Otan/ Archives

Washington tente de convaincre Ankara de renoncer au système russe de défense aérienne S-400 au profit du Patriot

La modernisation des capacités turques en matière de défense aérienne est un vrai feuilleton. Dans le cadre de son programme LORAMID [Long-Range Air and Missile Defense System], Ankara avait lancé un appel d’offres, lequel fut attribué, en 2013, au groupe chinois CPMIEC [China Precision Machinery Export-Import Corporation] pour son Hongqi-9/FD 2000, dérivé du système russe

La France va mutualiser l’achat et la gestion de munitions terrestres et navales au sein de l’Otan

En marge du sommet de l’Otan, organisé à Bruxelles ces 11 et 12 juillet, deux accords distincts ont été signés par plusieurs alliés afin de grouper les achats de munitions terrestres et navales, l’idée étant de réaliser ainsi des économies d’échelle. Ainsi, 16 alliés (*), dont la France, ont signé un mémorandum d’accord portant sur

Que retenir du dernier sommet de l’Otan?

Le sommet de l’Otan, qui s’est tenu à Bruxelles les 11 et 12 juillet, s’annonçait orageux, avec un président américain décidé à obtenir des Alliés une hausse significative de leurs dépenses militaires. Comme il l’avait déjà fait en mai dernier, Donald Trump a en effet parlé d’un effort pouvant aller jusqu’à 4% du PIB. Le

Le Canada va diriger une mission de l’Otan pour former et soutenir l’armée irakienne

Critiqué par le président Trump pour la faiblesse de ses dépenses militaires, dont le niveau est actuellement bien loin de l’objectif des 2% du PIB, le Canada n’en reste pas moins un acteur relativement actif sur la scène mondiale. Cet été, 250 militaires canadiens seront affectés à la Mission des Nations unies au Mali [MINUSMA],

La possible adhésion de la « Macédoine du Nord » à l’Otan provoque des tensions diplomatiques entre la Grèce et la Russie

Pendant 27 ans, la Macédoine a entretenu des relations difficiles avec la Grèce, qui lui reprochait son… nom, qui est le même que celui d’une de ses régions, ainsi que sa prétention à se réclamer de l’héritage antique de la dynastie des Argéades, et plus précisément des rois Philippe II et Alexandre le Grand. Et

Otan/Russie : M. Trump met l’Allemagne devant ses contradictions

À la veille du sommet de l’Otan, qui se tient à Bruxelles, ce 11 juillet, le président du conseil Européen, Donald Tusk, a tenu à mettre les choses au point avec Donald Trump, le chef de la Maison Blanche, lequel ne cesse de reprocher aux membres de l’Otan la faiblesse de leurs dépenses militaires. « Chère

Otan : Pour M. Trump, les pays européens doivent augmenter leurs budgets militaires et… rembourser les États-Unis

Depuis qu’il est à la Maison Blanche (et même avant), Donald Trump ne cesse de critiquer obsessionnellement la faiblesse des dépenses militaires des pays membres de l’Otan. Avant d’arriver à Bruxelles pour participer au sommet de l’Alliance, M. Trump en a remis une couche. « De nombreux pays de l’Otan, que nous sommes censés défendre, non

Otan : Le Royaume-Uni confirme son intention d’envoyer des renforts en Afghanistan

Menacé de perdre son statut de plus proche allié des États-Unis dans un courrier adressé par James Mattis, le chef du Pentagone, au ministre britannique de la Défense, Gavin Williamson, le Royaume-Uni a confirmé, ce 11 juillet, son intention de renforcer ses troupes actuellement déployées en Afghanistan, dans le cadre de la mission Resolute Support,

M. Trump donne le ton du prochain sommet de l’Otan

Le dernier sommet du G7, organisé en juin au Québec, avait été tendu, à cause notamment des droits de douanes décidés par Washington sur les importations américaines d’acier et d’alumunium en provenance de l’Union européenne et du Canada. Celui de l’Otan, qui aura lieu les 11 et 12 juillet à Bruxelles, s’annonce tout aussi houleux.

Le Royaume-Uni pourrait perdre sa place de plus proche allié des États-Unis au profit de la France

Un peu moins d’un mois avant le sommet de l’Otan, qui aura lieu les 11 et 12 juillet à Bruxelles, le président américain, Donald Trump, a envoyé une lettre à 9 membres de l’Alliance (Belgique, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, le Luxembourg, et les Pays-Bas, Norvège et Canada) pour leur demander d’augmenter leurs dépenses militaires,