Etats-Unis / Archives

En proie à une crise politique majeure, le Venezuela fera-t-il l’objet d’une intervention militaire américaine?

En décembre 2015, l’opposition au président vénézuélien, Nicolas Maduro, remporta les élections législatives. Une première depuis le début de la « révolution bolivarienne », lancée par Hugo Chavez, le fondateur du Parti socialiste unifié du Venezuela. Seulement, le verdict des urnes ne fut pas respecté par la suite. Désormais contrôlée par le centre-droit, l’Asamblea Nacional approuva, en

La Russie lève le voile sur son missile supposé violer le Traité sur les forces nucléaires intermédiaires

Après Heiko Maas, le ministre allemand des Affaires étrangères, Robert Wood, l’ambassadeur américain à la Conférence sur le désarmement organisée à Genève sous l’égide des Nations unies, a demandé à la Russie de détruire ses missiles de croisière 9M729 « Novator » [ou SSC-8], dont les performances seraient non conformes au Traité sur les forces nucléaires intermédiaires,

Berlin appelle la Russie à retirer ses missiles supposés violer le traité sur Forces nucléaires intermédiaires

Le missile russe 9M729 « Novator » enfreint-il le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires [FNI], qui, ne concernant que les États-Unis et la Russie, interdit la mise au point et le déploiement d’engins d’une portée allant de 500 à 5.500 km? Les autorités américaines l’assurent, de même que l’Otan. Mais Moscou s’en défend. En décembre 2018,

Airbus a été choisi pour fournir des plateformes de satellites au programme Blackjack, lancé par la DARPA

La filiale américaine d’Airbus Defence & Space a été choisie par la DARPA [Defense Advanced Research Projects Agency], c’est à dire l’agence de recherche et de développement du Pentagone, pour le programme « Blackjack », lequel vise à mettre en orbite basse une constellation de satellites peu coûteux et de taille réduite à des fins militaires. La

Singapour veut acquérir quelques F-35 pour les évaluer avant de passer une commande plus importante

En investissant, chaque année, plus de 3% de son PIB pour sa défense et au regard de sa superficie [720 km2] ainsi que de sa population, Singapour disposent de forces armées relativement conséquentes et très bien équipées, avec, entre autres, 190 chars Leopard 2, plus de 2.000 blindés [de conception locale pour la plupart], 6

La dernière stratégie antimissile américaine propose de déployer de nouvelles capacités dans l’espace

Actuellement, la défense antimissile des États-Unis repose sur des moyens d’alerte précoce, constitués par des satellites [DSP pour Defense Support Programme, remplacés par les SBIR, pour Space-Based Infrared System] et des radars [AN/TPY-2, Sea-Based X-Band Radar ou SBX], ainsi que plusieurs systèmes capables d’intercepter des missiles. Ce bouclier anti-missile repose sur deux bases mettant en

M. Trump menace de « dévaster » l’économie turque en cas d’offensive contre les milices kurdes syriennes

L’annonce, faite le 19 novembre dernier par Donald Trump, le chef de la Maison Blanche, au sujet du retrait de Syrie des troupes américaines, a été vue comme un feu vert implicite donné à l’opération militaire que promet le président turc, Recep Tayyip Erdogan, aux milices kurdes syriennes depuis des semaines. Depuis, et alors que

Les forces américaines commencent à retirer des équipements de Syrie [MàJ]

Entre des déclarations péremptoires amendées quelques jours après et les explications alambiquées qui contredisent celles données précédemment, il est difficile de savoir exactement à quoi s’en tenir au sujet du retrait des forces américaines de Syrie. Pour justifier sa décision de retirer ses troupes du théâtre syrien, le président Trump avait assuré que Daesh [État

La Croatie renonce officiellement à acquérir 12 avions F-16 d’occasion auprès d’Israël

Ce devait être l’acquisition la plus importante faite par la Croatie depuis son indépendance, en 1991. Annoncée en mars 2018, elle n’aura finalement pas lieu. En effet, pour moderniser son aviation de combat, qui repose actuellement sur une poignée de vieux MiG-21 Bis/UM acquis auprès de l’Ukraine, Zagreb avait annoncé son intention de se procurer

Ankara menace de lancer son offensive contre les milices kurdes syriennes sans attendre le retrait américain

Quand le chef de la Maison Blanche, Donald Trump, a annoncé le retrait de Syrie des 2.000 militaires américains, déployés pour l’essentiel auprès des Forces démocratiques syriennes [FDS], le président turc, Recep Tayyip Erdogan, s’est frotté le mains : plus rien ne pouvait l’empêcher de lancer une offensive contre les Unités de protection du peuple