Dassault Aviation / Archives

L’aéronavale indienne s’intéresse de près au Rafale « Marine »

Sans doute que le contrat portant sur l’achat, par l’Inde, de 36 avions Rafale sera signé à l’occasion de la visite officielle du président Hollande à New Delhi, le 24 janvier prochain. Ces appareils seraient destinés à l’Indian Air Force (IAF), qui en un besoin crucial pour respecter son contrat opérationnel. Mais cette dernière n’est

Les négociations entre Paris et New Delhi sur l’achat de 36 avions Rafale sont terminées

Si tout va bien, le contrat portant sur l’achat par l’Inde de 36 avions de combat Rafale devrait être signé le 26 janvier prochain, à l’occasion d’un déplacement du président Hollande à New Delhi. En effet, selon la presse indienne, les documents relatifs à l’accord de gouvernement à gouvernement concernant ce contrat ont été envoyés

Dernière ligne droite des négociations pour l’éventuel achat de 60 Rafale par les Émirats arabes unis

C’est en juin 2008 que les Émirats arabes unis ont fait part d’une commande éventuelle de 60 avions de combat Rafale, destinés à remplacer leurs Mirage 2000-9 actuellement en service au sein de leurs forces aériennes. Depuis, ce dossier a connu de multiples rebondissements, avec des discussions arrêtées puis reprises, un appel à un autre

La force aérienne indienne veut 108 avions ayant les mêmes capacités que le Rafale

Initialement, l’appel d’offres M-MRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft), remporté par Dassault Aviation, devait doter l’Indian Air Force (IAF) de 126 avions de combat multi-rôles afin de remplacer les MiG-21 qu’elle a encore en dotation. Devant la complexité d’un tel contrat, qui prévoyait la production sous licence de 108 avions en Inde, avec tout ce que

L’achat de nouveaux avions de combat est un enjeu électoral au Canada

En 2010, afin de remplacer ses CF-18 Hornet, le Canada annonçait sa décision d’acquérir 65 avions dits de 5e génération F-35A Lightning II auprès de Lockheed-Martin. Et cela, sans passer par un appel d’offres. Dans le fond, il n’y avait rien de très surprenant étant donné que l’industrie aéronautique canadienne était alors impliquée ce programme

Satisfait des négociations, le ministère indien de la Défense veut « aller de l’avant » sur le contrat Rafale

Le contrat portant sur la commande de 36 avions Rafale ne sera pas signé ce 2 septembre, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ayant apparemment dû retarder son déplacement à New Delhi. Mais ce n’est qu’une question de temps car le Defence Acquisition Council (DAC), présidé par le ministre de la Défense

Le Rafale sera au menu de la visite de M. Le Drian en Malaisie

La semaine passée, il a beaucoup été question de la visite que doit faire Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, à Kuala Lumpur, où, selon la rumeur, on serait trés intéressé par l’achat d’un des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) Mistral dont la livraison à la Russie a été annulée.

Le démonstrateur de drone de combat nEUROn a terminé sa campagne d’essais en Italie

Après avoir accompli son 100e vol en février, le démonstrateur de drone de combat nEUROn a pris la destination de l’Italie pour une mener une nouvelle campagne de tests, laquelle vient de se terminer. Comme l’indique Alenia Aermacchi, qui participe à ce programme européen dont la maîtrise d’oeuvre est assurée par Dassault Aviation, 12 vols

Les Mirage argentins ne voleront bientôt plus

Les chefs militaires britanniques peuvent dormir tranquillement : il y a en effet très peu de chances de voir l’aviation argentine mener une attaque contre les îles Falklands/Malouines dans un avenir proche. Tout simplement parce que cette dernière se retrouve dans une passe financière très difficile, au point que des mesures drastiques viennent d’être prises.

Non, l’annulation du contrat des BPC russes n’a pas incité l’Inde à renoncer au Rafale

Cette annulation de la livraison de Bâtiments de projection et de commandement (BPC) commandés par la Russie fait perdre le sens commun à de nombreux commentateurs. Ainsi, plusieurs articles (comme ici ou ici), largement repris sur les réseaux sociaux, avancent que cette affaire a conduit l’Inde à annuler une « commande » de 126 Rafale et à