Etats-Unis / Archives

Le gouvernement libyen d’union nationale veut une aide militaire américaine « renforcée »

Depuis le 1er août, les avions AV-8 Harrier et les hélicoptères d’attaque AH-1W SuperCobra du navire d’assaut amphibie USS Wasp effectuent des frappes contre les positions des jihadistes de l’État islamique à Syrte, en appui des forces loyales au gouvernement libyen d’union natinale (GNA). Désormais, les jihadistes ne tiennent plus qu’un seul quartier de cette

La Finlande négocie un accord de coopération en matière de défense avec les États-Unis

Opposée à la Russie lors de la Seconde Guerre Mondiale, la Finlande respecta une stricte neutralité entre les blocs de l’ouest et de l’est par la suite. Et, avec l’implosion de l’URSS, ce pays, qui fut autrefois un territoire russe entre 1809 et 1917, intégra l’Union européenne, comme son voisin suédois. Mais pour l’un comme

Un rapport s’inquiète pour la sécurité des bombes nucléaires américaines stockées en Turquie

La dissuasion nucléaire de l’Otan repose essentiellement sur environ 180 bombes tactiques américaines de type B-61, réparties dans cinq pays membres, à savoir l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, les Pays-Bas et la Turquie. Ces armes sont stockées selon le principe dit de la « double clé ». En clair, si les chasseurs-bombardiers des pays hôtes ont la capacité

Désaccord au sujet de la future doctrine nucléaire américaine

En 2010, les États-Unis adoptèrent une nouvelle doctrine nucléaire stratégique – la « Nuclear Posture Review » (NPR) [.pdf] - afin de préciser les conditions d’emploi de leurs armes nucléaires. Pendant la Guerre Froide, Washington n’excluait pas d’utiliser ses armes nucléaires en réponse à une attaque conventionnelle massive lancée en Europe par l’Union soviétique et ses alliés du Pacte

L’aviation américaine a frappé la branche libyenne de l’État islamique à Syrte

Depuis juin, les forces loyales au gouvernement libyen d’union nationale (GNA) encerclent la ville de Syrte, bastion de l’État islamique (EI) en Libye. Seulement, les jihadistes leur opposent une résistance acharnée, ce qui se traduit par des pertes relativement importantes dans leurs rangs. Afin d’appuyer les troupes du GNA, principalement issues des milices de Misrata,

Deux officiers féminins en course pour intégrer les Bérets verts de l’US Army

En décembre 2015, le chef du Pentagone, Ashton Carter, avait annoncé que l’armée américaine allait permettre à ses personnels féminins d’intégrer des unités de combat, y compris celles des forces spéciales. Mais à la condition de remplir les mêmes critères physiques que les hommes pour y accéder. Les femmes « pourront piloter des chars », « tirer au

L’aviation russe a bombardé une base des forces spéciales américaines et britanniques en Syrie

Une semaine après un déplacement à Moscou de John Kerry, le chef de la diplomatie américaine, pour proposer au président Vladimir Poutine, une « coopération militaire » contre les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) et du Front al-Nosra [branche syrienne d'al-Qaïda, ndlr], le Wall Street Journal a révélé que l’aviation russe a bombardé un poste

Candidat à la Maison Blanche, Donald Trump remet en cause le principe de défense collective de l’Otan

Vainqueur des primaires du Parti républicain, Donald Trump n’est pas un homme à s’embarrasser avec les détails, quitte à multiplier les approximations, les promesses hasardeuses, les « solutions » simplistes et les invectives à l’égard de ceux qui le contestent. Et, visiblement, cela fonctionne puisqu’il sera candidat à la course présidentielle… En mars, Donald Trump avait évoqué

Pour un influent imam chiite irakien, les soldats américains sont des « cibles »

Lors d’un déplacement à Bagdad, le 11 juillet, le chef du Pentagone, Ashton Carter, a annoncé l’envoi en Irak de 560 soldats supplémentaires, ce qui portera les effectifs militaires américains dans le pays à 4.650 personnels. Ce contingent doit principalement être déployé sur la base aérienne de Qaayarah, située à 60 km au sud de

Washington a proposé à Moscou une coopération militaire contre les jihadistes en Syrie

Après avoir assisté au défilé militaire du 14-Juillet à Paris, le secrétaire d’État américain, John Kerry, s’est envolé vers Moscou pour y rencontrer le président Poutine et son homologue russe afin de leur proposer une copération militaire en Syrie contre l’֤État islamique et le Front al-Nosra, branche syrienne d’al-Qaïda. Ainsi, selon le Washington Post, dont