Centrafrique / Archives

Centrafrique : Qui est derrière l’attaque de Bangassou?

D’après un premier bilan donné par les Nations unies le 16 mai, la flambée de violence qui a eu lieu à Bangassou, à 470 km à l’est de Bangui, près de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), auraient fait au moins 26 morts parmi les civils. Ces victimes ont péri quelques jours

Un convoi des Nations unies attaqué en Centrafrique

Un convoi de la Mission multidimentionnelle intégré de stabilisation des Nations unies en République centrafricaine (MINUSCA) a été attaqué, le 8 mai, entre les localités de Rafai et Bangassou, dans le sud-est de la Centrafrique. Un porte-parole de la MINUSCA, Hervé Verhoosel, a précisé que l’attaque avait visé une « force mixte de policiers et de

Les forces spéciales américaines mettent un terme à la traque de Joseph Kony en Centrafrique

En 2011, les États-Unis déployèrent des forces spéciales dans l’est de la Centrafrique pour tenter de mettre la main sur Joseph Kony, le chef de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), une organisation d’origine ougandaise classée sur la liste américaine des mouvements terroristes en 2001 et responsable, selon les Nations unies, de la mort de

Centrafrique : Des combats entre groupes armés ont fait une vingtaine de tués près d’une mine d’uranium

Les autorités centrafricaines et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la Centrafrique (MINUSCA) auraient réussi à convaincre au moins 14 groupes armés actifs dans le pays de prendre part à des discussions portant sur le processus DDR (désarmement, démobilisation, réinsertion). Pour cela, elles ont pu compter sur deux médiations, chacune

Le parquet de Paris a requis un non-lieu pour des soldats français accusés de viols en Centrafrique

Le 20 décembre 2016, l’enquête « pour viols sur mineurs de moins de 15 ans par personne abusant de l’autorité conférée par leurs fonctions et complicité de ces viols » ouverte après des accusations portées contre des militaires de l’opération Sangaris, en Centrafrique, fut déclarée close sans aucune mise en examen. Pour rappel, en avril 2015, le

Un militaire du 1er Régiment d’Artillerie victime d’une forme grave du paludisme en Centrafrique

Revenu en février de Centrafrique, où il avait été affecté au sein de la mission européenne EUTM RCA, le brigadier-chef Anthony Rémy, 29 ans, a rapidement présenté des symptômes d’une forme grave de paludisme. Hospitalisé le 4 mars, ce militaire du 1er Régiment d’Artillerie est décédé trois jours plus tard. Engagé en août 2010 au

Centrafrique : Nouvelle action musclée de la mission des Nations unies à Bambari

Cela fait plusieurs semaines que trois anciennes factions de l’ex-coalition rebelle de la Séléka s’affrontent, au prix de combat parfois violents, pour s’assurer du contrôle de la ville stratégique de Bangari, située au centre de la République centrafricaine. D’un côté, l’on trouve le Front populaire pour la Renaissance de la Centrafrique (FPRC), dirigé par le

La Mission de l’ONU en Centrafrique peine à contenir l’avancée de groupes armés vers Bambari

Depuis maintenant trois mois, dans la région de Bambari, des combats, parfois violents, opposent l’Unité du peuple centrafricain (UPC) du « général » Ali Darass au Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), dirigé par le chef de guerre Noureddine Adam, ainsi qu’au Mouvement Patriotique pour la Centrafrique (MPC) d’Al Katim. Ces trois formations sont issues

Centrafrique : La Mission des Nations unies ajuste son dispositif face à la menace des groupes armés

Armée de libération du Seigneur (LRA), mouvements issus de l’ex-coalition rebelle de la Séléka, milices anti-balaka… Les groupes armés qui sévissent en Centrafrique ne manquent hélas pas. Et, depuis quelques mois, dans le nord-ouest du pays, à la frontière avec le Tchad et le Cameroun, un nouveau est apparu : le « 3R » pour « Réconciliation-Réintégration-Réparation ». Cette

Un général belge prendra le commandement de la mission de l’Union européenne en Centrafrique

L’Union européenne a validé, ce 10 janvier, la décision prise par le Comité politique de sécurité (CoPS) visant à nommer le général belge Herman Ruys à la tête de sa mission de formation militaire en République centrafricaine (European Union Training Mission in the Central African Republic, EUTM RCA), lancée le 16 juillet dernier à Bangui.