coopération / Archives

Bloqué par un litige entre la Turquie et l’Autriche, le « Partenariat pour la paix » de l’Otan va redémarrer

Lancé en 1994, le Partenariat pour la paix (PPP) est un programme de coopération bilatérale proposé à une vingtaine de pays qui n’ont pas forcément vocation à intégrer l’Otan en raison, par exemple, de leur neutralité, comme c’est le cas de la Suède ou de l’Autriche. Ce PPP a pour objectifs de « renforcer la stabilité,

Le président Macron confirme l’engagement militaire de la France au Mali

Pour son premier déplacement en dehors de l’Union européenne depuis son élection, le président Macron a choisi de se rendre au Mali afin d’y rencontrer les troupes françaises engagées dans l’opération anti-terroriste Barkhane. Mais avant d’aller à Gao, où est installé le Groupement tactique Désert (GTD), il a rencontré, à Bamako, Ibrahim Boubacar Keïta, son

Le Canada et l’Ukraine ont signé un accord de coopération militaire

Dans le cadre d’une « entente » formalisée en décembre 2014, le Canada apporte une aide militaire relativement importante à l’Ukraine, via l’envoi d’équipements « non létaux », dont du matériel servant à neutraliser les explosifs, un hôpital de camapagne et des jumelles de vision nocturne. Dans le même temps, les Forces canadiennes ont mis sur pied l’opération Unifier,

Airbus mise sur une coopération européenne pour le successeur du chasseur-bombardier Tornado

En 2016, le gouvernement allemand a demandé à Airbus d’envisager un successeur au chasseur-bombardier Panavia Tornado, un appareil développé à la fin des années 1970 dans le cadre d’une coopération entre Berlin, Londres et Rome. Pour le ministère allemand de la Défense, ce programme, appelé Next Generation Weapon System, est désormais prioritaire, les Tornado actuellement

Coup d’envoi au développement du successeur des missiles SCALP et Exocet

Alors que la rénovation des missiles de croisière SCALP EG (Système de croisière conventionnel autonome à longue portée) a été lancée en février, le coup d’envoi au développement de leur successeur a été donné, ce 28 mars, avec la signature d’un accord par le délégué général à l’armement (DGA), Laurent Collet-Billon, et la ministre britannique

M. Le Drian défend la coopération militaire de la France avec l’Égypte

Le 24 mars, l’ancien président égyptien, Hosni Moubarak, a quitté l’hôpital militaire du Caire, où il a passé l’essentiel de ses six années de détention, après avoir été lavé de toute accusation concernant la mort de manifestant en janvier 2011. Évidemment, l’arrivée au pouvoir, il y a trois ans, du maréchal Abdel Fattah al-Sissi, n’est

Syrie : La Turquie veut renforcer sa coopération militaire avec la Russie

Alors que la Syrie va demander aux Nations unies de contraindre la Turquie à cesser son intervention militaire dans le nord de son territoire, le président turc, Recep Tayyip Erdogan a dit vouloir renforcer la coopération militaire entre son pays et la Russie pour instaurer une « zone de sécurité » exempte de jihadistes et de miliciens

L’édition 2017 de la mission Jeanne d’Arc aura un léger accent britannique

Ce 28 février, à Toulon, les 137 élèves-officiers issus de l’École navale, de l’École du commissariat des armées et de l’École de santé des armées ont embarqué à bord du Bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral pour effectuer leur stage d’application dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc. La frégate légère furtive

Libye : Le maréchal Haftar loue le soutien militaire que lui fournit la France

Avant décembre 2015, le choix était simple. Étant donné que le gouvernement de Baïda était issu d’un Parlement élu en juin 2014 et replié à Tobrouk, il était tout naturel le reconnaître face à celui qui, soutenu le Congrés général national (CGN, l’ancien Parlement), dominé par les islamistes, s’était maintenu à Tripoli. Puis, sous l’égide

La Norvège écarte DCNS au profit de l’allemand TKMS pour ses futurs sous-marins

La marine norvégienne ne disposera pas de sous-marins français de type Scorpène. En effet, Oslo a exprimé, ce 3 février, sa préférence pour ceux conçus par le constructeur allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS). Pour rappel, la Norvège a lancé, en 2012, le programme P6346 afin d’acquérir 4 nouveaux sous-marins, destinés à remplacer les 6 bâtiments