coopération / Archives

L’Australie et le Japon parlent de nouer un « pacte de défense »

En 2014, l’Australie et le Japon avaient convenu de renforcer leurs liens militaires, en particulier dans le domaine des équipements. À l’époque, Canberra songeait à acquérir 12 sous-marins de la classe Sōryū auprès des industriels nippons Mitsubishi Heavy Industries et Kawasaki Shipbuilding Corporation. Finalement, le choix du ministère australien de la Défense se porta sur

Sahel : Des hélicoptères CH-47 Chinook pour la force française Barkhane

  En mai 2014, un rapport du Sénat estimait que le manque d’hélicoptères de manoeuvre était l’un des points faibles des forces spéciales françaises. Et de déplorer le fait que ces dernières ne pouvaient pas disposer d’appareils de transport lourd de type CH-47D Chinook, notamment pour les opérations au Sahel. Près de quatre ans plus

Le Royaume-Uni et la Pologne ont signé un traité de coopération militaire

Comme avec la France, en 2010, le Royaume-Uni a signé un nouveau traité de coopération militaire avec la Pologne, à l’occasion d’un déplacement à Varsovie de Mme le Premier ministre britannique, Theresa May. « Notre coopération en matière de défense et de sécurité est déjà forte, mais nous sommes allés encore plus loin aujourd’hui en signant

Renseignement : La France ne devrait pas rejoindre le « club des cinq » emmené par les États-Unis

En mars 1946, le Royaume-Uni et les États-Unis signèrent le traité appelé UKUSA afin d’intensifier leur coopération dans le domaine du renseignement d’origine électromagnétique. Ces deux pays furent rejoints, plus tard, par l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada. D’où le nom de « Five Eyes » donné à cette alliance, qui repose en grande partie sur les

Des renseignements donnés aux service russes par la CIA ont permis de déjouer un attentat à Saint-Petersbourg

Les relations entre les États-Unis et la Russie sont peut-être compliquées mais, visiblement, cela n’empêche pas quelques « coups de pouce » en matière de contre-terrorisme. Ainsi, le 15 décembre, le Service fédéral de sécurité (FSB), héritier d’une direction générale de l’ex-KGB, a indiqué avoir interpellé 7 individus d’une cellule terroriste prête à passer à l’action contre

Avion de combat franco-allemand : Le chef d’état-major des armées évoque une coopération « déséquilibrée »

Depuis que le ministère allemand de la Défense a demandé des informations à Boeing et à Lockheed-Martin au sujet des avions F-15, F/A-18 Super Hornet et F-35A en vue de remplacer les Panavia Tornado de la Luftwaffe, le directeur d’Airbus Defense & Space, Dirk Hoke, ne compte pas ses efforts pour plaider la cause de

L’Otan va intensifier sa coopération avec la Géorgie face à l’activité militaire russe en mer Noire

Avec l’annexion de la Crimée par la Russie, en 2014, la mer Noire a pris une importance particulière dans la mesure où, désormais, les forces russes peuvent mettre en place une zone A2/AD [anti-accès/déni d’accès] sur la quasi-totalité de cette région en cas de crise. « Le gain de la Crimée, région fréquemment comparée depuis la

Avions de combat : Le directeur d’Airbus DS plaide en faveur d’une « collaboration intense » avec Dassault

L’avenir de l’aviation de combat en Allemagne et en France s’annonce confus car plusieurs priorités se chevauchent. Côté allemand, l’on cherche un successeur au Panavia Tornado, dont le début du retrait du service actif est prévu en 2025. Et, pour le moment, la préférence du chef d’état-major de la Luftwaffe, général Karl Müllner, va à

Naval Group et Fincantieri feront cause commune pour l’appel d’offres des frégates canadiennes

C’est un premier pas concret dans le rapprochement entre le français Naval Group (ex-DCNS) et l’italien Fincantieri dans la construction navale militaire. Alors qu’ils doivent discuter des modalités pour établir une alliance calquée sur le modèle de Renault et de Nissan, les deux groupes vont faire cause commune pour répondre à l’appel d’offres visant à

Plus de 20 pays européens vont signifier leur intention de s’engager dans une « coopération militaire renforcée »

Prévue par les articles 42 et 46 du traité sur l’Union européenne, la « coopération struturée permanente » (CSP) avait été délaissée jusqu’au conseil européen de décembre 2016, c’est à dire après une succession de crises (réfugiés, Ukraine), le vote du Brexit et l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Cette CSP donne la possibilité à