Etats-Unis / Archives

Les États-Unis et l’Islande renforcent leurs liens en matière de défense

Depuis la fin de la Guerre froide, l’Islande a perdu son intérêt stratégique. S’assurer de son contrôle permettait alors de verrouiller l’Atlantique Nord et donc, d’empêcher d’éventuelles opérations soviétiques vers le Royaume-Uni, le Canada et les États-Unis. En outre, la sécurité de l’île fut confiée à Washington, en vertu d’un traité signé en 1951. Ainsi,

Russes et Américains s’accusent mutuellement d’être à l’origine d’un incident naval

D’habitude, c’est le Pentagone qui reproche aux forces russes d’effectuer des manoeuvres dangereuses autour de ses avions de renseignement et de ses destroyers. Et, comme à chaque fois, le ministère russe de la Défense s’en défend. Mais, pour le dernier incident en date, qui a eu lieu le 17 juin en Méditerranée, les rôles ont

Vers de nouveaux renforts américains en Irak?

Lors d’un déplacement à Bagdad, en avril, le chef du Pentagone, Ashton Carter, avait annoncé l’envoi en Irak de 217 militaires supplémentaires, ce qui allait porter les effectifs américains dans le pays à 4.087 personnels. Pour rappel, ces derniers assurent de formation et de conseil au profit des forces de sécurité irakiennes (FSI) et ne

L’US Army a de gros problèmes avec ses effectifs

Les dépenses militaires américaines sont, de loin, les plus élevées du monde. Mais comparer des budgets ne rime pas à grand chose dans la mesure où il faudrait, par exemple, prendre en compte le niveau de vie des pays, le coût d’un ticket repas d’un soldat n’étant pas le même aux États-Unis, en Chine ou

Le même jour, les deux patrouilles acrobatiques américaines ont chacune été victimes d’un accident

Les coïncidences sont toujours surprenantes. Ainsi, le 2 juin, les Thunderbirds et les Blue Angels, les patrouilles acrobatiques américaines – l’une appartenant à l’US Air Force et l’autre, à l’US Navy et à l’US Marine Corps – ont toutes les deux été victimes d’un accident à quelques minutes d’intervalle. Le premier accident a eu lieu

Selon Moscou, une coopération entre la Russie et les États-Unis contre le Front al-Nosra a été évoquée

Le 20 mai, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, proposa aux États-Unis et à la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par ces derniers, une coopération militaire contre le Front al-Nosra [la branche syrienne d'al-Qaïda, ndlr] et d’autres groupes armés « illégaux » qui « ne soutiennent pas le cessez-le-feu instauré en Syrie. » Du moins,

Les forces stratégiques américaines utilisent encore des systèmes informatiques datant des années 1970

Dans les années 1960, des « hackers » – terme qui ne désigne pas des « pirates informatiques » mais des « bidouilleurs » de code – passèrent leurs jours et leurs nuits dans leur laboratoire du MIT (Massachusetts Institute of Technology) à créer des langages informatiques et des programmes en utilisant des ordinateurs imposants et fonctionnant, du moins pendant un

Les États-Unis lèvent totalement leur embargo sur les ventes d’armes au Vietnam

À l’exception de quelques corvettes de type Sigma acquises auprès des Pays-Bas, l’armée populaire vietnamienne est presque exclusivement équipée de matériels d’origine soviétique, puis russe. Mais peut-être que cela va changer dans les années à venir. En effet, à l’occasion d’une visite officielle à Hanoï, ce 23 mai, le président américain, Barack Obama, a annoncé

Une frappe américaine a visé le mollah Mansour, le chef des talibans afghans

Le mollah Mansour ne sera sans doute resté aussi longtemps que son prédécesseur, le mollah Omar, à la tête du mouvement taleb afghan… En effet, Peter Cook, un porte-parole du Pentagone, a confirmé, le 21 mai, qu’il avait été visé la veille par une frappe aérienne américaine effectuée par un drone. Le mollah Mansour, en

Paris et Washington veulent accélérer leurs échanges dans le domaine du renseignement militaire

Le général Gomart, actuel patron de la Direction du renseignement militaire (DRM), dont la mission principale est de collecter des informations ayant un intérêt opérationnel, a rencontré, le 11 mai, à Washington, Marcel Lettre, le sous-secrétaire américain à la Défense pour le renseignement. Cette réunion est la première du « comité Lafayette », mis en place après