Arabie Saoudite / Archives

Yémen : Des commandos américains aideraient Riyad à repérer les missiles des rebelles Houthis

Fin avril, les rebelles Houthis, qui contrôlent le nord du Yémen, ont annoncé avoir tiré une nouvelle salve de 8 missiles balistiques sur des cibles « économiques vitales » situées dans la province saoudienne de Djizane. Selon Riyad, quatre de ces engins auraient été interceptés par des batteries de défense aérienne Patriot et un homme a été

À nouveau, l’Arabie Saoudite dit envisager l’envoi de troupes en Syrie pour « stabiliser la situation »

Il y a maintenant un peu plus de deux ans, l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis avaient indiqué « être prêts à participer à tout effort international nécessitant une intervention terrestre pour combattre le terrorisme » en Syrie. Á l’époque, la Turquie, qui avait encore de bonnes relations avec le royaume saoudien, fit part de son

L’Arabie Saoudite a signé un protocole d’accord pour l’achat de 5 corvettes espagnoles Avante 2200

Alors que l’industrie française de l’armement attend plusieurs commandes, le prince héritier (et ministre de la Défense) saoudien, Mohammed ben Salman n’a signé aucun contrat lors de sa visite à Paris, cette semaine. Ce sera pour plus tard, vraisemblablement lors du déplacement du président Macron à Riyad, en fin d’année. Même si le gouvernement a

Après des tirs de missiles depuis le Yémen, l’Arabie Saoudite menace (encore) l’Iran d’une riposte

En novembre 2017, alors qu’un missile balistique Borkan 2H (dérivé d’un engin iranien) tiré depuis le Yémen par les rebelles Houthis venait de tomber dans une « zone inhabitée » de l’aéroport de Riyad, l’Arabie Saoudite évoqué une « agression militaire flagrante » commise par le régime de Téhéran. Et d’affirmer qu’elle se réservait le droit de « de répondre

Yémen : Les rebelles Houthis ont tiré une salve de 7 missiles en direction de l’Arabie Saoudite

Le 26 mars 2015, l’Arabie Saoudite prenait la tête d’une coalition arabe pour intervenir au Yémen, afin d’y soutenir les forces loyales au président Abdrabbo Mansour Hadi, alors aux prises avec les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran et alliés aux partisans de l’ex-président Saleh. Trois ans plus tard, ce conflit a fait environ 10.000 tués

L’administration Trump autorise la vente de 6.600 missiles antichar TOW 2B à l’Arabie Saoudite

La Defense Security Cooperation Agency [DSCA], l’agence américaine chargée des exportations de matériels militaires, a recommandé au Congrès d’accepter la vente de 6.600 missiles antichar TOW 2B (Tubelaunched Optically-tracked Wire-guided) à l’Arabie Saoudite, pour un montant de 670 millions de dollars. La publication de cet avis a coïncidé avec la visite, à Washington, Mohammed ben

L’Arabie Saoudite envisage d’acquérir 48 avions Eurofighter Typhoon supplémentaires

Dans la brouille qui oppose le Qatar aux autres monarchies sunnites du golfe arabo-persique (GAP), les Occidentaux se gardent bien de prendre parti pour l’un ou l’autre camp. Tel est le cas du Royaume-Uni. En décembre, et alors que BAE Systems venait d’annnoncer la suppression de 1.400 emplois dans ses activités liées à l’aéronautique en

La France accroît l’aide militaire accordée au Liban

En novembre 2014, la France et l’Arabie Saoudite signèrent un contrat d’une valeur de 3 milliards de dollars afin de livrer des équipements militaires au Liban, alors confronté à la menace jihadiste venant de son voisin syrien. Appelé DONAS (Don Arabie Saoudite), ce contrat prévoyait la livraison de trois patrouilleurs, de véhicules blindés, de missiles

Des sénateurs américains veulent un débat sur l’implication militaire des États-Unis au Yémen

En 2017, les forces américaines ont effectué pas moins de 131 raids aériens au Yémen, notamment avec des drones MQ-9 Reaper. Et il faut y ajouter plusieurs opérations ponctuelles menées par des unités de l’USSOCOM (Special Operations Command) contre al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA). Et au cours de l’une d’entre-elles, l’un des leurs, un

Vaste remaniement à la tête des forces armées saoudiennes

Le 25 février, à Riyad, le chef de l’état-major saoudien, le général Abdel Rahmane ben Saleh al-Bunyan, a inauguré le salon AFED [Armed Forces Exhibition for Diversity of Requirements and Capabilities]. C’était sa dernière apparition publique dans le cadre de ses fonctions étant donné qu’il a été sèchement limogé le lendemain. En effet, le roi