Terrorisme/ Archives

Environ 500 jihadistes français seraient encore présents en Irak et en Syrie

Les effectifs de l’État islamique (EI ou Daesh) sont difficiles à évaluer avec précision. Et l’exercice devient plus compliqué quand il s’agit de connaître la nationalité d’origine de ses combattants. Dans un entretien donné en novembre dernier au quotidien Le Figaro, Laurent Nuñez, le patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) estimait

L’attaque d’une mosquée fait au moins 235 tués en Égypte

Jamais l’Égypte n’avait connu une attaque terroriste aussi meutrière que celle qui vient d’être commise, ce 24 novembre, à Bir al-Abed, un village situé dans le Nord-Sinaï. Le dernier bilan livré par les autorités égyptiennes fait état d’au moins 235 tués et de 125 blessés. Et il n’est que provisoire… Ainsi, au moment de la

Le nombre d’attaques de l’EI en Irak a atteint son plus bas niveau depuis juillet 2014

L’État islamique (EI ou Daesh) ne contrôle désormais plus de centres urbains en Irak. Pour autant, cela ne signifie pas la fin de sa présence. Ainsi, ce 23 novembre, les forces irakiennes ont lancé une nouvelle offensive afin de réduire les dernières poches jihadistes dans la région désertique d’al-Jazira, qui s’étend sur les province de

Selon la DGSI, la menace d’attentats préparés par des jihadistes envoyés par Daesh en France reste « très sérieuse »

Le 13 novembre 2015, un commando envoyé par l’État islamique (EI ou Daesh) semait la terreur et la mort en plein Paris. Deux ans plus tard, l’organisation jihadiste a perdu la quasi-totalité des territoires qu’elle contrôlait dans le nord de l’Irak et en Syrie. Pour autant, a-t-elle perdu toute capacité d’envoyer des terroristes en France

Au moins 5.600 jihadistes auraient quitté l’Irak et la Syrie pour revenir dans leur pays d’origine

Devant les policiers et les gendarmes, le 18 octobre, le président Macron a indiqué que « 13 attentats ont été déjoués depuis le début de l’année ». Un chiffre auquel il faut ajouter au moins 9 attaques commises par des jihadistes (ou se réclamant comme tels). Au Royaume-Uni, la tendance est la même. « Nous avons vu une

Un groupe se disant lié à l’État islamique lance un appel au « jihad » en République démocratique du Congo

Invité de la matinale de France Inter, ce 18 octobre, le député européen (LR) Arnaud Danjean, qui a dirigé les travaux du comité de la Revue stratégique, n’a pas montré un optimisme débordant alors que le territoire tenu par l’État islamique (EI ou Daesh) au Levant se réduit de jour en jour. « De nouveaux théâtres

Manille dit avoir éliminé Isnilon Hapilon, le chef de l’État islamique en Asie du sud-Est

Le 23 mai, à Marawi, Les forces de sécurité philippines ouvrirent la boîte de Pandore en tentant de mettre la main sur Isnilon Hapilon, le chef du groupe Abu Sayyaf et « émir » de l’État islamique en Asie du Sud-Est, après avoir abandonné son affiliation à al-Qaïda. La réaction des jihadistes fut immédiate : plusieurs centaines

La Somalie a connu l’attentat le plus meurtrier de son histoire

Le 14 octobre, Mogadiscio a subi le 33e attentat au véhicule piégé depuis le début de cette année. Et ce dernier est sans nul doute le plus meurtrier jamais commis en Somalie, pays qui connaît une situation très compliquée sur le plan sécuritaire, avec en particulier la persistance des milices Shebabs, affiliées à al-Qaïda. Un

Terrorisme : La situation dans les Balkans occidentaux préoccupe la France

Parmi les régions « porteuses de risques » et/ou susceptibles d’avoir des incidences sur la politique de défense française, la Revue stratégique publiée le 13 octobre cite, sans surprise, l’Afrique subsaharienne, l’espace méditerranée et sa rive sud, le Proche et Moyen-Orient, le flanc oriental de l’Europe ainsi que l’Asie, où une dégradation de la sécurité aurait des

Le chef de l’EI prend acte de la fin de son « califat » et mobilise ses troupes pour la suite

Donné pour mort à plusieurs reprises au cours de ces derniers mois, le chef de l’État islamique (EI ou Daesh), Abou Bakr al-Baghdadi, a donné un signe de vie. En effet, pour la seconde fois depuis qu’il a proclamé un califat englobant les territoires que ses troupes venaient de conquérir en Irak et en Syrie,