au cours

La Turquie confirme le choix du consortium franco-italien Eurosam pour son futur système de défense aérienne

Après avoir annulé l’appel d’offres remporté par le groupe chinois CPMIEC (China Precision Machinery Export-Import Corporation) pour moderniser ses capacités de défense aérienne avec le système Hongqi-9/FD 2000, la Turquie a finalement signé un contrat avec la Russie pour la livraison de 4 batteries S-400 « Triumph » (code Otan : SA-21 Growler). Fin décembre, les autorités

La diplomatie allemande veut un mandat pour une force de maintien de la paix de l’ONU en Ukraine d’ici mars

Depuis avril 2014, au moins 10.000 personnes ont perdu la vie dans la Donbass (sud-est de l’Ukraine), théâtre de combats opposants des séparatistes pro-russes aux forces gouvernementales ukrainiennes. Les accord de Minsk 2, négociés par l’Allemagne, la France, l’Ukraine et la Russie, devaient mettre un terme aux violences. Seulement, le cessez-le-feu a été maintes fois

Washington prévient Damas : s’en prendre aux Kurdes syriens serait une « erreur »

Pour le moment, les forces gouvernementales syriennes, appuyées par l’aviation russe, mènent une offensive au sud de la province d’Idleb, largement contrôlée par la coalition jihadiste Hayat Tahrir al-Cham et d’autres groupes islamistes. D’ailleurs, un avion syrien (un L-39 Albatros?) y a été abattu le 26 décembre. Mais que se passera-t-il ensuite? Le 18 décembre,

Un rapport n’exclut pas une attaque militaire contre la Suède

La semaine passée, et en vue d’élaborer une feuille de route pour les forces armées du pays, le gouvernement suédois s’est vu remettre un rapport d’étape rédigé par le comité de la Défense, c’est à dire un « forum de consultation » réunissant les représentants des partis politique ayant un groupe au Parlement (le Riksdag). Estimant que

Selon la coalition, les jihadistes de l’EI se déplacent en toute impunité dans les territoires contrôlés par Damas

Régulièrement, la Russie sous-entend, quand elle le ne dit pas explicitement, que la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis en Syrie et en Irak fait preuve de mansuétude (si ce n’est plus) à l’égard des combattants de l’État islamique (EI ou Daesh). Ainsi, en novembre, l’état-major russe a produit des clichés censés « prouver irréfutablement la

La vulnérabilité des câbles sous-marins de communication est un enjeu de sécurité majeur

Le sujet de la protection des câbles de communication sous-marin n’est évoqué que du bout des lèves en France. Ainsi, la récente Revue stratégique aborde cette question dans un cadre plus général. « Les espaces maritimes sont au cœur de tensions croissantes, par leur rôle central dans la mondialisation des flux de toutes natures, y compris

Les députés russes approuvent l’accord sur la base navale de Tartous, en Syrie

Jusqu’à une date récente, le port militaire syrien de Tartous n’était officiellement qu’un « point d’appui matériel et technique » pour la marine russe, conformément à un accord conclu en 1971 entre Moscou et Damas. Puis, à partir de 2015, ce « point d’appui » a une pris de l’importance avec l’intervention militaire russe pour soutenir le régime syrien.