Russie / Archives

Les sanctions de l’Union européenne contre la Russie ne concernent pas la livraison des deux BPC

Depuis l’affaire du Boeing 777 de la Malaysia Airlines abattu alors qu’il survolait l’est de l’Ukraine, l’Union européenne a durci sa position à l’égard de la Russie, accusée d’être en partie responsable du drame en raison du soutien qu’elle apporte aux séparatistes ukrainiens. De nouvelles sanctions ont ainsi été approuvées, cette semaine, par les représentants

Le président russe veut limiter les importations de matériels militaires

Si l’on en croit la porte-parole du service diplomatique de l’Union européenne, les ambassadeurs des 28 États membres ont adopté une série de sanctions économiques contre la Russie, afin de contraindre ses dirigeants à cesser d’apporter leur soutien aux séparatistes pro-russes actifs dans l’est de l’Ukraine. « Un accord politique a été trouvé sur le paquet

Washington accuse Moscou d’avoir enfreint le Traité sur les forces nucléaires portée intermédiaires

En 1987, le président américain, Ronald Reagan, et son homologue soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, signaient le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI). Ce document, ratifié l’année suivante, oblige les États-Unis et, désormais, à la Russie, « à détruire, trois ans au plus tard après l’entrée en vigueur du Traité, tous leurs missiles balistiques et

Ventes d’armes à la Russie : Berlin fait la leçon à Paris et à Londres

La semaine dernière, et alors que les autorités russes sont accusés d’apporter un appui au séparatistes actifs dans l’est de l’Ukraine et d’avoir une certaine responsabilité dans l’affaire du B-777 de la Malaysia Airlines abattu le 17 juillet, le Premier ministre britannique, David Cameron, a vivement critiqué le contrat portant sur la livraison par la

Les sanctions de l’UE contre les chefs des services de renseignement russes sont-elles pertinentes?

Après l’affaire du Boeing de la Malaysia Airlines abattu avec 200 personnes à bord alors qu’il survolait l’est de l’Ukraine et pour laquelle la Russie est soupçonnée d’y avoir des responsabilités en raison de son soutien aux séparatistes pro-russes, l’Union européenne est décidée à durcir le ton face à Moscou et à adopter de nouvelles

La Russie se dit préoccupée par l’éventuel déploiement du système antimissile THAAD en Corée du Sud

Afin de faire face à la menace des missiles nord-coréens, la Corée du Sud dispose déjà d’une défense antimissile (Korea’s Air and Missile Defense, KAMD), basée essentiellement sur les systèmes PAC-2 GEM-T (Patriot) et AEGIS (avec des intercepteurs SM-2) et « indépendante » du bouclier mis en place par les États-Unis et le Japon dans la région,

L’Irak veut renforcer sa coopération militaire avec la Russie

Pour le moment, la ligne de front qui sépare les forces irakiennes et les combattants de l’État islamique est à peu près stabilisée au nord-est de Bagdad. Depuis l’offensive lancée en juin par les jihadistes, l’Irak a pu compter sur l’appui officieux de l’Iran ainsi que sur celui – officiel – des États-Unis, lesquels fournissent

La vente de deux BPC « Mistral » à la Russie concerne aussi le Japon

Depuis une semaine et l’affaire du B-777 de la Malaysia Airlines abattu dans l’est de l’Ukraine, les autorités françaises sont mises sous pression en raison de la livraison programmée du premier des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) commandés par la Russie en juin 2011 poour 1,2 milliard d’euros. En résumé, étant donné

Le point sur la situation dans l’est de l’Ukraine

Ces dernières heures ont été riches en informations sur la situation dans l’est de l’Ukraine, avec en plus les suites de l’affaire du B-777 de la Malaysia Airlines abattu le 17 juillet. En voici les principales : - Le 23 juillet, deux avions de combat ukrainiens auraient été abattus à quelques kilomètres du lieu où

Un rapport parlementaire sur les ventes d’armes britanniques qui tombe mal pour David Cameron

Les États-Unis sont revenus à la charge, le 22 juillet, au sujet de la vente par la France de deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral à la marine russe. « La livraison de navires de guerre français à la Russie est totalement inappropriée en raison du rôle de Moscou dans la