Irak / Archives

Des avions Transall de l’armée de l’Air larguent de l’aide humanitaire en Irak

Depuis le 10 août, la France livre de l’aide humanitaire aux populations irakiennes poussées à l’exode par l’avancée des jihadistes de l’ »État islamique » dans le nord du pays. Ainsi, 60 tonnes de fret ont déjà été acheminées en 3 rotations d’Airbus A-340 à Erbil, capitale du Kurdistan irakien. Mais, afin de répondre plus rapidement aux

Les États-Unis cherchent une « coalition mondiale » pour combattre les jihadistes en Irak et en Syrie

Pour le roi Abdallah d’Arabie Saoudite, l’inaction face à l’État islamique, qui a conquis des territoires importants en Syrie et en Irak et établi un califat, est « inadmissible ». Après avoir dénoncé, devant les nouveaux ambassadeurs accrédités à Riyad (dont celui des États-Unis), les exactions commises par les jihadistes ainsi que leur cruauté, le souverain saoudien

Prague autorise la vente de 15 avions de combat légers L-159 à L’Irak

Cela fait plus de deux ans qu’il est question d’un achat par l’Irak de 28 avions d’entraînement L-159 Alca, du constructeur tchèque Aero Vodochody. En décembre 2013, l’on pouvait penser que cette affaire n’était plus d’actualité, étant donné que Bagdad venait de commander 24 exemplaires du FA-50 Golden Eagle, un appareil destiné à la formation

Pour le président Hollande, le régime syrien « ne peut pas être un partenaire de la lutte contre le terrorisme »

Lors de son discours prononcé à l’occasion de la XXIIe Conférence des ambassadeurs, le président Hollande a évoqué l’ensemble des crises qui secouent le monde actuellement. « Je considère que la situation internationale est la plus grave que nous avons connue depuis 2001″, avait-il d’ailleurs affirmé dans un récent entretien accordé au quotidien Le Monde. Irak,

Discussions en cours sur une éventuelle opération militaire en Syrie contre l’État islamique

Contrer les jihadistes de « l’État islamique » (EI) en Irak ne peut être efficace que s’ils sont aussi attaqués en Syrie, qui leur sert de base arrière. Faute de quoi, on se retrouvera dans une situation analogue à celle que l’on a connue en Afghanistan, où les rebelles (taliban et autres groupes proches de la mouvance

Selon le Pentagone, il faudra aussi s’attaquer à l’État islamique en Syrie

Pour Chuck Hagel, le secrétaire américain à la Défense, l’État islamique « va au-delà de tout ce que nous avons connu » en matière de terrorisme. Aussi, a-t-il ajouté, lors d’une conférence de presse donnée le 21 août, « nous devons être prêts à tout », sans donner davantage de précisions. L’EI « allie idéologie (et) sophistication de son savoir-faire

L’État islamique aurait recruté plus de 6.000 nouveaux jihadistes en juillet

Il est difficile d’avoir une idée précise des effectifs de l’État islamique, l’organisation jihadiste qui sème la terreur en Irak et en Syrie, tant les estimations varient selon les sources. Chercheur à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS), Karim Pakzad a avancé le chiffre « d’au moins 10.000 combattants ». Ce qui signifie qu’il s’agit-là d’un

Irak : Finalement, Berlin livrera des armes aux combattants kurdes

L’avancée des jihadistes de l’État islamique, qui ont instauré un califat à cheval sur l’Irak et la Syrie, fait bouger les lignes. Les exactions commises sur les minorités religieuses dont est coupable cette organisation terroriste qui ne fait pas de prisonniers ont ainsi conduit l’Église catholique à considérer comme nécessaire une intervention militaire. Ainsi, le

Le président Hollande propose une conférence sur la sécurité en Irak et la lutte contre l’État islamique

Les combattants kurdes (Peshmergas), appuyés par l’aviation américaine, ont réussi à reprendre le contrôle du très stratégique barrage de Mossoul, tombés aux mains des jihadistes de l’État islamique il y a quelques jours. Dans la province irakienne d’al-Anbar, ces derniers doivent aussi faire face à une contre-offensive lancée par une coalition d’une vingtaine de tribus

Irak : Appuyées par l’aviation américaine, les forces kurdes tentent de reprendre le barrage de Mossoul

Selon les directives données par le président Obama, les frappes aériennes menées par l’aviation américaine contre les positions tenues par l’État islamique (EI) ont pour objectif de protéger Erbil, la capitale du Kurdistan irakien où est installé un consulat des États-Unis, ainsi que les minorités religieuses poussées à l’exode par les jihadistes. Pourtant, le 16