ATAC / Archives

Le Mirage F1 servira de plastron aux pilotes de chasse américains (MàJ)

Cette vente sera loin de compenser les 850 millions d’euros que devra trouver le ministère des Armées pour satisfaire aux exigences de Bercy mais elle mettra quand même un peu de beurre dans les épinards. Évoqué le mois dernier, ce dossier en effet de se concrétiser : la société américaine ATAC (Airborne Tactical Advantage Company),

Les anciens Mirage F1 de l’armée de l’Air pourraient entamer une nouvelle carrière aux États-Unis

En octobre 2016, et alors qu’il était ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian avait confirmé l’existence d’une proposition faite à l’Argentine portant sur la cession d’avions Mirage F1, retirés du service deux ans plus tôt par l’armée de l’Air, pour environ 40 millions d’euros. Quelques plus tôt, le ministre argentin de la Défense, Julio