Rafale / Archives

Le premier objectif visé par les Rafale français était situé dans la région de Mossoul (MàJ)

Lors de son intervention de ce 19 septembre pour évoquer les premières frappes aériennes françaises contre les jihadistes de l’ »État islamique » (EI), le président Hollande a indiqué que les avions françaises avaient visé un « dépôt logistique qui servait à monter des opérations » dans le nord-est de l’Irak, sans plus de détails. L’État-major des armées (EMA)

Quand l’émission Spécial Investigation, de Canal Plus, multiplie les erreurs et les approximations sur le Rafale

Extrait – Cocorico…Couac : quand la France torpille ses contrats – Le Rafale   Le 15 septembre, l’émission de Canal Plus « Spécial Investigation » proposait un documentaire censé expliquer les ratés de la France en matière de gros contrats à l’exportation. Il y aurait certes beaucoup à dire sur ce sujet. Mais encore aurait-il fallu faire

Le premier vol de reconnaissance en Irak a mobilisé 2 Rafale, 1 avion ravitailleur et 1 A400M

Lors de son déplacement en Irak, le 12 septembre, le président Hollande a obtenu auprès de Bagdad l’autorisation pour les avions militaires français d’évoluer dans l’espace aérien irakien. Dès le lendemain, « sur décision du général Pierre de Villiers », le chef d’état-major des armées (CEMA), un avion de transport A400M a décollé de la base aérienne

Quelle pourrait être la participation française à la coalition formée pour combattre l’État islamique?

Comme l’a indiqué le président Hollande lors du dernier sommet de l’Otan, la France participera à la coalition militaire, qui, en cours de constitution sous l’égide des États-Unis, interviendra contre les jihadistes de l’État islamique actifs en Irak et Syrie, où ils ont établi un califat. Seulement, sachant que les forces françaises sont déjà sollicitées

Sommet de l’Otan : Deux MiG-29 ont survolé la baie de Cardiff

Alors que les relations sont actuellement tendues entre la Russie et l’Otan en raison de la crise ukrainienne, deux avions de combat MiG-29, de facture russe, ont survolé la baie de Cardiff alors que se tient le sommet de l’Alliance atlantique. Pas de panique : ces appareils, qui portaient des cocardes polonaises, ont seulement participé

11 avions Rafale en exercice au-delà du cercle polaire

Quel est le point commun entre un jeu vidéo simulant des courses en moto-neige et un exercice impliquant 11 avions Rafale? Aucun, si n’est le nom : Arctic Thunder. En effet, depuis le 24 août, un détachement de l’armée de l’Air, fort de 200 aviateurs, dont des fusiliers-commandos, des techniciens et surtout une trentaine de

La base aérienne d’Istres va-t-elle perdre son escadron nucléaire?

Lors de la présentation du projet de loi de finances initiale 2014 pour la mission « Défense », il avait été précisé que les « premiers Rafale biplaces destinés à remplacer les avions du second escadron de Mirage 2000N seront livrés en 2014″. En clair, l’Escadron de chasse 2/4 La Fayette, basé à Istres, va bientôt changer d’appareil.

La Défense belge précise les modalités de l’appel d’offres visant à remplacer ses avions F-16

La Défense belge a donné, la semaine passée, le calendrier de la procédure qui aboutira au remplacement des 54 avions de combat F-16 que sa composante « Air » met actuellement en oeuvre, sans pour autant préciser le nombre d’appareils qui seront acquis et, par conséquent, l’évaluation du montant de ce programme appelé « Belgian Defence – Air

Londres ne désespére pas de vendre l’Eurofighter Typhoon à l’Inde

Dans les affaires, il n’y pas de « vieux alliés » : c’est du chacun pour soi. Exemple avec le numéro que vient de faire en Inde William Hague, le ministre britannique des Affaires étrangères. Dans le cadre de l’appel d’offres dit MMRCA « Medium Multi-Role Combat Aircraft », dont le but est d’acquérir 126 nouveaux avions de combat,

Les autorités françaises restent « confiantes » pour vendre le Rafale au Qatar

À en croire certains, la signature d’une commande d’au moins 36 avions Rafale par le Qatar était imminente. Et une annonce était même attendue le 23 juin, c’est à dire lors de la visite en France de l’émir Tamim Ben Hamad Al-Thani, sa première en Europe. Certes, des contrats ont bel et bien été signés