Selon le chef militaire de l’Otan, l’Ukraine risque de manquer de munitions « dans un délai relativement court »

Pour certains chefs militaires ukrainiens, récemment cités par Politico, ont dit redouter un « effondrement » de la ligne de front là où les généraux russes décideront de concentrer leurs efforts. Faute d’un soutien suffisant – et approprié – des partenaires occidentaux de Kiev, il leur sera très difficile d’inverser cette tendance. En tout cas, telle est l’estimation partagée par le général Christopher Cavoli, le commandant suprême des forces alliées en Europe [SACEUR], avec le comité des Forces armées de la Chambre des représentants, le 10 avril.

Pour le moment, les États-Unis ne sont pas en mesure de fournir l’aide militaire que réclame l’Ukraine étant donné que celle-ci, d’une valeur d’environ 60 milliards de dollars, est bloquée au Congrès. Aussi, Kiev ne peut compter que sur ses partenaires européens, dont les moyens sont limités.

Fin mars, le président ukrainien, Volodymyr Zelenski, a de nouveau insisté sur l’importance de cette aide de Washington. « S’il n’y pas de soutien américain, cela signifie que nous n’avons pas de défense aérienne, pas de missiles Patriot, pas de brouilleurs pour la guerre électronique, pas d’obus d’artillerie de 155 millimètres », a-t-il dit. « Cela signifie que nous allons reculer, battre en retraite, étape par étape, à petits pas, […] qu’il faut faire avec moins. Comment ? Bien sûr, en reculant. Diminuer la ligne de front. Si elle se brise, les Russes pourront se rendre dans les grandes villes », a-t-il ajouté.

Selon le général Cavoli, la Russie aurait perdu 2000 chars depuis le début de la guerre. Et elle compterait 315’000 soldats mis hors de combat [c’est à dire tués ou blessés]. Or, a-t-il dit, Moscou « reconstitue ses forces plus rapidement que nous l’avions estimé », le format des forces russes ayant progressé de 15 % depuis l’invasion de l’Ukraine, après avoir augmenté le nombre de conscrits disponibles en réhaussant la limite d’âge de 27 à 30 ans.

« Au cours de l’année écoulée, la Russie a augmenté ses effectifs en première ligne de 360 ​’000 à 470’000 hommes », a ainsi affirmé le SACEUR. Plus largement, le nombre de conscrits disponibles atteindra les 2 millions dans les années à venir. « En résumé, la Russie est en passe de disposer de la plus grande armée du continent », a-t-il souligné. Évidemment, cela pose de sérieux défis pour l’avenir. « Nous sommes confrontés à des temps pour le moins difficiles sur le théâtre européen », a-t-il averti.

Le propos du général Cavoli fait écho à celui récemment tenu par Kurt Campbell, le numéro deux de la diplomatie américaine. « Nous avons constaté au cours des derniers mois que la Russie s’est presque complètement reconstituée militairement », a-t-il dit lors d’un événement organisé par le Center for a New American Security. Et de souligner le rôle crucial de la Chine, ainsi que ceux, dans une moindre mesure, de l’Iran et de la Corée du Nord.

Sur ce point, le SACEUR a estimé que la « dépendance de la Russie à l’égard » de ces pays dans le cadre de « sa campagne en Ukraine » était « préoccupante ». Et d’ajouter : « Ils forment des partenariats stratégiques imbriqués dans le but de remettre en question l’ordre existant. C’est profondément contraire aux intérêts américains ».

Par ailleurs, le chef militaire de l’Otan a aussi souligné la vigueur de l’économie russe. « En 2023, le Fonds monétaire international [FMI] prévoyait une baisse de 2,1 % du PIB de la Russie en 2023. Cependant, à la fin de l’année, il a révisé son estimation en avançant que le PIB de la Russie aurait augmenté de 3 %, principalement en raison de ses investissements importants dans la défense. Actuellement, les perspectives du FMI prévoient que le PIB de la Russie augmentera de 2,6 % en 2024. La Russie est en passe de consacrer 6 % de son PIB à son armée, ce qui fera que son budget militaire dépassera les dépenses sociales pour la première fois depuis la fin de l’Union soviétique », a-t-il détaillé.

Quant à la situation en Ukraine, le général Cavoli n’a pu que souligner la nécessité de débloquer cette aide de 60 milliards de dollars. Actuellement, selon lui, l’armée russe est en mesure de tirer cinq fois plus d’obus d’artillerie que les Ukrainiens. Si rien ne change, ce rapport devrait rapidement passer de 1 à 10. « Nous ne parlons pas de manière hypothétique », a-t-il insisté.

« Je ne peux pas prédire l’avenir, mais je peux faire des calculs simples. Quand je regarde les taux d’approvisionnement par rapport aux taux de consommation, si nous ne continuons pas à la soutenir, l’Ukraine sera à court d’obus d’artillerie et de missiles de défense aérienne dans un délai relativement court », a continué le SACEUR. Or, a-t-il ajouté, « si un camp peut tirer et que l’autre ne peut pas riposter, celui qui ne peut pas riposter perd. Les enjeux sont donc très élevés ».

L’Ukraine « demeure presque entièrement dépendante du soutien extérieur. La gravité de cette situation ne peut être surestimée : si nous ne continuons pas à la soutenir, elle pourrait perdre », a-t-il averti.

Quoi qu’il en soit, la situation décrite par le général Cavoli n’est pas surprenante. Elle avait même été esquissée par le général Jacques Langlade de Montgros, le Directeur du renseignement militaire [DRM] français en juillet 2023, lors d’une audition parlementaire. Celui-ci avait expliqué que la guerre en Ukraine pourrait prendre fin si, « selon le modèle clausewitzien », le centre de gravité de l’un des belligérants venait à craquer.

« Le centre de gravité, pour l’Ukraine, est probablement la cohésion de l’alliance occidentale. Si elle se fragilise, si le soutien se fait plus hétérogène ou plus contesté dans certains pays, cela ne facilitera pas le travail des Ukrainiens à court terme et fragilisera globalement leurs chances d’atteindre leurs objectifs. Côté russe, le centre de gravité est probablement la solidité du système poutinien. Si celui-ci venait à s’effondrer, nous assisterions sans doute à une déliquescence rapide de l’appareil militaire russe », avait résumé le DRM.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

188 contributions

  1. Stoltenberg dit :

    Concernant la situation sur le front, elle n’est pas aussi mauvaise pour le moment mais elle reste préoccupante. L’Ukraine doit se concentrer sur la défense et, idéalement, réorganisation de son armée et de son complexe industriel.
    Concernant l’économie, celle de la Russie est catastrophique dans le moyen et long terme. La Russie a déjà perdu ou perdra tout avantage compétitif face à d’autres puissances, y compris en termes de ressources car il faut des technologies et du capital pour les extraire.
    La conclusion est que, si la Russie arrive à gagner en Ukraine, elle ne s’arrêtera pas là. Ses élites savent qu’elle doit faire quelque chose pour obtenir des avantages compétitifs. Comment? En exploitant la fenêtre de temps pendant laquelle l’UE n’aura pas reconstruit son potentiel militaire et les US seront plongés dans l’isolationnisme. Si la Russie est en train de mobiliser des centaines de milliers de soldats supplémentaires ce n’est pas seulement pour se battre en Ukraine. Les pays baltes peuvent devenir une cible d’attaque suite à laquelle la Russie pourrait réclamer des négociations avec l’Europe pour une levée des sanctions et une nouvelle architecture de sécurité sur le continent. C’est un scénario qui pourrait paraître irréaliste mais rappelez-vous qu’une invasion de l’Ukraine en 2022 était une option à exclure pour beaucoup d' »experts ». Aujourd’hui ce scénario est discuté en Russie et il sera mis en œuvre si Moscou arrive à neutraliser l’Ukraine et obtenir un avantage numérique suffisant pour espérer gagner contre les pays baltes.

    • rainbowknight dit :

      Engouement, adhésion aux ambitions du Maître ? Les mots ne motivent pas les russes, ils subissent plus qu’ils ne désirent cette situation.
      Si la victoire porte l’espoir elle ne peut se faire au seul détriment du peuple. Déjà nombreux les sacrifiés parmi les ethnies non russes. Faut il ajouter les « pures » russes pour donner l’illusion d’une Fédération qui suit avec enthousiasme ses zélées élites ?
      En réalité ça traîne des pieds, ça renâcle à la tâche.
      L’idée de se confronter véritablement et directement à la puissante OTAN suffit à dissuader les plus avisés au Kremlin. Stupides, couards mais pas fous…..
      Munitions et armements à l’Ukraine, le sourire changera de camp. Le temps est l’ennemi du pouvoir russe contrairement à ce qu’il pensait….

      • Stoltenberg dit :

        Poutine se retrouve dans la même situation qu’Hitler en 1936. Les Alliés ayant compris qu’il faut s’armer et disposant, à terme, d’un avantage industriel, ils ne pouvaient pas être battus autrement que suite à une campagne courte et rapide, effectuée avant que leur rémilitarisation soit achevée. Au moment où l’Otan réussira à muscler suffisamment sa présence militaire sur le flanc est, alors la Russie ne pourra plus rien faire. Elle sait qu’elle doit exploiter avant qu’il ne soit trop tard son dernier avantage compétitif qui est son armée et l’acceptation sociale pour la guerre.

    • sentinelle dit :

      vous êtes le bien nommé pour raconter de telles bêtises

    • Ion 5 dit :

      « Les pays baltes peuvent devenir une cible d’attaque suite à laquelle la Russie pourrait réclamer des négociations avec l’Europe pour une levée des sanctions et une nouvelle architecture de sécurité sur le continent »
      Ils ne feraient pas partie de l’OTAN, par hasard, les pays Baltes?

      « Aujourd’hui ce scénario est discuté en Russie et il sera mis en œuvre si Moscou arrive à neutraliser l’Ukraine et obtenir un avantage numérique suffisant pour espérer gagner contre les pays baltes. »
      Naturellement, ils vont ont invité à ses discussions non, pour que vous soyez aussi au courant? Pensez-vous, un génie pareil qui perd don temps sur le forum.

      • Stoltenberg dit :

        Oui, ils font partie de l’OTAN mais n’oubliez pas que dans la version russe de la réalité, ils sont déjà en train de se battre contre l’OTAN en Ukraine. Donc une invasion des pays baltes serait une suite logique qui ne changerait pas énormément le paradigme en ce qui concerne la fabrication de munitions par exemple.

        • Edgar dit :

          Et une invasion progressive des Etats baltes pourrait commencer par une infiltration de « petits hommes verts », comme dans le Donbas. Infiltration saluée, devant caméra, par quelques russophones locaux. Un test afin de déterminer si les Américains sont déterminés de mourir pour Riga. (En ce moment, ces derniers ne semblent chauds pour rien de particulier… Chute de l’empire américain…? )

          • Stoltenberg dit :

            Il est très probable que les russophones locaux seront utilisés dans le cadre d’une guerre hybride pour présenter les pays baltes en tant qu’agresseurs.

        • Ion 5 dit :

          La version « poutinienne » n’est pas le version « russe » de l’histoire qui n’est non plus pas la votre. Autant un soldat russe de 2024 pourrait comprendre le rattachement des territoires russophones de l’Ukraine à la Russie,
          https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5e/Claimed_New_Russia2.svg
          autant il ne se battra pas pour Lviv dont l’habitant ne comprend pas et ne parle même pas avec celui de Donetsk.
          Encore moins pour le pays Baltes.

          Quant à son complexe industriel, le diesel A85 dans ses version civile remplace de plus en plus les vieux diesels allemands des groupes électrogènes sans souci particulier. Surtout dans les endroits ou la place est comptée; station nucléaire flottante, station de traitement des eaux en milieu urbanisé (j’ai un ami qui est revenu, après avoir installé l’automatisme. Si l’API est bel et bien français, le diesel du GE est un TchTZ en X et qui fonctionne très bien depuis des années, maintenant…).

