Irak / Archives

Le Danemark a retiré ses avions F-16 de la coalition anti-État islamique

Après la composante « Air » de la Défense belge, c’est au tour de la force aérienne danoise de mettre un terme, temporairement, à l’engagement de ses 7 avions de combat F-16 dans la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) emmenée par les États-Unis. En octobre 2014, Copenhague avait déployé un détachement de 140 aviateurs et 7

Les résultats des frappes aériennes contre l’EI ont-ils été volontairement surestimés?

Le 15 mai dernier, lors d’une téléconférence avec la presse, le général américain Thomas D. Weidley avait estimé que la stratégie appliquée par la coalition internationale pour vaincre l’État islamique (EI ou Daesh) était « sur la bonne voie ». Sauf que, deux jours plus tard, l’organisation jihadiste s’emparait des villes de Ramadi en Irak et de

Selon Washington, le numéro 2 de l’État islamique a été éliminé

Déjà donné pour mort en décembre 2014, le numéro deux de l’État islamique (EI ou Daesh) Fadhul Ahmad Al-Hayali, alias Hadji Mutaz ou encore Abu Muslim al-Turkomani, aurait été tué par une frappe effectuée le 18 août par un drone de la coalition internationale. C’est ce qu’a assuré, le 21 août, Ned Price, un porte-parole

L’Atlantique 2 de l’opération Chammal a effectué sa première frappe contre l’EI

Jusqu’à présent, l’avion de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL2) engagé dans l’opération Chammal, menée contre l’organisation État islamique (EI ou Daesh) dans le nord de l’Irak n’avait effectué que des missions d’évaluation des frappes aériennes (Battle Damage Assesment), de renseignement et de coordination de l’action des chasseurs-bombardiers de la coalition internationale (SCAR-C pour Strike coordination

Irak : Une unité de combattantes yazidies prête à en découdre avec les jihadistes

En raison de leurs croyances religieuses, les Yazidis, établis en Irak depuis toujours, ont été régulièrement été persécutés. Et les exactions commises par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) depuis l’an dernier à leur égard (comme à celui des chrétiens) ont atteint des degrés de cruauté sans doute inégalés : les hommes sont

Les combattants kurdes irakiens visés par une attaque chimique

L’on sait que l’État islamique a cherché – et cherche encore – à développer un arsenal d’armes chimiques. Des documents récupérés l’ont attesté, de même que le recrutement de spécialistes. Des attaques au chlore ont même été rapportées en Irak, où les jihadistes ont eu accès à l’usine Al-Muthanna, qui, du temps de Saddam Hussein,

Forte hausse du taux de mortalité des jihadistes d’origine française en Syrie et en Irak

Malgré un arsenal législatif sans cesse renforcé et les mesures de prévention (signalement des comportements suspects, campagne de communication, etc), le nombre de ressortissants français engagés dans les filières jihadistes en Syrie et en Irak continue de progresser. Et, en un peu moins d’un an, le nombre d’invidus d’origine française impliqués dans ces filières (État

Londres prolonge sa campagne de frappes aériennes contre l’EI jusqu’en mars 2017

Initialement, le n°2 Squadron de la Royal Air Force (RAF) devait abandonner ses chasseurs bombardiers Tornado GR4 pour des Eurofighter Typhoon. Ce qui a été fait en janvier dernier, alors qu’il était engagé dans l’opération Shader, qui désigne la participation britannique à la coalition anti-jihadiste emmenée par les États-Unis. Seulement, il a fallu faire un

Irak/Syrie : Malgré les frappes aériennes, les effectifs de l’EI sont stables

Il est toujours aussi difficile d’avoir une évaluation précise des effectifs de l’État islamique (EI ou Daesh) en Irak et en Syrie. En septembre 2014, les services américains les avaient évalués entre 20.000 et 31.500. Près d’un an plus tard, et selon une source du renseignement américain citée par l’Associated Press, cette estimation n’a pas

L’Otan va aider l’Irak à renforcer ses capacités défensives

Les 28 États membres de l’Otan ont répondu favorablement, ce 31 juillet, à une demande d’assistance militaire adressée par le Premier ministre irakien Haider al-Abadi lors de sa visite au siège de l’Alliance atlantique, à Bruxelles, en décembre dernier. Ainsi, un ensemble de mesure visant à renforcer les capacités défensives de l’Irak face à l’organisation