Marine Nationale / Archives

Naval Group et Airbus vont mener une étude sur les futurs drones aériens de la Marine nationale

Deux jours après le dégel des 700 millions d’euros de crédits tant attendu par le ministère des Armées, la Direction générale de l’armement (DGA) a notifié à Naval Group et à Airbus Helicopters un contrat portant sur une étude destinée à préparer « la future capacité des drones tactiques à décollage vertical des navires de la

Un militaire entre la vie et la mort après avoir été agressé à son domicile

Un militaire de la Marine nationale, âgé d’une quarantaine d’année, a été retrouvé inanimé devant son domicile, le 10 janvier, vers 23H45, à Saint-Raphaël, dans le Var. Affecté au sémaphore du Dramont, ce militaire, dont le pronostic vital est engagé, a été admis à l’hôpital Pasteur de Nice, où il a été placé en service

La « crise » de l’habillement au sein de la Marine nationale n’est pas encore terminée

Interrogé lors d’une audition, en octobre 2015, sur les problèmes en matière d’habillement constatés sur les bases navales de Brest, Toulon et Cherbourg, le ministre de la Défense d’alors, Jean-Yves Le Drian, avait annoncé un plan d’urgence pour y remédier. À l’époque, il avait même parlé de « crise de l’habillement ». « C’est une question récurrente mais

Un troisième Patrouilleur léger guyanais a été commandé par le ministère des Armées

Les 700 millions de crédits gelés ont-ils fini par être débloqués par Bercy? On peut se poser la question après l’annonce faite ce 12 décembre par le ministère des Armées. Annoncée fin septembre, la commande d’un troisième Patrouilleur léger guyanais (PLG) a en effet été notifiée par la Direction générale de l’armement (DGA) au chantier

La menace des missiles anti-navires est un « sujet majeur » pour la Marine nationale

En juillet 2015, un patrouilleur de la marine égyptienne était frappé par un « missile guidé » tiré par des jihadistes depuis la péninsule du Sinaï avant de prendre feu. Plus d’un an plus tard, précisément en octobre 2016, le navire à grande vitesse de type catamaran HSV-2 Swift, mis en oeuvre par les Émirats arabes unis

Entre avaries et incendie, le remplacement des deux frégates anti-aériennes de type 70 est urgent

Initialement, le programme « Horizon », lancé en coopération avec le Royaume-Uni (qui s’en retira en 1999 pour développer ses destroyers de type 45) et l’Italie, prévoyait de doter la Marine nationale de quatre frégates de défense aérienne (FDA). Deux, seulement, furent construites pour la France, à savoir le « Forbin » et le « Chevalier Paul », dont la mise

La Marine nationale envisage de louer des hélicoptères civils d’occasion pour remplacer ses Alouette III

Quand, en 1959, l’hélicoptère Alouette III effectua son premier vol, la Renault Dauphine était la voiture la plus vendue en France et personne ne se doutait encore que les Beatles allaient devenir le groupe de musique pop le plus influent de l’histoire… Et pourtant, cet appareil est encore utilisé par la Marine nationale, après avoir

Les enjeux de la prochaine Loi de programmation militaire : La Marine nationale

La prochaine Loi de programmation militaire (LPM), en cours d’élaboration, aura des « enjeux déterminants, presque existentiels pour la Marine », selon l’amiral Christophe Prazuck, son chef d’état-major. Or, la trajectoire financière de cette future LPM a déjà été fixée par le projet de loi de programmation des finances publiques (LPFP), lequel prévoit d’augmenter le budget du

Chammal : Le jour où un drame a été évité in extremis sur le porte-avions Charles de Gaulle

Les comptes-rendus, diffusés chaque semaine par l’État-major des armées, donnent les bilans des missions assurés par les forces françaises sur des théâtres extérieurs ou intérieurs. Seulement, ils ne disent pas tout, dans la mesure où il faut garder une certaine confidentialité sur les opérations en cours. Ainsi en a-t-il été de l’incident qui s’est produit

Le BPC Tonnerre et la frégate Chevalier Paul ont appareillé pour la mission « Bois Belleau 100 »

En novembre 2013, le porte-avions Charles de Gaulle avait appareillé de Toulon, avec son groupe aéronaval, pour prendre part à la mission « Bois Belleau », appelée ainsi en souvenir de la bataille du même nom, livrée en mai 1918 par le contingent américain, alors arrivé quelques mois plus tôt en France. Mais pas seulement puisqu’il était