          • Stoltenberg dit :

            Vous savez très bien que les soldats russes n’ont pas à « comprendre ». Lviv n’est pas culturellement moins « russe » que la Kalmoukie. Vilnius également. Les pays baltes abritent une minorité russe assez considérable. Il sera facile d’expliquer à ces soldats qu’il faut secourir ces gens car les nazis les maltraitent. Enfin, il s’agit d’un scénario parmi d’autres, la Russie est championne pour trouver des prétextes et casus belli. Richelieu disait « qu’on me donne 6 lignes écrites de la main du plus honnête homme, j’y trouverai de quoi le faire pendre » et la Russie essaye de faire pareil pour justifier des agressions.
            Ok, demandez à votre ami combien une telle intervention a coûté et multipliez ce chiffre par le nb. de groupes à remplacer. Ensuite dites-vous que d’autres pays auraient dépensé cet argent pour se moderniser.

    • Guerre durable, verte et inclusive dit :

      moi je ne comprends toujours pas l’intérêt de faire la guerre à l’Est alors que les défis sont au Sud…

      • Stoltenberg dit :

        Le défi principal pour Moscou c’est l’absence de perspectives économiques en raison de l’embargo sur les technologies et investissements couplée à l’incapacité de sortir de ce cantonnement à cause d’une faiblesse militaire qui est le seul levier russe.

      • Beuaaargh dit :

        Demande à Poutine, il t’expliquera.

    • Mike dit :

      En matière d’économie la Russie n’a jamais eu « d’avantage compétitif », sauf peut-être en hydrocarbures. Son appareil militaire, lui, semble plutôt mal organisé comme en témoignent les difficultés rencontrées en Syrie puis en Ukraine.

      • Stoltenberg dit :

        La Russie exportait ses hydrocarbures et importait des technologies et investissements occidentaux en échange. Avantage compétitif pour avantage compétitif. Sauf que pour extraire des ressources il faut des technologies et investissements auxquels la Russie n’a plus accès alors que l’Occident a très vite trouvé d’autres fournisseurs. En ce qui concerne l’armée russe, celle-ci est mal organisée mais elle se transforme avec les retex, ses soldats ont de l’expérience au combat et elle est massive. Nos armées ne sont pas encore prêtes pour un conflit de haute intensité. Pensez-vous que l’on aura assez de moyens pour réaliser une conscription, du moins partielle, former, nourrir, équiper ces gens et assurer un encadrement correct dans les unités?

  2. XM dit :

    Plus de 200 milliards d’aide, soutenu par une quarantaine de pays contre une poignée pour la Russie, et pas de munitions ??? Pas très glorieux pour l’OTAN tout ça . Enfin il me semble .

    • blavan dit :

      @xm. La réalité est plus simple, soit on attaque complètement la Russie sur son sol au risque d’une guerre nucléaire, soit on subit les bombardements sur le sol ukrainien en dépensant des missiles à 2 millions d’euros contre des drones et des bombes russes coûtant 50 fois moins. La solution est financière, d’autant que l’Amérique ne veut plus payer. Il n’y a pas d’autres options donc on en arrivera à une annexion d’une partie de l’Ukraine amputés mais entrant dans l’OTAN, seule solution hélas crédible.

    • Stoltenberg dit :

      Le problème c’est le manque de commandes côté OTAN, ou plutôt UE. Parce que les industriels ont besoin de volumes de commandes pour rentabiliser certains investissements. Et je dis bien commandes et non pas promesses non engageantes. Côté Russe par contre, le gouvernement leur dit de produire autant que possible sans se soucier des coûts.

    • Deres dit :

      Les aides sont estimes au coût des remplacements neufs pas au coût des matériels souvent hors d’age fournis. Et il faut ajouter les frais de remise en état de marche en contrat exclusifs négocies sans appel d’offre avec l’industrie. Par exemple, les F16 qui arriveront « bientôt » sont ceux qui sont retires du service en Europe quand des F35 neufs veulent bien arriver. Par ailleurs, les promesses ne sont pas toutes tenues ou correspondent a des promesses long terme. Donc derrière ces montants impressionnants, la réalité est bien moins glorieuse.

    • Why not dit :

      XM. Une poignée : la Chine, l’Iran, la Corée du Nord?

  3. aleksandar dit :

    Le total de missile Patriot fabriqués avoisine les 10 000.
    De ce chiffre, il faut déduire ceux exportés, le nombre en réserve nécessaires à l’armée US et ceux déjà consommés par l’Ukraine.

    Le centre de gravité, pour l’Ukraine, est plus probablement sa capacité de mobilisation.
    Concernant la Russie, l’effondrement du « système poutinien  » est un vœu pieux.
    Poutine a sorti la Russie de l’abîme, toute personne ou groupe qui le défierait ferait face à une résistance populaire violente.

    • Chimou dit :

      Vous avez fait deux fautes d’orthographe. Il fallait écrire « répression policière violente »

    • rainbowknight dit :

      La même résistance qui s’est dressée face à la marche de Prigojine ? Admirable.

    • fabrice dit :

      Lorsque Prigozhine a fait son rush sur Moscou avec Wagner, t’as vu une résistance populaire pro poutine violente toi ? Faudrait arrêter les manip grossières et ceux qui suivent les commentaires de ce blog, savent quelles sont mes positions et les analyses que j’ai faite sur cette guerre.

      • NAGDIL dit :

        Le nom russe « Пригожин » se transcrit « Prigojine » en français (éventuellement « Prigogine »), pas « Prigozhine ».
        En français, le « ж » cyrillique se transcrit avec un « j ». C’est en transcription anglaise que « zh » est employé.

    • ADC dit :

      Je cite  » Poutine a sorti la Russie de l’abîme  » pour la mettre encore plus bas : pertes colossales en vie humaine, 2/3 des centaines de milliers de blessés sont des mutilés dixit un ministre russe, les pertes en matériel militaire se comptent en dizaines de milliards, la vente de pétrole, de gaz à vil prix, des achats d’armes à l’iran et la CDN avec de bonnes devises et la corruption atteint des sommets.
      De plus les inondations ne vont pas arranger, le peuple gronde

      Depuis 2022, Paris est le deuxième exportateur mondial d’armements, derrière les États-Unis mais a doublé la Russie .

      • Traité2trollprorus dit :

        Mdr le covid a fait plus de mort.

        • Comptabilité macabre dit :

          Officiellement 400 000 morts (officieusement plus du double) en Russie en raison du covid.
          Mais pas dans les mêmes tranches d’âge.

    • john dit :

      10’000 ? Source wikipedia sans source d’où sort ce chiffre?
      La production annuelle est aux alentours de 500 depuis 10 ans minimum. Donc vous atteignez déjà 5’000 missiles produits.
      Et quand la majorité des Patriot ont été commandés, il n’y aurait eu que 5’000 missiles produits?
      Sachant qu’il y a de nombreux pays qui ont modernisé leur Patriot pour pouvoir utiliser les missiles PAC-3, qui sont à 16 par lanceur?
      Ca ne tient absolument pas.

    • Deres dit :

      Le missile est produit depuis 1980. Une grande partie de ces 10 000 missiles sont donc déjà a la décharge ou démantelés. Et une partie a été utilise dans le Golfe ou lors d’exercices annuels, souvent sur ceux ayant atteint leur durée de vie. Et une bonne partie de ces missiles se trouvent chez des clients comme l’Arabie Saoudite qui les a consomme activement pour se défendre des Houthis. Et toute la production future a été promise a d’autres nouveaux clients comme la Suisse ou la Finlande.

    • Why not dit :

      aleksandar. En effet, on a vu l’immensité du soutien populaire dont a bénéficié le système proutinien, lors de l’épisode Prigogine!

      • vno dit :

        Bof, la fiabilité du soutient populaire ! début 44 les lorrains applaudissaient le maréchal Pétain sur la place Stanislas et quelques mois plus tard le général de Gaulle !

    • Goose dit :

      « toute personne ou groupe qui le défierait ferait face à une résistance populaire violente. »
      Dans vos rêves !
      L’immense majorité de la population russe courbe l’échine, résignée par son sort, et s’occupe seulement de ses affaires courantes.
      Cela s’est d’ailleurs vérifié lors de l’aventure de Prigojine.
      On a même vu quelques pauvres hères sortir de leur torpeur pour soutenir ce dernier, avec un peu d’espoir.
      Mais personne pour soutenir votre mafieux de patron. A part ses milices néo-nazies.

  4. Félix GARCIA dit :

    Vous imaginez l’enfer ? Une Russie qui aurait engloutie l’Ukraine et la Biélorussie ? Avec la Hongrie et la Slovaquie qui en seraient « les partisans » … regardez une carte !
    🙁

    Les Baltes qui ont filés leur armes aux Ukrainiens doivent avoir les chocottes …

    Mais « heureusement », Nexter est devenu « KNDS France » … on est sauvés ! « EURENCO de Bergerac » va voler à notre rescousse !

    « Je lis dans vos yeux, la même peur qui pourrait saisir mon cœur.
    Un jour peut venir où le courage des Hommes faillira, où nous abandonnerons nos amis et briserons tous liens ! Mais ce jour n’est pas arrivé ! Ce sera l’heure des loups et des boucliers fracassés, lorsque l’âge des Hommes s’effondrera ! Mais ce jour n’est pas arrivé ! Aujourd’hui nous combattrons !
    Pour tout ce qui vous est cher sur cette bonne terre, je vous ordonne de tenir, Hommes de l’Ouest !!! »

    PS : Eh ! Les États-Unis ! RENDEZ-NOUS NOS TURBINES !!!

    • Andy Fievet dit :

      « Les feux d’alarme sont allumés ! L’Ukraine réclame de l’aide ! »

      Silence tendu, tout le monde regarde vers l’Ouest.

      « Et personne ne pourra répondre »

      Tel semble être notre fardeau, une comédie burlesque intitulée « Économie de guerre » dont les mots subissent les maux de nos dirigeants de pacotille, une bureaucratie qui abattra la méchante Russie à coup de stylo bille en bambou biologique et d’encre 100% recyclable.

    • Prof de physique dit :

      +1 sur tous le message.

      Il va falloir que les braves gens deviennent des gens braves.

    • aleksandar dit :

      Vous avez trop d’imagination.

    • Félix GARCIA dit :

      « Mais « heureusement », Nexter est devenu « KNDS France » … on est sauvés ! »
      J’abuse … pi j’espère vraiment être démenti par les faits (que KNDS se révèle un truc génial).

    • Why not dit :

      Félix GARCIA. Compte tenu du nombre de foireux résidant dans notre beau pays, nous ne sommes pas près de manquer de turbines à chocolat!

    • vno dit :

      Ce n’est pourtant pas compliqué de mettre leurs chemins de fer au standard Européens pour faire marcher les Russes à partir de la Frontière !

  5. phil135 dit :

    mais trump a choisi son camp

    • Clavier dit :

      On devrait faire pareil …….

      • MLTAB dit :

        « On est un c… ». Je ne veux pas en faire partie.
        Dites plutôt je pense que…

      • Why not dit :

        Clavier. Vous avez raison, il est grand temps de créer un statut d’agent de l’étranger pour purger la France des éléments pro-russes qui la gangrène!

      • Nike dit :

        Parce que vous croyez que cela nous épargnera une confrontation ? Trump s’en fiche de choisir Poutine, les US sont autonomes en tout et séparés de l’Europe par l’atlantique.
        Si Poutine décide de venir faire ses courses en Europe de l’Ouest pour se refaire la cerise la France sera placée devant un choix Cornélien.
        Nous devrions dès à présent armer de nuk la Pologne. Ils auront moins de scrupules à les utiliser que nous. et ça s’est de nature à calmer les Russes.

  6. Alfred dit :

    Le passage relatif aux partenariats noués par la Russie et leur conséquence potentielle montre bien que les enjeux se situent au delà du seul aspect militaire du conflit en Ukraine, et qu’une bascule est en train de s’effectuer, avec laquelle il sera difficile pour l’Europe empêtrée dans ses contradictions écologiques et économiques irrealistes de s’en sortir, les USA ayant semble-t-il fait le choix d’éviter un choc frontal et de protéger leurs intérêts avant tout.

