Dassault Aviation / Archives

L’Espagne veut s’inviter dès maintenant dans le développement du système de combat aérien futur franco-allemand

En décembre 2017, l’Espagne avait alors fait savoir qu’elle souhaitait prendre part au développement du Système de combat aérien futur [SCAF], conduit par la France et l’Allemagne. Mais elle n’obtint qu’un statut d’observateur, étant donné que Paris et Berlin s’étaient mis d’accord pour établir d’abord un « socle franco-allemand bien solide » avant d’envisager d’ouvrir ce programme

Paris et Berlin dévoilent le calendrier de leurs projets communs d’avion et de char de combat du futur

Quand, le mois dernier, le député Jean-Charles Larsonneur a remis son rapport pour avis sur les crédits alloués à l’Équipement des forces pour 2019, plusieurs questions restaient en suspens au sujet des programmes franco-allemands SCAF [Système de combat aérien futur] et MGCS [Main Ground Combat System, futur char de combat, ndlr]. Ainsi, la Direction générale

Le futur avion de surveillance maritime de la Marine nationale sera inspiré du Falcon 2000 LXS

En 2025, c’est à dire au terme de la Loi de programmation militaire [LPM] qui entrera en vigueur l’an prochain, la Marine nationale disposera de 11 avions de surveillance maritime [contre 13 actuellement], dont trois seront de nouvelle génération. Ces appareils seront issus du programme AVSIMAR [avions de surveillance et d’intervention maritime], que vient de

La DGA confirme que le Rafale ne sera pas candidat à l’appel d’offres visant à moderniser l’aviation royale canadienne

Lors d’une conférence de presse donnée en juin 2013 à l’occasion de l’ouverture du salon du Bourget, Éric Trappier, le Pdg de Dassault Aviation, était bien décidé à soumettre le Rafale à Ottawa, qui, après une vive polémique, venait de remettre en cause l’achat de 65 avions américains F-35A Lightning II pour remplacer les CF-18

La Direction générale de l’armement a prononcé la qualification du standard F3-R du Rafale

En décembre 2013, Dassault Aviation fut chargé par la Direction générale de l’armement [DGA] de développement le standard F3-R de l’avion de combat Rafale, dans le cadre d’un contrat évalué à un milliard d’euros. Il s’agissait alors de permettre au Rafale de mettre en oeuvre le missile air-air longue portée METEOR et le pod de

Frictions franco-allemandes au sujet du Système de combat aérien futur?

Ayant fait l’objet d’une lettre d’intention signée en juin dernier, la coopération franco-allemande au sujet du programme de Système de combat aérien futur [SCAF] traverserait une zone de turbulences, à en croire l’hebodmadaire Der Spiegel. Pour rappel, le SCAF  vise à développer un « système de systèmes » autour d’un avion de combat de nouvelle génération qui,

« Il faut que tout change pour que rien ne change! » : La Belgique choisit le F-35 américain aux dépens d’un avion européen

Dans les années 1970, quatre pays européens, à savoir la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège, s’associèrent pour acheter en commun un même type d’avion de combat pour moderniser leurs forces aériennes respectives. Deux modèles furent ainsi mis en concurrence, pour ce que la presse spécialisée appelera plus tard le « marché du siècle »

Les principaux « piliers technologiques » du Système de combat aérien futur ont été identifiés

« Quand il y a coopération [industrielle], les nations doivent décider, il y a toujours une nation leader […] pour le SCAF [Système de combat aérien futur, ndlr], ce sera la France », avait déclaré, en avril, Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense. En échange, si l’on peut dire, l’Allemagne aura le premier

Le ministère des Armées commande 6 avions de patrouille maritime Atlantique 2 modernisés

Le 11 octobre, la Direction générale de l’armement [DGA] a notifié aux industriels Dassault Aviation et Thales un marché portant sur la rénovation de six avions de patrouille maritime Atlantique 2 [ATL-2], dans le cadre d’un programme lancé en 2013 et concernant, à l’origine, 15 appareils. Seulement, la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25 a

L’ex-président Hollande relance la polémique en Inde au sujet de l’achat de 36 avions Rafale

En septembre 2016, et après plus d’un an de négociations, l’Inde commanda à la France 36 avions de combat Rafale « sur étagère » afin de répondre aux besoins opérationnels urgents de la force aérienne indienne. La valeur du contrat, qui concernait aussi d’autres prestations (formation, soutien) et des munitions (comme le missile air-air longue portée Meteor),