Points chauds/ Archives

Deux avions de combat espagnols envoyés à Istres pour se mesurer avec le démonstrateur de drone de combat nEUROn

Depuis des essais avec le porte-avions Charles de Gaulle et une dernière campagne de mesures de signature électromagnétique effectée en 2017 au centre de la Direction générale de l’armement [DGA] de Bruz, l’on n’avait plus de nouvelles du démonstrateur de drone de combat [UCAV] nEUROn, conduit par Dassault Aviation dans le cadre d’une coopération européenne

Un navire militaire chinois armé d’un présumé canon électro-magnétique a été aperçu en haute mer

Presque 50 ans après les premiers de Neil Armstrong et de Buzz Aldrin sur la Lune, la Chine vient de réaliser une première mondiale, ce 3 janvier, en faisant alunir, sur la face cachée de ce satellite de la Terre, le module d’exploration Chang’e-4. Ce dernier communique avec un satellite relais qui, appelé Quequiao, avait

M. Trump reproche à son ex-secrétaire à la Défense le manque de résultats en Afghanistan

Pour l’Afghanistan, 2018 aura été une année noire, malgré la nouvelle stratégie américaine dévoilée par le président Trump en août 2017 et l’engagement continu de l’Otan avec la mission Resolute Support, qui vise à former et à conseiller les forces de sécurité afghanes. Le 1er janvier, au moins 21 soldats et policiers afghans ont été

Le Royaume-Uni envisage d’établir des bases militaires dans les Caraïbes et en Asie du Sud-Est

À la fin des années 1960, sous l’impulsion du Premier ministre travailliste Harold Wilson, le Royaume-Uni décida d’abandonner la plupart des bases militaires dont il disposait de par le monde, en particulier celles situées à « l’est de Suez » [un « mot » emprunté à l’écrivain Rudyard Kipling, passé désormais dans le langage courant pour désigner cette politique

Pour le président chinois, Taïwan n’a pas d’autre choix que de renoncer à son indépendance

En 2018, la République populaire de Chine a accentué ses pressions Taïwan, qu’elle considère comme étant une « province rebelle ». Au niveau diplomatique d’abord, en s’attachant à réduire le nombre de pays alliés sur lesquels Taipeh pouvait alors compter, le plus souvent grâce à des promesses d’investissements. Puis ensuite sur le plan militaire, avec un rythme

De nouvelles violences intercommunautaires ont fait une trentaine de tués dans le centre du Mali

En décembre 2018, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali [MINUSMA] avait demandé au gouvernement malien de prendre rapidement des mesures pour tenter de mettre un terme aux violences intercommunautaires, en particulier dans le centre du pays, où, au cours de l’année, pas moins de 60 attaques, « menées par des

Mme Parly : « Les jihadistes n’ont jamais eu d’états d’âmes avec nous, nous n’en aurons pas avec eux »

« Gardez donc foi dans notre pays et tenez bon, aux côtés de nos alliés, unis face à nos ennemis », a lancé James Mattis aux militaires américains, au moment de quitter le Pentagone après avoir démissionné de ses fonctions de secrétaire à la Défense pour marquer son désaccord avec la décision du président Trump de se

Terrorisme : L’état d’urgence a été décrété dans plusieurs régions du Burkina Faso

Ces derniers temps, les groupes jihadistes présents dans la bande sahélo-saharienne [BSS] ont intensifié le rythme de leurs attaques au Burkina Faso, pays qui passe pour être le « maillon faible » du G5 Sahel dans le combat contre le terrorisme. Depuis 2015, ces attaques, attribuées à Ansaroul Islam, au Groupe de soutien à l’islam et aux

L’Arabie Saoudite aurait recruté des miliciens mineurs au Soudan pour combattre au Yémen

L’on savait que, par calcul politique, le Soudan avait envoyé au moins 6.000 soldats [*] combattre au Yémen, dans le cadre de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite afin de contrer la milice Houthis, soutenue par l’Iran et d’appuyer les troupes loyales au président Abdrabbo Mansour Hadi. Ainsi, en mai dernier, il fut rapporté que

La Turquie et la Russie vont coordonner leurs actions en Syrie

Jusqu’à présent, les milices kurdes [YPG], alliées à des groupes arabes armés au sein des Forces démocratiques syriennes [FDS] sont à la manoeuvre pour réduire les dernières positions tenues par l’État islamique [EI ou Daesh] sur la rive orientale de l’Euphrate, dans la province de Deir ez-Zor [Syrie]. Et cela, avec le soutien de la