Chine / Archives

Fiasco du renseignement américain en Chine

Ces dernières années, s’il a obtenu quelques succès de premier plan, avec notamment l’élimination d’Oussama Ben Laden, le chef d’al-Qaïda, le renseignement américain a aussi connu quelques déconvenues, comme par exemple lors de la fuite de documents sensibles émanant de la National Security Agency (NSA). Le New York Times vient de révéler une autre affaire

Un avion « renifleur » américain intercepté par l’aviation chinoise

Il est devenu relativement fréquent d’apprendre que l’aviation de chasse chinoise a intercepté des avions américains de patrouille maritime (P-3 Orion, P-8 Poseidon) ou de renseignement (EP-3E Aries II) en mission au-dessus de la mer de Chine méridionale, dont la quasi-totalité est revendiquée par Pékin, même si la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye

Pour un amiral américain, la Corée du Nord est aussi une menace pour la Chine et la Russie

Comme à chaque tir de missile ou essai nucléaire nord-coréen, la Chine et la Russie font les gros yeux à Pyongyang, avant d’en appeler à la « retenue », voire à s’attacher à limiter des sanctions prises à l’égard de la Corée du Nord par le Conseil de sécurité des Nations unies. Au cours de ces dernières

Le Sri Lanka a refusé une escale à un sous-marin chinois

Entre 2010 et 2015, durant le mandat du président Mahinda Rajapakse, la Chine a doublé le Japon pour devenir le premier investisseur au Sri Lanka, via des financements d’un montant de 5 milliards de dollars pour la construction de plusieurs projets d’infrastructures, notamment portuaires, et des prêts consentis à des taux d’intérêt très élevé. Dans

Les forces américaines manquent de moyens dans la région Asie-Pacifique

Au début des années 2010, il n’était question que du pivot des États-Unis vers la région Asie-Pacifique. Dans une tribune publié par Foreign Policy, Hillary Clinton, alors à la tête du département d’État, expliquait que cette zone était le « moteur clé de la politique internationale ». Et d’ajouter qu’il s’agissait de contrer l’influence grandissante de la

La Chine a officiellement lancé son second porte-avions

Après le Liaoning, désormais pleinement opérationnel, la Chine vient de lancer officiellement, ce 26 avril, son second porte-avions, dont la construction avait débuté à partir de 2013. Contrairement au premier, acquis auprès de l’Ukraine en 1998 avant d’être remis en état, ce nouveau bâtiment a entièrement été conçu et réalisé par un chantier naval chinois,

En 2016, les dépenses militaires ont représenté 2,2% du PIB mondial

Selon les données que vient de publier le Stockholm International Peace Research Institute, les dépenses militaires mondiales ont encore légèrement augmenté de 0,4% en termes réels, l’an passé, pour s’établir à 1.699 milliards de dollars, soit 2,2% du PIB mondial. Comme toujours, ces chiffres sont à manier avec précaution dans la mesure où le périmètre

Le Japon envisage l’envoi de troupes en Corée du Sud pour une éventuelle évacuation de ses ressortissants

La Corée du Nord n’a pas réalisé son sixième nucléaire à l’occasion du 105e anniversaire de la la naissance de Kim Il-sung, son fondateur, alors que les préparatifs sur le site de Punggye-ri étaient achevés. Le régime y a-t-il renoncé devant la pression américaine? C’est probable. Il faut dire que, quelques jours avant, le président

Un missile nord-coréen a explosé peu après son lancement

L’on s’attendait à un sixième essai nucléaire nord-coréen à l’occasion du « Jour du Soleil », qui marque, chaque 15 avril, l’anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, le fondateur du régime. En effet, selon les analystes de l’US-Korea Institute [université américaine John Hopkins], des préparatifs observés sur le site de Punggye-ri, où ont été effectués les

Les interceptions d’avions chinois par l’aviation japonaise ont atteint un niveau record

Le nombre d’interceptions d’avions en approche de l’espace aérien japonais n’a jamais été aussi élevé. Même pendant la guerre froide, il n’avait probablement pas atteint un tel niveau. Ainsi, d’après les chiffres donnés ce 13 avril par l’amiral Katsutoshi Kawano, le chef d’état-major des forces d’autodéfense nippone, pas moins de 1.168 incidents ont été constatés