Irak / Archives

Selon le président Obama, la coalition est déterminée à accentuer la lutte contre l’EI

Pour le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a rencontré, le 6 juillet, son homologue américain, Ashton Carter, l’organisation État islamique (EI ou Daesh) n’est plus un groupe terroriste mais une « armée terroriste » ayant la capacité de manoeuvrer comme une armée classique tout en ayant recours à des modes d’action terroristes. En

Irak : Mission terminée pour les 6 F-16 belges

L’argent est le nerf de la guerre dit-on… Et la Défense belge, à force de voir son budget être réduit d’année en année, n’a plus les moyens de la faire. C’est pourquoi les 6 chasseurs-bombardiers F-16 qu’elle avait déployés en Jordanie pour participer à la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) en octobre dernier viennent

En 3 mois, la force Chammal a formé plus de 1.000 soldats irakiens

Dans son compte-rendu hebdomadaire des opérations, l’État-major des armées a donné le total des missions effectuées par l’aviation française depuis le lancement de la mission Chammal, lancée le 19 septembre 2014 dans le cadre de la coalition internationale anti-État islamique (EI ou Daesh) emmenée par les États-Unis. Le dispositif aérien français a constamment évolué depuis

Le chef d’état-major des forces armées irakiennes mis à la retraite

« Le général Babaker Zebari a été mis à la retraite sur ordre de M. Abadi, qui est le commandant en chef des forces armées », a en effet déclaré, sans autres détails, Saad al-Hadithi, le porte-parole du chef du gouvernement irakien. La façon dont a été présenté le départ du général Zebari laisse penser qu’il doit

Irak/EI : L’aviation française a détruit une trentaine d’objectifs en deux semaines

Le dernier compte-rendu de l’opération Chammal, nom de la participation française à la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) emmenée par les États-Unis, diffusé le 25 juin par l’État-major des armées est plutôt succinct. Petite subtilité, le nombre de missions effectuées qui y est précisé concerne les deux dernières semaines alors que, jusqu’à présent, le

Un F-16 irakien s’est écrasé en Arizona lors d’un vol d’entraînement

En 2011, l’Irak a commandé 36 avions F-16 auprès du constructeur américain Lockheed-Martin. Le premier appareil aurait dû être livré trois ans plus tard… Mais les forces aériennes irakiennes l’attendent toujours. Il était toutefois prévu de leur en remettre deux exemplaires cet été, 5 appareils étant sortis des lignes de production. Seulement, un de ces

Pour un général britannique de la coalition, « Ramadi n’est pas une victoire » de l’EI

Le 17 mai dernier, Ramadi, la capitale la province d’al-Anbar, majoritairement sunnite, tombait aux mains du groupe État islamique (EI ou Daesh). Peu après, l’attitude des troupes irakiennes censées défendre la ville, fut l’objet de sévères critiques. « Ce qui est arrivé apparemment c’est que les forces irakiennes n’ont pas montré de volonté de se battre.

Irak : La 150e frappe française a détruit un poste de combat du groupe État islamique

Depuis août 2014 et le début de l’intervention de l’aviation américaine en Irak pour stopper l’avancée de l’État islamique (EI ou Daesh) en Irak, plus de 4.000 frappes aériennes ont été effectuées par la coalition internationale emmenée par les États-Unis contre les positions tenues par les jihadistes. Dans ce total, 150 ont été réalisées par

Irak : Washington va envoyer 450 instructeurs supplémentaires pour former des combattants sunnites

Comme il n’est pas question pour le président Obama – comme d’ailleurs les autres pays de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) – d’envoyer des forces terrestres pour contrer l’avancée des jihadistes, la solution passe par la formation des troupes combattantes irakiennes. Actuellement, plus de 3.000 instructeurs américains ont été envoyés à cette fin

L’État islamique cherche à développer son arsenal d’armes chimiques

Récemment, dans un article publié dans son magazine de propagande, l’État islamique (EI ou Daesh) a prétendu qu’il serait bientôt en mesure d’acquérir une arme nucléaire au Pakistan… Pour le moment, et de l’avis de nombreux experts, ce scénario est improbable dans la mesure où l’arsenal pakistanais est extrêmement sécurisé. Cela étant, cette annonce rappelle