Dassault Aviation / Archives

L’armée égyptienne serait très intéressée par le Rafale

Après l’Inde et le Qatar, l’Égypte envisagerait à son tour de moderniser ses forces aériennes avec l’acquisition d’une vingtaine de Rafale. Selon LaTribune.fr, une délégation militaire égyptienne est arrivée à Paris pour évoquer non seulement cette question mais aussi l’achat de deux frégates multimissions (FREMM). Et cela, deux semaines à peine après la visite officielle

Le feuilleton des Mistral russes n’aura pas de conséquence sur la vente de 126 Rafale à l’Inde

L’idée selon laquelle le report, jusqu’à nouvel ordre, de la livraison du Vladivostok, le premier des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) commandés par la Russie risque d’influencer l’Inde dans sa décision d’acquérir 126 avions Rafale (contrat MMRCA, Medium Multi-Role Combat Aircraft) se répand depuis quelques mois sur certains blogs et sites de

Dassault Aviation propose le Rafale F3R à la Belgique

Si la Défense belge doit en principe subir de nouvelles réductions budgétaires dans les années à venir, la question du remplacement de ses 54 F-16 demeure. D’où le lancement  du programme Belgian Defence – Air Combat Capability (ACCap), qui est actuellement dans sa phase de collecte d’informations auprès de 5 agences gouvernementales ayant la responsabilité

Le Qatar serait sur le point de commander au moins 24 avions Rafale

Que le Rafale intéresse le Qatar n’est pas nouveau. Et cela fait même plusieurs mois que cette piste est évoquée et que le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian multiplie les déplacements à Doha depuis qu’il a pris ses fonctions. Pour le gouvernement français, un tel contrat serait une aubaine, dans la mesure où

Les études industrielles pour le futur drone aérien de combat franco-britannique sont lancées

Lors du sommet de Brize-Norton, en janvier, le Royaume-Uni et la France avaient pris l’engagement de développer en commun un drone aérien de combat. Ce projet, appelé  Système de Combat Aérien Futur (SCAF), avait fait l’objet d’une lettre d’intention signée en 2012 par les deux pays, avec des études préliminaires confiées à BAE Systems et

La version F3.4+ du Rafale évaluée à Istres

Au début de cette année, le contrat portant sur le standard F3R du Rafale, lequel prévoit, à l’horizon 2018, l’intégration du missile longue portée Meteor et de la nacelle de désignation laser PDL NG ainsi que des améliorations concernant les systèmes d’armes, de navigation et guerre électronique a été signé par le ministre de la

La Direction générale de l’armement réceptionne le premier Rafale M F1 porté au standard F3

Les 10 premiers Rafale M livrés à la Marine nationale, en 2001, avaient été livrés au standard F1. Autrement dit, n’ayant qu’une capacité de défense aérienne, il ne s’agissait pas d’avions multirôles, comme le sont ceux qui, par la suite, entrèrent en service au sein de l’armée de l’Air et de l’aéronautique navale. Avec l’arrivée

Quand l’émission Spécial Investigation, de Canal Plus, multiplie les erreurs et les approximations sur le Rafale

Extrait – Cocorico…Couac : quand la France torpille ses contrats – Le Rafale   Le 15 septembre, l’émission de Canal Plus « Spécial Investigation » proposait un documentaire censé expliquer les ratés de la France en matière de gros contrats à l’exportation. Il y aurait certes beaucoup à dire sur ce sujet. Mais encore aurait-il fallu faire

Dassault, Safran et Thales financent une chaire « Défense et aérospatial » à Bordeaux

Pour certains industriels de l’armement, il apparaît nécessaire de développer les connaissances en matière de défense et de sensibiliser aux enjeux propres à ce secteur alors que les contraintes budgétaires sont actuellement fortes. Pour Éric Trappier, le Pdg de Dassault Aviation, qui s’en est ouvert au blog Supersonique, il s’agit « de réaffirmer l’intérêt sur les

Airbus Group envisage de se retirer du capital de Dassault Aviation

À l’occasion de la publication de ses résultats semestriels, ce 30 juillet, Airbus Group a indiqué qu’il envisageait de céder les 46,32% de parts qu’il détient actuellement au capital de Dassault Aviation, ce qui représente, selon le cours en Bourse du constructeur du Rafale, environ 5 milliards d’euros. « Nous avons très clairement communiqué sur le