Irak / Archives

L’armée française enverra des « moyens d’artillerie » en Irak

La veille du 14-Juillet, soit avant l’attentat de Nice, le président Hollande avait annoncé que l’armée de Terre allait « intensifier » son « concours » pour « soutenir les Irakiens dans la perspective de la reconquête de Mossoul », l’un des fiefs de l’État islamique (EI ou Daesh) dans le nord de l’Irak. Une semaine plus tard, à l’issue d’un

Pour un influent imam chiite irakien, les soldats américains sont des « cibles »

Lors d’un déplacement à Bagdad, le 11 juillet, le chef du Pentagone, Ashton Carter, a annoncé l’envoi en Irak de 560 soldats supplémentaires, ce qui portera les effectifs militaires américains dans le pays à 4.650 personnels. Ce contingent doit principalement être déployé sur la base aérienne de Qaayarah, située à 60 km au sud de

Contre Daesh, la France va envoyer plus de conseillers militaires en Irak et redéployer son groupe aéronaval

Lors de son discours prononcé à l’occasion de la réception en l’honneur des armées, ce 13 juillet, le président Hollande a annoncé un renforcement significatif de l’engagement militaire français contre l’État islamique (EI ou Daesh). « Nous allons encore intensifier le concours de l’armée de Terre pour soutenir les Irakiens dans la perspective de la reconquête

Un rapport parlementaire plaide pour une intervention terrestre française contre l’État islamique

La semaine passée, à l’occasion d’un communiqué annonçant l’adoption d’un rapport résumant ses travaux, la commission d’enquête relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme a fait état de 40 propositions visant à améliorer l’efficacité de la politique menée en la matière. La commission a ainsi recommandé d’engager une « initiative

Les États-Unis vont encore renforcer leur présence militaire en Irak

L’éventualité avait été évoquée fin juin et elle vient d’être confirmée par Ashton Carter, le secrétaire américain à la Défense, à l’occasion d’un déplacement à Bagdad, ce 11 juillet, pour parler du combat contre l’État islamique (EI ou Daesh) : les États-Unis renforceront leur contingent déployé en Irak en y envoyant 560 militaires supplémentaires. Cette

Toujours du flou dans les effectifs de l’État islamique en Syrie et en Irak

En avril, le général américain Peter Gersten affirmait que le flux de combattants étrangers qui rejoignaient les rangs de l’État islamique (EI ou Daesh) en Syrie et en Irak était en train de se tarir. « Nos estimations sont tombées à environ 200″ par mois « et nous voyons davantage de désertions parmi ces combattants », avait-il dit,

Quatre F-16 polonais vont rejoindre la coalition anti-État islamique

La Pologne avait lié son engagement au sein de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) à la présence militaire permanente de l’Otan sur son territoire. En effet, à Varsovie, l’on estime que la menace russe est plus important que celle incarnée par les jihadistes. « L’activité de la Russie est une sorte de menace existentielle

Washington compte mettre fin à sa campagne militaire contre Daesh avant l’été 2017

Il est toujours curieux de fixer une date pour la fin d’une opération militaire. Cela avait été ainsi fait pour l’Afghanistan et le mouvement taleb n’a eu qu’à attendre le départ de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) pour avancer ses pions. Désormais, il contrôle plusieurs districts dans le sud du pays et

Les forces irakiennes affirment avoir repris le contrôle total de Falloujah

La semaine dernière, après avoir repris à l’État islamique (EI ou Daesh) la mairie de Falloujah, le Premier ministre Haider al-Abadi, avait proclamé la victoire des forces irakiennes contre les jihadistes. Seulement, il était encore trop tôt étant donné que ces derniers contrôlaient encore au moins 7 quartiers de la ville. Mais ce n’était alors

Vers de nouveaux renforts américains en Irak?

Lors d’un déplacement à Bagdad, en avril, le chef du Pentagone, Ashton Carter, avait annoncé l’envoi en Irak de 217 militaires supplémentaires, ce qui allait porter les effectifs américains dans le pays à 4.087 personnels. Pour rappel, ces derniers assurent de formation et de conseil au profit des forces de sécurité irakiennes (FSI) et ne