Rafale / Archives

La Direction générale de l’armement réceptionne le premier Rafale M F1 porté au standard F3

Les 10 premiers Rafale M livrés à la Marine nationale, en 2001, avaient été livrés au standard F1. Autrement dit, n’ayant qu’une capacité de défense aérienne, il ne s’agissait pas d’avions multirôles, comme le sont ceux qui, par la suite, entrèrent en service au sein de l’armée de l’Air et de l’aéronautique navale. Avec l’arrivée

L’opération Chammal compte 3 Rafale de plus

Conformément à ce qui avait été annoncé la semaine dernière, l’opération Chammal, lancée le 19 septembre par le président Hollande en réponse à une demande d’appui du gouvernement irakien contre l’avancée des jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh), 3 Rafale fournis par les escadrons de chasse 1/7 Provence et 2/30 Normandie-Niemen ont décollé de

Irak : Trois Rafale de plus et une frégate anti-aérienne pour l’opération Chammal

À l’issue d’un conseil restreint de défense, le 1er octobre, le président Hollande a annoncé le renforcement des moyens engagés dans l’opération Chammal, nom de la participation française à la coalition anti-État islamique (EI, ou Daesh) conduite par les États-Unis. L’on pouvait s’attendre à un déploiement d’avions de combat dans un pays plus proche du

Irak : La deuxième frappe française a détruit 4 hangars abritant du matériel militaire

Après avoir détruit, dans le cadre de l’opération Chammal, un dépôt logistique dans près de Mossoul, la semaine passée, les Rafale de l’Escadron de chasse 3/30 Lorraine de la base aérienne 104 d’al-Dhafra (Émirats arabes unis) ont procédé à une seconde frappe, ce 25 septembre, contre des positions tenues par les jihadistes de l’État islamique

Le premier objectif visé par les Rafale français était situé dans la région de Mossoul (MàJ)

Lors de son intervention de ce 19 septembre pour évoquer les premières frappes aériennes françaises contre les jihadistes de l’ »État islamique » (EI), le président Hollande a indiqué que les avions françaises avaient visé un « dépôt logistique qui servait à monter des opérations » dans le nord-est de l’Irak, sans plus de détails. L’État-major des armées (EMA)

Quand l’émission Spécial Investigation, de Canal Plus, multiplie les erreurs et les approximations sur le Rafale

Extrait – Cocorico…Couac : quand la France torpille ses contrats – Le Rafale   Le 15 septembre, l’émission de Canal Plus « Spécial Investigation » proposait un documentaire censé expliquer les ratés de la France en matière de gros contrats à l’exportation. Il y aurait certes beaucoup à dire sur ce sujet. Mais encore aurait-il fallu faire

Le premier vol de reconnaissance en Irak a mobilisé 2 Rafale, 1 avion ravitailleur et 1 A400M

Lors de son déplacement en Irak, le 12 septembre, le président Hollande a obtenu auprès de Bagdad l’autorisation pour les avions militaires français d’évoluer dans l’espace aérien irakien. Dès le lendemain, « sur décision du général Pierre de Villiers », le chef d’état-major des armées (CEMA), un avion de transport A400M a décollé de la base aérienne

Quelle pourrait être la participation française à la coalition formée pour combattre l’État islamique?

Comme l’a indiqué le président Hollande lors du dernier sommet de l’Otan, la France participera à la coalition militaire, qui, en cours de constitution sous l’égide des États-Unis, interviendra contre les jihadistes de l’État islamique actifs en Irak et Syrie, où ils ont établi un califat. Seulement, sachant que les forces françaises sont déjà sollicitées

Sommet de l’Otan : Deux MiG-29 ont survolé la baie de Cardiff

Alors que les relations sont actuellement tendues entre la Russie et l’Otan en raison de la crise ukrainienne, deux avions de combat MiG-29, de facture russe, ont survolé la baie de Cardiff alors que se tient le sommet de l’Alliance atlantique. Pas de panique : ces appareils, qui portaient des cocardes polonaises, ont seulement participé

11 avions Rafale en exercice au-delà du cercle polaire

Quel est le point commun entre un jeu vidéo simulant des courses en moto-neige et un exercice impliquant 11 avions Rafale? Aucun, si n’est le nom : Arctic Thunder. En effet, depuis le 24 août, un détachement de l’armée de l’Air, fort de 200 aviateurs, dont des fusiliers-commandos, des techniciens et surtout une trentaine de