Forces aériennes/ Archives

Selon son chef d’état-major, la force aérienne allemande est aux abois

Il n’y a pas que l’équipe nationale allemande de football qui est aux abonnés absents : la Luftwaffe n’est pas en meilleur état, à en croire son nouvel « inspecteur » [équivalent de chef d’état-major outre-Rhin], le général Ingo Gerhartz. Cela étant, ce n’est guère une surprise : plus tôt, cette année, le rapport rendu par le

Les F-35A turcs resteront aux États-Unis si Ankara achète les systèmes russes de défense aérienne S-400

La semaine passée, malgré les réticences du Sénat américain, Lockheed-Martin a officiellement remis à la force aérienne turque son premier avion F-35A, lors d’une cérémonie organisée à Fort Worth [Texas]. Cet appareil doit être transféré à la base aérienne de Luke [Arizona] où les pilotes turcs doivent entamer leur « transformation ». Ce qui pourrait prendre un

L’épave a priori complète d’un bombardier américain B-17G repérée en mer du Nord

Mines, munitions immergées, épaves de sous-marins, de navires de surface et d’avions… Les fonds mer du Nord témoignent de l’intensité des combats ayant eu lieu au cours des deux guerres mondiales. Ainsi, durant l’été 2017, un submersible allemand Unterseeboot type UB II de 324 tonnes, porté disparu depuis près d’un siècles avec ses 23 membres

L’armée de l’Air prévoit de mettre en service son nouvel avion d’entraînement Pilatus PC-21 en septembre 2018

Le compte-à-rebours a commencé pour les avions d’entraînement TB-30 Epsilon de l’École de pilotage de l’armée de l’Air [EPAA], de la base aérienne 709 de Cognac. Ces appareils, qui ont contribué à la formation initiale de nombreux pilotes de chasse depuis 1984, seront en effet bientôt remplacés par 17 turbopropulseurs Pilatus PC-21, dans le cadre

L’Australie confirme l’achat de 6 drones MQ-4C Triton pour surveiller la région Asie-Pacifique

Quand il était dans l’opposition, en 2013, le Parti libéral australien avait plaidé pour l’acquisition de 7 drones HALE [Haute Altitude Longue Endurance] MQ-4C Triton, alors en cours de développement chez les constructeur américain Northrop-Grumman. Le coût d’un tel achat était alors estimé à 1,5 milliard de dollars australiens. En outre, il était aussi question

Remplacement des F-16 belges : Chef d’un parti de la coalition gouvernementale, Bart De Wever ne veut pas du Rafale

Le remplacement des F-16 MLU de la composante « Air » de la Défense belge n’en finit pas de faire des vagues… Après l’épisode de la fuite d’une étude de Lockheed-Martin suggérant que ces avions pourraient être prolongés pour quelques années supplémentaires, la candidature du Rafale au programme ACCap [Air Combat Capability Program], qui vise à acquérir

Otan : Berlin demande au Pentagone s’il est possible de certifier les Eurofighter Typhoon pour les missions nucléaires

Comme la Belgique, l’Italie, les Pays-Bas et la Turquie, l’Allemagne fait partie des plans nucléaires de l’Otan, c’est à dire que des bombes nucléaires tactiques B-61 sont stockées sur son territoire, précisément sur la base aérienne de Büchel, située en Rhénanie-Palatinat. Concrètement, cela veut dire que, au besoin, la Luftwaffe doit être en mesure de

Un rapport du Pentagone admet que l’hélicoptère russe Mi-17 est mieux adapté que l’UH-60A Black Hawk pour l’Afghanistan

Pour aller dans les champs, une Citroën 2 CV est sans doute plus adaptée qu’un SUV C3 Aircross, même si le premier modèle est moins « clinquant » et moderne que le second… Pourquoi cette comparaison? Tout simplement parce que l’on peut faire un parallèle avec l’hélicoptère russe Mil Mi-17 et l’appareil américain UH-60A Black Hawk en

Malgré les réticences du Sénat américain, un premier F-35A a été livré à la Turquie

Ayant remis son mandat en jeu, Recep Tayyip Erdoğan remportera-t-il les élections présidentielles et législatives du 24 juin prochain? A priori, rien n’est joué. Et il pourrait être mis en ballotage par Muharrem İnce, l’un des hommes forts de l’opposition turque. En tout cas, les résultats de ces deux scrutins pourraient marquer un tournant dans

Le Mirage 2000N prend sa retraite, après 30 ans passés au service de la dissuasion nucléaire

Au début des années 1980, la dissuasion nucléaire française reposait sur trois composantes : les missiles balistiques sol-sol S-3 du plateau d’Albion, les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] de la classe « Le Redoutable », emportant des missiles M20 [puis M4] et les Mirage IV des Forces aériennes stratégiques [FAS], dotés de la bombe AN-22. Mais pas