Etats-Unis / Archives

L’armée américaine ouvre un nouveau front contre le virus Ebola

Découvert en 1976 à Yambuku (République démocratique du Congo), le virus Ebola est à l’origine d’une nouvelle épidémie qui affecte, depuis le printemps dernier, pricipalement trois pays d’Afrique de l’Ouest; à savoir le Libéria, la Guinée, et la Sierra Leone. Ce virus se transmet à l’homme après un contact avec du sang et des sécrétions

Des avions américains seront basés à Erbil, capitale du Kurdistan irakien

Quand, le 8 août, le président Obama a autorisé les frappes aériennes contre les jihadistes de l’État islamique (EI), ces derniers se trouvaient à une quarantaine d’Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, où se trouve, par ailleurs, un consulat américain. Jusqu’à présent, les chasseurs-bombardiers et les appareils de reconnaissance américains viennent du porte-avions USS George

Les États-Unis prêts à frapper les jihadistes de l’État islamique en Syrie

Treize ans après les attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center de New York et le Pentagone, le président américain, Barack Obama, a annoncé son plan – très attendu – contre les jihadistes de l’État islamique qui ont instauré un califat à cheval entre la Syrie et l’Irak sur les territoires qu’ils

Irak : L’aviation américaine étend ses zones de frappes contre les jihadistes

Jusqu’à présent, les frappes aériennes effectuées par l’aviation américaine depuis le 8 août contre les positions tenues l’État islamique ont surtout concerné le nord de Bagdad, plus précisément les environs d’Erbil et le barrage de Mossoul. Et cela afin d’appuyer les combattants kurdes – les peshmergas – et les milices chiites pour leur permettre de

Le Pentagone veut des véhicules blindés moins lourds et plus agiles

Depuis que les chars d’assaut sont apparus sur le champ de bataille, lors de la Première Guerre Mondiale, l’on a toujours considéré qu’il fallait renforcer leur blindage pour améliorer la protection de leurs équipages. Et cette équation vaut aussi pour l’ensemble des véhicules blindés. Ainsi, pour contrer les menaces liées aux engins explosifs improvisés (IED)

Visé par une frappe américaine, le sort du chef des jihadistes somaliens reste incertain

On en sait un peu plus sur le raid des forces américaines mené en Somalie dans la nuit du 1er au 2 septembre dans la province de Basse-Shabelle, à une centaine de kilomètres de Mogadiscio. Ainsi, le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby, a indiqué que cette opération a visé une « réunion de hauts

Irak : 350 militaires américains supplémentaires seront envoyés à Bagdad

Malheureusement, le journaliste américain Steven Sotloff, 31 ans, connu le même sort que son confrère et compatriote James Foley. Dans une nouvelle vidéo diffusée par l’État islamique, l’on peut voir le jeune reporter habillé d’une combinaison orange et un homme masqué porter un couteau à sa gorge. Là encore, inutile d’aller plus loin pour connapitre

Frappe américaine et offensive de l’Amisom contre les jihadistes somaliens

S’ils ont été mis sur la défensive par les forces de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), les milices shebabs, qui ont fait allégeance à al-Qaïda, n’en restent pas moins dangereuses, avec plusieurs attaques suicides commises au cours de ces derniers mois. Le 31 août encore, l’une d’entre elles a visé le quartier général et une

Les États-Unis cherchent une « coalition mondiale » pour combattre les jihadistes en Irak et en Syrie

Pour le roi Abdallah d’Arabie Saoudite, l’inaction face à l’État islamique, qui a conquis des territoires importants en Syrie et en Irak et établi un califat, est « inadmissible ». Après avoir dénoncé, devant les nouveaux ambassadeurs accrédités à Riyad (dont celui des États-Unis), les exactions commises par les jihadistes ainsi que leur cruauté, le souverain saoudien

Discussions en cours sur une éventuelle opération militaire en Syrie contre l’État islamique

Contrer les jihadistes de « l’État islamique » (EI) en Irak ne peut être efficace que s’ils sont aussi attaqués en Syrie, qui leur sert de base arrière. Faute de quoi, on se retrouvera dans une situation analogue à celle que l’on a connue en Afghanistan, où les rebelles (taliban et autres groupes proches de la mouvance