Etats-Unis / Archives

Pour Donald Trump, l’Otan est « obsolète » mais reste à ses yeux « très importante »

Au cours des quatre prochaines années, il faudra s’habituer aux déclarations parfois contradictoires de Donald Trump, le président américain élu. Fin décembre, via Twitter, il avait plaidé pour un renforcement de l’arsenal nucléaire des États-Unis « tant que le monde n’aura pas retrouvé la raison dans le domaine des armes nucléaires. » Ce qui laissait supposer un

La Pologne ne veut pas faire les frais d’une éventuelle détente entre les États-Unis et la Russie

Parce qu’il a remis en cause le principe de défense collective défini par l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord en affirmant qu’il déciderait éventuellement d’une intervention militaire après avoir vérifié qu’un pays membre de l’Otan agressé « a bien respecté ses obligations » vis-à-vis des États-Unis, le président américain élu, Donald Trump, suscite de l’inquiétude parmis

Le prochain chef du Pentagone n’est pas exactement sur la même longueur d’onde que M. Trump

Le général James Mattis n’a pas eu de difficulté pour gagner la confiance du Sénat américain qui, dominé par les Républicains, lui a témoigné un large soutien après son audition devant le comité des Forces armées en vue de la confirmation de sa nomination à la tête du Pentagone. Il faut dire que sur plusieurs

Nommé à la tête de la diplomatie américaine, Rex Tillerson estime que la Russie est un « danger »

L’annonce, par Donald Trump, de la nomination de Rex Tillerson, l’ancien Pdg d’ExxonMobil, au poste de secrétaire d’État [ministre des Affaires étrangères, ndlr] a suscité de nombreux commentaires étant donné sa proximité avec Vladimir Poutine, le président russe. Et certains observateurs y ont vu la volonté du futur locataire de la Maison Blanche de « réchauffer »

Premier déploiement à l’étranger pour les F-35B des Marines

Le corps des Marines (USMC) a annoncé, le 10 janvier, l’envoi à Iwakuni, au Japon, de 10 avions F-35B du Marine Fighter Attack Squadron (VMFA) 121. Il s’agit du premier déploiement à l’étranger de ce type d’appareil dont la capacité opérationnelle initiale (OIC) a été prononcée en juillet 2015. Le F-35B est l’une des trois

Washington dément vouloir fournir des systèmes anti-aériens portatifs aux rebelles syriens

Jusqu’à présent, de crainte qu’ils puissent tomber entre de mauvaises mains, les États-Unis ont toujours refusé de livrer des systèmes anti-aériens portatifs (MANPADS), comme le FIM-92 Stinger, aux groupes rebelles syriens. Ceux qui ont pu être utilisés en Syrie étaient de conception chinoise (FN-6) ou russe (SA-7, SA-24) récupérés dans les stocks des forces gouvernementales.

La première femme pilote de l’armée afghane a demandé l’asile politique aux États-Unis

Le cas du capitaine Niloofar Rahmani fut très médiatisé. Et pour cause : alors que, plus de dix ans plus tôt, ses semblables n’avaient que le droit d’être enfermées dans leur burqa, elle fut la première femme à s’engager au sein des forces aériennes afghanes et à obtenir, à l’âge de 20 ans, son brevet

La marine américaine est prête à la « confrontation » si nécessaire en mer de Chine méridionale

La mer de Chine méridionale est stratégique à plus d’un titre. Potentiellement riche en réserves d’hydrocarbure ainsi qu’en ressources naturelles (poissons, phosphates, nodules polymétalliques, etc), elle est en effet le carrefour des principales voies du commerce maritime mondial. En outre, cette région fait l’objet de multiples contentieux territoriaux entre les États riverains. Or, Pékin, qui

Pour des responsables civils et militaires américains, la Russie reste la menace principale

Plusieurs responsables civils et militaires américains ont estimé, lors de la dernière édition du Reagan National Defense Forum, que le budget du Pentagone pour l’année fiscale 2018, et dont une première version sera disponible en février prochain, devra prendre en compte la menace que représente l’intensification des activités militaires de la Russie. L’on verra alors

Donald Trump tacle Boeing pour les coûts du futur avion « Air Force One »

Avec un président rompu au monde des affaires, les industriels américains du secteur de la défense ont sans doute du souci à se faire… Car « on ne l’a fait pas » à Donald Trump, qui prendra ses fonctions à la Maison Blanche le 20 janvier prochain. Et Boeing vient de l’apprendre à ses dépens. En cause