Arabie Saoudite / Archives

Téhéran accuse les gardes-côtes saoudiens d’avoir tué un pêcheur iranien

Déjà que les relations entre l’Arabie Saoudite et l’Iran sont très tendues, cet incident n’arrangera évidemment pas les choses : le 17 juin, les gardes-côtes saoudiens ont ouvert le feu sur au moins un bateau de pêche iranien, accusé d’être entré dans les eaux territoriales saoudiennes, et tué un des membres de l’équipage. A priori,

Plusieurs pays arabes annoncent la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar

Fin mai, le Qatar affirma que son agence de presse officielle, QNA, avait été victime d’une attaque informatique ayant eu pour objectif de diffuser de « faux propos » prêtés à son émir, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani. Et l’émirat, qui abrite une importante base aérienne américaine sur son sol, de dénoncer une « cyberattaque honteuse », s’inscrivant dans

L’Arabie Saoudite et les États-Unis ont signé pour près de 110 milliards de dollars de contrats d’armement

Alors que l’administration Obama avait adopté une attitude plus souple à l’égard de l’Iran, au risque d’inquiéter l’Arabie Saoudite, celle de Donald Trump entend revenir aux fondamentaux de la politique étrangère américaine, lesquels remontent au Pacte de Quincy, conclu en février 1945 par le président Roosevelt et le roi Ibn Saoud, fondateur du royaume saoudien.

L’Arabie Saoudite veut développer son industrie de l’armement

Pour équiper ses forces armées, l’Arabie Saoudite doit s’approvisionner à l’étranger, essentiellement auprès des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni. Selon le gouvernement saoudien, la part des dépenses militaires du pays en faveur de l’industrie locale ne représente que 2%. Aussi, son objectif est d’atteindre les 50% d’ici 2030. Pour cela, encore faut-il que

Le chef du Pentagone ne veut pas d’un autre « Hezbollah » au Yémen

Il y a encore quelques mois, les analystes ne manquaient pas pour commenter la prise de distance apparente des États-Unis à l’égard des monarchies sunnites du Golfe arabo-persique en général et de l’Arabie Saoudite en particulier, même si cela n’a pas eu trop d’impact sur les ventes d’armes américaines dans la région. La volonté de

La solde des pilotes de combat saoudiens va augmenter de 60%

Étant donné que la Royal Saudi Air Force (RSAF) ne communique pas sur sa politique en matière de ressources humaines et qu’il n’est pas possible non plus de s’en faire une idée en consultant un site Internet dédié à son recrutement, il est difficile de se faire une idée du montant des soldes versées aux

Une usine saoudienne va assembler le drone MALE chinois CH-4

Bien qu’alliée proche des États-Unis, l’Arabie Saoudite n’a pas été autorisée à acquérir des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-1 Predator et MQ-9 Reaper auprès du constructeur américain General Atomics. Aussi, le royaume saoudien s’est tourné vers Pékin, qui n’a pas eu les mêmes scrupules que Washington. C’est ainsi que des drones MALE Wing

Une frégate saoudienne attaquée en mer Rouge

Ce 31 janvier, la coalition arabe qui, dirigée par Riyad, intervient actuellement au Yémen, a indiqué qu’au moins deux marins saoudiens avaient été tués par une explosion survenue à bord d’une frégate de la classe Al-Madinah, de conception française. Selon la version donnée par la coalition, le navire, qui patrouillait non loin de du port

Riyad décide de reprendre les livraisons d’équipements militaires français destinés au Liban

La mise en oeuvre du contrat DONAS (Don Arabie Saoudite) est bien compliquée. Conclu en novembre 2014 entre Paris et Riyad pour un montant de 2,2 milliards d’euros, cet accord prévoit la livraison d’équipements militaires français au Forces armées libanaises (FAL) afin de renforcer les capacités de ces dernières dans un contexte marqué par la

La Mauritanie et l’Arabie Saoudite ont signé un accord militaire

Membre du G5 Sahel, la Mauritanie a signé un accord de coopération militaire avec l’Arabie Saoudite, notamment en matière d’échange d’informations « sécuritaires » et d’appui logistique, à l’occasion d’une visite à Nouakchott, le 4 janvier, de Mohammed ben Abdallah al-Ayech, le vice-ministre saoudien de la Défense. « Le peuple mauritanien salue hautement les efforts déployés par le