Irak / Archives

Washington compte mettre fin à sa campagne militaire contre Daesh avant l’été 2017

Il est toujours curieux de fixer une date pour la fin d’une opération militaire. Cela avait été ainsi fait pour l’Afghanistan et le mouvement taleb n’a eu qu’à attendre le départ de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) pour avancer ses pions. Désormais, il contrôle plusieurs districts dans le sud du pays et

Les forces irakiennes affirment avoir repris le contrôle total de Falloujah

La semaine dernière, après avoir repris à l’État islamique (EI ou Daesh) la mairie de Falloujah, le Premier ministre Haider al-Abadi, avait proclamé la victoire des forces irakiennes contre les jihadistes. Seulement, il était encore trop tôt étant donné que ces derniers contrôlaient encore au moins 7 quartiers de la ville. Mais ce n’était alors

Vers de nouveaux renforts américains en Irak?

Lors d’un déplacement à Bagdad, en avril, le chef du Pentagone, Ashton Carter, avait annoncé l’envoi en Irak de 217 militaires supplémentaires, ce qui allait porter les effectifs américains dans le pays à 4.087 personnels. Pour rappel, ces derniers assurent de formation et de conseil au profit des forces de sécurité irakiennes (FSI) et ne

Au tour de la 6e Brigade légère blindée de former les militaires irakiens

Depuis le printemps 2015, dans le cadre de l’opération Chammal, l’armée de Terre contribue à la formation des forces de sécurité irakiennes avec deux détachements, à savoir les Task Force Monsabert et Narvik. Le premier détachement est le seul de la coalition à être déployé de façon autonome auprès d’une unité irakienne – la 6e

La France a livré armes et munitions aux combattants du Kurdistan irakien

Les combattants kurdes irakiens (Peshmergas) sont toujours en première ligne face aux jihadistes de l’État islamique, contre lesquels ils ont, ces derniers mois, remportés des succès significatifs, comme à Sinjar. Et cela, sans trop de moyens. Qui plus est, avec la chute des cours du pétrole, la région autonome du Kurdistan irakien est dans une

L’Otan veut former plus d’officiers irakiens mais Washington en demande « davantage » pour détruire l’EI

Comme l’on pouvait s’y attendre, l’Alliance atlantique ne devrait pas rejoindre la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) en tant qu’organisation, alors que ses membres y participent à des degrés divers. Et cela, malgré l’insistance des États-Unis, qui souhaiteraient un engagement des avions de surveillance E-3A Sentry de la Force aéroportée de détection lointaine et

Les États-Unis ont engagé leurs hélicoptères AH-64 Apache près de Mossoul

En décembre dernier, le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, avait proposé au gouvernement irakien d’engager des hélicoptères d’attaque AH-64 Apache lors de l’offensive visant à reprendre la ville de Ramadi, alors occupée par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh). Seulement, Bagdad déclina cette offre. Cependant, en octobre 2014, des AH-64 Apache,

Falloujah : Les forces irakiennes comptent déjà plus de 1.000 blessés dans leurs rangs

Comme l’a souligné, plus tôt cette semaine, un porte-parole du Pentagone, l’État islamique (EI ou Daesh) a bel et bien « l’intention de se battre » pour tenter de garder le contrôle de Falloujah, première grande ville irakienne tombée sous son emprise en janvier 2014. Du coup, l’offensive lancée par les Forces de sécurité irakiennes (FSI), avec

Depuis janvier 2016, l’aviation française a détruit 536 positions de l’État islamique

La moyenne des frappes effectuées par la force Chammal contre les positions tenues par l’État islamique (EI ou Daesh) en Syrie et en Irak a augmenté au cours de ces derniers jours, alors qu’il y a un mois, on comptait 6 frappes pour 8 objectifs détruits en une semaine. Et cela en raison de l’offensive

Le chef de l’EI à Falloujah a été éliminé par une frappe de la coalition

Alors que la difficile reconquête de la ville de Falloujah a été lancée, cette semaine, par les forces de sécurité irakiennes (FSI) et des milices chiites locales, le commandant local de l’État islamique, Maher al-Bilawi, a été tué le 25 mai par une frappe de la coalition dirigée par les États-Unis. « Nous avons tué plus