Chine / Archives

La Chine prévient le Japon de ne pas « jouer avec le feu »

En juillet, la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye a estimé que les renvendications territoriales chinoises en mer de Chine méridionale n’avaient « aucun fondement juridique ». Pour autant, cette décision n’a en rien changé l’attitude de Pékin, qui prétend administrer la quasi-totalité de cette région stratégique à plus d’un titre. Depuis plusieurs mois, Pékin aménage

Plus de 40 avions militaires chinois ont volé près de l’espace aérien japonais

En novembre 2015, une formation comptant 11 avions militaires chinois – 8 bombardiers H-6K et 3 appareils de reconnaissance – fut repérée dans le détroit de Miyako, large de 250 km environ, à la limite de l’espace aérien japonais. À l’époque, Pékin avait expliqué que les avions de l’Armée populaire de libération (APL) participaient à

Un navire chinois engagé dans les recherches du vol MH-370 accusé d’espionner les forces australiennes

Dans le cadre des recherches entreprises pour tenter de percer le mystère de la disparition, le 24 mars 2014, d’un Boeing 777-200ER de la compagnie Malaysia Airlines (le désormais fameux vol MH-370), la Chine a engagé, février 2016, le navire Dong Hai Jiu 101. Or, depuis, ce dernier n’a que très peu participé aux opérations

Le président philippin ne veut plus de conseillers militaires américains pour lutter contre les jihadistes d’Abu Sayyaf

Jusqu’à présent, les Philippines comptaient sur les États-Unis pour avoir un soutien dans leurs disputes territoriales avec Pékin en mer de Chine méridionale Second Thomas Shoal, récif de Scarborough, etc…) ainsi que pour former et conseiller leurs forces armées face, notamment, au groupe jihadiste Abu Sayyaf, autrefois allié à al-Qaïda et désormais affilié à l’État

Manoeuvres navales sino-russes en mer de Chine méridionale

La semaine passée, le président américain, Barack Obama, a de nouveau évoqué les disputes territoriales en mer de Chine méridionale pour rappeler à Pékin l’obligation de respecter la décision rendue en juillet par la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye, laquelle a jugé que les prétentions chinoises dans cette une région stratégique tant du

Trois missiles balistiques nord-coréens sont tombés dans la zone économique exclusive du Japon

Sanctions internationales renforcées, ferme condamnation du Conseil de sécurité des Nations unies, obtenue après de longs marchandages entre les États-Unis et la Chine… Rien n’y fait : la Corée du Nord continue de lancer régulièrement des missiles balistiques, notamment, depuis un mois, en direction du Japon. Ainsi, le 2 août, un missile de type Rodong

La Chine confirme le développement d’un nouveau bombardier stratégique

Alors que l’US Air Force a lancé un nouveau programme de bombardier stratégique, le B-21, confié à Northrop-Grumman, et que la Russie en fait de même avec le PAK-DA, destiné à remplacer ses Tu-95 « Bear », peut-on imaginer la Chine ne fasse rien dans ce domaine? Évidemment non. En juillet 2015, le quotidien officiel chinois China

Des militaires syriens seront formés en Chine

À l’issue d’une rencontre avec Fahad Djassim al Freidj, le ministre syrien de la Défense, la semaine passée, l’amiral chinois Guan Youfei avait évoqué un renforcement de la coopération militaire entre la Chine et la Syrie. Il n’aura pas fallu attendre très longtemps pour en connaître la nature. Contrairement à ce qu’ont pu annoncer quelques

Les dépenses militaires japonaises annoncées en hausse de 2,3%

Pour la prochaine année fiscale, qui commencera en avril 2017, le ministère japonais de la Défense devrait demander une hausse de 2,3% de son budget, ce qui portera ce dernier à 51,5 milliards de dollars (46 milliards d’euros). Jamais, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les dépenses militaires nippones n’ont atteint un tel

Pékin parle de renforcer ses liens militaires avec Damas

En janvier dernier, le président chinois, Xi Jinping, s’est rendu dans plusieurs pays du Moyen Orient pour y signer plusieurs contrats et y établir des partenariats stratégiques. Et cela afin de renforcer ainsi l’influence chinoise dans cette région, comme l’avait affirmé le « Document de la politique de la Chine à l’égard des pays arabes » publié