    • Trollll évidement dit :

       » Ils forment des partenariats stratégiques imbriqués dans le but de remettre en question l’ordre existant. C’est profondément contraire aux intérêts américains ». Tout est dit sur les raisons et les buts de ce conflit. La préemption des matières premières présentes sur le sol Russe par une fragmentation en états croupions en est le volet économique.
      Ce dernier ayant échoué, le prochain conflit sera organisé avec la Pologne (Avec peut être le corridor de Suwalki comme prétexte) Cela explique le déversement effréné d’armes US ainsi que le futur retrait des US de l’OTAN. Encore une fois la guerre ne se fera pas sur son sol.

      • Why not dit :

        Trollll évidemment. Sérieux?

      • Aruspice dit :

        L’évidement du troll est une cérémonie rituelle très particulière qui nécessite d’avoir le cœur très bien accroché.
        Je suis pourtant un professionnel de l’art divinatoire chevronné, habitué à examiner tous les types de viscères animaux, mais dans ce cas je reconnais atteindre la limite de mes compétences tant l’odeur est insoutenable.
        Et entre nous, les prévisions basées sur la lecture des entrailles de trolls ne sont pas très fiables : leur régime alimentaire est vraiment trop déséquilibré. Moi qui privilégie l’e recours à des animaux en bonne santé, nourris sainement et de préférence bio, on est très loin du compte.
        Bref, pour une divination sur cette base, allez faire évider votre troll par un autre aruspice.

    • Charcot84 dit :

      @Alfred…les USA en voulant protéger leurs intérêts vont se couper de leurs alliés (c’est à dire l’occident) qui sont entrain de comprendre que les USA ne sont pas fiables. Si trump arrive aux manettes, ce sera pire. Mais en même temps, le déclin des USA se dessine, leur isolationnisme leur sera à terme préjudiciable. Si vous n’avez pas de débouchés vers des marchés extérieurs, l’économie américaine en pâtira . Les européens , tôt ou tard se détourneront des américains au vu du comportement de ces derniers. Notre intérêt est de se tourner ou plutôt de revenir à une politique gaullienne : ni pour l’un, ni pour l’autre. Surtout, lorsque les américains vont affronter militairement la Chine, j’espère que l’on saura décliner leur invitation à combattre à leurs côtés et de leur rappeler la trahison qui se dessine vis à vis de l’Ukraine.

      • Train-train dit :

        Leurs alliés sont en train de le comprendre, mais ils ne mettent pas beaucoup d’entrain à le faire.

  7. Bob dit :

    La même DRM qui a annoncé la non-invasion à grande échelle de l’Ukraine en 2022 et non-invasion de la Crimée en 2014…qui a sous-estimé l’appareil militaire russe en disant que l’Ukraine allait tomber en 3 jours, qui a soutenu la contre-offensive ratée de juin 2023, qui a sous-estimé la BITD russe, la « relative » qualité tactique des russes, à même penser à un effondrement de l’armée russe…sans parler de la russafrique…il faut savoir persévérer.
    La Russie procède à une mobilisation cachée de 30 kpax par mois avec des kontraviki en échange de moult aides sociales pour lui et sa famille…et ses obsèques, le tout associé avec une mobilisation économique importante basée sur la masse rustique aidée par le PCC. Quant à l’Occident, toujours à réaction, après avoir principalement fourni ses stocks de systèmes d’armes soviétiques, n’a pas de stratégie militaire, diplomatique, économique ou juridique. La BITD refuse d’investir en masse sans commande étatique à long terme sur plusieurs décennies donc le matériel qui est déjà basé sur le technologisme, est produit en quantité échantillionnaire et il ne suit pas et ne suivra pas avant…la victoire russe. Mais avec le business as usual et les ressources naturelles et de main d’œuvre russe, l’OTAN ne fait quasiment rien pour faire gagner l’Ukraine avec la peur de l’atome et sa pusillanimité munichoise pétainiste, à se demander même comment l’OTAN a pu faire jusqu’à maintenant ou durant la guerre froide, à croire que la peur du rouge permet de dépasser sa peur de l’atome avec un better dead than red. Putin avait donc raison de vouloir envahir l’Ukraine et 2022 semblait idéal politiquement avec la remise en cause de l’ONU, des différents accords internationaux et de la disparation de l’OTAN en cas de victoire russe surtout avec les ducky trumpistes. Si Kyiv tombe, les baltes tomberont ainsi que les Balkans hongrois même avec des rafales chez les serbes. Il ne restera que la Pologne et la Tchéquie à court terme. Au moins, la méditerranée sera menacée non pas par des boats people mais des russes et leurs alliés. Ce ne sont pas les déclarations de diplomates de l’Oncle Sam sur le PCC et son aide à la Russie qui changera le rapport de force en Ukraine et fera peur au prince Xi Jinping même avec ducky dans le bureau oval.
    Les conscrits russes ne sont pas en première ligne mais à la frontière russo-ukrainienne ou dans les fonctions non combattantes donc ce n’est pas le problème. Le problème est l’expérience acquise par les russes avec des matelas d’argent, venant de l’Europe avec ses achats depuis 1991 de matières premières russes. Si l’Ukraine ne reçoit pas d’aide militaire de l’OTAN, elle perdra, donc tout le monde sait à quoi s’attendre, au moins l’OTAN n’aura pas l’humiliation directe de la chute de Kyiv comme la chute de Kaboul ou de Hong-Kong. Si on fait avoir un statuquo, il faut armer en masse les ukrainiens et que les ukrainiens appellent la Nation pour mobiliser tout le monde…mais ils ne le font pas. Ils ont eu aussi leurs lots d’erreur stratégique. On peut aussi se demander à quoi servira d’augmenter la BITD ukrainienne avec l’aide de la BITD de l’OTAN si une DSA suffisante n’est pas disponible en Ukraine afin de protéger les sites de production d’armement et d’électricité ? Encore un manque de compétence et de lucidité dans le meilleur des cas pour l’OTAN.

    • VinceToto dit :

      On a des stratèges, experts occidentaux faisant autorité en occident qui ont cru que les Russes se coucheraient si on leur interdisait MacDo et Coca-Cola et qu’on disait du mal d’eux.
      Quand on a un système de promotion narcissique et théologique basé sur des croyances style « Always Coca-Cola », faut pas s’attendre à des supers analyses concernant des systèmes de croyances différentes.
      (Bon, après, les Russes ont toujours du style MacDo et Coca-Cola même si c’est pas les même noms)

    • Le Suren dit :

      « Si Kyiv tombe, les baltes tomberont ». Si Poutine attaque les pays baltes, il y aura réaction de l’OTAN d’abord par l’aviation. Vu que l’électronique russe a dix ans de retard sur la nôtre, je prévois 10 avions russes au tapis contre 3 à l’Ouest. Poutine le sait et n’attaquera pas.

    • Edgar dit :

      Même si Kiev devait tomber, après des mois de « grignotage » russe, cela ne changerait rien à l’affaire : les millions de civils Ukrainiens demeurent, de même que l’immensité de leur pays et les brigades de leur armée. Les Ukrainiens ont montré un immense courage, une immense détermination jusqu’à présent, cela ne changera pas fondamentalement, même si les Russes réussissent à prendre Kiev, Kharkov et Odessa. Cela ne fera que déplacer le front vers l’ouest. Même si, par extraordinaire, l’appareil militaire ukrainien devait s’effondrer, comme l’armée blanche de Crimée, (comment ?, je ne sais pas), l’UE verrait déferler au travers de ses frontières des millions de réfugiés civils et des centaines de milliers de combattants ukrainiens, implantant immédiatement la guerre sur son territoire. La Russie, comme l’Europe, sont face à leur destin, et il est inexorable : le régime de Poutine doit pousser au maximum (bien vu « Stoltenberg »), sous peine de périr, et l’UE doit combattre – directement ou par Ukrainiens interposés – sous peine de disparaitre.

  8. Raskolnik dit :

    Ben alors colonel Goya, général yakovleff et autres stratèges de plateau Tv qui nous assuraient, au mépris de l’histoire et de la logique la plus élémentaire que l’Ukraine ne pouvait que gagner cette guerre et qui ont, du fait de leurs rodomontades contribue à prolonger cette guerre perdue d’avance, comment allez-vous justifier les centaines de milliers de « morts pour rien » ?

    • Félix GARCIA dit :

      « Ben alors colonel Goya, général yakovleff et autres stratèges de plateau Tv qui nous assuraient, au mépris de l’histoire et de la logique la plus élémentaire que l’Ukraine ne pouvait que gagner cette guerre »
      N’importe quoi. D’autres oui, eux non.
      Soit vous ne les avez jamais écouté et vous êtes de mauvaise foi, soit vous êtes un troll russe/pro-russe (« Les Gamelins des plateaux TV », etc …).

      • tschok dit :

        @Félix,

        C’est une technique éculée, mais relativement efficace, qui consiste à faire tenir à un personnage réel ou imaginaire, ou a un groupe de personnes, un discours ridicule qu’il est ainsi plus facile de tourner en dérision.

        Lucien B y a recours, lui-aussi, juste en dessous: « Selon les informations des médias occidentaux « honnêtes », l’Ukraine avait déjà pratiquement gagné la guerre. Etc ».

        Une autre technique consiste à déformer ce qui est dit, pour, là encore, mieux s’en moquer. PK emploie cette technique, lui aussi, pour tourner en dérision les déclarations du général Cavoli:

        « « le format des forces russes ayant progressé de 15 % depuis l’invasion de l’Ukraine, après avoir augmenté le nombre de conscrits disponibles en rehaussant la limite d’âge de 27 à 30 ans. »

        Donc en prenant moins d’hommes, ils en ont plus ? Y’a pas à dire, ils sont fortiches les Russes… »

        C’est une technique relativement efficace, parce que pour y répondre, vous devez recontextualiser ce qui vous prend du temps et de l’énergie, alors qu’ils ont juste besoin de 2 secondes pour débiter leurs conneries, et ils en ont plein en réserve. Donc, ils seront toujours en avance d’une connerie sur vous.

        Mais ça n’est que relativement efficace, parce que c’est toujours la même chose, donc ça lasse le public. Le ressort est toujours le même, donc notre cerveau s’ennuie à la longue. Et comme cette technique repose sur le matraquage (toujours, inlassablement, répéter les mêmes conneries) l’effet d’ennui est inexorable.

        Vous savez que sur les réseaux sociaux, les conneries se propagent plus vitre que les choses intelligentes. Mais il y a des freins malgré tout. Les freins ne viennent pas de notre intelligence, mais de la capacité de notre cerveau a rapidement s’ennuyer quand on lui raconte toujours la même chose.

        Elle est là la faiblesse de cette technique: c’est éculé. Eculé = Se dit d’un discours, d’une théorie qui a trop servi et a perdu toute force ; ressassé : Plaisanteries éculées.

        https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/%C3%A9cul%C3%A9/27795

        Mais comme ces mecs sont bornés, ils ne s’en rendent pas compte. Ils continuent à matraquer leurs conneries sans se renouveler et sans se rendre compte que la force de persuasion de leur discours diminue. Ils pensent qu’ils sont spirituels et corrosifs, alors que plus le temps passe plus leur public se lasse du procédé, qui devient éculé.

      • Ératosthène dit :

        Yakovleff a dit que si la Russie gagne, elle s’effondrera.

      • QCM dit :

        ⊠ Soit vous êtes de mauvaise foi
        ⊠ Soit vous êtes un troll russe/pro-russe

    • rainbowknight dit :

      Faire un sondage chez les mères, épouses, et enfants russes pour connaître l’état d’esprit de la Russie éternelle.
      L’éternité pour ceux qui sont allés « crever » en Ukraine…. c’est un fait malheureusement acté.
      Bot ou troll ?

