Irak / Archives

L’armée irakienne tente de reprendre Tikrit avec l’appui de l’Iran

Le 2 mars au matin, environ 30.000 soldats, volontaires et miliciens chiites irakiens ont lancé une offensive visant à reprendre la ville de Tikrit, qui, actuellement contrôlée par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh), est située à environ 160 km au nord de Bagdad. « Des chasseurs-bombardiers, des hélicoptères et l’artillerie visent Tikrit pour

58% des Français se disent favorables à une participation aux frappes aériennes contre l’EI en Syrie

La semaine passée, quatre parlementaires français – Jacques Myard,  Jean-Pierre Vial (UMP), François Zocchetto (UDI) et Gérard Bapt (PS) – ont fait le déplacement à Damas pour y rencontrer le président syrien, Bachar el-Assad. Pour eux, ce dernier fait partie de la solution dans la lutte contre l’État islamique (EI ou Daesh), qui a établi

La Belgique envoie 35 militaires pour former l’armée irakienne

À la suite d’autres pays membres de la coalition anti-EI (État islamique ou Daesh), la Belgique a confirmé, le 27 février, l’envoi de 35 militaires en Irak afin d’assurer la formation de l’armée irakienne. Cette mission, qui s’inscrit dans le programme « Building Partner Capacity » avait été inscrite en décembre au planning des opérations de la

Le 31e Régiment du Génie et la 13e DBLE sollicités pour envoyer des instructeurs en Irak

Contre l’État islamique (EI ou Daesh), les frappes aériennes effectuées par la coalition emmenée par les États-Unis dans le nord de l’Irak et la Syrie ne suffiront pas étant donné qu’elles ne permettront pas à elles seules de reconquérir les territoires conquis par les jihadistes. Pour cela, il est nécessaire d’engager des forces terrestres. Or,

Le Charles-de-Gaulle assurera la permanence aéronavale dans le golfe, le temps de la relève du porte-avions USS Carl Vinson

Depuis le 23 février, le porte-avions nucléaire Charles-de-Gaulle et son escorte ont intégré la Task Force 50, constituée autour d’un de ses homologues américains (toute proportions gardées),  l’USS Carl Vinson, qui croise dans la golfe arabo-persique depuis l’automne dernier. Aussi, l’heure de la relève va bientôt sonner pour ce navire, qui sera remplacé par l’USS

Les Rafale du porte-avions Charles de Gaulle ont effectué leurs premières frappes en Irak (MàJ)

Deux jours à peine après avoir été engagés dans l’opération Chammal, les avions de combat du porte-avions Charles de Gaulle, lui-même intégré à la Task Force 50 de l’US Navy constituée autour de l’USS Carl Vinson, ont fait parler la poudre, ce 25 février. Ainsi, un photographe de l’AFP à bord du porte-avions français a

Le Super Étendard, 40 ans et toujours d’attaque

Le 28 octobre 1974, le Super Étendard effectuait son premier vol avec le pilote d’essai Jacques Jesberger aux commandes. À l’époque, l’idée était de mettre au point un avion susceptible de remplacer à la fois les Étendard IV ainsi que les F-8 Crusader alors en service au sein de l’aéronautique navale. Le programme, lancé en

Le porte-avions Charles de Gaulle engagé dans les opérations en Irak

Entré dans le Golfe arabo-persique la semaine passé, le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle est désormais engagé dans les opérations aériennes menées au-dessus de l’Irak contre l’État islamique (EI ou Daesh). « L’intégration du Charles de Gaulle dans l’opération Chammal débute ce matin », a en effet affirmé, ce 23 février, un membre

Irak : L’État islamique s’est emparé de la ville d’Al-Baghdadi

Jusqu’alors, Al-Baghdadi était l’une des dernières villes de la province d’al-Anbar encore sous le contrôle des autorités des irakiennes. Ce n’est désormais plus le cas puisque l’État islamique (EI ou Daesh) vient de s’en emparer. Cette information a été démentie dans un premier temps par l’état-major irakien, avant d’être finalement confirmée par le Pentagone, le

Une base située près d’al-Baghdadi attaquée par les jihadistes de l’EI

Comme l’a rappelé l’État-major des armées lors de son point presse hebdomadaire, la  deux détachements d’instruction opérationnelle (DIO) sont en cours de « projection » en Irak, précisément à Erbil et à Bagdad, afin de former les militaires irakiennes et les peshmergas kurdes dans le domaine du génie de combat et leur apprendre à contrer la menace