Airbus / Archives

Airbus a été choisi pour fournir des plateformes de satellites au programme Blackjack, lancé par la DARPA

La filiale américaine d’Airbus Defence & Space a été choisie par la DARPA [Defense Advanced Research Projects Agency], c’est à dire l’agence de recherche et de développement du Pentagone, pour le programme « Blackjack », lequel vise à mettre en orbite basse une constellation de satellites peu coûteux et de taille réduite à des fins militaires. La

La remise à plat contractuelle du programme d’avion de transport A400M suspendue à une décision allemande

Face aux problèmes rencontrés lors du développement de l’avion de transport A400M Atlas et aux surcoûts générés par ces derniers [environ 8 milliards d’euros, ndlr], Airbus souhaita renégocier les contrats de livraison concernant cet appareil avec ses clients, via l’organisation conjointe de coopération en matière d’armement [OCCAr]. Et les discussions débutèrent en février dernier. L’objectif

Après les derniers déboires de Mme Merkel, Berlin envisage d’acquérir un nouvel avion gouvernemental

Contrairement aux « infox » qui circulent sur les réseaux sociaux pour dénoncer le « train de vie » des autorités françaises en le comparant à ce qui se fait en Allemagne, la chancelière Angela Merkel dispose pour ses déplacements d’une flotte de 12 aéronefs gouvernementaux, dont 2 Airbus A-340 VIP [la France n’a qu’un seul A-330, qui fit

La Hongrie commande 16 hélicoptères H-225M « Caracal » auprès d’Airbus

Contrairement à d’autres pays membres de l’Union européenne, et même si ses relations avec Bruxelles sont souvent houleuses, la Hongrie [aussi membre de l’Otan, ndlr] joue la carte européenne en matière d’aéromobilité. Ainsi, après avoir commandé, en juin, 20 hélicoptères militaires H145M auprès d’Airbus Helicopters dans le cadre de son plan de modernisation Zrinyi 2026,

Airbus et Lockheed-Martin s’allient pour tailler des croupières à Boeing dans le domaine du ravitaillement en vol

En février 2011, à l’issue d’un feuilleton qui aura connu maints rebondissements en près de huit ans, le Pentagone choisissait le KC-46 « Pegasus » de Boeing aux dépens du KC-45 [ou A330 MRTT] d’Airbus, alors associé à Northrop-Grumman, pour remplacer les avions-ravitailleurs KC-135 de l’US Air Force. Pour remporter ce marché, consistant à livrer 179 appareils,

L’Espagne veut s’inviter dès maintenant dans le développement du système de combat aérien futur franco-allemand

En décembre 2017, l’Espagne avait alors fait savoir qu’elle souhaitait prendre part au développement du Système de combat aérien futur [SCAF], conduit par la France et l’Allemagne. Mais elle n’obtint qu’un statut d’observateur, étant donné que Paris et Berlin s’étaient mis d’accord pour établir d’abord un « socle franco-allemand bien solide » avant d’envisager d’ouvrir ce programme

Paris et Berlin dévoilent le calendrier de leurs projets communs d’avion et de char de combat du futur

Quand, le mois dernier, le député Jean-Charles Larsonneur a remis son rapport pour avis sur les crédits alloués à l’Équipement des forces pour 2019, plusieurs questions restaient en suspens au sujet des programmes franco-allemands SCAF [Système de combat aérien futur] et MGCS [Main Ground Combat System, futur char de combat, ndlr]. Ainsi, la Direction générale

L’Espagne pourrait échanger 4 à 6 A400M « Atlas » contre 54 avions d’entraînement avec la Corée du Sud

La force aérienne espagnole [Ejército del aire] envisage de remplacer prochainement l’ensemble de ses avions d’entraînement CASA C-101 Aviojet et ENAER T-35 Pillán (de conception chilienne) utilisés jusqu’à présent pour la formation de ses pilotes de combat. Or, dans le même temps, son homologue sud-coréenne cherche à accroître ses capacités en matière de transport aérien,

Où en est le développement des capacités tactiques de l’avion de transport A400M « Atlas »?

En octobre 2017, un avion de transport A400M « Atlas » de l’armée de l’Air effectuait un « atterrissage tactique en conditions opérationnelles » à Madama [Niger], pour le compte de la force Barkhane. Une première pour l’appareil d’Airbus. Pour autant, cela ne voulait pas dire que cet A400M disposait de l’ensemble des capacités tactiques inscrites dans son cahier

Frictions franco-allemandes au sujet du Système de combat aérien futur?

Ayant fait l’objet d’une lettre d’intention signée en juin dernier, la coopération franco-allemande au sujet du programme de Système de combat aérien futur [SCAF] traverserait une zone de turbulences, à en croire l’hebodmadaire Der Spiegel. Pour rappel, le SCAF  vise à développer un « système de systèmes » autour d’un avion de combat de nouvelle génération qui,