    • sentinelle dit :

      bravo

    • Le Cyprès dit :

      Ils n’ont jamais dit que l’Ukraine ne pouvait que gagner la guerre. Ils sont lucides. Par contre on voit bien qu’ils souhaitent la victoire de l’Ukraine. Ce n’est pas tout à fait la même chose

    • Why not dit :

      Raskolnik. Au mépris de l’histoire? Vous voulez dire de la réécriture « schismatique » de l’histoire par la Russie Poutinienne! Faut-il vous rappeler toutes les guerres perdues par la Russie depuis la guerre de Crimée?

    • Goose dit :

      Je ne sais pas s’ils ont dit que l’Ukraine pouvait gagner cette guerre, tours est-il que pour l’instant elle n’a pas perdu.
      Et que ça fait deux ans que votre Sainte Russie galère, galère, galère………..
      Et au prix humiliations répétées en plus !
      Et n’oubliez pas : c’est à la fin du bal que l’on paye l’orchestre.

    • Au vieux-croyant raccoleur dit :

      Depuis le temps que les pro-russes comme vous nous rabâchent que l’armée russe perce le front, j’en suis venu à me demander si Poutine n’aurait pas fait de son pays un vaste cabinet d’acupuncture…

  9. lxm dit :

    Que les ukrainiens réservent leur artillerie à de la contrebatterie et contre les offensives terrestres russes significatives. Il est couteux de pilonner des positions russes retranchées ou pour de petits mouvements de troupes.

    • VinceToto dit :

      Ils dépensent beaucoup de leurs ressources(artillerie et autres) en contre-attaques. Ceci volontairement dans les zones de combat et involontairement à cause des tirs russes sur les concentrations style renforts/logistique à l’arrière.

    • Deres dit :

      Les russes sont très focalises sur les radar de contre-batteries qui doivent se faire rares du cote ukrainiens. On voit du surtout du tir de HIMARS guide par drone ou surement base sur des informations venant d’images satellite. Et la contre-batterie nécessite de l’armement très longue portée qui est aussi assez rare (CAESAR ?).

  10. lym dit :

    Si on combine avec le vase communicant vers Israël déjà observable depuis l’attaque terroriste du Hamas, les perspectives de l’annonce de l’imminence d’une attaque massive iranienne pour venger le bombardement de leur consulat à Damas (ce n’est jamais l’idée du siècle de s’en prendre à une ambassade et même si une opportunité est très tentante mieux vaut attendre pour la retrouver en dehors) ne va pas améliorer les perspectives ukrainiennes.

    • fabrice dit :

      Il n’y a pas de vases communicant, les USA ne livrent pas la même chose à Israël ou à l’Ukraine. Etant donné que l’aide militaire US à Israël doit être dépensée aux USA, la BITD israélienne a installé des usines aux USA c’est le cas notamment des missiles Tamir de l’Iron Dome. L’Ukraine a des Iron Dome ? Israël reçoit aussi des bombes aériennes de 250 et 500kg et des JDAM, l’Ukraine en utilise beaucoup ? Encore une idée reçue dont tout le Monde parle et qui n’a aucune prise sur la réalité.

      • lym dit :

        Niveau matériel, probablement, mais niveau financier lors des crises tout ceci se paye et le problème se situe AMHA plus à ce niveau.

    • Charcot84 dit :

      @lym….et si cette attaque israélienne était volontairement provocatrice pour forcer l’Iran a entrer en guerre ? Beaucoup de monde le souhaite pour faire d’une pierre deux coups: renverser le régime des mollahs et avoir l’opportunité de détruire durablement le complexe nucléaire iranien en passe de réaliser la bombe nucléaire et donc de menacer très sérieusement Israêl …. Israêl réaliserait aussi son rêve de bouter le hezbollah (affilié à l’Iran) hors du sud Liban . Bref, les choses ne me paraissent pas aussi limpides que cela.

      • lym dit :

        Rien n’est impossible, mais une guerre directe serait une stratégie désormais bien risquée (certitudes sur l’avancement réel du programme nucléaire iranien?) après avoir arrêté de croire dans les iraniens pour qu’ils règlent eux mêmes le problème…

  11. civis17 dit :

    et nous nous manquons cruellement d’argent, c’est grave docteur ?

    • vno dit :

      Il suffit de mettre la France en faillite en lui refusant les 300 milliards d’euros de prêts dont elle aura bientôt besoin pour payer ses fonctionnaires et aides sociales pour faire tomber l’euro par défaillance de son plus gros contributeur au bénéfice des autres ! tout le système s’écroulera comme un chateau de carte et l’épargne des Français et Européens disparaitra en fumée ! Alors oui , c’est grave surtout que le bouc émissaire que nous deviendrons ne dispose plus de filière de production nationale pour les petites munitions en cas de factieux étrangers qui en profiteraient pour déclencher le Jihad !

  12. PK dit :

    « le format des forces russes ayant progressé de 15 % depuis l’invasion de l’Ukraine, après avoir augmenté le nombre de conscrits disponibles en rehaussant la limite d’âge de 27 à 30 ans. »

    Donc en prenant moins d’hommes, ils en ont plus ? Y’a pas à dire, ils sont fortiches les Russes… On comprend rapidement qu’ils vont être dur à battre…

    Faudrait proposer la même chose à Zelensky : ils lèvent une conscriptions entre 74 et 75 ans et pouf, magiquement, il a de nouvelles troupes (presque) toute fraîches…

    • Pierrot dit :

      Vous faites des maths de manière bien étrange… en rajoutant une tranche d’âge (les 27-30 ans), vous en concluez qu’ils diminuent leur vivier?! ou alors cette tranche d’âge compte un nombre négatif de personnes… ‍♂️

      • fab le vrai dit :

        «  »Vous faites des maths de manière bien étrange… en rajoutant une tranche d’âge (les 27-30 ans), vous en concluez qu’ils diminuent leur vivier?! «  » … Technique de la bêtise martelée! un grand classique de nos jours: je raconte une contre-vérité, une connerie énorme mais je la fais passer en l’enrobant d’ironie ou d’humour…. et puis je la diffuse .. le plus possible
        Le souci est que beaucoup de nos semblables ne font plus l’effort de réfléchir et adorent qu’on leur serve du « prêt à mâcher »…

      • PK dit :

        Oui, j’ai mal compris la phrase. Faut dire à décharge qu’elle est légèrement ambigue. Mea culpa.

        • Paf dans le Ku dit :

          Ça nous montre le niveau des pro-russes français. Même quand ils ne veulent pas dire de conneries en branchant tous leurs neurones, ils ne peuvent pas s’empêcher d’en faire…

          • En vérité, il nous le dit. dit :

            Je vous trouve un peu injuste avec PK.
            Il tient énormément de propos contestables (pour ne pas dire plus) et je ne suis pas le dernier à lui apporter la contradiction, mais quand il est mis face à une erreur factuelle, il peut reconnaître qu’il s’est trompé avec une certaine honnêteté intellectuelle, à la différence de beaucoup d’autres trolls pur jus de ce site.
            Et ce n’est pas non plus un crétin.
            Le problème avec lui, c’est quand il quitte le domaine des faits pour entrer dans celui de la conviction (on peut même parler de croyance) et qu’il nous prêche les évangiles selon saint Vladimir avec le zèle des nouveaux convertis.

  13. LucienB dit :

    Quelle étrange nouvelle ! Selon les informations des médias occidentaux « honnêtes », l’Ukraine avait déjà pratiquement gagné la guerre. Mais nos frères ukrainiens n’ont pas à s’inquiéter. Peti Manu enverra des troupes pour gagner la guerre ! Nous avons déjà donné notre argent. Pourquoi ne donnons-nous pas aussi nos enfants ? Il existe de nombreux cimetières militaires en France. Les Français sont des vassaux magnanimes et fidèles du nouvel ordre mondial !

    • rainbowknight dit :

      Je ne tremble pas sans doute parce que la France n’est pas seule mais cela ne semble pas être ton cas. L’isolement, le souffle de la défaite qui se fait déjà sentir dans la steppe ….
      Quel est le sens de ton message, te faire peur ? Bot ou troll ?

    • Why not dit :

      Lucien B. Je dirais plutôt : vassaux magnanimes, de la bêtise, de l’ignorance et de la couardise…

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Il existe de nombreux cimetières militaires en France. Eh oui, dans ma région il y a beaucoup de cimetières……………..britanniques, canadiens, australiens, néozélandais et même U.S. (Bois Belleau!) Tout ce qui représente à vos yeux…………………….le nouvel ordre mondial, non?
      « Mais nos frères ukrainiens » Vous prouvez que l’on supporte sa famille, et on choisit ses……………amis!
      « l’Ukraine avait déjà pratiquement gagné la guerre. » Vous n’inversez pas? L’Ukraine selon les « brillants » stratèges devait être rayé de la carte en………………….putain plus de deux ans!
      Les Français sont des vassaux magnanimes et fidèles du nouvel ordre mondial ! » Faites attention « l’œil vous surveille!
      https://www.learnreligions.com/thmb/Sg2Rce3JCVX8nhu1-pnzq0iFG9I=/1500×0/filters:no_upscale():max_bytes(150000):strip_icc()/GettyImages-172206892-5c4ea31fc9e77c00014afb82.jpg

      • LucienB dit :

        L’armée ukrainienne accepte des volontaires de tout âge et de toute nationalité. De nombreux mercenaires étrangers participent à la guerre. Si vous aimez tant les Ukrainiens, pourquoi ne vous portez-vous pas volontaire pour la guerre ? Vouloir la guerre avec le sang des autres est facile. N’est-ce pas?
        Je crois que cette guerre n’est pas notre problème. Je ne me soucie pas de la Russie ou de l’Ukraine. Je ne trouve aucun avantage pour la France dans la guerre. Pourquoi devenons-nous cobelligérants ? Les Russes n’envahiront pas l’Europe, ils n’en ont ni la capacité ni l’intérêt. Nous sommes devenus cobelligérants parce que Petit Manu travaille pour les Américains et au détriment des intérêts français. La guerre a été fomentée par le Parti démocrate américain pour renverser Poutine et s’emparer des ressources minières de la Russie.

        • Mappemonde dit :

          « Les Russes n’envahiront pas l’Europe »
          L’Ukraine est un pays d’Europe.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @LucienB « Si vous aimez tant les Ukrainiens, pourquoi ne vous portez-vous pas volontaire pour la guerre ? » Exactement la même « littérature que @Raskolnik! Vous vous passez vos copies?
           » alors prenez un fusil et partez a la riflette risquer votre peau au lieu de faire les trolls de Washington depuis votre canapé. » Etonnant non, cette « convergence » dans les arguments!
          « Vouloir la guerre avec le sang des autres est facile. N’est-ce pas? Vous inquiétez pour les Ukrainiens……………….à vous lire je croyais que c’était le sang russe! Vous devriez d’ailleurs en toucher deux mots à votre « maître » de Moscou car on ne peut pas dire qu’il soit particulièrement affecté par la boucherie en cours!
          « Je ne me soucie pas de la Russie »Euh…………….quand on écrit cela « La guerre a été fomentée par le Parti démocrate américain pour renverser Poutine et s’emparer des ressources minières de la Russie. » et aussi « Pourquoi devenons-nous cobelligérants ? » qui est le letmotiv des petits télégraphistes du Kremlin! Adepte du grand écart?

          alors prenez un fusil et partez a la riflette risquer votre peau au lieu de faire les trolls de Washington depuis votre canapé.

          • Pascal, (l'autre) dit :

            au lieu de faire les trolls de Washington depuis votre canapé. » Lire « les trolls de Moscou »!

  14. Elwin dit :

    Eructation triomphale des pro-dictature dans les commentaires dans quelques secondes… Pas de quoi se réjouir pourtant, car en cas de défaite le problème ne fera que s’aggraver pour nous.

