Venezuela / Archives

Le président vénézuélien demande aux forces armées de se préparer à une invasion américaine

Inflation galopante, pénuries alimentaires, manque de médicaments… Alors qu’il pourrait être l’un des plus riches pays d’Amérique latine grâce à ses ressources pétrolières, le Venezuela connaît une situation économique désastreuse. Et cela ne vaut guère mieux au niveau politique : avec une opposition muselée, le chaviste Maduro n’a pas eu de mal à se faire

La Colombie va officiellement devenir un « partenaire mondial » de l’Otan

Comment le Venezuela va-t-il prendre la chose? Réélu dans des conditions contestées après avoir mis au pas l’opposition de centre-droit sortie majoritaire des élections de décembre 2015, le président Nicolas Maduro, héritier du colonel Hugo Chavez, le chantre de la « révolution bolivarienne », ne manque pas une occasion d’accuser les États-Unis et, dans une moindre mesure,

Le président Trump parle d’une « option militaire » pour le Venezuela

Le bras de fer entre le Parlement vénézuélien, où le centre-droit est majoritaire depuis les élections de décembre 2015, et le président socialiste Nicolas Maduro, « héritier » d’Hugo Chavez, le chantre de la « révolution bolivarienne », a débouché sur une grave crise politique, avec, en toile de fond, une situation économique désastreuse (inflation de 720%, effondrement des

Les 5.000 missiles sol-air portatifs de l’armée vénézuélienne vont-ils alimenter le trafic d’armes?

Confronté à une crise politique et économique (effondrement du cours du pétrole, qui représente plus de 90% de ses recettes et inflation de 720%), le Venezuela vit au rythme d’une vive contestation du pouvoir en place, incarné par le président Nicolas Madura, « héritier » d’Hugo Chavez, le chantre de la « révolution bolivarienne ». Depuis avril, les violences

Le Venezuela menace le Guyana pour son pétrole

Le continent sud-américain a été le théâtre, par le passé, de conflits inter-étatiques, souvent très meurtriers, qui n’ont eu que peu d’échos en Europe. Ainsi, le Pérou et l’Équateur ont fait parler les armes à plusieurs reprises, la dernière remontant à 1995 (guerre du Cenepa). Dans les années 1930, la guerre du Chaco a vu

Le président Chavez présente un drone fabriqué au Venezuela

Le Venezuela disposera bientôt d’une flotte de drones. En effet, le président Hugo Chavez a dévoilé, le 13 juin, le Sant Arpia, un appareil fabriqué localement par la Compagnie vénézuélienne d’industrie militaire (Cavim) et développé en coopération avec la Russie, la Chine et surtout l’Iran. Car l’engin présenté a un grand air de famille avec

Une nouvelle crise des missiles sur le continent américain?

Que ce soit George W Bush ou Barack Obama à la Maison Blanche ne change rien à l’affaire : le président du Venezuela, Hugo Chavez, reste hostile à la politique américaine – il suffit de penser à ses vives critiques de l’accord militaire passé entre la Colombie et les Etats-Unis il y a deux ans

L’Amérique du Sud se lance dans la course aux armements

En juillet dernier, l’armée américaine a été contrainte de quitter la base de Manta, en Equateur, après le refus du président Correa d’en renouveler le bail. Cette installation militaire permettait alors aux Américains d’exercer une surveillance aérienne des embarcations des narcotrafiquants. Pour compenser cette perte, les Etats-Unis se sont naturellement tournés vers Bogota en négociant

Le Venezuela et la Russie se rapprochent militairement

Oeil pour oeil, dent pour dent. Etant donné que l’élargissement de l’Otan à l’est de l’Europe, c’est à dire à ses frontières et surtout dans son ancien pré-carré, et l’extension du bouclier antimissiles américain en Pologne et en République Tchèque sont considérées comme des menaces par les autorités russes, Moscou a donc fait le nécessaire

De nouveaux points de chute pour les bombardiers russes

Alors que les relations entre Moscou et Washington semblent se détendre sous l’impulsion de la nouvelle administration américaine, les déclarations du général Anatoli Jikharev, le chef d’état-major des forces aériennes stratégiques russes, sont de nature à jeter le trouble puisqu’il a indiqué, le 13 mars,  que ses bombardiers pourraient utiliser des terrains mis à leur