Rafale / Archives

Premier tir guidé réussi d’un missile METEOR par un Rafale

La Direction générale de l’armement (DGA), Dassault Aviation et MBDA ont procédé avec succés, le 28 avril, au premier tir guidé un missile air-air longue portée Meteor à partir d’un avion Rafale contre une cible aérienne, dans une zone sécurisée de DGA Essais de missiles, à Biscarosse. « Dans la continuité des essais de séparation déjà

Le Qatar commande 24 avions Rafale

Décidément, l’année 2015 s’annonce faste pour les prises de commandes auprès des industriels de l’armement, et en particulier pour Dassault Aviation. En effet, après l’Égypte, l’Inde, le Qatar a décidé d’acquérir 24 avions Rafale. Une option a été mise sur 12 appareils supplémentaires. « Le président de la République s’est entretenu hier avec Cheikh Tamim ben

Le Premier ministre britannique tente toujours de placer l’Eurofighter Typhoon en Inde

Quelques jours avant le voyage en Europe de Narendra Modi, le Premier ministre indien, début avril, l’ambassadeur allemand en poste à New Delhi, Michael Steiner, avait indiqué que le consortium Eurofighter était toujours prêt à fournir des avions de combat Typhoon à l’Indian Air Force (IAF). « Les gouvernements des quatre pays [participants à ce programme,

Le ministre indien de la Défense sème le doute sur le contrat M-MRCA, négocié avec Dassault Aviation depuis 2012

La déclaration franco-indienne publiée à l’issue de la rencontre entre le président Hollande et le Premier ministre indien, Narendra Modi, le 10 avril, laissait entendre que l’intention de New Delhi de commander 36 avions Rafale « clés en main » n’allait pas remettre en cause les négociations du contrat M-MRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft), commencée en janvier

Quelques considérations sur la commande indienne portant sur 36 avions Rafale

« Si le Rafale était vendable, il serait vendu! », avait lancé, à l’antenne d’Europe1, le 7 décembre 2011, Michel Sapin, l’actuel ministre des Finances. C’est un « avion très sophistiqué et difficile à vendre », avait dit, en 2007, Hervé Morin, tout juste nommé ministre de la Défense… Mais pour un avion « invendable », le Rafale vient de trouver

L’Inde veut commander 36 avions Rafale

À l’issue d’une rencontre avec le président Hollande, ce 10 avril, à l’Élysée, le Premier ministre indien, Narendra Modi, a en effet confirmé l’intention de New Delhi de commander 36 avions Rafale. Plus tôt, des informations publiées par la presse indienne avait indiqué que l’Inde envisageait de revoir ses plans dans le cadre du programme

Rafale : L’Inde serait sur le point de changer ses plans

En 2012, l’avion de combat Rafale remportait l’appel d’offres lancé par New Delhi dans le cadre du programme M-MRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft) aux dépens de l’Eurofighter Typhoon, arrivé en finale de cette compétition. Depuis, Dassault Aviation a engagé des négociations exclusives portant sur la livraison de 126 appareils, dont 108 doivent être assemblés en

Malaisie : Le remplacement des avions MiG-29 compromis

Afin de remplacer ses avions MiG-29, dont le retrait du service a été fixé cette année, la Malaisie entend acquérir 18 nouveaux appareils dans le cadre de son programme MRCA. Même si le nombre d’exemplaires à commander est peu élevé, plusieurs constructeurs sont sur les rangs : les occasions d’obtenir de nouveaux contrats se font

Les avions de combat SU-30MKI indiens sujets à de fréquents problèmes techniques

Au début de cette année, le ministre indien de la Défense, Manohar Parrikar, a envisagé l’achat d’avions de combat Sukhoï SU-30MKI supplémentaires en cas d’échec des négociations avec Dassault Aviation dans le cadre du programme M-MRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft) pour lequel le Rafale a été sélectionné en 2012. Cette option est notamment mise en

Le président Hollande a salué le succès industriel du Rafale

Que n’a-t-on pas lu et entendu, au cours de ces dernières semaines, après l’annonce de l’acquisition par l’Égypte de 24 avions Rafale! De quoi faire un bêtisier, tant certains ont multiplié les approximations voire les critiques. L’une des affirmations qui a été régulièrement reprise dans les médias est qu’il a fallu attendre « 27 ans pour