  15. Xos dit :

    《il a révisé son estimation en avançant que le PIB de la Russie aurait augmenté de 3 %, principalement en raison de ses investissements importants dans la défense》Il y a également les 13,7 milliards d’euros que l’Europe à dépensé pour acheter des métaux Russes à des oligarques qui sont pourtant sous sanctions depuis le debut de la guerre. Parmis les principaux acheteurs Français on retrouve Airbus et Safran. Titane, pétrole, gaz, etc tout le monde à besoin de la Russie, Etats unis en tête. Le business avant tout.

    • Rga dit :

      normal! nombre de pays se servait de la suisse comme plateforme pour commercer avec le IIIème Reich. Et berne leur a vendu ses excellents canons Oerlikon Flak jusqu’à fin 44. Le titane russe est le mieux raffiné au monde, donc…

    • Deres dit :

      Globalement, toutes les entreprises occidentales, surtout européennes présentes en Russie ont été rachetés a bas prix par des entreprises locales. Souvent plus par pression occidentales que par pression russe d’ailleurs. Tous les benefices sont donc maintenant conserves sur place. Au contraire, toutes les entreprises européennes concernés ont été obliges d’encaisser ces pertes dans leurs bilans. Et il y a aussi un phénomène fort de réindustrialisation car les blocus favorise l’investissement local compense en attendant par des contournement ou la commande au chinois.

      • Dodo dit :

        Il n’y a pas et il n’y a jamais eût de blocus sur la Russie !
        C’est fou le nombre de gens qui veulent y croire juste pour donner l’illusion que la Russie s’en sort « seule ».
        Je raconte des conneries ? Enumerez moi l’ensemble des sanctions occidentales , comme ça en cherchant, vous apprendrez.
        Quant aux entreprises occidentales qui ont quittés la Russie, c’est d’une initiative propre, indépendamment des sanctions. L’économie n’a jamais été coupée entre la Russie et l’occident. L’essentiel des sanctions en dehors de celles qui visent des personnalités sont ultra ciblées comme pour le milieu de la défense.
        En vérité le plus gros des interdictions sur le commerce traditionnelle, c’est la Russie qui se l’est imposée sur le secteur agroalimentaire en refusant d’importer des produits européens. Mais s’il elle a fait cela, c’est qu’elle savait pouvoir le supporter, ce n’est en rien subi ni une adaptation contrainte par les occidentaux.

        Si l’occident voudrait faire un blocus, elle viserait l’énergie et les matières premières, ça représente l’essentiel des revenus russes, constatez le, ce n’est pas fait, juste des mesurettes sensées seulement contraindre l’offre russe dans l’espoir que d’autres pays producteurs saisissent l’occasion de prendre des parts de marchés. Mais visiblement l’augmentation de l’offre ne se fait pas car la Russie brade son offre.

        • Petit Gibus dit :

          « Si l’occident voudrait faire un blocus, elle viserait l’énergie et les matières premières »

          Il est possible de construire de nombreuses structures de phrases avec « si », mais aucune (sauf cas exceptionnel) ne permet de faire suivre « si » directement d’un conditionnel.

          Dans le cas de votre phrase, la formulation approprié est : si + imparfait de l’indicatif + « virgule » + présent du conditionnel :
          Si l’occident voulait faire un blocus, il viserait l’énergie et les matières premières.

          La réplique célèbre, « Si j’aurais su, j’aurais pas venu ! », tirée du film « La guerre des boutons » d’Yves Robert, ne doit pas vous induire en erreur. En effet, elle est fautive par construction et destinée à créer un effet comique soulignant la naïveté du personnage qui la prononce.

          Si vous souhaitiez en savoir davantage sur les structures utilisant « si », vous pourriez consulter le lien suivant :
          https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-1517.php

        • S&C dit :

          Des mesurettes ne disposant pas de la capacité de raisonnement, il paraît difficile de les qualifier de sensées ou d’insensées, sauf à faire référence à la santé mentale de ceux qui les décident.
          Néanmoins, pour indiquer l’effet qu’elles sont supposées produire, on écrira que ce sont des mesurettes censées seulement contraindre l’offre russe.

        • Conjugaisons dit :

          Il n’y a jamais eu (passé composé de l’indicatif).
          Qu’il n’y eût jamais (imparfait du subjonctif).

  16. Raskolnik dit :

    Est-ce que par suivisme atlantique LCI aurait menti dès le début aux Français quant à la victoire certaine des Ukrainiens ? Honte à tous les stratèges de plateau qui ont contribué à faire durer une guerre qui a coûté la vie à des centaines de milliers d’hommes pour une fin tellement prévisible !

    • Coléo91 dit :

      Manifestement vous parlez sans jamais écouter/voir LCI.
      Est ce les ordres venant de Moscou ?

    • Mesa dit :

      tu ne fais que répéter ton propos précédent … as tu donc si peur que nous ayons oublié ta prose insipide, qu’il faille sans cesse la remettre sur le tapis? … Si encore elle amenait quelque chose au débat…..

    • tschok dit :

      Vous trouvez que la fin est prévisible, vous? Je trouve pour ma part que les jeux sont très ouverts et que les deux peuvent perdre. Ou gagner. A ce stade, je ne saurais prédire lequel.

      Nous on a parié sur une défaite de la Russie. C’est un pari très gonflé. Et là, dernièrement, on s’est rendu compte que cela n’allait pas se faire tout seul, donc on s’implique plus sérieusement dans les événements, alors qu’auparavant on faisait du parasitisme stratégique: on s’était glissé dans le sillage des Américains en leur laissant le soin de faire en sorte que notre pari soit gagnant.

      Sauf que les Amerloques se sont débinés et on est là avec notre pari stratégique qu’on doit assumer comme des grands. Alors, évidemment, tout le monde a un peu les chocottes, on va pas se mentir.

      Et quand on a les chocottes en France, qu’est-ce qui se passe? Ben les collabos pointent le bout de leur museau. Et donc, vous voilà. Bon, n’en faites pas de trop quand même parce qu’avant les chars russes arrivent jusqu’ici il y a de la marge, donc votre divine surprise n’est pas pour tout de suite. Ne vous exposez pas inutilement à l’opprobre publique.

      Conseil d’ami.

      • Raskolnik dit :

        Mesa, Tschok,
        Blabla bla épargnez nous vote analyse a deux balles…même les Americains ont compris que c’etait cuit ! Mais vous, les va-t’en-guerre vous vous foutez de savoir que des centaines de jeunes ukrainiens meurent en pure perte pour une guerre perdue dès le depart, raison pour laquelle Zelensky voulait négocier. Vous voulez gagner cette guerre, les forts en gueule : alors prenez un fusil et partez a la riflette risquer votre peau au lieu de faire les trolls de Washington depuis votre canapé.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « alors prenez un fusil et partez a la riflette risquer votre peau au lieu de faire les trolls de Washington depuis votre canapé. » Et si vous vous appliquiez ce docte conseil? Vladimir a déclaré que c’était une question de vie où de mort! Qu’attendez vous pour aller jouer les martyrs contre les forces obscures qui veulent saigner la très ‘sainte » Russie! Hurry up guy!

        • fab le vrai dit :

          Raskolnik se soucie de la vie des jeunes ukrainiens… Il leur propose donc de se soumettre pour vivre car la guerre est « perdue dés le départ ». Il ajoute que « Zelenski voulait négocier »..2 bêtises en 4 lignes.

          D’où la conclusion que les trolls US font des analyses à 2 balles.. Tout est dit!

        • Courmaceul dit :

          C’est assez fascinant de voir une tapineuse du Kremlin qui ne cèderait en rien ses escarpins pour une paire de rangers afin de rejoindre ses « frères » d’arme dans les tranchées de l’armée russe.

          • LucienB dit :

            C’est fascinant de voir un gauchiste défendre les intérêts américains.

          • Courmaceul dit :

            @ Lacombe Lucien

            Chez un extrême-droiteux, le gauchiste est celui qui est tout de suite moins à droite que lui

        • Robert Larousse dit :

          Les « va-t-en-guerre ».
          Avec trois traits d’union, comme dans « cul-de-basse-fosse », « Marie-couche-toi-là » et « suivez-moi-jeune-homme ».

    • rainbowknight dit :

      Soloviev lui a oublié de préciser des millions de morts notamment et surtout des russes si les menaces proférées se concrétisaient…..
      Les russes s’en retournent dans leur enfer et le monde s’apaisera….
      Mais je suis stupide, répondre à un bot ou troll est chose inutile…

    • Charcot84 dit :

      @raskolnik…comme si LCI était en capacité d’influencer les décisions de l’état Français. Vous êtes aveugle ou un bon troll pour vous en prendre à ces journalistes et autres intervenants. A moins, que les propos entendus sur cette chaînes vous chagrinent et gênent votre propagande pro-russe ? La stratégie ne se fait pas sur les plateaux télé…fort heureusement car lorsqu’on entend Soloviev (le propagandiste en chef du kremlin) et ses délires , nous aurions déjà été atomisés plusieurs fois, les ukrainiens auraient déjà perdus dix fois le matériel qui leur a été vendu ou donné. Bref, allez cracher votre venin ailleurs, vos interventions nulles sont à la hauteur de bêtise.

    • Why not dit :

      Raskolnik. Vous voudriez nous faire croire que vous vous préoccupez sincèrement du sort des ukrainiens, alors que nous savons que seul vous importe celui de la « grande Russie »! Un peu de décence SVP…

      • Raskolnik dit :

        Why not, que savez-vous de ce que je pense ? Vous vous prenez pour madame Irma, vous lisez dans le marc de café…oui je suis dévasté de savoir que des centaines de fils, pères, … tant russes qu’ukrainiens laissent leurs os dans une guerre qui aurait pu être évitée en respectant les accords de Minsk. La guerre je l’ai vue de tres près et je sais ce qu’il en est de voir mourir quelqu’un dans ses bras alors les va-t’en guerre de votre espèce me font gerber.
        Charcot 84, est-ce qu’a un moment j’ai écrit que les journalistes influençaient les politciens qui prennent les decisions ? Dans le cas présent je pense exactement le contraire, a savoir que les journalistes de LCI sont aux ordres du pouvoir politque. Ici C’est Washington qui dicte son agenda politque aux Européens et ces benets suivent comme un seul homme sans se poser la question de savoir quels seront les conséquences de cette politique suicidaire de sanctions qui plombent les économies européennes…meme le sabotage de Nord Stream par les Americains ( payes en grande partie par la France et l’Allemagne n’a pas vu ces pays emettre la plus petite protestation…De Gaulle n’aurait pas laisse passer ca sans rien dire. Pour ce qui est de la liberté d’opinion, les médias du monde entier se demandent ce qui se passe dans les redactions en France, pays d’habitude si frondeur, pour qu’aucune distance ne soit prise entre les discours officiels et ce que relate la presse francaise. La presse americaine est bien plus,libre de ton sur ces événements. Il est vrai qu’en matière de liberté de parole, le regime de Macron apres celui d’Hollande, a mis celle-ci entre parenthèses et qu’on ne peut plus rien dire sans risquer moult proces…le pouvoir politique joue la colombe blanche mais délègue la censure aux associations qu’il finance…

        • Bench dit :

          @Raskolnik : Marrants tous ces éléments de langage, fautes comprises, des admirateurs d’Ivan dans votre discours.
          – » vous lisez dans le marc de café… une guerre qui aurait pu être évitée en respectant les accords de Minsk.
          -La guerre je l’ai vue de tres près et je sais ce qu’il en est de voir mourir quelqu’un dans ses bras
          -les journalistes de LCI sont aux ordres du pouvoir politque.

          -C’est Washington qui dicte son agenda politque aux Européens politique suicidaire de sanctions qui plombent les économies européennes le sabotage de Nord Stream par les Americains ( payes en grande partie par la France et l’Allemagne n’a pas vu ces pays emettre la plus petite protestation
          -De Gaulle n’aurait pas laisse passer ca sans rien dire.
          -pour qu’aucune distance ne soit prise entre les discours officiels et ce que relate la presse francaise. La presse americaine est bien plus,libre de ton sur ces événements.
          -le pouvoir politique joue la colombe blanche mais délègue la censure aux associations qu’il finance… »

          Je note aussi le petit couplet hypocrite façon je joue sur les sentiments de mes lecteurs « oui je suis dévasté de savoir que des centaines de fils, pères, … tant russes qu’ukrainiens…. » histoire de faire passer la pilule pour faire croire que je suis finalement un petit être sensible qui se soucie du bien être de ses frères humains. Bon, continuez si ça vous fait plaisir et occupe votre retraite, mais ça a du mal à prendre ici.

