Technologie/ Archives

Après 50 ans de service, l’avion de guerre électronique EA-6B Prowler va passer la main

En 2015, l’US Navy retira du service ses derniers avions de guerre électronique EA-6B Prowler, leur mission étant reprise par des E/A-18 Growler. Toutefois, l’US Marine Corps [USMC] en conserva quelques exemplaires, réunis au sein du Marine Tactical Electronic Warfare Squadron 2 [VMAQ-2], basé à Cherry Point, en Caroline du Nord. En 2016, des EA-6B

L’armée de Terre se donne trois priorités en matière d’innovation

Lors de ses multiples interventions, la ministre des Armées, Florence Parly, a toujours un mot (voire plusieurs) sur l’innovation, laquelle doit donner à la Défense « toutes les cartes » pour faire face aux conflits futurs et permettre la transformation, en profondeur, de son ministère. D’où la création de l’Agence de l’innovation de Défense [AID], qui doit

La Chine développe un satellite pour détecter les sous-marins en plongée

Lors de l’examen du budget de la mission « Défense » par les députés de la commission des Finances, le 26 octobre, un amendement défendu par Danièle Obono [France Insoumise] proposait de couper les crédits alloués à la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire, cette dernière ne devant alors reposer que sur les quatre sous-marins nucléaires lanceurs

Thales a mis au point une nouvelle bouée acoustique pour la lutte anti-sous-marine en réseau

Lors de son audition par les députés de la commission « Défense », le Délégué général pour l’armement [DGA], Joël Barre, n’a, a priori, pas souhaité faire figurer au compte-rendu sa réponse à une question portant sur le lancement d’une « filière industrielle française de fabrication de bouées acoustiques actives et passives. » Le sujet est important : alors

Les principaux « piliers technologiques » du Système de combat aérien futur ont été identifiés

« Quand il y a coopération [industrielle], les nations doivent décider, il y a toujours une nation leader […] pour le SCAF [Système de combat aérien futur, ndlr], ce sera la France », avait déclaré, en avril, Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense. En échange, si l’on peut dire, l’Allemagne aura le premier

MBDA prépare une version navale de son Missile Moyenne Portée

En septembre, à Djibouti, des commandos marine ont tiré deux Missiles Moyenne Portée [MMP] depuis une embarcation semi-rigide de type ECUME [Embarcation commando à usage multiple embarquable]. Destiné à l’armée de Terre, ce système d’arme a donné pleinement satisfaction puisque les deux tirs ont atteint leur cible, le premier ayant été effectué de la mer

Avec le SMX-31, Naval Group présente un concept révolutionnaire de sous-marin

Comme à chaque édition du salon Euronaval, le constructeur français Naval Group présente un nouveau concept de sous-marin. En général, cette démarche ne vise pas à répondre à un besoin opérationnel exprimé par les états-majors mais plutôt à démontrer ce qu’il est possible de faire sur le plan technologique tout en anticipant ce que pourrait

Thales présente un nouveau radar 4D à antenne active pour les petites plateformes navales

Le groupe français d’électronique de défense Thales veut faire entrer les forces navales dans la « 4e dimension » avec son nouveau radar 4D à antenne active à balayage électronique [AESA], destiné à équipé les petites plateformes navales, comme, par exemple, des patrouilleurs hauturiers. Présenté à l’occasion du salon Euronaval, ce nouveau radar de surveillance aérienne, de

Thales présente une nouvelle solution de guerre électronique destinée aux frégates de taille intermédiaire

Le groupe français d’électronique de défense Thales est déjà fortement impliqué dans le programme de Frégates de taille intermédiaire [FTI], dont cinq exemplaires ont été commandés à Naval Group en avril 2017. En effet, l’industriel fournira le radar numérique multifonctions SEA FIRE, le sonar remorqué CAPTAS-4-COMPACT, le sonar de coque KINGKLIP Mk2, le système sécurisé

La DGA s’intéresse aux catapultes électro-magnétiques dans le cadre des études sur le futur porte-avions

Pour faire décoller les Rafale et autres E-2C Hawkeye, le porte-avions Charles de Gaulle utilise une catapulte à vapeur, constituée d’un sabot, d’une élingue (ou d’une barre métallique pour les avions les plus récents) et d’un tube situé sous le pont d’envol. Ainsi, pour « catapulter » un avion, on accroche son train avant par l’élingue au