Russie / Archives

La Russie lève le voile sur son missile supposé violer le Traité sur les forces nucléaires intermédiaires

Après Heiko Maas, le ministre allemand des Affaires étrangères, Robert Wood, l’ambassadeur américain à la Conférence sur le désarmement organisée à Genève sous l’égide des Nations unies, a demandé à la Russie de détruire ses missiles de croisière 9M729 « Novator » [ou SSC-8], dont les performances seraient non conformes au Traité sur les forces nucléaires intermédiaires,

Un bombardier russe Tupolev Tu-22M « Backfire » s’est écrasé près de Mourmansk

Quelques jours après la collision en vol de deux bombardiers tactiques Su-34 « Fullback » au-dessus de la mer du Japon [2 morts, 1 disparu], les forces aérospatiales russes viennent de connaître un nouvel accident aérien, impliquant cette fois un Tupolev Tu-22M « Backfire ». Ce bombardier stratégique supersonique s’est écrasé au moment d’atterrir sur une piste de la

L’aviation israélienne frappe l’unité iranienne al-Qods et la défense anti-aérienne syrienne

Il est peu courant de voir l’état-major israélien communiquer au sujet de raids aériens en cours menés en territoire syrien, comme il l’a fait dans la nuit du 20 au 21 janvier. En général, cela se produit quand l’État hébreu riposte à une attaque lancée depuis la Syrie, pays avec lequel il est toujours techniquement

Les enjeux sécuritaires de la Baltique rejoignent les intérêts stratégiques de la France

Lors d’un discours prononcé à l’occasion de la Leçon inaugurale de la Chaire « Grands enjeux stratégiques » de l’Université Panthéon-Sorbonne, en janvier 2016, Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, avait souligné le risque d’une « vision divergente de nos intérêts de sécurité, entre Européen. » Et d’ajouter : « Nous devons à cet égard éviter une ‘régionalisation’

Berlin appelle la Russie à retirer ses missiles supposés violer le traité sur Forces nucléaires intermédiaires

Le missile russe 9M729 « Novator » enfreint-il le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires [FNI], qui, ne concernant que les États-Unis et la Russie, interdit la mise au point et le déploiement d’engins d’une portée allant de 500 à 5.500 km? Les autorités américaines l’assurent, de même que l’Otan. Mais Moscou s’en défend. En décembre 2018,

Deux bombardiers tactiques russes Su-34 « Fullback » sont entrés en collision alors qu’ils survolaient la mer du Japon

Pour une raison encore indéterminée, deux bombardiers tactiques Su-34 Fullback des forces aérospatiales russes, avec chacun à leur bord un pilote et un navigateur, sont entrés en collision, ce 18 janvier, alors qu’ils prenaient part à des manoeuvres en Extrême-orient. Les deux appareils se sont abîmés en mer du Japon, plus précisément entre l’île de

L’armée russe va se séparer de ses pistolets Makarov, en dotation depuis plus de 60 ans

Au début des années 1950, les cadres de l’Armée rouge troquèrent leur arme de poing Tokarev contre un nouveau pistolet semi-automatique : le Makarov. Depuis, si l’Union soviétique a disparu, l’armement individuel des officiers et des sous-officiers russes n’a pas changé… Du moins pas encore. En effet, le conglomérat militaro-industriel public Rostec a annoncé, ce

Syrie : Les jihadistes ont pris le contrôle total de la province d’Idleb

Le cas de la province syrienne d’Idleb est épineux. Échappant au contrôle de Damas, cette région abrite à la fois des rebelles soutenus par Ankara, réunis au sein du « Front national de libération » [FNL], et des groupes jihadistes alliés ou affiliés à l’organisation Hayat Tahrir al-Cham [HTS], l’ex-branche d’al-Qaïda en Syrie. Déclarée « zone de désescalade »

Syrie : La police militaire russe patrouille dans les environs de la ville de Manbij

Il y a parfois des déclarations que l’on croirait inventées par un site d’informations parodiques et qui sont pourtant vraies. Tel est le cas des propos tenus le 7 janvier par Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine. Ainsi, a dit M. Pompeo, sur la chaîne CNBC, en évoquant le retrait américain de Syrie,

Le président Bolsonaro se dit ouvert à l’implantation d’une base militaire américaine au Brésil

Quand il était encore le chef du Pentagone, James Mattis avait estimé que l’influence grandissante de la Chine et de la Russie en Amérique du Sud était de nature à troubler la stabilité régionale. D’où son intérêt pour cette partie du monde. Intérêt qui se traduisit par une série de déplacements au Chili, au Brésil,