        • Rat skøll nique dit :

          Il va nous faire pleurer.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « De Gaulle  » Quand on se la « pète » en mode patriote on commence pa écrire correctement le nom du général de Gaulle! Et au vu de vos « proses » évitez de faire référence au général, vous l’insultez!
          « le pouvoir politique joue la colombe blanche mais délègue la censure aux associations qu’il finance… » Encore un pôôôvre citoyen soumis à la censure! Pas celle où la menace de prendre 15 ans de tôle »si on évoque la guerre?
          « la colombe blanche  » Et aussi le vol noir des corbeaux !!!!!!!! Continuez à croasser!

        • Au vieux-croyant racoleur dit :

          « que savez-vous de ce que je pense ? »
          C’est qu’on en a déjà vu passé beaucoup des comme vous depuis 2014. Alors, les ficelles on les connaît par cœur depuis le temps. Il faudrait penser à vous renouveler les antivax complo(pla)tistes pro-russes et autres incongruités du genre…
          Certains d’entre vous se sont même fait passer pour des africains (un comble pour des racistes) comme un certain Waterlou et là pour le coup, on peut hurler au blackface !

  17. Le diable probablement dit :

    Nous avons un Directeur du renseignement militaire qui répète la propagande bien-pensante à l’assemblée nationale au lieu de profiter de l’occasion pour rétablir certaines vérités. Fragilité du « système poutinien » qu’il a dit, qu’est-ce qu’il ne faut pas lire… La société Russe est unie et solide comme jamais dans son histoire.

    • tschok dit :

      Tant mieux, elle en aura besoin. Et nous aussi d’ailleurs, puisque ce qu’on redoute par-dessus tout c’est une implosion de la Russie.

    • rainbowknight dit :

      Exactement ce que disaient Prigojine ou Navalny…. merci de le rappeler.

    • Why not dit :

      Le diable probablement. Irénisme, crétinisme, aveuglement, salariat…?

  18. Hostile dit :

    On connaît par coeur les angoisses de tel ou tel responsable, militaire ou civil, qui prévient des pires catastrophes si …… énoncé clairement, sans langue de bois, c’est du chantage ou du racket …

    Plus de 30 pays se sont laissés embarquer à lutter contre la Russie sur injonction américaine : qu’ils assument maintenant et que l’Ukraine assume ses amis et la limite qu’ils mettent désormais à leur aide : la ficelle est usée jusqu’à la corde et il y a déjà eu bien trop d’abus, bien des aides finissant dans les poches de certains chez qui la corruption est une deuxième nature et un sport national bien connu . Qui ne connaissait pas bien l’Ukraine, sait désormais de quoi il s’agit .
    Alea jacta est, et que cette aventure folle de l’OTAN aille jusqu’à son terme, inévitable depuis février 2012 !

    • tschok dit :

      Oui, c’est vrai, c’est un problème, mais en face aussi ils sont corrompus, donc les deux sociétés russe et ukrainienne présentent de ce point de vue les mêmes vulnérabilités. A un détail près cependant, en Ukraine les gens ont pris la résolution de lutter contre.

  19. Barfly dit :

    La Russie s’arme, se réarme, se reréarme, elle ne fait plus que ça, et pendant ce temps là… nous palabrons. Juste bon à ça.
    Quand aux Républicains américains avec Trump à la manœuvre, ils sont en train de donner la victoire à Poutine sur un plateau… une honte, une faute géostratégique comme on en a rarement vu.

    • Bazdriver dit :

      @Barfly. Si les US devaient faire défaut sur cette aide, votre Europe qui se veut la leader de la défense de l’Ukraine a plus que les moyens de la financer cette aide!!! Alors cessez vos jérémiades de pleureuses..

    • Cantatrice dit :

      S’il vous plaît. Quant à, quant au, quant aux. Avec un t. Pas un d.
      Quant à = En ce qui concerne. Quand à = Lorsque à.
      Quant aux républicains américains avec Trump à la manœuvre, ils sont en train de donner la victoire à Poutine sur un plateau…

  20. berger dit :

    pourquoi ne pas comptabilise le patriotisme et le courage, pour un soldat c’est autrement plus important que le pib….

  21. Félix GARCIA dit :

    Une « coalition 76mm terrestres » pour protéger le ciel ukrainien (sites stratégiques) ?

  22. Zeko dit :

    En ce qui concerne les centres de gravité (dernier paragraphe), si celui de l’Ukraine est bien le soutien occidental, en revanche celui de la Russie n’est plus la seule solidité du système poutinien. Ce serait vrai pour une guerre périphérique (Mandchourie, Syrie, Afghanistan). Ce l’est de moins en moins à mesure que la guerre s’étend au territoire russe (Belgorod, Moscou, Kaliningrad). Le centre de gravité russe tend maintenant à se rapprocher du patriotisme russe. Et les leçons de 1812 et de 1941 ont montré que ce centre de gravité est difficile à abattre. La seule chance d’y parvenir serait de faire ce qu’on fait les Allemands en 1917 : susciter une guerre civile, en favorisant un mouvement révolutionnaire appuyé sur une idéologie forte. Or un tel mouvement n’existe pas pour l’instant et, d’autre part, le gouvernement révolutionnaire peut, à long terme, s’avérer bien pire que son prédecesseur.

  23. fabrice dit :

    Il y a des goulets d’étranglement que sont notamment les matières premières. Si vous additionnez la Chine, la RSA, le Brésil, la Russie vous avez quasiment le contrôle des matières premières critiques pour l’industrie d’armement.
    Une mine ne se met pas en exploitation en deux mois et le recyclage a ses limites.

  24. tschok dit :

    @Prof,

    « L’immigration en France nous coûte le prix d’une dizaine de porte-avions nucléaires par an.
    Pourquoi ce choix ? »

    Je vais vous expliquer: parce que la France est un pays de forte tradition xénophobe et si l’immigration nous avait coûté moins que ça, vous n’auriez pas pu gueuler et donc on n’aurait pas respecté nos traditions.

    Pour nous, il est absolument vital qu’on puisse se plaindre de quelqu’un. Si les immigrés n’étaient pas présents en France, on se plaindrait tous les uns des autres et ce serait la guerre civile. A vrai dire, la France n’existerait pas car les Français passeraient leur temps à s’en foutre sur la gueule pour une multitude de raisons.

    Alors que grâce à l’immigration on a un ennemi commun. Et, bien évidemment, cet ennemi commun doit nous coûter cher, parce que s’il ne nous coûtait rien, on s’en foutrait complètement. Et donc on passerait notre temps à nous plaindre les uns des autres et rebelote, guerre civile.

    Nous avons donc besoin de deux choses: d’une immigration d’une part, et qu’elle nous coûte cher d’autre part. L’unité du pays et la paix civile sont à ce prix. Je vous rassure tout de suite, en vrai ça nous coûte pas ce prix-là, mais n’allez surtout pas le dire aux gens, ils deviendraient agressifs. Et rebelote, guerre civile.

    Donc on en reste à la version officielle: l’immigration est incontrôlée (tu parles, elle ronronne doucement) et elle nous coûte une fortune (non, non, c’est une bonne affaire, on s’y retrouve) et il est inutile de changer quoi que ce soit à cette version, qui nous assure l’unité et la paix civile.

    Et sachez que je ne plaisante pas le moins du monde, je suis parfaitement sérieux en vous disant cela. Une France sans immigrés serait une France où on se retrouverait dans le huis clos de l’entre-Français. Or, on se déteste tous. On serait comme une famille dysfonctionnelle qui vivrait en huis clos dans une maison isolée et ça se terminerait en massacre.

    Tandis que là, avec les immigrés, vous avez un sujet qui vous taraude et un bouc émissaire tout désigné. Et je suis sûr que vous avez envie de pointer un index accusateur vers les traitres à la France qui ont rendu l’immigration possible: les grands-remplacistes, comme disait l’autre. Eh ben si les immigrés n’avaient pas existé, vous auriez pointé cet index accusateur vers vos compatriotes en les accusant d’un autre truc, et vous seriez déjà passé à l’acte violent.

    Tandis qu’avec les immigrés, vous avez un truc qui fait tampon: certes vous accusez vos compatriotes d’être des traîtres à la nation pour avoir organisé le grand remplacement, babliblabla (chuis sûr que vous en avez au moins l’envie), mais vous n’en êtes pas au point du passage à l’acte violent parce qu’il y a les immigrés qui vous offrent une victime expiatoire dérivative.

    C’est un peu méchant à dire, mais ça joue le rôle de la peau de lapin dans les courses de lévriers.

    Et du coup, vous n’avez pas besoin de me tuer ou de tuer n’importe qui d’autre parce qu’on serait pas comme vous, et réciproquement.

    Elle est pas belle la vie? Hein?

    • Prof de physique dit :

      Tschok
      J’ai connu la France sans immigrés ou si peu. Ce n’était absolument pas la guerre civile.
      Je me souviens de villages où si vous fermiez votre voiture à clé les gens du crus vous faisaient observer, limite vecsés, que c’était inutile car « ici il n’y pas de voleurs ».
      Il y a avait des bagarres mais pas une série de meurtres au couteau comme nous en connaissons une en ce moment.
      J’ai lu le philosophe René Girard et sa théorie du bouc émissaire.
      Le soucis est que là, on a des éléments objectifs vérifiables qui nous disent que l’immigration coûte cher, qu’elle plombe nos caisses sociales et que les immigrés ne pairons donc pas nos retraites.
      On a des éléments mesurables et vérifiables qui montrent que dans tous les pays européens la criminalité des populations immigrés d’origine extra-européenne est bien supérieure à celle des citoyens européens.
      Tout ceci est explicable par des éléments culturel et anthropologiques bien conus et identifiables comme la différence entre les société claniques et notre société qui se voudrait universaliste, ou la différence entre les pays de racines chrétiennes et ceux qui appliquent la charia, laquelle loi islamique a été déclarée incompatible avec la démocratie et les droits de l’Homme par des arrêts de la CEdH de 2001 et 2003.
      Dans votre long message vous ne faites que répéter plusieurs fois la même idée. Cela ne lui donne pas de validation par l’observation du réel.
      https://www.valeursactuelles.com/economie/limmigration-coute-au-contribuable-539-milliards-deuros-par-an-selon-une-etude-2

  25. rainbowknight dit :

    Démonstration ou interprétation qui aurait enchanté, flûte ou pipo, Bite Au Veine….

  26. Auguste dit :

    Pas de souci,les Ukrainiens seront alimentés…….juste assez pour qu’ils tiennent et rien de plus.Toujours dans l’espoir d’une négociation.C’est que la Russie,Poutine ou pas,c’est d’un autre poids économique mondial que l’Ukraine et lui faire trop de misères, c’est se tirer une balle dans le pied pour l’Occident.Les US qui demandent aux Ukrainiens d’arrêter de bombarder les raffineries russes, en est un exemple.

  27. bonnechancemonpapa dit :

    Le PIB de la Russie s’évalue en biens produits (même si ce sont des chars et de canons), en matières premières et en sources d’énergies. Celui des pays occidentaux en général, est assez largement fictif (ils ne produisent plus grand chose, ou ne le font pas très bien) et de ce fait ne repose pas sur grand-chose de tangible : les niveaux himalayens d’endettements sont là pour en témoigner. 40 ans de casse industrielle méticuleuse et appliquée ne pourront s’effacer – si tant est que la volonté politique et les budgets suivent sur le long terme – qu’en au moins une génération (on peut rêver). C’est là que se trouve l’incapacité des pays occidentaux à apporter une aide significative à l’Ukraine. On peut appeler ça une nasse stratégique, dans laquelle l’occident est entré tout seul, de son plein gré, parce qu’il était soi-disant temps de percevoir les dividendes de la paix.

