Pour Moscou, les récents vols de bombardiers américains en Europe créent des « tensions supplémentaires »