Technologie/ Archives

La ministre des Armées annonce le premier vol d’un démonstrateur de planeur hypersonique français en 2021

À l’occasion du cinquantième anniversaire des Forces aériennes stratégiques [FAS], en novembre 2014, il avait été annoncé le début d’études portant sur la mise au point d’un nouveau missile à capacité nucléaire, l’ASN4G, décrit alors comme devant être hypersonique [vitesse supérieure à Mach 5]. Et la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25 confirme la poursuite

La Direction générale de l’armement a commandé des nano-drones Black Hornet 3 pour l’armée de Terre

« Pour ce qui est de la famille des petits drones, nous accusons un certain retard. Ainsi, dans le cadre de l’opération Barkhane, nous nous efforçons de doter nos unités élémentaires d’un petit appareil », confiait, l’an passé, le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT], lors d’une audition parlementaire. D’où le programme

Le Pentagone mise sur l’intelligence artificielle pour… prédire l’avenir

En septembre 2018, la Defense Advanced Research Projects Agency [DARPA, c’est à dire l’agence de recherche et de développement du Pentagone] a annoncé avoir obtenu un investissement de 2 milliards de dollars pour financer une vingtaine de projets dans le domaine de l’intelligence artificielle. Le directeur de la DARPA, Steven Walker, avait alors expliqué qu’il

Airbus a été choisi pour fournir des plateformes de satellites au programme Blackjack, lancé par la DARPA

La filiale américaine d’Airbus Defence & Space a été choisie par la DARPA [Defense Advanced Research Projects Agency], c’est à dire l’agence de recherche et de développement du Pentagone, pour le programme « Blackjack », lequel vise à mettre en orbite basse une constellation de satellites peu coûteux et de taille réduite à des fins militaires. La

Dassault Aviation lance un défi aux entreprises innovantes pour la maintenance future de ses avions

En matière d’innovation, la mode est aux « défis » proposés aux jeunes entreprises innovantes [start-up] et aux centres de recherche. Ainsi, la Marine nationale, le Centre d’expertise aérienne militaire [CEAM] de l’armée de l’Air, la Direction générale de l’armement [DGA] et, plus récemment, l’Agence de l’innovation de Défense, ont lancé de telles initiatives, parfois sous la

L’Agence de l’innovation de Défense lance un défi pour améliorer la sécurité des bases aériennes

Dans un rapport pour avis sur le « soutien et la politique de défense », publié en novembre 2016, et alors que le Plan Cuirasse avait été activé depuis les attentats de janvier 2015, il avait été fait état de 31 tentatives d’intrusion dans des enceintes militaires, soit cinq fois plus par rapport à l’année précédente. Les

La ministre des Armées annonce un « financement exceptionnel » pour la recherche aérospatiale française

L’événement n’a pas suscité autant d’attention qu’il en aurait mérité… À l’heure où l’on parle pourtant de plus en plus de développer des engins hypersoniques, le projet « HEXAFLY-INTernational » a officiellement été lancé en octobre 2018. D’origine européenne, ce programme visait initialement à mettre au point un concept d’avion civil de transport de classe Mach 8.

Le démonstrateur de drone de combat nEUROn a effectué son 150e vol d’essai

En mars 2015, le ministère des Armées avait indiqué que la Direction générale de l’armement [DGA] venait d’achever la campagne d’essais en vol de discrétion du démonstrateur de drone de combat nEUROn. Et, à l’époque, il avait précisé que cet appareil, développé dans le cadre d’une coopération européenne avec Dassault Aviation comme maître d’oeuvre, avait

Deux avions de combat espagnols envoyés à Istres pour se mesurer avec le démonstrateur de drone de combat nEUROn

Depuis des essais avec le porte-avions Charles de Gaulle et une dernière campagne de mesures de signature électromagnétique effectée en 2017 au centre de la Direction générale de l’armement [DGA] de Bruz, l’on n’avait plus de nouvelles du démonstrateur de drone de combat [UCAV] nEUROn, conduit par Dassault Aviation dans le cadre d’une coopération européenne

Un navire militaire chinois armé d’un présumé canon électro-magnétique a été aperçu en haute mer

Presque 50 ans après les premiers de Neil Armstrong et de Buzz Aldrin sur la Lune, la Chine vient de réaliser une première mondiale, ce 3 janvier, en faisant alunir, sur la face cachée de ce satellite de la Terre, le module d’exploration Chang’e-4. Ce dernier communique avec un satellite relais qui, appelé Quequiao, avait