  28. Ératosthène dit :

    Macron est le représentant du parti de l’étranger. Il n’a pas de raison de changer cet état.

  29. Speedbird 101A dit :

    Rien ne se passe comme le rêvait les Occidentaux ni sur le plan militaire ni sur le plan économique… de toutes manières face à la masse Russe et face au ras le bol du prolétariat européen comme américain de voir notre pognon dilapidé en conneries d’armes pour sauver Kiev ,c’était foupouda pour Zelenski…apres une longue fugue, l’Ukraine retournera de gré ou force dans sa famille Russe….et Poutine en restera là….et on pourra enfin passer à autre chose….

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « et Poutine en restera là… » Comme ceux qui ont cru/professé en 39 qu’Adolf Hitler n’auraient pas d’autres ambitions territoriales après l’annexion de la Bohème Moravie? Il suffit de remplacer ces deux noms précités par Donbass et Crimée!

      • speedbird101A dit :

        @ Pascal ……..la grande différence, c’est que Poutine n’a pas écrit Mein Kampf !!!! bouquin ou tout était annoncé trés clairement et que personne à cette époque, n’avait cru, tout simplement parce que pas lu…. à part De Gaulle et Churchill !!!

        • Van de Walle dit :

          Charles de Gaulle.
          À part de Gaulle.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « la grande différence, c’est que Poutine n’a pas écrit Mein Kampf !!!! » Oui, et? Quel est le rapport avec la méthode enployée pour envahir la Bohème Moravie, méthode reprise par celui qui n’a pas écrit « mein kampf » mais qui visiblement s’en est inspiré!
          « que personne à cette époque, n’avait cru, tout simplement parce que pas lu… » Facile, moi je parlerai de couardise, de la politique de la carpette vis à vis d’Hitler et on recommence aujourd’hui!

      • Géo l'ignare dit :

        Pascal, les références à l histoire du 20ème siècle pour expliquer l´actualité, alors que les deux époques n´ont rien de comparable, sont d´une méprisable bêtise.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @ L’ignare Au royaume des aveugles les borgnes sont rois!

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @ Géo l’ignar…..et borgne! Vous commencez à radoter
          « Géo l’ignare 12 avril 2024 à 12:27
          Pascal, les références à l histoire du 20ème siècle pour expliquer l´actualité, alors que les deux époques n´ont rien de comparable, sont d´une méprisable bêtise.

        • Beuaaargh dit :

          Toujours aussi mauvais historien, le géographe.

    • Beuaaargh dit :

      « l’Ukraine retournera de gré ou force dans sa famille Russe »
      T’es au courant que l’Ukraine est majeure et libre de ses choix ?

  30. Raskolnik dit :

    Je reconnais cette tendance au « réductio ad poutinum » (troll russe) chère à ceux qui ne se demandent pas une seconde si eux-mêmes ne seraient pas des trolls de Washington. C’est vous qui n’avez pas dû écouter leurs propos sur « l’armée russe foutue, les stocks de missiles qui s’épuisent, le commandement russe en dessous-de tout » alors que l’OTAN si puissante allait leur infliger une déculottée lors d’une offensive dont on nous décrivait jour après jour les prouesses à défaut des progrès territoriaux … pour l’heure, les russes qui, ont tout leur temps (du moins jusqu’aux élections américaines), grignotent l’armée ukrainienne (déjà reconstituée deux fois et qui ne va pas résister encore longtemps) alors que la patiente Russie n’a mobilisé qu’un cinquième de son armée. Si énoncer des vérités vérifiables sur la disproportion des forces, c’est être un troll pour vous, alors oui je suis un troll (de la vérité) dans un monde de mensonges !

    • mich dit :

      Bravo , troll est fier de l’ être !

    • Why not dit :

      Raskolnik. « L’OTAN si puissante allait leur infliger une déculottée… » Parce que vous faites partie des pauvres abrutis qui croient réellement que les armées de l’OTAN combattent en Ukraine? A ce niveau de débilité, vous êtes irrécupérable!

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « alors que l’OTAN si puissante allait leur infliger une déculottée lors d’une offensive dont on nous décrivait jour après jour les prouesses à défaut des progrès territoriaux … » Comme toujours une interprétation à votre ‘sauce »! Où avez vous lu que l’O.T.A.N. allait attaquer? Ce qui a été dit et que l’armée russe ne serait pas du tout à son avantage face aux forces de l’O.T.A.N.! D’après vous pourquoi Vladimir Vladimirovitch a dès le départ de ‘l’opération spéciale » brandi la menace nucléaire contre toute tentative d’intervention de l’O.T.A.N.? Quand on est convaincu d’avoir l’armée conventionelle la + puissante au monde on ne se réfugie pas derrière le parapluie nucléaire! Qu’en pensez vous le pamphlétaire moscovite?
      « (déjà reconstituée deux fois et qui ne va pas résister encore longtemps) » Responsable « com » de l’armée russe?
      « alors que la patiente Russie n’a mobilisé qu’un cinquième de son armée » A coup de lois/décrets pour modifier les lois de consciptions, d’aller faire la retape dans les prisons, faire appel à de la chair à canons comme les Tchétchènes, les Bouriates voire des Népalais! Je n’ose imaginer pour les 4 cinquièmes restants!
      « patiente » putain plus de deux ans!!!!
      « Si énoncer des vérités vérifiables sur la disproportion des forces » Vous aimez enfoncer les portes ouvertes! Qui a remis en cause que l’armée russe était humainement et matériellement nettement plus importante que l’ukrainienne? C’est « l’efficacité » sur le terrain qui pose question avec une telle puissance! Grignoter qu’elle fait mais c’est limite une humiliation!
      « c’est être un troll pour vous, alors oui je suis un troll (de la vérité)  » Ah Caliméro sachez qu’un troll est là iniquement pour semer le doute, orienter mais surtout foutre la merde!
      « dans un monde de mensonges ! » Don Quichotte et ses………………………..moulins!

    • fab le vrai dit :

      Raskolnik… si l’OTAN était vraiment et directement impliquée, il n’y aurait plus de troupes russes à l’Est de l’Ukraine. Le Kremlin n’aurait pas empêché les états-majors russes de sonner la retraite.

      Depuis février 2022, c’est bien les ukrainiens insuffisamment soutenus par les les pays de l’OTAN qui résistent aux troupes de Poutine… Le tout sans mobilisation systémique de sa jeunesse..

  31. Ppsd dit :

    Nous avons laissé la Russie amasser des troupes sans rien dire…donc en acquiesçant le fait qu’elle allait rentrer en Ukraine.
    C’est un jeux de dupe. En réalité tout le monde se moque de cette histoire la ! au pire tout le monde pense que c’est un problème russo-russe.

  32. Rakam dit :

    De toute façon un cessez le feu se profile à grande vitesse…la grande affaire maintenant cest L’iranien qui veut montrer ses muscles et Joe là, l’Ukraine…
    Non parceque si il faut mettre une raclée à l’Iran les Us se trouveraient ravi de filer la main à Israël, ils on un très, très, gros compte à soldé.

    • aleksandar dit :

      Mettre une raclée a l’Iran.
      Qom + Nadjaf + Hezb.
      Cela ne vas pas être facile.

      • Rakam dit :

        Voyez ça comme une répétition..Taiwan se profile…et sincèrement si les Us sortent l’artillerie lourde ,je ne donne pas cher de l’iran

        • aleksandar dit :

          Quelle artillerie lourde ?

        • aleksandar dit :

          Ce que vous oubliez est pourtant connu des analystes aux USA.
          Les USA a tellement étiré son dispositif, son potentiel de projection de puissance est tellement dilué qu’entreprendre ne serait-ce qu’une seule grande guerre suffirait à faire s’écrouler tout le château de cartes.
          Telle est la dure réalité à laquelle les USA sont aujourd’hui confrontés, et aucune mythologie sur le pouvoir « illimité » dont ils disposent ne pourra y changer quoi que ce soit.
          Il y a une grande différence entre la puissance imaginée et la capacité réelle de projeter et de maintenir la puissance contre les adversaires que l’armée américaine doit maintenant affronter et vaincre afin d’empêcher ou même de retarder de manière significative la fin de l’hégémonie mondiale des États-Unis.
          A ces problèmes de projection, s’ajoutent au niveau stratégique et tactique, les difficultés liées à la logistique dans la durée et au terrain.

  33. tow dit :

    Visiblement il y en a encore beaucoup qui n’ont pas compris que cela fait des mois qu’on baigne dans une campagne d’influence dirigée vers le congrès américain.
    Toutes les déclarations pessimistes, alarmistes sur les capacités de l’Ukraine à tenir, tous les discours sur une Russie qui se renforce et amène une menace terrible si elle n’est pas stoppée, tout cela sert à convaincre les élus du congrès américain de voter l’aide.

    Vous pensez sincèrement que toutes ces déclarations servent à informer monsieur et madame tout le monde de la situation ? Vous pensez sincèrement qu’un pays en guerre va faire publiquement des comptes rendus négatifs de la situation ? Ben non, dans une guerre, même si ça va mal, on dire jusqu’à la dernière minute que ça va bien et même parfois en ayant perdu, on fait croire que c’est une victoire. Une communication de guerre c’est de la marteau thérapie qui donne le sentiment que tout va bien, au point d’arriver comme à l’armistice de 1918, sur une situation ou les allemands pensaient ne pas avoir été vaincu militairement.

    Donc il est vraiment essentiel pour tous de comprendre ce qu’est une communication de guerre, l’Ukraine l’a très bien faite au tout début du conflit, la Russie le fait très bien également, la bascule n’a même pas été l’échec de l’offensive ukrainienne de l’été dernier, c’est bien au moment où du côté américain ça a commencé par devenir compliqué de faire passer la nouvelle aide. C’est à partir de là que tous les responsables Ukrainiens et autres en Europe et aux USA partisans du soutien ont changé de discours pour prendre un virage de la dramaturgie. Un pari qui se fait au détriment du moral des Ukrainiens, mais nous savons que l’aide occidentale est essentielle. Si demain les USA valident l’aide, vous verrez comment d’un coup la communication changera et comment les russes redeviendront moins dangereux.

    Restons réaliste, bien que les russes se consacrent fortement à cette guerre, même si humainement les effectifs ont augmentés, le potentiel global n’est pas plus important qu’avant. Il n’y a pas plus de blindés, d’avions, d’hélicoptères, d’artillerie aujourd’hui qu’il y a 2 ans. La Russie a mobilisé du monde, mais ce monde aujourd’hui évolue essentiellement à pied, ses offensives blindés dont tout le monde parle c’est quoi au quotidien ? 2 ou 3 blindés ici ou là, les grosses offensives (une fois dans le mois) une dizaine de blindés.
    Non mais on est très loin d’avoir une armée russe qui va faire avancer 10000 hommes par exemple sur un point du front dans une offensive « coup de poing », car elle n’en a pas les moyens. Ses nombreuses troupes sont pour l’essentiel juste bonne à combler les tranchées. Alors oui côté ukrainien, c’est pareil, mais ne faisons pas semblant que les russes ont un potentiel offensif grandissant, l’écart qui peut se creuser c’est plus lié à un affaiblissement Ukrainien qu’à une Russie qui démultiplie ses forces.

    Prenons le cas des obus d’artillerie, on dit qu’ils tirent 5 fois plus que les Ukrainiens, mais combien en tirent ils de plus qu’il y a 2 ans? On dit qu’ils risquent de tirer 10 fois plus que les Ukrainiens prochainement, mais est-ce que c’est parce qu’ils en tirent plus ou parce que les Ukrainiens en tient moins?

