Chine / Archives

Les États-Unis lèvent partiellement leur embargo sur la vente d’armes au Vietnam

Près de 40 ans après la chute de Saïgon et la victoire du Viet Cong (soutenu par la Chine et le bloc de l’Est) sur le Sud, appuyé par les États-Unis, la Thaïlande, les Philippines et l’Australie, Washington a décidé, le 2 octobre, de lever partiellement son embargo sur les ventes d’armes au Vietnam. Il

L’armée chinoise accusée d’espionner des sous-traitants du commandement militaire américain pour le transport

L’US Transportation Command (US Transcom) est un commandement militaire chargé d’assurer la logistique et la projection des forces américaines sur des théâtres d’opérations extérieurs via trois composantes, à savoir l’Air Mobility Command de l’US Air Force, le Military Sealift Command de l’US Navy et le Surface Deployment and Distribution Command de l’US Army. Bien qu’utilisant

Des ingénieurs chinois développent sous-marin « supersonique »… Info ou intox?

Dans un article publié le 23 août, le South China Morning Post a révélé que l’Institut de Technologie d’Harbin (Chine) travaille actuellement sur un projet de sous-marin capable d’atteindre la vitesse de 5.800 km/h, ce qui permettrer de parcourir la distance entre Shangai et San Francisco en moins de deux heures. Le directeur du projet,

Un chasseur chinois a dangereusement intimidé un avion de patrouille maritime américain

Un chasseur chinois de type Shenyang J-11B (en fait, un Su-27 « Flanker » assemblé sous licence en Chine) a cherché à intimider, le 19 août, l’équipage d’un avion de patrouille maritime P-8 Poseidon de l’US Navy alors que ce dernier évoluait à environ 220 km à l’est de l’île de Hainan, laquelle abrite des aérodromes ainsi

L’existence d’un nouveau missile balistique chinois confirmée… Par inadvertance?

Dans son dernier rapport concernant les capacités de l’Armée populaire de libération (APL) remis au Congrès, le Pentagone avait evoqué le développement d’un nouveau missile balistique chinois, appelé DongFeng 41 (DF-41) d’une portée d’au moins 12.000 km, donc susceptible d’atteindre le territoire américain. L’existence d’un tel programme n’avait jusqu’à présent jamais été reconnue par Pékin.

Les plans du système israélien Iron Dome volés par des pirates informatiques chinois?

Conçu par Rafael, le système israélien Iron Dome permet d’intercepter des roquettes ou des obus de mortier en fonction du danger éventuel qu’ils représentent sur distance de 4 et 70 km., grâce à des moyens de gestion de combat, un radar de détection et de suivi et de 3 lanceurs dotés chacun de 20 missiles

La Russie se dit préoccupée par l’éventuel déploiement du système antimissile THAAD en Corée du Sud

Afin de faire face à la menace des missiles nord-coréens, la Corée du Sud dispose déjà d’une défense antimissile (Korea’s Air and Missile Defense, KAMD), basée essentiellement sur les systèmes PAC-2 GEM-T (Patriot) et AEGIS (avec des intercepteurs SM-2) et « indépendante » du bouclier mis en place par les États-Unis et le Japon dans la région,

Exercice RIMPAC 2014 : La Chine déploie un navire espion au large d’Hawaï

Cette année, pour la première fois, la Chine participe à l’important exercice aéro-naval Rim of the Pacific, organisé tous les deux ans par les États-Unis dans les environs d’Hawaï. À cette fin, la marine chinoise y a envoyé un destroyer, une frégate, navire de ravitaillement et un navire-hôpital. Jusque-là, il n’y a rien à dire.

Les forces aériennes japonaises sont intervenues à 340 reprises au cours du dernier trimestre

Les pilotes de chasse japonais ont visiblement été très sollicités au cours de ces 3 derniers mois. Selon Tokyo, en effet, ils ont dû décoller en alerte à 340 reprises afin de contrôler des aéronefs évoluant un peu trop près de l’espace aérien nippon. Ce qui fait grosso-modo plus de 4 interventions par jour. Soit

Le constructeur informatique chinois Lenovo bientôt fournisseur des serveurs de l’armée française?

Comme il l’avait fait en 2005 pour sa gamme d’ordinateurs, le groupe américain IBM (ou Big Blue) a décidé, en janvier dernier, de revendre son activité « serveurs » au constructeur chinois Lenovo, qui compte parmi ses principaux actionnaires l’Académie chinoise des sciences (donc, l’Etat). L’opération est de taille puisqu’il est question d’une transaction s’élevant à plus