Terrorisme : L’État islamique a annoncé la mort de chef… et le nom de son successeur

Si l’engagement dit de « haute intensité » est désormais la priorité des états-majors en raison de la guerre en Ukraine et des tensions dans l’Indo-Pacifique, il n’en reste pas moins que le combat contre les organisations terroristes continue. Ainsi, cette année, les forces américaines ont conduit plusieurs opérations contre la mouvance jihadiste, lesquelles se sont soldées par l’élimination de plusieurs dirigeants de haut rang.

Ainsi, en février, le chef de l’État islamique [EI ou Daesh], Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, a été tué lors d’un raid héliporté américain dans la province syrienne d’ Idleb. Puis, en juillet, Ayman al-Zawahiri, successeur d’Oussama ben Laden à la tête d’al-Qaïda, a été visé par un drone, alors qu’il se trouvait à Kaboul [Afghanistan].

Et, lors d’autres opérations, notamment menée en Syrie, d’autres cadres jihadistes de premier plan ont été éliminés, comme Rakkan Wahid al-Shammri, chargé de la contrebande d’armes pour l’EI, et Abu-Hashum al-Umawi [dont le rôle au sein de l’organisation terroriste reste à préciser].

Cela étant, si al-Qaïda n’a pas, a priori, pas encore désigné de successeur à al-Zawahiri, l’EI s’était donné un nouveau chef peu après la mort d’Abou Ibrahim al-Hachimi, en la personne d’un certain Abou Hassan al-Hachimi al-Qourachi. Cependant, dans son dernier rapport, publié en juillet, le groupe d’experts des Nations unies sur la mouvance jihadiste a émis des doutes sur l’identité de ce nouvel « émir » du groupe terroriste.

« Il n’y a pas de consensus entre les États Membres sur l’identité du nouveau chef de l’EI. Parmi les candidats potentiels figurent l’iraquien Juma’a Awwad Ibrahim al-Badri, frère d’Abu Bakr al-Baghdadi, ancien chef de l’EI [et tué lors d’une opération américaine menée en octobre 2019] et Bashar Khattab Ghazal al-Sumaida’i [alias Docteur Zayd] », était-il avancé dans ce document.

Quoi qu’il en soit, Abou Hassan al-Hachimi ne serait pas resté longtemps à la tête de l’EI… puisque, le 30 novembre, l’organisation a annoncé sa mort et… le nom de son successeur, qui serait donc Abou Al-Hussein al-Husseini al-Qourachi [*]. Ce qui est plutôt inhabituel…

L’EI n’a pas donné plus de détails sur la mort de son chef, si ce n’est qu’il a été « tué en combattant les ennemis de Dieu ».

Des précisions ont été livrées quelques heures plus tard par l’US CENTCOM, le commandement militaire américain pour le Moyen-Orient et l’Asie Centrale, et donc chargé à ce titre des opérations anti-terroristes au Levant. Ainsi, selon lui, le chef de l’EI a été tué en octobre, dans la province de Deraa [sud de la Syrie] lors de combats contre l’Armée syrienne libre [ASL], une organisation rebelle dont certaines factions sont soutenues par les États-Unis.

À cette époque, et en réponse à un attentat ayant fait dix-huit de ses soldats dans la région de Damas, le gouvernement syrien avait annoncé le lancement d’une opération contre l’EI dans la province de Deraa, qu’il contrôle en grande partie et où il a noué des accords avec certains groupes rebelles locaux. Et, le 16 octobre, l’agence Tass avait affirmé qu’une frappe aérienne russe y avait tué une vingtaine de jihadistes [ce qui n’a pas pu être vérifié de manière indépendante].

Reste que les États-Unis n’ont pas précisé le degré de leur implication dans l’élimination d’Abou Hassan al-Hachimi . Si ce n’est que John Kirby, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain a salué « l’annonce selon laquelle un autre chef de l’EI ne foule plus le sol de la Terre ».

La France a également réagi à cette annonce, le Quai d’Orsay estimant que « ce décès porte un nouveau coup à l’organisation terroriste ». Toutefois, a ajouté la diplomatie française, il « ne saurait toutefois conduire à minimiser la menace persistante que celle-ci pose en Irak et en Syrie, ainsi que dans de nombreuses autres régions du globe ».

Effectivement, le derner rapport du groupe d’experts des l’ONU invite à une certaine prudence par rapport aux pertes infligées à la hierarchie des organisations jihadistes. « Malgré l’attrition des hauts responsables du groupe, […] aucun changement notable dans la direction impulsée par le groupe ou dans ses opérations dans la zone principale du conflit » n’a été observé, y lit-on.