    On fait comme si les Ukrainiens ne vont pas avoir d’obus alors qu’on a très bien vu que côté européen on va en fournir un million dans les semaines à venir. Cela montre là aussi que l’on ne met pas toutes les informations sur la table, faut pas donner l’illusion que ça va aller un peu mieux, l’objectif étant toujours de garder l’urgence de valider l’aide américaine au congrès.
    Ce congrès étant revenu de 2 semaines de vacances et doit revoir le dossier, faut pas s’étonner de se voir abreuver ces prochains jours d’une communication ou l’Ukraine risque l’effondrement d’un jour à l’autre, limite une question d’heures, mais aussi d’une super armée russe qui va envahir l’Europe d’une facilité déconcertante (plus vite que les 3 jours à Kiev)car nous n’avons pas agit assez vite pour l’Ukraine.

    • Petit Gibus dit :

      « On fait comme si les Ukrainiens ne vont pas avoir d’obus »

      Après « comme si », c’est normalement l’imparfait ou le plus-que-parfait de l’indicatif qui est employé.

      On fait comme si les Ukrainiens n’allaient pas avoir d’obus.

  34. mich dit :

    Décidément non content d’ être stupide quel curieux conflit ,bien difficile d’ y retrouver ses petits entre atermoiements et calculs politiques plutôt douteux , en tout cas toujours autant d’ admiration pour les certitudes de certains sur l’ avenir proche , seul point positif si l’ on puis dire c ‘est que notre réarmement est plus ou moins lancer quoiqu ‘ en dise certains esprits chagrins même si un claquement de doigt ou de budget ne fait pas tout .

    • Qui qu'ils fussent dit :

      Notre réarmement est plus ou moins lancé quoi qu’en disent certains esprits chagrins, pas « quoiqu ‘ en dise certains esprits chagrins ».

      « Quoique » (en un seul mot) signifie « bien que ».
      Il serait toutefois possible de l’employer dans votre phrase en la modifiant un peu :
      Notre réarmement est plus ou moins lancé, quoique certains esprits chagrins disent le contraire, même si un claquement de doigts ou de budget ne fait pas tout.

  35. rakotomanga dit :

    Quand c’est perdu, c’est perdu. Presque 400000 ukrainiens, 40000 russes et quelques français, le nombre de morts est vraiment trop élevé.
    Il faut arreter, si vis pacem para pacem

    • vno dit :

      Un coco Malgache de service ? J’ai bien connu un Rakotoarivavelotetdevo. Votre ethnie ?

    • Courmaceul dit :

      Vous préférez une boite de Kleenex ou une paire d’escarpins ?

    • Comptabilité macabre dit :

      D’où sortez-vous ce ratio d’un mort russe pour dix morts ukrainiens ?

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Presque 400000 ukrainiens, 40000 russes  » Dix fois plus d’Ukrainiens que de Russes et ces derniers n’ont pas encore envahi l’Ukraine? Ils sont vraiment nuls, ils ne concrétisent pas leur avantage sur le terrain!
      « le nombre de morts est vraiment trop élevé.! Fine déduction!
      « Quand c’est perdu, c’est perdu » Quand c’est blanc,……………………c’est pas noir!
      « Il faut arreter, si vis pacem para pacem » C’est charmant la naïveté mais ça mène très souvent vers les grosses emmerdes!

  36. Le Suren dit :

    Le grand, l’immense philosophe en chemise blanche avait déclaré deux jours après l’offensive russe : « La Russie a déjà perdu cette guerre ». Dans une autre intervention, il avait expliqué que « Les expert militaires se trompent ». Je reste confus d’admiration devant une telle capacité d’analyse.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Le Suren « Le grand, l’immense philosophe en chemise blanche » Oui, bon c’est……………..B.H.L.! Maintenant en parlant de perdre la guerre peut être a t il voulu dire « moralement »! Maintenant à son âge s’il croit encore à la morale dans les relations internationnales…………………..

  37. MERCATOR dit :

    En 1914, la population française est peu ou prou la même que celle ukrainienne en 2023.
    En août 1914, 3 780 000 hommes sont mobilisés ; au total, durant toute la guerre, environ 8 410 000 soldats et marins français furent mobilisés. En France par exemple, on est passé de 12 000 obus fabriqués quotidiennement en septembre 1914 à 300 000 en 1918 Et l’on parle d’économie de guerre et de haute intensité !!
    Voilà tout me semble dit .

  38. speedbird101A dit :

    Et pendant ce temps là sur LCI , ils ont dit ce matin que la France n’a jamais autant acheté de gaz à la Russie EN CE MOMENT MEME !!! des sous pour que les Russes puissent acheter et fabriquer des armes pour trucider les pauvres Ukrainiens devenus les dindons de nos farces !! elle est pas belle celle là coté hypocrisie ??? ah je croyais qu’on l’avait mises sous embargo pour la punir d’après Mr Bruno Lemaire qui voulait la mettre à genoux ….mdr !! voilà un message épouvantablement catastrophique qu’envoient nos zélites politiques au prolétariat , ce qui consolide à juste raison, l’extréme méfiance grandissante des peuples Européens , je parle des cols bleus , c’est à dire de ceux qui bossent dur, sur les soi disantes vraies raisons de cette guerre et ce qui discrédite totalement le symbole du  » chevalier blanc  » de madame URSULA VON DER LEYEN ….Poutine le menteur ,a au moins raison sur un point : l’Occident possède carrément non pas un master, mais un doctorat en matiére d’hypocrisie internationale !!!!!!!!!!!!!!! et c’est précisément pour çà, que les Russes gagneront la guerre …et nous , perdu définitivement notre crédibilité mondiale …

    • Ceci cela dit :

      Ni le pronom démonstratif « cela » ni sa version familière « ça » ne prennent d’accent.

      Et c’est précisément pour ça.

    • Quant-à-soi dit :

      Soi-disant.
      Invariable, sans « t » à « soi » et avec un trait d’union.
      Littéralement : disant de soi-même. Faisant état d’une qualité qu’on s’attribue soi-même.

      Sur les soi-disant vraies raisons.

      En outre, l’usage de « soi-disant » devrait en toute rigueur être réservé à des sujets doués de la parole, ce qui n’est pas le cas d’une raison (on donne une raison, mais elle ne se donne pas elle-même). À défaut, on emploiera « prétendu ».

      Sur les prétendues vraies raisons.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Speed « L.C.I. Voyons, le « symbole de la propagande occidentale voire « otanienne » revient en « grâce »?
      « d’hypocrisie internationale !!!!!!!!!!!!!!! et c’est précisément pour çà, que les Russes gagneront la guerre  » Il est vrai qu’en matière d’hypocrisie…………………C’est dans quel but tout ce déploiement de forces à la frontière Vladimir?
      C’est pour les manœuvres de notre armée!
      Et le 24 février 2022…… Mais vous envahissez l’Ukraine!
      Non, nous avons décidé d’élargir le terrain de manœuvres! Hypocrisie où…………………humour?

  39. JILI dit :

    Pour qu’il puisse y avoir une solution à terme ou un traité qui fasse cesser cette odieuse boucherie, il est indispensable ou plutôt obligatoire malheureusement que l’Ukraine ne manque pas de munitions. De la même façon, cette guerre ne peut pas durer des dizaines d’années pour satisfaire les intérêts politiques de certains qui depuis des lustres n’ont aucun respect de la souffrance des peuples, et ainsi sèment l’enfer et la destruction dans le monde, et veulent se faire passer pour les « Bons ». En effet, dans ce conflit, il n’y aura aucun vainqueur, à savoir ni l’Ukraine et ni la Russie, donc la seule issue est qu’un traité aboutisse, car normalement ils sont principalement établis lorsqu’il y a un vaincu, et là ça ne sera pas le cas. Pour l’avenir, notre cher Poutinou à amené à la Russie des frontières et des pays européens qui seront parfaitement armées à son encontre, leur isolation totale avec l’Europe et malgré toutes ses racines communes avec cette dernière. Bref, le Grand Conquérant et dictateur de l’Empire de la Grande Russie ca mis son pays dans une situation délicate cet inadmissible par rapport à vl’Europe, et dans le temps, ça va coûter très chère à la Russie.

    • Shareholder dit :

      Ça ne va pas coûter très « chère » à la Russie, mais ça va lui coûter très cher.

      Après le verbe être, « cher » est un adjectif et s’accorde (cher, chère, chers, chères).
      Après un verbe d’appréciation (payer, acheter, coûter, valoir, revenir…), « cher » est un adverbe et est invariable.

      C’est le même fonctionnement que pour « lourd » : elle est lourde, elle pèse lourd.

  40. Courmaceul dit :

    C’est le dernier post que je vois ici, la prochaine fois, sans commentaire, c’est directement Pharos.

    Supporter ceux qui ont loupé De Gaulle au Petit Clamart, je veux bien; mais ce sera ma limite.

  41. Raskolnik dit :

    Sur la forme, point n’est besoin d’insulter votre interlocuteur pour vous faire entendre, cela tend au contraire à prouver que vous n’acceptez pas la contradiction ou que vous n’avez plus d’arguments pour défendre votre point de vue. Pour revenir sur le fond maintenant, vous faites partie de ceux qui croient que les Ukrainiens ont des satellites pour guider leurs missiles et drones maritimes…bien entendu que l’Otan n’a pas d’unités de combat sur place mais il y a des cellules d’états majors de l’otan en Ukraine même, des Awacs en mer noire, des «instructeurs » chargés de mettre en œuvre les systèmes les plus modernes et, les Etats-Unis l’ont reconnu 12 bureaux de la CIA répartis tout le long de la frontière russe avec des gars déguisés en humanitaires comme à chaque fois. Ne soyez pas naïf : vous croyez que les Yankee vont filer un tel pognon sans droit de regard. C’est eux qui ont exigé l’offensive ratée alors que Zalouzny disait que l’armée Ukrainienne n’était Pas prête ! Les Russes ont le temps pour eux, ont détruit trois armées ukrainiennes et iront jusqu’au Dniepr quand ils le décideront !

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Razkolnik « Les Russes ont le temps pour eux, ont détruit trois armées ukrainiennes et iront jusqu’au Dniepr quand ils le décideront ! » Pour un gonze qui a écrit dans ce même fil de discussion qu’il n’en avait rien à faire de la Russie je trouve votre « empressement »pour le moins…………………………..curieux!

  42. Raskolnik dit :

    Goose parce que les Etats-Unis ont fait mieux depuis la chute des Saigon ?

  43. JILI dit :

    On ne va pas quand-même se disputer entre nous, car pour ce conflit ça nous mènera nul part. En effet, tout est quasiment joué et si Trump était élu, alors les Usa se detacheront de nous et du conflit, donc restons stoïque et logique. L”Ukraine ne gagnera pas et ni la Russie, tout comme la Russie n’a pas les moyens d’agresser l’Europe, car ça lui coûterait bien trop cher en conventionnel et en nucléaire. De plus, que l’Ukraine entre dans l’Otan et l’Europe serait malheureusement une grave erreur pour nous et cette dernière, car il y a beaucoup de corruption chez eux, et ils nous entraineraient dans une boucherie inutile, et tout comme c’est aux USA qu’ils obeiront. D’autre part, je me répète mais la Russie va perdre énormément avec tous ces pays européens anciennement neutre à leurs frontières qui rearment comme tous les autres pays européens, renforcent leurs frontières, et quasiment ont rompu leurs relations diplomatiques avec la Russie. Bref, cette guerre doit s’arrêter le plus rapidement possible avec un traité car elle n’amènera rien à personne, tout comme il est certain que dans l’affaire, ce sont les Russes qui auront perdu le plus car ils se sont définitivement détachés à tort et sans s’en rendre compte de l’Europe, avec laquelle ils ont leur véritable lien d’existence et d’histoire !

  44. aleksandar dit :

    Nombre d’avions de combat russe en 2022 à peu près un millier.
    Général Cavoli, 10 avril 2024 , les Forces Aériennes Russes ont encore 90 % de leurs capacités.
    Pertes donc, a peu près 100 appareils.
    Les ukrainiens : nous avons abattu 342 avions russes.
    Sans commentaires.