Arabie Saoudite / Archives

Malgré ses engagements, le gouvernement allemand a autorisé des ventes d’armes à la coalition arabe engagée au Yémen

En 2009 et 2013, le gouvernement allemand, alors dominé par les chrétiens-démocrates de la CDU/CSU et les libéraux du FDP, eut une politique relativement décomplexée en matière de vente d’armes, semblant tourner le dos à la doctrine jusqu’alors suivie par Berlin, qui consistait à interdire de livrer du matériel militaire à des pays en proie

Pour sauver une commande de 5 corvettes, Madrid pourrait débloquer la livraison de munitions destinées à Riyad

La semaine passée, l’Espagne a annoncé son intention d’annuler la livraison de 400 bombes à guidage laser commandées par l’Arabie Saoudite pour 9,2 millions d’euros. Cette décision prise par le gouvernement du Premier ministre socialiste Pedro Sanchez a été prise alors que la coalition intervenant au Yémen sous commandement saoudien contre les rebelles Houthis soutenus

Yémen : L’Espagne annule une commande de munitions passée par l’Arabie Saoudite

Le 1er septembre, la coalition qui, emmenée par l’Arabie Saoudite, intervient actuellement au Yémen pour appuyer les forces du président Abd Rabbo Mansour Hadi face aux rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, a reconnu avoir commis des « erreurs » lors d’une frappe contre un bus, laquelle a tué 51 personnes, dont 40 enfants, dans la province septentrionale

Le Conseil de sécurité de l’ONU veut une enquête « crédible » sur une bavure présumée de la coalition arabe au Yémen

Le 9 août, en réponse à un tir de missile en direction de Jizane, en Arabie Saoudite, la coalition arabe dirigée depuis Riyad a mené une frappe aérienne contre les rebelles Houthis, près de Dahyan, dans le nord de la province de Saada, au Yémen. Seulement, ce n’est pas le site de lancement de l’engin

Les États-Unis veulent une alliance stratégique avec des pays arabes du Moyen-Orient sur le modèle de l’Otan

Le président Trump n’a cessé de critiquer l’Otan depuis avant et aprés son élection, allant même jusqu’à laisser planer le doute sur les intentions des États-Unis dans le cas où l’article 5 – celui relatif à la défense collective – serait invoqué. Ayant qualifié l’Alliance atlantique « d’obsolète », il a surtout critiqué le niveau des dépenses

Mme Parly fait une mise au point au sujet des ventes d’armes françaises à l’Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis

Lors d’une audition devant la commission de la Défense, à l’Assemblée nationale, la ministre des Armées, Florence Parly, a répondu à quelques députés qui ont relayé les reproches adressés par des ONG à la France au sujet de ses ventes d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis, deux pays actuellement engagés militairement au

La France et l’Arabie Saoudite signent un accord technique sur le renseignement

En dépit des critiques d’ONG sur le soutien apporté par les Occidentaux à la coalition arabe active au Yémen contre les rebelles Houthis (appuyés par l’Iran), la France et l’Arabie entendent maintenir leur bonne relation, en particulier dans le domaine de la défense. Mais Paris entretient également des relations avec Doha, actuellement en froid avec

Yémen : Des commandos américains aideraient Riyad à repérer les missiles des rebelles Houthis

Fin avril, les rebelles Houthis, qui contrôlent le nord du Yémen, ont annoncé avoir tiré une nouvelle salve de 8 missiles balistiques sur des cibles « économiques vitales » situées dans la province saoudienne de Djizane. Selon Riyad, quatre de ces engins auraient été interceptés par des batteries de défense aérienne Patriot et un homme a été

À nouveau, l’Arabie Saoudite dit envisager l’envoi de troupes en Syrie pour « stabiliser la situation »

Il y a maintenant un peu plus de deux ans, l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis avaient indiqué « être prêts à participer à tout effort international nécessitant une intervention terrestre pour combattre le terrorisme » en Syrie. Á l’époque, la Turquie, qui avait encore de bonnes relations avec le royaume saoudien, fit part de son

L’Arabie Saoudite a signé un protocole d’accord pour l’achat de 5 corvettes espagnoles Avante 2200

Alors que l’industrie française de l’armement attend plusieurs commandes, le prince héritier (et ministre de la Défense) saoudien, Mohammed ben Salman n’a signé aucun contrat lors de sa visite à Paris, cette semaine. Ce sera pour plus tard, vraisemblablement lors du déplacement du président Macron à Riyad, en fin d’année. Même si le gouvernement a