Technologie/ Archives

La société américaine SpaceX n’exclut pas de mettre des armes spatiales sur orbite

L’on sait que l’entrepreneur américain, Elon Musk, fondateur de Tesla [voitures électriques] et de SpaceX [activités spatiales], ne cesse de mettre en garde contre les dangers potentiels de l’intelligence artificielle, en particulier dans le domaine de la robotique militaire. « Je n’arrête pas de sonner l’alarme, mais jusqu’à ce que les gens voient vraiment des robots

Une innovation française va faciliter la maintenance des avions de combat et des drones furtifs

Alors que le programme franco-allemand SCAF [Système de combat aérien futur] vient à peine d’être lancé pour remplacer les Rafale et les Eurofighter Typhoon à l’horizon 2035/40, l’entreprise française Turgis et Gaillard Industrie a déjà pris date en proposant un nouveau système conçu pour faciliter les opérations de maintenance qu’exigent les avions et les drones

Chaque unité de l’armée de Terre aura un « référent innovation »

S’il y a un mot à la mode au ministère des Armées, c’est bien celui d' »innovation ». Dans le discours qu’elle a prononcé lors de l’Université d’été de la Défense, ce 11 septembre, à Versailles-Satory, la ministre, Florence Parly, l’a prononcé au moins à 15 reprises. Innover est donc une priorité. C’est pour cette raison que

Armée de Terre : La DGA lance des études pour trois capacités futures du programme Scorpion

En mai dernier, la ministre des Armées, Florence Parly, a validé une « feuille de route très novatrice » afin d’intégrer plus rapidement les innovations technologiques au programme SCORPION [Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation] de l’armée de Terre. Il s’agit d’adopter une démarche « incrémentale », via une « concertation renforcée » entre la Direction générale de

Le Pentagone va investir 2 milliards de dollars pour stimuler la recherche sur l’intelligence artificielle

Peu avant de quitter ses fonctions de ministre de la Défense, en février 2017, Jean-Yves Le Drian avait estimé que l’intelligence artificielle allait être une « troisième rupture technologique, après la dissuasion nucléaire et l’explosion des technologies de l’information et du numérique. » Depuis, la Direction générale de l’armement a lancé le programme « ARTEMIS » [Architecture de traitement

La Direction générale de l’armement s’intéresse de près à la surveillance maritime par des nano-satellites

Après les microprocesseurs dits MMPA [Massively Parallel Processor Array] avec Kalray et l’optique de très haute précision avec Fichou, Definvest, le fonds géré par la Direction générale de l’armement [DGA] et Bpifrance, vient de réaliser sa troisième opération depuis son lancement en finançant, en partenariat avec Nexeya et Sofimac Innovation, la start-up rennaise Unseenlabs. Créée

Boeing a été choisi pour mettre au point le drone ravitailleur embarqué de l’US Navy

À l’origine, la marine américaine voulait se doter d’une drone de combat furtif qui, depuis un porte-avions, aurait été utilisé pour opérer dans des environnements fortement contestés. D’où le programme UCLASS (Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike) et les essais du démonstrateur X-47B lequel, conçu par Northrop-Grumman, « défricha » le terrain, la mise en oeuvre d’un

L’Agence pour l’innovation de défense sera officiellement créée le 1er septembre

L’Université d’été du Mouvement des Entreprises de France [MEDEF] a été une nouvelle occasion pour la ministre des Armées, Florence Parly de se livrer à un plaidoyer en faveur de l’innovation, pierre angulaire de la politique qu’elle entend mener. Lors de ses voeux, en janvier, Mme Parly avait même repris un slogan de mai 1968,

Arquus présente le Dagger, un Petit véhicule protégé autonome

Pour Arquus (ex-Renault Trucks Defense), « l’innovation n’est pas une option mais une obligation. » Et pour joindre le geste à la parole, l’industriel va présenter, à l’occasion de l’Université d’été du MEDEF [Mouvement des entreprises de France, ndlr], ces 28-29 août, le Dagger, un Petit véhicule protégé [PVP] pouvant être autonome et/ou piloté à distance. Dans

Pour gagner en autonomie, le Commando parachutiste de l’Air n°10 conçoit le CORVUS, son propre mini-drone

Depuis 2010, le Commando parachustiste de l’Air n°10 [CPA 10] utilise des mini-drones de type Skylark 1LE, conçus par l’entreprise israélienne Elbit Systems pour mener des missions de surveillance ou de reconnaissance lors des opérations spéciales. En 2013, l’armée de l’Air avait indiqué que le CPA 10 disposait de deux systèmes, comprenant chacun trois drones