En outre, poursuit le document, « l’EI représente une menace résiliente et persistante en raison de sa structure décentralisée et de sa capacité de fomenter des attaques complexes », d’autant plus que « la frontière entre l’Irak et la Syrie reste un point faible majeur où opèrent de multiples réseaux de contrebande » et qu’il disposerait encore, dans la région, de 6’000 à 10’000 combattant, « concentrés principalement dans les zones rurales ».

Qui plus est, l’offensive terrestre que dit préparer la Turquie contre les milices kurdes syriennes, qui ont tenu un rôle majeur dans la défaite du « califat » de l’EI, pourrait remettre en cause les gains obtenus contre le groupe terroriste. D’où, d’ailleurs, la forte opposition de Lloyd Austin, le chef du Pentagone, à toute nouvelle opération turque dans le nord de la Syrie.

Par ailleurs, et toujours d’après le groupe d’experts des Nations unies, certains réseaux régionaux de l’EI demeurent très actifs, notamment en Afghanistan [bureau Al-Siddiq], en Somalie [bureau al-Karrar, qui couvre aussi le Mozambique et la République démocratique du Congo] et dans le bassin de Lac Tchad [bureau al-Furqan]. En revanche, d’autres sont en nette perte de vitesse, quand ils ne sont pas moribonds. C’est notamment le cas de ceux implantés au Yémen, en Libye et en Égypte.

[*] Al-Qourachi est une référence à la tribu du prophète Mahomet, dont le « calife » autoproclamé doit être un descendant.

Photo : archive

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. tow dit :

    Que fait la Russie en Syrie contre Daesh?

    • jyb dit :

      essentiellement de l’appui aérien et du controle de zone dans la baida avec des forces prépositionnées à al soukhna et au nord de palmyre (hélicos) depuis l’offensive contre daesh du début d’année, les capacités des djihadistes à se regénérer sont faibles.

    • Lecoq dit :

      Ce sont des potes, comme pour la turquie, potes avec poutine et daech

  2. lxm dit :

    Il me semble même qu’il y a presque une décennie, que l’état islamique avait donné à l’avance le nombre de ses commandants pour l’avenir, étant une organisation complètement versée dans l’eschatologie, elle faisait aussi de la numérologie.

  3. ScopeWizard dit :

    Le roi est mort , vive le roi !

    Voilà, tout pareil….

  4. philbeau dit :

    A propos de haute intensité : le croirait-on possible , une frégate française en mission…sans armement . L’indigence de notre marine , jusqu’où ?
    https://www.meretmarine.com/fr/defense/pourquoi-la-fregate-surcouf-est-elle-rentree-a-toulon-sans-missile

    • souricière dit :

      Et donc vu qu’elle n’a pas d’armement, tout le monde va vouloir la détruire?
      C’est comme un policier sans armes, ça ne sert vraiment à rien!

  5. philbeau dit :

    En matière de collaboration internationale , cet exemple édifiant de certains pays africains :
    https://www.meretmarine.com/fr/defense/piraterie-le-nigeria-veut-poursuivre-des-marins-danois-de-l-esbern-snare

  6. Raymond75 dit :

    Ils s’entretuent pour gouverner … un bout de désert !!! Çà serait en serait presque comique si ce n’étaient des criminels et des persécuteurs.

    • Lex dit :

      Ce n’est pas ce qu’il y a dessus qui est intéressant, mais ce qu’il y a dessous. (minerais, pétrole, gaz…)

  7. Momo dit :

    Il ne fait aucun doute que la truquie encourage EI et Alqaida avec lesquelles elle fait officiellement une énorme ‘contrebande’ de pétrole et à qui elle livre officieusement de l’armement.
    L’argent qatari étant une manne quasi illimitée pour alimenter le système, et les kurdes étant les boucs émissaires de tous ces gens là.
    On peut se demander si la résurgence d’attaque contre les kurdes n’est pas le reflet en réalité de l’inquiétude d’erdogan de la baisse de puissance de ses amis terroristes à qui il veut donner un coup de main.

    QuanT aux abou-bidules trucs c’est très bien que leur dieu les punissent, c’est tout ce qu’ils méritent. Gloire aux saints vengeurs GBU, drones, et autres AGM.
    Enfin, ce qui est systématique dans les images de ces nuisibles c’est la lumière d’intelligence, de charité et d’humanité qui émane de leur regard. C’est frappant. Et pourtant même chez nous il y a des ‘de souche’ qui sont suffisamment peu intelligents pour défendre les croyances de ces infames. -_-

  8. Mr v dit :

    une tête de vainqueur

  9. aleksandar dit :

    Le 8 Septembre,les commandos et les unités de renseignement de la SAA ont commencé le siège de Jasim, dans l’ouest de Daraa,
    Les FS syriennes et d’anciens rebelles de la 8e brigade soutenue par la Russie ont encerclé la ville pour empêcher la fuite des dirigeants d’ISIS.
    Ils ont utilisé des drones pour les traquer, des frappes aériennes et Arty.
    Et tué le chef d’ISIS à Jasim.
    La Syrian Free Army ( ne pas confondre avec la Free Syrian Army réconciliée avec Damas ) est coincé à Al-Tanf et n’a aucun pouvoir d’en sortir sans se faire dézinguer.
    Ce que le CENTCOM raconte est faux.
    D’ailleurs si c’était leur proxys qui avaient tué le chef d’ISIS, ils s’en seraient vanté avant qu’ISIS publie l’information.

