Daesh / Archives

L’aviation irakienne frappe des positions de Daesh en Syrie

Ce 19 avril, à Bagdad, le bureau du Premier ministre, Haider al-Abadi, a annoncé que des F-16IQ de la force aéirenne irakienne ont bombardé des positions de l’État islamique située a priori dans l’est de la Syrie. Ce raid « meurtrier » a été ordonné par M. al-Abadi, en raison « du danger » que « représentent pour le territoire

Le Pentagone met en garde contre une « résurgence » de Daesh en Syrie

Même s’il a perdu 98% des territoires qu’il contrôlait depuis 2014, l’État islamique (EI ou Daesh), dont on a aucune certitude sur le sort de son chef, Abou Bakr al-Baghdadi, n’a pas encore été totalement éradiqué. Cela vaut pour l’Irak, où redevenu clandestin, il est passé en mode « insurrectionnel », comme pour la Syrie. Ainsi, d’après

À nouveau, l’Arabie Saoudite dit envisager l’envoi de troupes en Syrie pour « stabiliser la situation »

Il y a maintenant un peu plus de deux ans, l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis avaient indiqué « être prêts à participer à tout effort international nécessitant une intervention terrestre pour combattre le terrorisme » en Syrie. Á l’époque, la Turquie, qui avait encore de bonnes relations avec le royaume saoudien, fit part de son

M. Trump annoncera « bientôt » la décision qu’il vient de prendre au sujet de la présence militaire américaine en Syrie

« On va quitter la Syrie très vite » et « laissons les autres s’en occuper », a lancé, le président Trump, lors d’un discours prononcé le 29 mars dans l’Ohio. Et en disant cela, il a pris tout le monde de court. À commencer par les responsables du Pentagone, dont la porte-parole, Dana White, venait d’expliquer à des

Syrie/Kurdes : L’armée américaine aurait envoyé des renforts à Manbij

Libérée du joug de l’État islamique (EI ou Daesh) en 2016 par les Forces démocratiques syriennes (FDS), avec le soutien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, la région de Manbij, située dans le nord de la Syrie, cristallise toutes les tensions. Dès que cette ville a été conquise par les FDS, dont font

Kurdes/Syrie : Les autorités turques ne décolèrent pas contre la France

Adoptée le 20 novembre 2015 par le Conseil de sécurité des Nations unies, la résolution 2249 autorise « toutes les mesures nécessaires » pour lutter contre l’État islamique (EI ou Daesh), alors qualifié de « menace mondiale et sans précédent contre la paix et la sécurité internationales. » Pour autant, cette résolution n’est pas placés sous le chapitre VII

La France n’entend pas lancer d’opération militaire dans le nord de la Syrie en dehors de la coalition anti-EI

Le communiqué diffusé par l’Élysée, après la rencontre du président Macron avec une délégation des Forces démocratiques syriennes (FDS) comprenant des représentants kurdes, arabes et chrétiens, n’évoque pas un renforcement militaire dans le nord de la Syrie à Manbij afin d’empêcher l’offensive que le président turc, Recep Tayyip Erdogan, ne cesse de promettre. Le texte

Syrie : Un nouvel accrochage entre la coalition anti-EI et les forces pro-Assad évité de justesse

En février, avec des frappes aériennes effectuées par des avions américains, la coalition anti-EI dirigée par les États-Unis est intervenue pour stopper l’avancée de forces pro-Assad (dont des mercenaires russes) vers la localité de Kusham qui, contrôlée par les Forces démocratiques syriennes (FDS), est située sur la rive orientale de l’Euphrate, dans la province de

Prise d’otages de Trèbes : L’héroïsme du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

L’action du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, du groupement de gendarmerie de l’Aude, aura été héroïque. Comme l’a souligné le président Macron, cet officier « a sauvé des vies et fait honneur à son arme et notre pays. » Alors que Redouane Lakdim, un individu se réclamant de l’État islamique (EI ou Daesh), venait de s’en prendre aux clients

Terrorisme/EI : Le preneur d’otages de Trèbes abattu lors de l’assaut donné par le GIGN

Peu avant 10H30, vers l’ancien site des Aigles de la Cité à Carcassonne, ce 23 mars, un individu a volé une voiture après avoir gravement blessé son conducteur et tué un passager. Est-ce lui qui  a ensuite suivi un groupe de 4 policiers d’une compagnie républicaine de sécurité (CRS) qui rentraient à leur caserne après