Irak / Archives

Pourquoi les Rafale ne frappent-ils pas plus souvent en Irak?

Le 19 octobre, deux avions Rafale ont détruit deux véhicules jihadistes dans la région de Tikrit, au cours d’un vol de reconnaissance armée. Il s’est agi de la troisième frappe aérienne française depuis le lancement de l’opération Chammal, nom donné à la participation française à la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) emmenée par les

La Turquie annonce qu’elle va autoriser les combattants kurdes d’Irak à rejoindre Kobané via son territoire

La passivité des autorités turques au sujet des combats qui ont actuellement lieu entre les miliciens kurdes des Unités de protection populaire (YPG, bras armé du Parti de l’union démocratique, PYD) et les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) à Kobané, dans le nord de la Syrie, reste très critiquée. Pour Ankara, il n’est

Une troisième frappe française a détruit 2 véhicules jihadistes dans la région de Tikrit

Le 25 septembre dernier, deux Rafale de l’Escadron de chasse 3/30 Lorraine ont détruit 4 hangars abritant du matériel militaire de l’État islamique (EI ou Daesh) près de Falloujah. Depuis, les 6 Rafale du Lorraine, basé à al-Dhafra, aux Émirats arabes unis, ont été rejoints par trois autres avions fournis par les escadrons 1/7 Provence

La Royal Air Force va engager des drones Reaper pour ses opérations en Irak

Avec la fin du mandat de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) en Afghanistan, l’avenir des 10 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper de la Royal Air Force se posait étant donné que ces appareils ne sont pas autorisés à évoluer dans l’espace aérien britannique. Finalement, la RAF va utiliser, dans

Des armes chimiques ont bien été retrouvées lors de l’opération américaine Iraqi Freedom

Après les attentats du 11 septembre 2001, l’administration américaine avait justifié une opération militaire contre le régime de Saddam Hussein en avançant que ce dernier disposait d’armes de destruction massive et qu’il comptait en produire davantage. Et le risque mis en avant était de voir tomber cet arsenal aux mains de terroristes liés à al-Qaïda.

Des membres d’un gang de motards néerlandais ont rejoint les combattants Kurdes en Irak

Il y a les aspirants jihadistes qui quittent leur pays d’origine pour rejoindre l’État islamique (EI ou Daesh) en Irak et en Syrie. Et puis il y a ceux qui en font de même pour s’engager auprès des combattants kurdes irakiens (Peshmergas) contre ces mêmes jihadistes. Tel est le cas de trois membres néerlandais d’un….

L’opération américaine contre l’État islamique a désormais un nom

L’armée américaine effectue des frappes contre les positions tenues par l’État islamique (EI ou Daesh) depuis le 8 août, d’abord en Irak puis en Syrie. Jusqu’à présent, cette nouvelle opération militaire n’avait pas de nom alors que d’autres pays appartenant à la coalition emmenée par les États-Unis en ont baptisé donné à leur mission (Chammal

La stratégie anti-EI au menu d’une réunion des 22 pays de la coalition à Washington

Dans un premier temps, les raids aériens menés par l’aviation américaine à partir du 8 août ont permis de donner un coup d’arrêt à l’avancée des jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) dans le nord de l’Irak, plus précisément vers le Kurdistan irakien. Les combattants kurdes (peshmergas) ont ainsi pu écarter la menace visant

L’opération militaire internationale contre l’EI n’a toujours pas de nom

Desert Storm, Iraqi Freedom, Unified Protector… Toutes ces interventions militaires ont été conduites dans le cadre d’une coalition internationale et avaient un nom, ce qui permet de savoir immédiatement de quoi on parle. Pour celle qui est actuellement en cours en Irak contre les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh), ce n’est pas le

Les F-16 belges et néerlandais ont effectué leurs premières frappes en Irak

À la suite de l’aviation américaine, les Rafale de l’armée de l’Air ont été les premiers appareils européens à effectuer des frappes aériennes contre les positions tenues par Daesh (État islamique, EI) dans le nord de l’Irak. La Royal Air Force n’a pas tardé à suivre avec ses Tornado GR4 basés à Chypre. Ces derniers