    • Frédéric dit :

      @Aleksandar, énorme rire devant votre publireportage 🙂

      • aleksandar dit :

        Que répondre a ce genre de commentaire ?
        Rien………
        Faut laisser braire………
        Bisous

    • jyb dit :

      oui. cette brigade du 5ème corps d’assaut composée d’anciens rebelles a été constituée dans le cadre des accords de réconciliation. elle s’est illustrée contre daesh fin 2021.

  10. jyb dit :

    – bashar qhatab gazal al sumaidai a été arrêté par les turcs le 7 septembre 2022.
    abou al hassan al qourashi aurait été arrêté par les turcs le 27 mai 2022.
    Les critères pour accéder au rang de calife sont très (trop) selectifs mais il est hors de question d’avoir un calife au rabais d’ou la confusion et opacité volontaire mais aussi les contestations en interne.
    Il semble que le titre et la fonction opérationnelle soient séparés entre plusieurs individus.
    – la franchise daesh reste active dans le sinai.
    – évènements de deraa. Les 4 et 5 septembre marquaient la fin d’une trêve (négociations) entre l’armée syrienne et daesh (ou affiliés daesh) Les djihadistes ont refusé de rendre les armes d’ou la « réduction de résistance » par les syriens dont une brigade du 5ème corps d’assaut dans les quartier de al mohandessine, tarik al sad et dans la ville de al sanamaïne.

    • aleksandar dit :

      Il me semblait que l’activité de Daesh avait grandement diminué au Sinaï ?
      Cordialement

      • jyb dit :

        @aleksandar
        activité diminuée grâce au ralliement de milices tribales bédouines mais toujours active.
         » en dépit du régime spécial mis en place par les autorités dans toute la zone du sinai, la wilayat sinai de l’état islamique demeure l’une des branches les plus actives du groupe djihadiste en afrique du nord…les djihadistes continuent de lancer des attaques hebdomadaires contre les forces armées, les minorités religieuses, les civils et les infrastructures »

  11. Auguste dit :

    Le lieu du crime serait Jasim.Il n’y aurait plus de ASL dans la région depuis 2018.Kirby a raison d’être prudent dans ses déclarations.
    PS: intervention turque: « forte opposition de Lloyd Austin ».Beaucoup moins forte depuis quelques jours.

    • Auguste dit :

      J’ai oublié les guillemets.Quel « crime »!
      Quant’à « allégeance »,venant de vous, ça me fait doucement rigoler.

  12. floco dit :

    c’est bête, va pas pouvoir passer les fêtes en famille..
    Ah mais non, il est en compagnie de ses 72 copines !!!!

  13. Alain CONTE dit :

    Bon voyage en enfer, mec.

  14. Pascal, (l'autre) dit :

    Il faut reconnaître que leur caisse de retraite doit être blindée! Beaucoup de cotisants mais beaucoup moins de bénéficiaires!

  15. GUEPRATTE dit :

    Et pendant ce temps là ,on a fait que les Russes sont désormais devenus notre ennemi planétaire numéro 1 alors qu’ils luttaient comme nous ,contre le terrorisme islamique ,ennemi que nous avions pourtant en commun avec eux ….faut etre nombreux et soudés quand on combat l’Hydre de l’Herne du terrorisme car les tetes repoussent vite quand on les coupe …c’est comme si on avait déclaré en plein Barbarossa , que les Russes étaient devenus les ennemis des Alliés durant la WW2 alors qu’ils luttaient contre l’hydre Nazi …..la social- démocrassie Européenne ,parce qu’elle est devenue aujourd’hui le caniche communautaire de Wall Street et de la Silicon Valley ,devient franchement l’Absurdistan !!! Nos anciens tombés au champ d’honneur en 39/45 doivent se retourner dans leurs tombes….tout çà en 1940 pour çà en 2022 !!!!!????

