Dassault Aviation / Archives

Le Qatar commande 12 Rafale de plus et signe une lettre d’intention pour acquérir 490 VBCI

Le président Macron n’aura pas fait le déplacement au Qatar pour rien. Au soir de ce 7 septembre, il repartira de Doha après avoir signé plusieurs contrats d’un montant total dépassant les 10 milliards d’euros. Dans le détail, la vente de 50 Airbus A321 a été conclue et la concession du métro de Doha ainsi

Mme Parly a confirmé l’intérêt du Qatar pour l’achat de 12 avions Rafale supplémentaires

Quand, en mai 2015, le Qatar a signé un contrat portant sur l’acquisition de 24 avions Rafale auprès de Dassault Aviation, il était question d’un option sur 12 appareils supplémentaires. Depuis quelques semaines, l’on prête à Doha l’intention de lever cette dernière. Ce qu’a confirmé Mme le ministre des Armées, Florence Parly, sur les ondes

Les Émirats arabes unis ont l’intention de moderniser leurs avions Mirage 2000-9

Pendant un temps, les Émirats arabes unies souhaitèrent se séparer de la soixantaine d’avions de combat Mirage 2000-9 en service au sein de leur force aérienne avant d’aller plus loin dans les négociations portant sur l’achat d’autant de Rafale. En clair, il avait été demandé à la France de reprendre les appareils en question pour

Airbus veut diriger le programme d’avion de combat franco-allemand

En juillet, le président Emmanuel Macron et la chancelière allemande, Angela Merkel, ont créé la surprise en annonçant pour 2018 une « feuille de route » visant à développer un « système de combat aérien » franco-allemand afin de remplacer les flottes d’avions de combat à long terme. Pour l’Allemagne, il s’agit de trouver un successeur aux Panavia Tornado,

Le futur drone MALE européen va-t-il correspondre aux besoins des forces françaises?

Les Européens ont toujours eu du mal à s’entendre pour développer, en commun, un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance). Ces derniers années, plusieurs initiatives furent lancées, comme le Talarion et le Telemos (coopération franco-britannique). Toutes ont échoué, à l’exception, peut-être, de l’HammerHead, un appareil qui, développé par Piaggio sur la base de l’avion P-180

Dassault Aviation, Thales et Safran rattrapés par le contrat des Mirage 2000 taïwanais

Il y a quelques mois, le ministre taïwanais de la défense, Feng Shih-kuan, a assisté à une cérémonie officielle organisée sur la base aérienne de Hsinchu pour célébrer les 20 ans de service des 60 Mirage 2000-5 de la Force aérienne de la République de Chine. Ces appareils avaient été commandés auprès de la France

La France a-t-elle compromis ses chances de vendre des avions Rafale à la Belgique?

La fortune sourit aux audacieux, dit l’adage. Et le coup tenté par Mme le ministre des Armées, Florence Parly, pour vendre 34 avions Rafale à la Belgique, dans le cadre d’un accord intergouvernemental mettant l’accent sur les synergies et les partenariats possibles entre les deux pays, aura pu paraître audacieux. Pour remplacer ses F-16 (programme

La rénovation des 55 Mirage 2000D sera finalement lancée en 2018

La rénovation, à mi-vie, des Mirage 2000D est absolument nécessaire afin de garantir le format de l’aviation de chasse et permettre à l’armée de l’Air de tenir « dans la durée ». En outre, comme l’avait souligné un rapport du Sénat, publié il y a maintenant 6 ans, disposer simultanément de deux flottes d’avions de combat est

Bruxelles dit examiner le « statut juridique » de l’offre française sur la livraison de 34 avions Rafale

Ils ne sont finalement que deux à avoir remis, en temps et en heure, leur offre pour tenter de remporter le contrat portant sur l’acquisition de 34 nouveaux avions de combat par la Belgique. Boeing et Saab s’étant retirés de la course il y a quelques semaines, Lockheed-Martin (F-35A) et le consortium Eurofighter (Typhoon) se

La France propose à la Belgique de lui livrer des avions Rafale via un accord intergouvernemental

Pour remplacer ses avions de combat F-16, la Belgique a lancé le programme Air Combat Capability (ACCap), dans le cadre duquel un appel d’offres a été ouvert à cinq industriels, dont Lockheed-Martin (F-35), Dassault Aviation (Rafale F3R), le consortium Eurofighter (Typhoon), Saab (Gripen E/F) et Boeing (F/A-18 Super Hornet). Le contrat porte sur l’acquisition de