    • souricière dit :

      Vous mélangez tout et n’importe quoi pour justifier de la sympathie et du laissez faire pour la Russie.
      Nous n’avons pas poussé la Russie a envahir l’Ukraine, c’est elle qui a « dévié » de la lutte internationale anti-terroriste pour laquelle vous estimez être le ciment devant lier des nations du monde.
      En attendant, je pense que vous ne serez pas contre une petite confrontation avec les américains, peu importer qu’ils combattent les terroristes…
      Demandez à Poutine de quitter l’Ukraine pour revenir dans le grand combat anti-djihadiste, mais vous ne le faîtes pas, comme si c’est nous le « problème »…

      Demandez donc à Poutine s’il préférait voir les américains combattre les talibans en Afghanistan ou voir les américains en dehors de l’Afghanistan et les talibans au pouvoir.
      Les russes qui interviennent en Syrie pour une seule raison, leur base militaire et une influence politique (vassalisation d’Assad), ils ne sont pas venus pour vaincre Daesh, qui leur a été bien utile au début de leur intervention (l’ennemi de mon ennemi…). Point de russes pour combattre Daesh à son origine, l’Irak, pourtant je suis convaincu encore aujourd’hui que la préoccupation de Moscou dans la région n’est pas la lutte contre le terrorisme, mais la lutte contre la présence américaine.
      Ou sont les russes ailleurs dans le monde dans le combat contre le terrorisme? En Afrique vous allez me dire? Ils passent plus de temps à chercher à retourner la population et des politiciens pour lutter contre la France, poussant au départ d’une force française luttant contre des terroristes plutôt que chercher une quelconque coopération.

      Mais oui vous avez raison, la Russie est une victime incomprise avec qui nous faisons la grave erreur de ne pas lui donner la main, on connait ce « refrain » qui en vérité émane depuis des années de la propagande russe et sert à faciliter la division en occident ainsi que le rejet des américains!

      • GUEPRATTE dit :

        @ souriciére ……Vous etes tombé dans la souriciére…..l’Occident a 50% de responsabilité dans l’affaire Ukrainienne dont 90% de ce drame incombe à l’Amérique qui veut depuis longtemps absolument nous vendre son gaz de schiste pour empecher l’Europe d’acheter des hydrocarbures aux Russkovs ….et pour cause : les réserves de pétrole Saoudiennes ne sont pas extensibles et le marché de demande énergétique Européen est énorme et les Yankees ne voudraient pas rater une telle occas de se faire un max de pognon avec la crétinerie Européenne en vendant leurs produits energétiques tres écologiques (gaz de schiste ou pétrole du permafrost Alaskan….) Russes et Chinois ont un probléme majeur avec le terrorisme islamique vu les anciennes provinces Soviétiques pour les uns , et les Ouighours pour les autres …mais si on snobe en méprisant avec cette condescendance typiquement Occidentale,un allié qui lutte aussi contre le terrorisme islamique ,alors pas étonnant que celui ci se venge en le retournant contre contre nous pour parfaire ses intérets, ………interets que l’on veut parfaitement ignorer …et c’est comme çà qu’on débouche sur la guerre en Europe…….en ignorant les interets des autres …….et au fait ,aussi un détail important : ce sont les stupides USA qui ont crée Daech (et pas les Russes)en supprimant définitivement les grades et les fonctions tous les Officiers Supérieurs de l’ancienne armée Irakienne pour les reléguer au rang de balayeurs de chiottes alors qu’ils étaient prets à collaborer avec les USA en 2003 ….tout çà pour aussi emmerder l’Iran…. tout comme le docteur Frankenstein jouait à l’apprenti sorcier, les US font pareil en créant des monstres sur la planéte pour servir leurs interets …. !! au fait vous voulez un peu de gruyére pour votre souriciére ??

  16. breer dit :

    Ce sont vraiment des fanatiques, schizophrènes au mental arriéré, et qui, à force d’endoctrinement forcé dès le plus jeune âge, croient agir sous les préceptes de Dieu.
    La réalité est que personne ne sait ce qu’est réellement, ce que nous nommons Dieu, depuis l’aube de l’humanité, il s’agit d’ interprétations faites selon le niveau de conscience et de compréhension des êtres humains, à des époques données. Si je crois pour ma part, qu’il y a une origine à tout ce qui existe, sous ses diverses formes, vibratoires, d’énergies-consciences, de matières sub- atomique, jusqu’à création de la vie biologique, tout ce qui concerne les évènements et l’histoire humaine depuis ses origines sont de l’unique responsabilité des humains eux même, et sont le fait de leur conscience du moment, plus ou moins archaïque, sclérosée, fantasmée, figée, conditionnée, confuse et limitée. Pour simplifier à l’extrême, « Dieu » n’a jamais ordonné de massacrer, de détruire, de conquérir, d’endoctriner ou d’imposer, quoi que ce soit, ce ne sont que des humains par la force de leurs égos qui se sont autorisés à le faire.

  17. PHILIPPE dit :

    Ne pas exclure pour autant le fait qu’il peut s’agir d’une mort fictive pour avoir la paix en disparaissant des radars.
    Dans l’histoire, même récente, certains ont déjà pratiqué cette astuce qui en plus, lors du « retour », accroit la notoriété !